[2018] Dishonored - Cinquantièmes Hurlants (titre provisoire)

Modérateur : Le Guet

Répondre
Avatar de l’utilisateur
OSR
Fifre
Messages : 12
Inscription : 10 sept. 2022, 18:05
Contact :

[2018] Dishonored - Cinquantièmes Hurlants (titre provisoire)

Message par OSR »

Allez, je crée un fil de discussion pour mon projet de création pour le recueil du cinquantenaire, un scénario encore en gestation, dont je jouerai sans doute une ébauche le WE de Toussaint à la convention Tourc'h de Rôles (Tourc'h, 29).

Voilà pour commencer un projet de pitch du jeu. Pas trop long ?

Sorti en 2012, avec plusieurs extensions et une suite en 2016, le jeu vidéo Dishonored se déroule dans une sorte de 19e siècle alternatif. Sans charbon ni pétrole, la source d'énergie majeure est l'huile de baleine, tirée de cétacés géants traqués sans relâche par d'énormes navires baleiniers. La civilisation se concentre sur l'Empire des Îles, archipel au large d'un continent anciennement ravagé par un cataclysme magique.
Une dimension étrange, le Grand Vide, jouxte le monde des mortels et nourrit la magie, comme les Charmes d'Os, talismans souvent sculptés dans des restes de baleines. L'Outsider, mystérieuse divinité du Grand Vide, offre à quelques individus favorisés une emprise surnaturelle sur l'espace et le temps. Rempart de l'Empire contre le Vide, l'Abbaye du Quidam fait elle-même appel à de redoutables techniques occultes. Et les sectes hérétiques abondent !
Si les jeux vidéos ont pour protagonistes de super-espions assassins liés à l'Outsider, le jeu de rôle permet de jouer une palette variée d'aventuriers de ce monde steampunk ténébreux, faisant face à tous ses dangers. Sorti en 2018, le jeu de rôle utilise une déclinaison du Système 2D20, utilisé par ailleurs pour d'autres licences populaires comme Star Trek, Dune, Conan, etc.

Fiche GRoG : https://www.legrog.org/jeux/dishonored
Je publie des trucs sur itch entre autres.
Avatar de l’utilisateur
OSR
Fifre
Messages : 12
Inscription : 10 sept. 2022, 18:05
Contact :

Re: [2018] Dishonored - Cinquantièmes Hurlants (titre provisoire)

Message par OSR »

Pour illustrer mes fiches de pré-tirés, j'ai généré aléatoirement, via l'I.A. Stable Diffusion (version basique), des hordes de portraits de personnages dans le style (très varié) d'Howard Pyle.
Ca pourra être récupéré éventuellement pour la production finale, ou inspirer un illustrateur humain.

Exemples :
Image Image Image
Image Image Image
Image Image Image
Je publie des trucs sur itch entre autres.
Avatar de l’utilisateur
OSR
Fifre
Messages : 12
Inscription : 10 sept. 2022, 18:05
Contact :

Re: [2018] Dishonored - Cinquantièmes Hurlants (titre provisoire)

Message par OSR »

La partie de test s'est bien passée, même si j'ai réduit le scénario considérablement car la partie n'a finalement duré sur 2h30 (une joueuse devait partir tôt).

En gros :
  • l'action se passe fin 1836 (accélération de la peste, noyade du quartier financier)
  • la bibliothèque du Quartier Inondé a vu ses livres dispatchés dans plusieurs bibliothèques de la ville
  • une charmante bibliothécaire ayant récupéré pas mal d'ouvrages occultes en mauvais état les offre à une relation : l'un des PJ
  • les bouquins contiennent un carnet donnant la localisation d'un temple secret d'un ancien culte du Vide dans le quartier inondé
  • évidemment, les PJ s'y rendent (en esquivant un Tallboy en route, ou grosse baston selon votre humeur et les jets de dés)
  • le temple est baigné d'une étrange musique mécanique et encombré de ronces désséchées
  • dès que les PJ tentent d'éteindre la boite à musique stockée dans le tabernacle du temple (pas évident de circuler discrètement avec ce truc bruyant en ville), elle s'arrête et les ronces attaquent
  • lorsque les PJ s'enfuient avec la boîte (et deux ou trois charmes trouvés sur place), ils sont confrontés à une sorcière qui s'avère être la charmante bibliothécaire plus haut, qui les avait manipulé pour les envoyer pénétrer dans ce temple qui lui était fermé à cause de la proto-boîte à musique (qui a les mêmes effets qu'une boîte de l'Abbaye, annuler la magie et repousser les personnages avec de la mana ou autres pouvoirs)
  • baston ou négociation, fin ! (les PJ ont sympathisé avec la sorcière : la boîte pour elle, les charmes pour eux)
Comme "musique" de la boîte, j'ai utilisé le son du champ magnétique terrestre : https://soundcloud.com/esa/the-scary-so ... etic-field

J'étofferai tout ça en quelques milliers de signes, sans doute que je re-verrai certains détails, par exemple en changeant la proto-boîte à musique en un autre type de danger auquel les Sorcières veulent éviter de se confronter directement. Mais alors je devrais trouver un autre moyen de caser le nombre 50 dans le truc (la boîte à musique est surnommée "Les Cinquantièmes Hurlants" en raison du type de bruit qu'elle émet). Peut-être mettre des ronces non pas directement dans le temple mais aussi dans le tunnel d'accès au temple, rajouter des confrontations à des geignards (attirés par la musique pour des raisons mystérieuses).

Ca restera du scénario de convention, donc enquête réduite au strict minimum, bastons originales, possibilité de raccourcir l'intrigue à volonté (notamment en commençant in media res, comme disent les jeunes), et j'espère suffisamment d'éléments propres au contexte.

Sur le système que je testais pour la 1e fois :
  • Côté système de base c'est suffisamment simple pour que ce ne soit pas trop lourd de faire systématiquement des jets d'attaque contre des jets de défense (crainte de quelques critiques)
  • Ne pas définir à l'avance les spécialités applicables, si un joueur fait entre 2 et 5 sur un d20 je le laisse justifier un critique ou pas selon ses spécialités. J'ai laissé les PJ bénéficier de spécialités en naturalisme ou détermination sur des attaques.
  • Pour jouer j'ai utilisé des billes plates en verre rouge vif et un pot de confiture vide (le pot utilisé pour la réserve de Chaos, le couvercle pour la réserve d'Impulsion), c'est très bien pour matérialiser la montée du chaos avec un "gling gling" très sonore, qu'on ne peut sans doute pas vivre aussi bien dans des parties en ligne
  • C'est bien que le MJ ait une réserve de Chaos dès le début de la partie, il ne doit pas hésiter à puiser dedans dès le début et encourager les joueurs à l'alimenter ("allez, 1d20 en plus sur ton jet, c'est pas cher")
  • On n'a pas utilisé l'achat de question, c'est toujours assez nébuleux pour moi (en gros c'est un achat de Vérité non garanti, bof)
  • La partie fut courte avec une seule véritable baston, le dernier adversaire (surnaturel) a fini par s'enfuir (enfin, se recroqueviller, c'était une Ronce Sanguinaire) de terreur car il a cumulé un nombre invraisemblable de Complications et il n'y avait plus de Chaos en réserve
Ça tourne plutôt pas trop mal globalement, il ne faut pas avoir peur de pifométriser au bénéfice des PJ.
Je publie des trucs sur itch entre autres.
Répondre