Page 1 sur 1

Une bonne série pour la soirée

Publié : 10 août 2022, 11:00
par Usher
Cet été, on a commencé à regarder (avec un peu de retard) la première saison de For All Mankind. Il s'agit d'une uchronie spatiale pleine d'originalité.

La première saison a pour sujet les préparatifs de la NASA pour envoyer deux hommes sur la lune. Mais en juin 1969, un mois avant le lancement d'Apollo 11, l'URSS prend les Américains de vitesse et pose le premier homme sur notre satellite. C'est le point de divergence, dès le premier épisode. Il s'ensuit une période d'abattement à la NASA, une crise politique et médiatique… Et un rebond. Car Richard Nixon, incapable de digérer ce nouveau camouflet pour les USA (après Gagarine) met les bouchées doubles pour rattraper et dépasser l'avance soviétique.

For All Mankind est une uchronie teintée de rétrofuturisme. Elle montre une colonisation spatiale (relativement) accélérée, mais avec la technologie des années 1970. Les séquences spatiales ne forment pas forcément le cœur de la série, mais sont émouvantes vu qu'elles rappellent vraiment des images d'archives.
Le point de divergence spatial provoque d'autres modifications historiques, sur le plan politique (Ted Kennedy est élu président à la place de Nixon, la guerre du Viet-Nam prend fin prématurément) et sur le plan sociétal (émancipation plus rapide de la condition féminine). Si les changements géo-stratégiques restent en toile de fond de la série (avec un traitement très habile des rapports avec la Maison Blanche), en revanche l'action se concentre sur le fonctionnement des équipes de la NASA pour traiter, de façon presque soap, des problématiques sociétales plus actuelles que d'époque : statut des gays et conquête de l'égalité hommes-femmes. La première saison est pleine de détours et de rebondissements surprenants, et fait rêver à un âge d'or spatial qui a failli être celui que nous avons connu.

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 21 nov. 2022, 23:41
par Usher
On vient de regarder sur Arte une série de quatre documentaires aussi beaux que passionnants :L'incroyable périple de Magellan, de François de Riberolles.

Ces quatre documentaires de 52 minutes retracent l'histoire grandiose, criminelle et tragique de ce qui devint, un peu par accident, le premier tour du monde effectué par des navigateurs européens. François de Riberolles a pris le parti de la narration détaillée et longue en suivant le récit du voyage établi par Antonio Pigafetta (l'un des dix-huit survivants à être revenus à Séville, après que 237 hommes en fussent partis trois ans plus tôt). Il donne également la parole à des historiens comme à des marins pour contextualiser le voyage, expliquer ses enjeux, ses dangers et l'extraordinaire exploit que représentèrent la traversée du détroit de Magellan puis celle de l'Océan Pacifique, sans carte et sans moyen de calculer la longitude.
A l'image, l'action est tour à tour représentée par des dessins de reconstitution en noir et blanc et des paysages marins d'une stupéfiante beauté – falaises intimidantes de l'Argentine, splendeur effrayante des montagnes du détroit de Magellan…

Il y a quelque chose de grisant et de terrible à suivre ainsi, étape par étape, ce gigantesque saut dans l'inconnu. C'est une ode au courage, à la mer, à la beauté du monde, mais aussi une aventure mortelle, parfois féroce, tour à tour rationnelle ou illuminée. Très belle série documentaire.

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 22 nov. 2022, 10:29
par Xaramis
Usher a écrit : 21 nov. 2022, 23:41 On vient de regarder sur Arte une série de quatre documentaires aussi beaux que passionnants :L'incroyable périple de Magellan, de François de Riberolles.
C'est accessible sur le site internet d'Arte, jusqu'à mi-janvier 2023.
Et je confirme l'avis d'Usher : c'est très bien fait, et j'ai trouvé cela passionnant.

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 29 nov. 2022, 21:42
par Oswald
Je ne suis qu'au second, je me rationne pour ne pas dévorer toute la série d'un coup.

Personnellement, je demeure fasciné par la connaissance et les savoir-faire de ces hommes. Et comment avec des instruments que j'ai envie de qualifier de "rudimentaires" même si c'est sans doute tout le contraire, ils ont pu mener une épopée aussi terrible et passionnante. Je pense que cela permet clairement de comprendre qu'ils n'étaient ni moins courageux, ni moins intelligents que nous le sommes.

Par ailleurs, les reconstitutions en dessin animé mettent vraiment en valeur leur aventure. Les propos des historiens, navigateurs également.

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 13 janv. 2023, 14:59
par Cuchulain
Une petite sitcom ?
"Grace and Frankie " sur le site au N rouge.
Grace & Frankie n'ont en commun que leurs maris, d'excellents amis, qui dirigent un cabinet d'avocats spécialisé dans le divorce. A 70 ans, leurs maris font leur coming out et annonce à leurs épouses respectives qu'ils sont amoureux depuis des années et que désormais ils vont vivre ensemble pour consommer leur amour ! Voilà les deux femmes que tout oppose (l'une est une femme d'affaires avec les pied sur terre et l'autre une hippie azimutée) obligés de cohabiter ensemble et de digérer la nouvelle.

Porté par des acteurs absolument formidables (Jane Fonda et Martin Sheen entres autres) cette petite sitcom est absolument drolissime et bien que surfant sur le "grey gold" sait marier l'humour et l'émotion. Nous sommes accro avec Mme et avons déjà avalé 4 saisons.

"Brooklyn 99" : très connue (et dispo sur la même plateforme), mais je la cite également car c'est une de mes sitcoms favorites (et avec Mme nous nous retrouvons beaucoup dans deux personnages bien sûr). Un mélange entre enquêtes policières (sérieux s'abstenir) et sitcom. Comme dans toute bonne série on s'attache énormément aux personnages qui sont tous très réussis. Un point notable : deux personnages principaux se tournent autour un peu, finissent ensemble et le restent ! D'où des situations amusantes sur le couple et Nom de Zeus que ça fait du bien ! Je suis fatigué de l'éternel triangle amoureux dont les séries usent et abusent pour maintenir l'attention/la tension sur leurs personnages.

Voilà un peu de bonne humeur dans la grisaille ambiante ça fait du bien. ;)

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 14 janv. 2023, 15:18
par Rom1
Nom de Zeus que ça fait du bien !
Name of your sextape !

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 14 janv. 2023, 15:30
par Cuchulain
Rom1 a écrit : 14 janv. 2023, 15:18
Nom de Zeus que ça fait du bien !
Name of your sextape !
:o J'aurais dit : Nom de Taranis voyons ! :mrgreen:

Pour plus de sérieux :
Dans un autre genre toujours sur le "grey gold" et le N rouge : "Le gang du gant vert" une petite série Polonaise fort amusante.
"Zuza, Kinga et Alicja sont des cambrioleuses insaisissables qui se cachent dans une maison de retraite après un vol qui a mal tourné. Alors que la police est sur le qui-vive, le gang continue ses activités, donnant une seconde jeunesse aux résidents."

8 épisodes d'une vingtaine de minutes. A la fois drôle et touchant sur la maison de retraite qui s'anime grâce à ces 3 mamies truandes. Particulièrement d'actualité avec les scandales récents sur les maisons de retraite et la maltraitance de nos aînés d'ailleurs.

A regarder en VO, notamment pour s'amuser des moments où la directrice de la maison de retraite parle en français au téléphone avec des gens non identifiés.

Re: Une bonne série pour la soirée

Publié : 19 janv. 2023, 12:51
par Oswald
J'ai débuté hier The Last of Us. Ne connaissant les jeux que de nom, je pars sans a priori et surtout sans référence.

Tout d'abord, seul le pilote est sorti, ce qui évite le "binge watching". Mon retour est plutôt positif, l'ambiance est très prenante et les personnages bien interprétés.

Certains passages font penser à un jeu vidéo mais c'est sans doute voulu, je pense notamment au moment où quelqu'un approche un protagoniste, après deux phrases dont une plus ou moins codées, le PNJ (c'est mon sentiment) s'en va. Cela aura pu être un PNJ de Skyrim, The Witcher 3 ou autres. Mais cela m'a tiré un sourire.

J'ai aussi apprécié la construction faite par l'épisode dans l'esprit du téléspectateur de la catastrophe qui s'en vient avec les indices qui en viennent à se multiplier.