Les Salons de la Cour

23Juillet, 2021, 23:28:58
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 10 11 [12] 13 14 ... 21   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Janua Vera, un recueil de nouvelles par un obscur auteur polonais  (Lu 99814 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Ayla
Invité
« Répondre #165 le: 07Avril, 2009, 15:13:32 »

Je viens de finir Janua Vera. Voilà un livre comme je les aime, auquel on pense encore après l'avoir fini. Si j'ai aimé tous les récits, ceux qui m'ont plus marqué sont Le conte de Suzelle, Un amour dévorant et Le confident. Merci Usher Et au plaisir de retrouver ta plume magnifique dans Gagner la guerre.
Journalisée
Lutain
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 42


WWW
« Répondre #166 le: 07Avril, 2009, 18:20:36 »

Fini récemment Janua Vera, bien aimé le côté "Fantasy très légère" des ces nouvelles. J'ai beaucoup accroché aux nouvelles développant le Culte du Désséché (Un amour dévorant et Le confident), bien aimé aussi le côté comptine du Conte de Suzelle et le burlesque de Jour de Guigne. Et je retrouverai Buenvenuto avec plaisir dans Gagner La Guerre - je laisse mijoter l'envie à feu doux jusqu'au point où je ne pourrai plus me retenir !

Journalisée
Lord Skeletor
Prophète des JdR oubliés...
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 638



WWW
« Répondre #167 le: 09Avril, 2009, 17:21:27 »

Je suis en train de lire "Gagner la guerre", et, par curiosité, je viens de lire des critiques de "Janua Vera" qui traînent sur Internet...

Quelle n'est pas ma stupeur d'avoir lu, quasiment à chaque critique, que la toute première nouvelle serait "la moins bonne", "la plus faible" ! Ces scribouillards de critiques feraient mieux de fermer leur claque-merde ! L'histoire du Roi-Dieu, alors qu'elle n'est introspective, est à mon avis l'une des, sinon LA plus poignante des nouvelles (avec peut-être "Un conte de Suzelle") du recueil.

Je pense que "Janua Vera" (la nouvelle) ne correspond pas à ce que ces critiques ont l'habitude de lire - tant au niveau de la qualité littéraire que de l'absence de baston énorme à la Godslayer +12 - et c'est la raison pour laquelle ils ont tous eu du mal avec la première nouvelle, le temps de se mettre dans l'ambiance et le style... Que n'auraient-ils point écrit, ces barbares incultes, s'ils avaient dû rédiger la critique de "Titus Groan", de Mervyn Peake ?
Journalisée

Jouer des enfants ? "Héros comme Trois Pommes" !
Mon blog JdR en français et in english.
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #168 le: 09Avril, 2009, 18:08:32 »

Ayé, j'ai craqué et commencé la lecture de Janua Vera. Par chance pour mes travaux en cours, je me suis fait pirater mon Gagner la guerre, ce qui m'évite aussi bien des problèmes de sommeil...
Je partage l'opinion de mes petits camarades sur une écriture prenante qui manie la langue française avec un amour et une richesse rares dans la littérature de ce genre. N'ayant pas encore lu tout le recueil, je ne peux pas dire si Janua Vera est ou non la meilleure des nouvelles du livre, mais je peux dire que j'en aime le rythme, le style et la langue qui réussit à être riche et évocatrice sans faire ni ampoulé, ni prétentieux. En tout cas je trouve qu'elle donne bien le ton et que, comme texte d'ouverture, elle permet d'entrer dans l'univers de l'auteur et, pour plagier Colerigde, de suspendre son incrédulité au porte-manteau.
Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 471



« Répondre #169 le: 09Avril, 2009, 20:42:19 »

Citation
Quelle n'est pas ma stupeur d'avoir lu, quasiment à chaque critique, que la toute première nouvelle serait "la moins bonne", "la plus faible" ! Ces scribouillards de critiques feraient mieux de fermer leur claque-merde ! L'histoire du Roi-Dieu, alors qu'elle n'est introspective, est à mon avis l'une des, sinon LA plus poignante des nouvelles (avec peut-être "Un conte de Suzelle") du recueil.

Alors je vais aussi fermer mon claque-merde puisque c'est mon avis : la 1ère nvlle est celle que je trouve la moins bonne du recueil. Ca veut pas dire qu'elle est "mauvaise", juste que comparée aux autres, elle est un cran en dessous.
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 829



WWW
« Répondre #170 le: 09Avril, 2009, 21:02:30 »

Deux ‘‘petits’’ commentaires parallèles sur ce magnifique ouvrage, ma chère compagne Kianna ayant rajouté son sentiment lorsque je lui ai demandé de corriger mon brouillon....


Janua Vera :
En commençant par ce texte, je me suis demandé dans quoi je me lançais… L’écriture est impeccable ou tout au moins largement au dessus de ce que l’on a l’habitude de lire… Mais l’ambiance ne m’a pas séduite. Je n’ai vraiment trouvé d’intérêt à ce texte que en lisant le reste du recueil, car il donne une certaine assise aux décors.
Ce que j’ai apprécié tout de même sur le moment, c’est de ne jamais avoir de certitude sur l’ampleur de la divinité ou de l’humanité du Roi.
*Cette nouvelle m’a plu par son regard sur la folie qui peu à peu s’empare de l’homme. La dérive est très bien rendue et rend le personnage à la fois détestable et attachant…*


Je me cite moi même pour dire que ce n'est pas non plus ma nouvelle préférée... mais elle ne manque pas pour autant d'intérêt loin s'en faut.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Moustrap
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 041



WWW
« Répondre #171 le: 09Avril, 2009, 21:17:03 »

C'est moi aussi la nouvelle qui m'a le moins emballé, plus pour une question de style d'écriture qu'autre chose.

Fais attention LS, les « barbares » ne sont jamais plus dangereux que quand ils avancent en meute
Journalisée

"Oui, j’ai beaucoup appris de mes erreurs, et je suis sûr de pouvoir les répéter à la perfection"
"Le cercle Fermé", Jonathan Coe

Régime ludique
BD
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #172 le: 09Avril, 2009, 21:44:07 »

Quelle n'est pas ma stupeur d'avoir lu, quasiment à chaque critique, que la toute première nouvelle serait "la moins bonne", "la plus faible" ! Ces scribouillards de critiques feraient mieux de fermer leur claque-merde ! L'histoire du Roi-Dieu, alors qu'elle n'est introspective, est à mon avis l'une des, sinon LA plus poignante des nouvelles (avec peut-être "Un conte de Suzelle") du recueil.
Je plaide pour le droit à la critique, à l'expression d'une opinion contraire. Le droit à la critique pour tout le monde. Je ne vois pas en quoi le fait d'exprimer qu'on la ressent comme la moins bonne ou la plus faible du recueil ferait de la personne qui exprime ce ressenti un "scribouillard de critique" à "claque-merde".
Je n'ai pas réfléchi à un classement des nouvelles du recueil, mais si cela avait été le cas et que j'avais trouvé que la première était la moins bonne, je n'apprécierais pas de recevoir une telle salve.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 653


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #173 le: 09Avril, 2009, 21:54:44 »

Même s'il y a une référence appuyée aux Tontons Flingueurs dans la dite salve ?
Allons, je crois qu'il ne faut pas trop prendre la mouche, ni le premier degré. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Lord Skeletor
Prophète des JdR oubliés...
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 638



WWW
« Répondre #174 le: 09Avril, 2009, 22:36:20 »

Bien vu, Macbesse... Les salisseurs de mémoire n'étaient pas disponibles

Mes chers Xaramis, Moustrap et Rom1, c'était bien entendu une provoc'. Le fond demeure néanmoins : Janua Vera est bien la nouvelle qui m'a le plus marqué (ex aequo avec le Conte de Suzelle)... Alors que le "Confident" : Pas du tout !

Je n'ai pas réfléchi à un classement des nouvelles du recueil, mais si cela avait été le cas et que j'avais trouvé que la première était la moins bonne, je n'apprécierais pas de recevoir une telle salve.

Sauf que j'ai la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours.

Pourquoi Janua Vera vous a-t-elle paru "moins bonne" ?
« Dernière édition: 09Avril, 2009, 22:38:57 par Lord Skeletor » Journalisée

Jouer des enfants ? "Héros comme Trois Pommes" !
Mon blog JdR en français et in english.
Pan Paniscus
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 838



« Répondre #175 le: 10Avril, 2009, 10:25:41 »

Parcequ'elle ne respecte aucune réalité.

Un être aussi mégalomaniaque devrait être forcément tout petit. C'est un fait indiscutable.

 

 
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 829



WWW
« Répondre #176 le: 10Avril, 2009, 20:47:28 »

Comme je l’ai dit plus haut, c’est l’ambiance qui m’a moins enchanté que les autres.

Il y à une ambiance par nouvelle et ici j’ai peu être été un peu oppressé par l’impression de porte fermée…  je ne saurai dire précisément.

C’est assez délicat de décortiquer un ressenti.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Kylm
Arpenteur d'utopies
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 700



« Répondre #177 le: 14Avril, 2009, 15:05:15 »

Je viens de terminer la lecture de Janua Vera. J'ai adoré. Je l'ai dévoré en quelques heurees. Je l'ai ntrouvé dans l'ensemble drôle, capitivant, dépaysant et parfois inquiétant.
j'ai apprécié toutes les nouvelles mais je donne une mention spéciale à Jour de guigne que j'ai trouvé très drôle, un amour dévorant qui m'a donné de léger et agréable frisson de peur et surtout Mauvaise donne. J'ai apprécier le coté retors de l'intrigue et la gouaille de Benvenuato.
J'ai aussi beaucoup apprécié la qualité de l'écriture nottament la richesse des registres de langues et du vocabulaire (cela faisant longtemps que je n'avais pas rencontrer autant de mots inconnus dans un même ouvrage) qui ne rend l'ouvrage ni barbant (quand il faut courrir au dictionnaire toutes les 3 lignes), ni illisible, ni incompréhenssible mais attise la curiosité.
Journalisée
Loris
Chair-Leg of Truth
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 698



« Répondre #178 le: 14Avril, 2009, 18:07:14 »

Quelle n'est pas ma stupeur d'avoir lu, quasiment à chaque critique, que la toute première nouvelle serait "la moins bonne", "la plus faible" ! Ces scribouillards de critiques feraient mieux de fermer leur claque-merde ! L'histoire du Roi-Dieu, alors qu'elle n'est introspective, est à mon avis l'une des, sinon LA plus poignante des nouvelles (avec peut-être "Un conte de Suzelle") du recueil.
Je plaide pour le droit à la critique, à l'expression d'une opinion contraire. Le droit à la critique pour tout le monde. Je ne vois pas en quoi le fait d'exprimer qu'on la ressent comme la moins bonne ou la plus faible du recueil ferait de la personne qui exprime ce ressenti un "scribouillard de critique" à "claque-merde".
Je n'ai pas réfléchi à un classement des nouvelles du recueil, mais si cela avait été le cas et que j'avais trouvé que la première était la moins bonne, je n'apprécierais pas de recevoir une telle salve.

N'ayant lu pour l'instant qu'une nouvelle et demi (ben oui, hein, Le Monde Selon Monsanto ne va pas se lire tout seul pendant ce temps), ben la première m'a fait un effet étrange. Elle est clairement en deux mouvements, avec un premier mouvement qui fait un vrai panégyrique de son "conan" central, mais qui abuse énormément d'une figure de style, toujours la même, une litanie de trois éléments caractérisant le sujet.
Il était ceci, cela, ceci. Il faisait çi,ça,çi. Son palais était comme-ci, comme-ça, comme-ci etc. C'est la faiblesse. Je me suis dit "oh putain, j'espère que c'est pas comme ça tout le bouquin" (je ne savais pas que c'était des nouvelles, ayant sauté directement dans le "morceau" sans lire la 4ème de couv'.
J'ai été très surpris par le changement de style lors du passage au deuxième mouvement de la nouvelle, avec la faiblesse du personnage, sa bataille, sa fin. Excellent, ce changement. Au début on a la perfection incarnée telle que ses légendes et ses sujets la conçoivent, et ensuite on le voit tel qu'il est, tel qu'au final lui se voit.

Chouette nouvelle, mais je reproche quand même l'abus de cette forme littéraire (dont j'ignore le nom*).

Loris.
* : je suis devenu naze en français à un point effrayant. Je me suis acheté le livret publié par Le Monde sur le sujet pour voir que j'avais du mal à répondre aux questions des deux premières pages (les questions ne sont pas du tout progressives en difficulté).
Journalisée

"Bref, moi qui ait été élevé avec la fausse croyance que Tolkien avait écrit la bible de la fantasy, je découvre une fois de plus que c'est faux. Howard, Lovecraft et Lieber sont les vrais apôtres du genre. Ceux qui prétendent le contraire sont des hérétiques." ~ Cédric, de Hugin & Munin
Inigo Montoya
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 211



« Répondre #179 le: 14Avril, 2009, 19:31:26 »

Il serait peut-être bon que "Gagner la guerre" ait son sujet propre, non?
Journalisée

Jé m'appelle Inigo Montoya. Tou a toué mon père?. Prépare-toi à mourir!
Pages: 1 ... 10 11 [12] 13 14 ... 21   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: