Le 55ème concours est ouvert !

Participants, votants, les joutes de la Cour vous attendent ici !

Modérateur : Le Guet

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Kérosène
Lanspessade
Messages : 308
Inscription : 10 août 2022, 14:39
Jeux pratiqués : Runequest : Glorantha (MJ), Cyberpunk et quelques autres bricoles
OEUVRES : Docteure en procrastination : demain je m'y mets !
Contact :

Le 55ème concours est ouvert !

Message par Kérosène »

Pour la 55ème fois, les meilleures plumes de la Cour vont pouvoir se mesurer dans notre toujours amicale compétition.

Il y a quelques jours, notre loisir a perdu l'une de ses grandes figures et notre Cour a perdu une amie.
Anne Vétillard a été une autrice marquante et une grande ambassadrice du JdR en France, qui a su montrer combien les femmes y ont leur place. Pour moi, cette édition de notre concours de scénarios ne pouvait qu'être un hommage à notre chère Dame du Lac.

Je vous propose donc de donner toute la mesure de votre créativité sur le thème et l'élément que voici :
thème : une femme d'exception
élément : un lac

La date limite est fixée au 15 mai, à un mois ou deux près.
Tremblez devant Kérosène la Virgulicide !
Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts.
Avatar de l’utilisateur
Dedal
Fifre
Messages : 22
Inscription : 15 août 2022, 19:21
Jeux pratiqués : Warhammer, Krystal, les Héritiers, Twilight 2000

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Dedal »

Chouette idée que cet hommage Kérosène, il ne pourra en ressortir que des œuvres de grande classe, comme le fut notre Dame du Lac !
Avatar de l’utilisateur
FaenyX
Le Guet
Messages : 259
Inscription : 10 août 2022, 08:33
Jeux pratiqués : Maléfices, Würm, Trucs Trop Bizarres, Things from the Flood, Vaesen, etc.
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par FaenyX »

Superbe idée, Kérosène ! Il ne reste plus qu'à savoir entendre le murmure de nos muses !
Avatar de l’utilisateur
FaenyX
Le Guet
Messages : 259
Inscription : 10 août 2022, 08:33
Jeux pratiqués : Maléfices, Würm, Trucs Trop Bizarres, Things from the Flood, Vaesen, etc.
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par FaenyX »

Je compte proposer un scénario Würm dans le cadre de ce concours. Inutile de préciser que je place la barre assez haut, étant donné la particularité de cette édition.
Si ce que j'ai en tête n'est pas au niveau attendu, je renoncerai.
Avatar de l’utilisateur
Khelren
Double solde
Messages : 143
Inscription : 09 août 2022, 23:37

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Khelren »

Je ne sais pas si j'aurais le temps de le faire là maintenant pour ce concours, mais j'avais dans mes tuyaux un cadre de jeu pour le génialissime Pasion de las Pasiones qui utilisait la matière de Bretagne pour en faire une telenovela, le tout très centré sur le triangle amoureux Guenièvre-Arthur-Lancelot, avec le personnage de Guenièvre clairement mis en avant (et pas du tout ces histoires toutes plus ennuyeuses les unes que les autres concernant la Table ronde et/ou la recherche du Graal ! :D )

En plus, comme Chibi en avait fait un pour le concours précédent, vous savez déjà à quoi à ça ressemble !
Avatar de l’utilisateur
Chibi
Fifre
Messages : 10
Inscription : 21 nov. 2023, 13:40

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Chibi »

C'est une super idée, Kérosène !

L'idée de produire un scénario en hommage à Dame du Lac m'impressionne beaucoup.

J'ai en tête un mystère pour Hearts of Wulin avec les mécaniques carved from brindlewood.
Je ne l'ai pas encore écrit mais j'ai une idée assez précise de ce que j'aimerai développer et je tiens également à le playtest avant de vous le proposer.
Avatar de l’utilisateur
Khelren
Double solde
Messages : 143
Inscription : 09 août 2022, 23:37

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Khelren »

Chibi a écrit : 02 mai 2024, 11:08 C'est une super idée, Kérosène !

L'idée de produire un scénario en hommage à Dame du Lac m'impressionne beaucoup.

J'ai en tête un mystère pour Hearts of Wulin avec les mécaniques carved from brindlewood.
Je ne l'ai pas encore écrit mais j'ai une idée assez précise de ce que j'aimerai développer et je tiens également à le playtest avant de vous le proposer.
Ooooooh cool !
Ca serait un mystère un peu xianxia ou pas du tout ?
Avatar de l’utilisateur
Chibi
Fifre
Messages : 10
Inscription : 21 nov. 2023, 13:40

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Chibi »

Khelren a écrit : 03 mai 2024, 00:39 Ooooooh cool !
Ca serait un mystère un peu xianxia ou pas du tout ?
Yep, ce sera Xianxia (mais le départ dans notre monde, et je vais mettre en avant le jiang hu, qui veut littéralement dire rivière et lac) et avec une pincé de "politique".
Avatar de l’utilisateur
Xaramis
Le Guet
Messages : 401
Inscription : 10 août 2022, 09:38
Jeux pratiqués : univers historiques, et surtout cape et épée, pirates, western, pulp, thriller contemporain

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Xaramis »

Je ne sais pas trop si j'aurai une idée et le temps pour la développer, mais je ferai de mon mieux pour être au rendez-vous de ce "concours" qui aura un sens très particulier pour beaucoup d'Obéronistes, je n'en doute pas.
Merci à Kérosène d'avoir trouvé ce cadre-hommage.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Une dose d'actu JdR avec le Fix
Avatar de l’utilisateur
FaenyX
Le Guet
Messages : 259
Inscription : 10 août 2022, 08:33
Jeux pratiqués : Maléfices, Würm, Trucs Trop Bizarres, Things from the Flood, Vaesen, etc.
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par FaenyX »

Comme je suis complètement sous l'eau en ce moment, je n'ai pas bouclé mon scénario dans le délai initial.
Aussi, je me dévoue et demande un report de la date-butoir, afin de rendre une copie digne de ce nom. Je sais, c'est un dangereux précédent :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Kérosène
Lanspessade
Messages : 308
Inscription : 10 août 2022, 14:39
Jeux pratiqués : Runequest : Glorantha (MJ), Cyberpunk et quelques autres bricoles
OEUVRES : Docteure en procrastination : demain je m'y mets !
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Kérosène »

FaenyX a écrit : 15 mai 2024, 18:32 Comme je suis complètement sous l'eau en ce moment, je n'ai pas bouclé mon scénario dans le délai initial.
Aussi, je me dévoue et demande un report de la date-butoir, afin de rendre une copie digne de ce nom. Je sais, c'est un dangereux précédent :mrgreen:
Oh la la ! Un délai ? C'est très inhabituel comme demande. :mrgreen:
Disons que la date est repoussée au 30 juin alors, ce qui devrait permettre à nos chers contributeurs de créer en toute sérénité.
Tremblez devant Kérosène la Virgulicide !
Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts.
Avatar de l’utilisateur
Chibi
Fifre
Messages : 10
Inscription : 21 nov. 2023, 13:40

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Chibi »

Je vous propose un scénario d'enquête émergente pour Hearts of Wulin, j’ai utilisé et modifié légèrement le supplément Numberless Secrets. Hearts of Wulin est un PbtA qui émule les films et les séries wuxia (Tigre et Dragon par exemple) et des settings surnaturels (Eternal Love...) et de cour (The Rise of Phoenixes...). Les protagonistes de ces histoires sont tiraillés entre leurs devoirs et ce qu’ils veulent faire. Dans mon scénario, nous sommes dans un cadre surnaturel avec des dieux, des royaumes différents…

https://drive.google.com/file/d/1EjbyAW ... sp=sharing

Anatomie de la feuille du mystère :

Titre : Le titre du mystère est toujours connu par les joueureuses

Difficulté : La difficulté représente le nombre de segments de l’horloge. On doit avoir au moins la moitié d’indices récoltés pour pouvoir déclencher la manœuvre de Révélation. Dans ce mystère, on considère que la moitié est 3.

Sujets sensibles : Les thématiques qui vont être traitées, les joueureuses en prennent connaissance avant de commencer le mystère.

Introduction : Les informations propres au mystère connues par les joueureuses.

Accroche de départ : Ce qui permet de démarrer la partie.

Questions : Ce sont des questions adressées aux joueureuses pour commencer à établir la fiction autour des PJ.

Ombre du mystère : Un prompt en relation avec la thématique principale de l’enquête. Elle permet de connaître davantage les PJ grâce aux flashbacks qu’ils vont décrire.

Lieux : Des lieux liés à l’enquête, brièvement décrits. Il y a toujours une question à poser aux joueureuses et répondre soi-même, elle permet d’établir les détails de la scène et approfondir dans les thématiques du scénario.

Les personnages secondaires : Des personnages susceptibles d’apparaître. Ils sont décrits brièvement. On trouve une citation pour pouvoir les interpréter plus facilement et une description du lac du cœur (mécanique exclusive à ce scénario) métaphore de leur personne.

L’horloge : L’horloge permet d’augmenter les enjeux, la pression, relancer la narration et établir des scènes hors champs, en gros, c’est une aide pour gérer le rythme de la partie. On peut avancer l’horloge lors d’un -6 mais avec parcimonie, quand le rythme de la partie commence à tomber ou quand il y a une opportunité en or. L’horloge doit avancer au moins une fois par session. L’horloge a des questions qui permettront d’établir ce qu’il se passe au moment précis dans la narration. On peut les poser directement aux joueureuses ou les répondre soi-même.

Facettes : Ce sont les piliers de l’enquête, la première facette est la facette principale. Lors de la manœuvre de Révélation, les indices découverts sont associés à des facettes par les joueureuses et avec l’accompagnement du MC. Ce n’est pas obligatoire d’associer des indices à toutes les facettes.

Manœuvres spéciales : Des manœuvres qui encadrent des aspects propres au scénario.

Indices : Le MC ne connaît pas la résolution finale. Ce sont les joueureuses qui vont l’établir avec la manœuvre Révélation. Les indices ne sont pas liés à une personne ou à un lieu ou à une situation, ce sont des indices que les personnages peuvent trouver avec la manœuvre Examiner. On peut les modifier pour qu’ils collent à la situation présente. Un indice ne peut jamais résoudre une facette à lui tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Kérosène
Lanspessade
Messages : 308
Inscription : 10 août 2022, 14:39
Jeux pratiqués : Runequest : Glorantha (MJ), Cyberpunk et quelques autres bricoles
OEUVRES : Docteure en procrastination : demain je m'y mets !
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Kérosène »

Merci Chibi, pour cette proposition, que je m'en vais lire avec intérêt !
Tremblez devant Kérosène la Virgulicide !
Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts.
Avatar de l’utilisateur
FaenyX
Le Guet
Messages : 259
Inscription : 10 août 2022, 08:33
Jeux pratiqués : Maléfices, Würm, Trucs Trop Bizarres, Things from the Flood, Vaesen, etc.
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par FaenyX »

Je n'aurai sans doute pas le temps de le peaufiner davantage, faute de temps ces prochaines semaines, aussi je vous livre ma contribution pour cette édition un peu spéciale de notre concours préféré.
Il s'agit, comme annoncé, d'un scénario pour Würm, adaptable à tout groupe de PJ et facilement insérable dans une saga en cours (d'ailleurs, il se faufilera sans doute dans celle que je mène actuellement... aussi je prie mes joueurs de passer leur chemin s'ils tombent sur ce fil de discussion :mrgreen: )

La mère des loups
Un scénario pour Würm, proposé dans le cadre du 55ème concours de scénarios de la Cour d’Obéron.
Thème : une femme d’exception
Élément : un lac

A la mémoire d’Anne Vétillard, l’éternelle Dame du Lac

Ce scénario peut être joué par des personnages Hommes-Ours ou Hommes-Longs (formant de préférence un groupe capable de pister et de chasser le gibier) et s’incorporer sans peine dans toute saga. Il est conçu pour trois ou quatre personnages, Hommes-Ours ou Hommes Longs, mais peut s’adapter à tout autre effectif (il suffira pour cela d’ajouter ou de retirer des opposants, chaque fois que nécessaire).

Les pisteurs
La Saison des Massacres ne va plus tarder et la tribu dont font partie les personnages-joueurs va devoir amasser des vivres, en prévision de la Saison de la Mort, qui la suivra. Ce matin-là, la Voix des Ancêtres a réuni tout ce que le groupe comporte de pisteurs et de chasseurs. Plusieurs groupes vont être formés et se dirigeront dans différentes directions, afin de localiser les proies les plus à même de nourrir la tribu. Ceux qui resteront au camp vont se charger de la cueillette et, si un plan d’eau ou une rivière est proche, de la pêche.
Les anciens en ont décidé ainsi : les PJ devront aller vers l’Ombre Claire (le Nord-Ouest) et établir si les grandes plaines se trouvant à plusieurs jours de marche accueillent du gibier. A l’instar des autres groupes, ils ne reviendront vers leur tribu que lorsque la lune aura atteint sa plénitude dans le ciel (ce qui leur laisse une dizaine de jours pour pister d’éventuels troupeaux).
Vers l’Ombre Claire
Le paysage que traversent les PJ est rude et le vent froid cingle la toundra qui les accueille. Aux collines herbeuses et couvertes de bosquets succèdent des plateaux rocheux, percés par des tourbières et des landes. La végétation change et, avec elle, la faune que peuvent rencontrer les PJ.
Durant le premier jour, les pisteurs ne verront que de petits groupes d’animaux : rien qui ne puisse satisfaire les besoins de leur tribu. Certes, des traces témoignent du passage de troupeaux (de rennes et d’antilopes, par exemple), mais celles-ci sont anciennes. Au loin, le paysage semble prendre du relief et la végétation paraît plus dense. Qui sait si, là-bas, il n’y a pas le gibier espéré ?
Au troisième jour de marche, s’ouvre devant les PJ une vaste plaine, traversée par des ruisseaux qui convergent vers un lac paisible. La végétation est variée, allant de bosquets de bouleaux à des zones humides et des tourbières. Le froid semble moins mordant et cette terre est de toute évidence propice à la vie. Nul doute qu’ici, le gibier devrait être riche. De fait, en examinant les alentours, les chasseurs vont trouver des traces de différents animaux.
Ainsi, des rennes sont passés là, plusieurs jours plus tôt. Un jet de SD9 (avec une prime pour Flair du Loup) permettra d’établir que le troupeau comptait plusieurs dizaines de bêtes et qu’il est parti vers le Levant. Malheureusement, les traces datent de trois à quatre jours : rattraper les rennes est peu envisageable. Et, non loin, une carcasse à demi dévorée est la proie des charognards. En examinant ce qui reste du renne, on peut établir (jet de SD8) qu’il a été la proie de canidés ou de fauves (il porte des traces de crocs et de griffes). L’examen du cadavre du renne peut être rendu compliqué par la présence des oiseaux venus s’en repaître, voire (si le MJ souhaite compliquer la tâche des PJ) de quelques hyènes.
Alors que les PJ se perdent en tergiversations (doivent-ils continuer à avancer ou est-il plus sage de rejoindre la tribu ?), le vent redouble et s’abat sur le paysage par rafales.

L’appel du mammouth
Mais, dans les hurlements du vent, des cris parviennent aux plus attentifs d’entre eux, à la faveur d’une rafale. Ceux des PJ réussissant un jet de SD9 (avec une prime pour Vigilance du Hibou) entendront le cri d’un animal : c’est le barrissement d’un mammouth.
Note : si les jets de tous les PJ échouent, vous pouvez considérer qu’ils n’ont entendu que le hurlement du vent, ou qu’ils n’ont pas pu identifier l’animal (la faute au vent, encore lui !). Mais les cris ne vont pas cesser pour autant.
En se dirigeant vers l’origine des barrissements, il est aisé de localiser l’animal. Ceux qui espéraient tomber sur un troupeau de mammouths seront déçus. Il n’y a là qu’un mammouth mâle, plutôt âgé, et en mauvaise posture. Si l’un des personnages réussit un jet de SD8 (prime avec la Vigilance du Hibou), il pourra comprendre que ce cri est motivé par la détresse. Le vieux mammouth a eu le malheur de s’enliser dans une tourbière et n’arrive pas s’en échapper.
Qui sait ce qui l’a amené là, seul ? Quel que soit son objectif, le mammouth est en péril et risque de laisser la vie dans le bourbier, ses tentatives pour s’en dégager ne faisant qu’aggraver sa situation. Fatigué de lutter pour se sortir du piège, le mammouth représente néanmoins un véritable danger pour les PJ, si ces derniers décident de s’en prendre à lui.
Les caractéristiques du Mammouth sont identiques à celles données en page 158 du livre de base, à ceci près que l’animal n’a plus que 80 points d’Endurance, et qu’il subit un malus d’esquive et d’attaque de 3 points.

Un autre danger
Cependant, les PJ ne sont pas seuls sur place : non loin de là, cachés dans les buissons, des loups gris observent la scène, attendant que le mammouth soit suffisamment épuisé pour se jeter sur lui. Le mammouth a senti leur présence et les PJ peuvent les repérer (sur un jet de SD9, avec une prime pour ceux dotés du Flair du Loup ou de la Vigilance du Hibou). Les loups sont suffisamment nombreux pour représenter un parti dangereux (leur effectif est identique à celui des PJ).
La suite des événements dépend grandement des choix des PJ. S’ils décident d’attaquer le mammouth, considérant qu’il s’agit d’une proie facile, ils devront se battre sur deux fronts : non seulement le pachyderme ne se laisse pas faire, mais les loups voient d’un mauvais œil qu’on leur « vole » leur proie.
Des PJ qui choisissent (ne serait-ce que parce que l’un d’entre eux est doté de la Sagesse du Mammouth, par exemple) de l’aider à se sortir du piège où il est tombé, deviennent de facto leurs adversaires. Les loups vont alors se révéler et les attaquer de front. Dès qu’ils se rendent compte que les PJ représentent des adversaires dangereux, les bêtes choisiront de quitter les lieux. Ces intrus ne perdent rien pour attendre…
Secourir le mammouth peut se faire de différentes façons : les PJ peuvent tendre une branche suffisamment robuste pour que l’animal y agrippe sa trompe, par exemple. Selon les propositions des PJ, ajustez la difficulté du jet et autorisez l’utilisation d’une Force (l’Habileté des Ancêtres, si les PJ élaborent quelque dispositif, ou la Sagesse du Mammouth s’ils font appel à leurs connaissances). Vous pouvez considérer que le sauvetage est réussi au bout d’un certain nombre de réussites, successives ou non.
Une fois extrait de la tourbière, le mammouth (épuisé par l’effort) prendra un moment pour regarder ses sauveurs, avant de reprendre sa route.
Si les PJ décident de s’en prendre au mammouth (parce qu’ils y voient une réserve de viande intéressante, par exemple), les loups les attaqueront sans tarder : ces concurrents inattendus viennent dérober sous leur nez la proie qu’ils s’étaient réservée ! Ce cas de figure est le plus dangereux pour les PJ qui devront affronter le mammouth (bien décidé à vendre chèrement sa peau et sa chair) et les loups (qui comptent bien ne pas s’en laisser déposséder). Là aussi, les loups choisissent de fuir dès qu’ils réalisent que les PJ forment un parti trop dangereux pour eux.
Lutter contre le mammouth englué dans la vase est paradoxalement plus dangereux, puisque le pachyderme lutte avec l’énergie du désespoir.
Les caractéristiques des loups sont celles données page 157 du livre de base de Würm.

La terre des loups
Une fois ce combat terminé (et quelle que soit son issue), les PJ ne sont pas pour autant hors de danger. Qu’ils aient tué le mammouth ou pas, ils vont devoir établir un campement, alors que le soir tombe. Evidemment, durant la nuit, les loups vont revenir. Et cette fois, ils comptent bien ne laisser aucune chance aux intrus. Les PJ devraient logiquement songer à cette possibilité et se préparer à l’attaque, en choisissant l’emplacement où ils s’installent et en restant vigilants.
Note : si les PJ ont tué le mammouth et commencé le travail de boucherie, la chair de ce dernier risque évidemment d’attirer un peu plus les loups. Ces derniers peuvent d’ailleurs attaquer les PJ pendant qu’ils dépècent le mammouth.
La nuit qui commence sera longue et, comme s’ils étaient animés par quelque malice, les loups vont assiéger les PJ avant de passer à l’attaque. Pendant la première partie de la nuit, ils resteront à bonne distance, comme pour éviter toute jet de pierre ou de sagaie. Mais, de temps à autre, les PJ peuvent apercevoir les yeux brillants des loups et entendre leurs grognements. Il est difficile de les dénombrer et, à la faveur d’un rayon de lune, un jet de SD8 (prime avec Vigilance du Hibou ou Flair du Loup) permettrait d’en distinguer quelques-uns.
C’est au cœur de la nuit que les loups vont passer à l’attaque, avec une intelligence qui surprendra même les plus expérimentés des PJ. Après avoir pris le temps d’encercler leurs proies, les loups vont d’abord jouer avec leurs nerfs, tout en restant hors de portée des sagaies. Le meilleur moyen pour les PJ de survivre à cette nuit de siège est de mettre en place des feux (la seule chose qui tienne les loups à distance) et de rester éveillés. Dès qu’une faille se présente dans la défense des PJ (un feu qui s’éteint, par exemple), les loups en profitent et se jettent sur l’un des personnages. Il est vite évident que ces animaux sont là pour tuer et pas uniquement pour chasser.
Note : jouez sur l’attente et les bruits de la nuit, parmi lesquels les grognements des loups se font parfois entendre. La survie des PJ doit vraiment être incertaine : verront-ils le jour se lever ?
Si l’un des PJ observe attentivement les assiégeants, il peut, à condition de réussir un jet de SD10 (avec une prime s’il dispose de la Vigilance du Hibou) estimer le nombre de loups présents à une dizaine, mais surtout apercevoir une silhouette humaine qui va et vient parmi eux et semble même les encourager, par des cris singeant les hurlements des loups.


Une aide inattendue
Alors que l’épuisement et le désespoir s’emparent d’eux, des cris de chasse se feront entendre, non loin. Munis de brandons enflammés et de sagaies, deux Hommes-Ours, vociférant, surgiront de la nuit. Dans la scène qui suit, tout va très vite, au point que même les loups semblent surpris et s’égaillent en tous sens. Sans perdre de temps, les Hommes-Ours vont entraîner les PJ (sans doute blessés et sûrement épuisés) jusqu’à un refuge non loin, au pied d’une colline couverte de bruyère et de roches.
Note : cette scène propose une rupture avec la précédente. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, les PJ se retrouvent entraînés par deux sauveurs providentiels jusqu’à un havre (providentiel, mais provisoire). N’hésitez pas à en imposer le déroulement aux joueurs : leurs personnages (épuisés et sans doute à bout de nerfs) sont trop stupéfaits pour réagir.
Les PJ ne sont pas au bout de leur surprise. Dans la (petite) grotte où les Hommes-Ours les ont entraînés, à peu de distance, ils ne sont pas seuls. Un autre Homme-Ours (gravement blessé à la cuisse et à l’abdomen, sans doute par un lion gris) se trouve là et, à ses côtés, il y a aussi une Femme-Ourse, sur le point d’accoucher.
Les trois Hommes-Ours se nomment Tah-Weh, Mahok et Lakor (les deux premiers sont ceux venus au secours des PJ). La femme, quant à elle, s’appelle Wenna. Ni elle ni Lakor ne sont en état de marcher. Pour l’heure, ils se terrent dans un renfoncement dans la falaise dont l’accès est bloqué par des buissons et des branches. Mais, tôt ou tard, ils devront en sortir, ne serait-ce que pour se nourrir ou pour boire. Les loups, un temps distraits par l’arrivée des PJ, encerclent les assiégés. Le temps presse, d’autant plus que Wenna ressent déjà les premières douleurs de l’enfantement. Inutile de dire que la nervosité règne, dans le minuscule abri.

Les naufragés
Les quatre Hommes-Ours traversaient eux aussi la plaine quand ils se sont faits attaquer par la meute de loups. En échangeant avec eux (ce qui peut être laborieux si les PJ sont des Hommes-Longs), il est possible d’apprendre les faits suivants (ou de confirmer ce qui a pu être observé auparavant) :
- La plaine regorge de gibier, en temps normal. De nombreuses traces en témoignent.
- Les loups sont arrivés trois ou quatre jours plus tôt et ont provoqué la fuite des troupeaux, après avoir laissé de nombreuses carcasses çà et là.
- Parmi les loups se trouve une femme. Mahok l’a vue, nettement. Elle va, vêtue d’une peau déchirée, parmi les animaux, qui semblent la tolérer. En tremblant, Mahok émettra une hypothèse : selon lui, la femme commande à la meute de loups.
- Les Hommes-Ours ont entendu le cri du mammouth mais n’ont pu s’approcher, les loups les en empêchant. Lorsque ces derniers s’en sont pris aux PJ, ils ont choisi de leur venir en aide.
Non loin de l’abri, les loups rôdent, attendant que les réfugiés tentent une sortie. Tandis que Lakor grimace sous la douleur (et que Wenna sent son ventre se durcir de plus en plus rapidement et devine que son enfant ne va plus tarder à naître), les Hommes-Ours se tournent vers les PJ. Il va falloir agir : leur compagnon a besoin de soin et, avant tout, d’eau. En restant dans la grotte, il est condamné, et la jeune femme n’est guère en meilleure position.
Note : vous pouvez « alléger » la pression sur les épaules des PJ en n’utilisant qu’un moyen de pression, à choisir entre Wenna (qui va donner la vie) et Lokar (à qui il faut éviter la mort).

La mère des loups
Elle n’a pas de nom et presque plus d’humanité. Cette jeune femme, vêtue d’une peau de renne, va parmi la meute de loups, marchant parfois à quatre pattes. Elle ne parle pas et pousse des glapissements et des grognements. Alors qu’elle n’était qu’un petit enfant, elle fut la seule survivante des siens, massacrés par une meute affamée. Qui sait ce qui poussa une louve à épargner ce bébé et à l’adopter comme un des siens ? Les printemps passèrent et la petite fille grandit parmi la meute, devenant femme et gagnant le respect des loups. Aujourd’hui, tous lui obéissent, comme si elle était devenue la mère des loups.
Elle a conduit sa meute à travers les Terres Ancestrales, se fiant à l’instinct des loups pour se nourrir et se cacher. A chaque fois que l’odeur des hommes se faisait sentir, la meute se détournait, craignant sans savoir pourquoi ces créatures allant sur deux pattes. Mais le destin (ou les Esprits) en a voulu autrement : d’étranges pensées parcourent l’esprit de la mère des loups, loin de celles qui occupent d’ordinaire la meute.

Le siège
La suite des événements dépend des décisions des PJ. A compter de l’instant où ils ont rejoint l’abri des Hommes-Ours, le temps est compté. Dans la petite anfractuosité, le groupe, s’il dispose de peu de place, est à l’abri des loups. Mais ce havre n’est que provisoire : il n’y a pas d’eau ni de nourriture ici, et y faire du feu n’y est pas concevable, à moins de vouloir étouffer les assiégés. Au-dehors, les loups se regroupent et attendent.
A mesure que le temps passe, le pauvre Lakor est de plus en plus en proie à la souffrance et ses compagnons sont vite désemparés. L’abri dans lequel ils se terrent (et les PJ avec eux) est étroit et ne cache nulle source. La jeune Wenna montre toute sa bravoure, mais elle commence à avoir peur : elle n’a encore jamais donné la vie et les douleurs qui l’assaillent vont-elles être supportables ? Et, surtout, son enfant à venir vivra-t-il ?
Sortir de là (vivants, si possible)
Sortir de la petite grotte équivaut à prendre de gros risques (il faut jouer de rapidité pour esquiver les attaques des loups qui n’attendent que pareille opportunité) mais c’est l’occasion de voir la femme qui les mène et observe fixement la cachette où se terre le petit groupe.
Note : la mère des loups n’a encore jamais vu d’êtres humains et les PJ sont les premiers que croise son chemin. Elle ne comprend pas les étranges pensées qui la parcourent, face à ces créatures si proches d’elle et en même temps si étranges.

Quand ils se seront résolus à tenter de briser le siège, les PJ (et les Hommes-Ours) vont devoir user de subterfuges pour tromper les loups. Si les deux Hommes-Ours qui les accompagnent forment un parti solide, ils comptent avant tout sur les PJ pour mettre au point un plan.
Les loups ont, de leur côté, un objectif : tuer les êtres humains qui se sont aventurés sur leur territoire, tout simplement. Menés par leur « mère », ils attaqueront ceux qui tenteront une sortie, de façon frontale. La jeune femme qui les conduit reste en arrière, glapissant des ordres (incompréhensibles aux oreilles humaines). S’approcher d’elle est difficile, puisqu’il faut jouer de rapidité (jet de SD11, prime avec la Vitesse du Cheval) pour éviter les loups. Mais en faisant face à la mère des loups, un (ou des) PJ pourra la maîtriser : à cet instant, tout bascule.

Une lueur d’humanité
Face-à-face à un autre être humain, plus proche qu’elle n’a jamais été d’un (ou d’une) de ses semblables, la mère des loups reste stupéfaite. Au fond de son esprit, des souvenirs enfouis sous des saisons passées aux côtés des loups ressurgissent. Après quelques battements de cœur où le temps semble s’arrêter, elle pousse un hurlement et tous les loups cessent le combat.
Au long silence qui suit va répondre un bruit inattendu dans ce cadre : dans la petite grotte, résonnent les premiers vagissements du bébé de Wenna. Alors que les loups attendent un ordre de leur mère, celle-ci s’écroule et fond en larmes. C’est alors que l’un des loups (un grand mâle au pelage foncé) pousse un hurlement : un jet de SD8 peut permettre de comprendre que ce loup vient de revendiquer le commandement de la meute et qu’il a lancé l’ultime assaut.

L’ultime sacrifice

Ce qui se passe ensuite dépend des PJ. La mère des loups n’est plus qu’une jeune femme perdue et hébétée, et ses anciens compagnons risquent de se retourner contre elle. Les loups, de leur côté, vont s’en prendre aux proies les plus faciles : si l’un des PJ (ou des Hommes-Ours) a été blessé, il sera attaqué de toutes parts. Mais certains de ces animaux hésiteront sur la conduite à tenir : ils sont eux aussi sous le choc, à leur manière. Le grand mâle qui lance l’attaque ne sera donc pas suivi par toute la meute, du moins dans un premier temps.
En se débarrassant du nouvel alpha de la meute et de ceux qui le suivent, les PJ peuvent mettre celle-ci en déroute. La tâche n’est pas aisée, car le combat est inégal. Pour le faire basculer en faveur des PJ (sans cependant leur épargner les coups), n’hésitez pas à utiliser les deux outils suivants :
- La mère des loups peut se sacrifier et tomber sous les crocs de l’alpha, en sauvant ainsi la vie d’un des PJ, par exemple.
- Si les PJ sont en grand péril, vous pouvez faire intervenir le mammouth qu’ils ont sauvé au début du scénario. Le pachyderme aura tôt fait de disperser la meute, sauvant ainsi les PJ (et remboursant sa dette auprès d’eux).

Une fin, des fins
Les objectifs des PJ sont multiples : ils doivent avant tout sauver leur peau (et celle de leurs compagnons de mésaventure), sauver Lakor et assister à la naissance du bébé de Wenna (et en assurer la survie). Enfin, comprendre qui est la mère des loups (en partie, au moins) peut les aider à quitter le piège où ils sont coincés. Il est fort probable que celle-ci ne survive pas à ce scénario (qu’elle se soit sacrifiée pour sauver l’un des PJ ou qu’elle ait été attaquée par un des loups).
Quand tout sera terminé, que la meute sera dispersée et que les PJ n’auront plus qu’à panser leurs plaies, il est donc plausible qu’ils assistent aux derniers moments de la mère des loups, celle qui n’eut pas de nom. Alors qu’elle expire, Wenna sortira de la grotte, épuisée et tremblante, mais heureuse. Entre ses bras est pelotonné un petit d’homme : il se nommera O’oul (ce qui signifie loup en langage des Hommes-Ours).

Pour plus de confort de lecture, la version pdf du scénario est attachée à ce message. Bonne lecture !
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
Kérosène
Lanspessade
Messages : 308
Inscription : 10 août 2022, 14:39
Jeux pratiqués : Runequest : Glorantha (MJ), Cyberpunk et quelques autres bricoles
OEUVRES : Docteure en procrastination : demain je m'y mets !
Contact :

Re: Le 55ème concours est ouvert !

Message par Kérosène »

Merci FaenyX ! C'est toujours un plaisir de te lire !
Tremblez devant Kérosène la Virgulicide !
Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts.
Répondre