Quarante ans de jeu, le défi

Un défi fou

 

pour les quarante ans du jeu de rôle

 

Pour fêter dignement la naissance du jeu de rôle, la Cour d’Obéron met en chantier un recueil de scénarios couvrant chaque année de la production rôlistique de 1974 à 2014. Toutes les auteurs et illustrateurs assez fous pour relever le défi sont les bienvenus.

Mais alors, quarante ans de JdR, quarante scénarios ? Au moins !

Un hommage à la diversité du jdr

Aucun jeu n’est considéré a priori comme plus représentatif qu’un autre. Ce qui compte, c’est l’hommage aux jeux qui nous ont marqués, qu’ils soient de grands succès ou des jeux méconnus. Qu’ils soient amateurs ou édités n’a aucune importance non plus. Au contraire, la diversité fait la richesse du jeu de rôle et fera la richesse de ce recueil.

Comment s’inscrire ?

Aucune inscription n’est nécessaire. Signalez votre intérêt pour le projet dans le fil du discussion ad hoc de la Cour d’Obéron.

Quels jeux privilégier ?

Il n’y a pas d’échelle de hiérarchie de représentativité entre les jeux. Les auteurs prennent la plume pour écrire un scénario pour leurs coups de cœur, même s’ils s’agit de jeux marginaux, oubliés ou introuvables.

Comment dater les jeux ?

Est retenue la date de la première édition dans la langue d’origine du jeu, sauf à ce qu’entre deux éditions, il y ait eu une modification profonde de l’esprit du jeu ou de son système (par exemple : les deux éditions d’Usagi Yojimbo).

Si plusieurs propositions sont faites pour une même année

C’est déjà le cas et cela ne pose aucun problème. Passées quarante, les contributions sont toujours les bienvenues. Certaines années seront ainsi doublement voire triplement honorées.

Ton des scénarios

Ayant à l’esprit qu’il s’agit d’un hommage, les auteurs sont invités à respecter le ton des jeux pour lesquels ils écrivent. Cela évitera d’avoir des contributions dont les auteurs auront détourné ou contourné l’esprit des jeux pour les accommoder à leur sauce.

Défi !

Le chiffre « quarante » doit apparaître dans le scénario : les « quarante voleurs », « quarante degrés à l’ombre », « le quarantième rugissant » ou même plus subtilement le zirconium, dont le numéro atomique est quarante.

Illustrations

Les illustrateurs sont bien sûr invités à rendre hommage à leurs jeux favoris !
Les auteurs doivent préciser leurs besoins pour leur rendre la tâche plus facile.
Il est également possible d’utiliser des illustrations libres de droit.

Le cadrage du nombre de signes

Les scénarios ne doivent pas dépasser 25.000 signes (incluant les PNJ, chiffrés en totalité ou en partie). Il est vivement recommandé de joindre des personnages pré-tirés. Ils rendent le scénario plus compréhensible, surtout si le jeu est méconnu.

La méthode d’écriture

Libre à chacun d’écrire un scénario sous la forme qu’il veut : très rédigé ou plus télégraphique, relativement linéaire ou très ouvert. Pourvu qu’il soit bon !

Consultez les règles de présentation du document avant de soumettre votre scénario.

En cas de doublon

Vous vouliez proposer un scénario pour un jeu et quelqu’un a eu l’idée avant vous ? Regardez d’abord le degré de fermeté de son option dans le google doc et comparez. Vous pouvez aussi lui proposer d’écrire ensemble le scénario.
La liste permet de suivre les propositions et d’éviter les mauvaises surprises. Elle est fréquemment mise à jour.

La date limite et les rendez-vous

Jalons : 31 juillet, 31 octobre 2014

Dernier carat : 31 décembre 2014 à minuit.

Edition

Une fois rédigés, le scénarios seront édités en un recueil et hébergés sur le site de la Cour d’Obéron. Ils bénéficieront d’un véritable travail d’édition avec relecture et discussions entre auteurs en vue d’amendements. Une section des Salons de la Cour est spécialement dédiée à ce travail.
Une fois les scénarios illustrés et maquettés, ils seront également publiés au format papier via un service d’impression à la demande (de type Lulu).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *