Inspirations fictionnelles "papier" (romans, BD, etc.)

Pour discuter de Te Deum pour un massacre.

Modérateur : Le Guet

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Xaramis
Le Guet
Messages : 287
Inscription : 10 août 2022, 09:38
Jeux pratiqués : univers historiques, et surtout cape et épée, pirates, western, pulp, thriller contemporain

Inspirations fictionnelles "papier" (romans, BD, etc.)

Message par Xaramis »

Image

Il y avait bien longtemps que je ne m'étais pas replongé dans Les Quarante-cinq d'Alexandre Dumas. Ma ré-immersion dans l'univers tedeumesque en prévision de sa prochaine nouvelle édition m'a donné l'envie d'y retourner.

Et là, patatras ! Déception.
Ce troisième tome de la trilogie dite "des Valois", après La reine Margot et La Dame de Monsoreau (que j'avais relus avec plaisir) est franchement le moins bon des trois. Et de loin.
D'abord, parce que des Quarante-cinq (ces gentilshommes formant, autour d'Henri III, une garde à mi-chemin entre les Prétoriens et les barbouzes, connue notamment pour avoir fait passer de vie à trépas de le duc de Guise), il est plutôt peu question, en dehors de l'un d'entre eux.
Ensuite, parce que ce roman manque d'une vraie colonne vertébrale. Ou, plutôt, il souffre d'en avoir plusieurs. Car, à la ligne de force historique composée par l'affrontement entre le pouvoir royal et la Ligue catholique, Dumas a ajouté plusieurs intrigues entre personnages, un tissu d'amours et de vengeances dans lequel j'ai fini par me perdre et, même, à m'ennuyer. Ce roman a un parfum d’œuvre de commande, sans être irrigué dans toute sa longueur par le souffle personnel de Dumas, et même d'une réécriture de l'histoire de ces guerres de religion en l'imprégnant de la critique du temps où vivait Dumas.
Oh !, bien sûr, tout n'est pas à jeter, et certains "épisodes" ont du panache, de l'humour. Certains personnages (mention spéciale pour Chicot) ont le mordant que j'en attendais.

Comme mine d'inspirations pour du JdR (PNJ bien taillés, scènes hautes en couleurs, etc.), ça présente de bons filons. Comme roman de cape et d'épée, ça reste loin de mon podium personnel.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Une dose d'actu JdR avec le Fix
Avatar de l’utilisateur
Xaramis
Le Guet
Messages : 287
Inscription : 10 août 2022, 09:38
Jeux pratiqués : univers historiques, et surtout cape et épée, pirates, western, pulp, thriller contemporain

Re: Inspirations fictionnelles "papier" (romans, BD, etc.)

Message par Xaramis »

Image

J'ai dit quelques mots, dans un autre fil de ces Salons, de mon plaisir de lecture de Prague fatale, de Philip Kerr.

Ce roman, qui mêle une intrigue de "meurtre en chambre close", des rivalités dans les sommets de la hiérarchie nazie autour d'Heydrich, et un arrière-plan de résistance des Tchèques occupés envers les Allemands occupants, m'a semblé - au fil de ma lecture et après avoir refermé le livre - une bonne inspiration pour un scénario de JdR. Et, plus spécifiquement, pour une intrigue pour Te Deum pour un massacre, dans l’entourage des Guise, par exemple. Avec des PJ catholiques mais pas vraiment ligueux, "obligés" d'éclaircir cette question de meurtre dans l'entourage de cette famille ultra-catholique, et de naviguer entre des hauts personnages peu fréquentables et très dangereux.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Une dose d'actu JdR avec le Fix
Répondre