Les Salons de la Cour

21Septembre, 2021, 00:53:09
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Star ou Psi de Cassiopée  (Lu 603 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« le: 18Mai, 2021, 14:18:08 »

Hello à tous et à toutes

Je suis perplexe... et fasciné. J'ai découvert l'existence d'un roman intitulé "Star ou Psi de Cassiopée", oeuvre visionnaire de science fiction (et là le terme n'est vraiment pas abusif) censé avoir été écrit en 1854 par un certain Charlemagne Ischir Defontenay, médecin et homme de science de l'Eure mort à 37 ans... J'ai commencé à lire le livre en ligne (on le trouve assez facilement sur le web) et j'ai été pris d'un doute croissant, à cause du style de certains passages, de la composition générale : j'avais réellement l'impression de lire une sorte d'exercice de style (et pour cause ?) mais postérieur à la date supposée - je ne saurais pas réellement dire pourquoi mais c'était une impression tenace, peut-être due à une certaine habitude de lire des bouquins écrits au 19ème siècle (et sur le plan stylistique, il y a un monde entre, disons, les années 1840-1850 et la période souvent plus familière des années 1880-1900)... mais bon, je vais évidemment poursuivre ma lecture.

Apparemment, c'est un récit ethnographique "total" sur une civilisation extra-terrestre, contenant même des "traductions" de sa poésie, d'oeuvres théâtrales etc. Tout ça est incroyablement moderne - j'ai notamment pensé à cette oeuvre d'Ursula Le Guin dont j'ai oublié le titre... et cette date de 1854 renverrait très, très loin les romans de Jules Verne, toujours pompeusement considéré comme "le père de la science fiction française" - c'est pratiquement du proto-space opera...

En attendant, j'ai poursuivi mes recherches sur le web, où l'existence de l'oeuvre est abondamment répertoriée... mais je ne peux pas me départir d'un Gros Doute : et si tout cela n'était qu'une mystification littéraire ?

Pourquoi donc ?  Déjà, parce que ce roman oublié a été "redécouvert" par... Raymond Queneau. Quand on connait un peu le bonhomme (et notamment le fait qu'il a été, comme Vian avec son Vernon Sullivan, l'auteur d'une fort habile mystification littéraire - se faisant passer pour le traducteur d'une romancière irlandaise, Sally Mara, tout droit sortie de son imagination), on peut quand même avoir un premier doute... d'autant que je n'ai (pour le moment) rien trouvé de détaillé sur les circonstances de ladite "redécouverte" (comment, où, dans quelles circonstances etc.).

L'autre truc qui me travaille, c'est le nom improbable de l'auteur, "Charlemagne Ischir Defontenay" - qui semble néanmoins avoir bel et bien existé, en tant que médecin de l'époque... Mais il n'existe apparemment personne d'autre qui se prénomme "Ischir"... Je le répète, l'existence du personnage est historiquement avérée mais face à son nom, je ne peux me départir d'une impression d'anagramme laborieux (d'autant qu'on peut y former le verbe "mystifier" mais bon... ça peut aussi être une coïncidence). Après, il a effectivement existé des personnalités aux noms très improbables (ex: Sophronyme Beaujour) mais bon... je ne sais pas... je suis troublé...

Après, le fait qu'un Charlemagne Ischir Defontenay ait existé ne prouve pas non plus de façon définitive qu'il soit l'auteur de ce roman... Bref, j'ai des doutes.

Je vais poursuivre mes recherches sur le sujet et je serais évidemment ravi si l'un ou l'une d'entre vous avait quelque lumière à jeter sur le sujet...

Je ne suis sûr de rien et il est fort probable que je me plante complètement (auquel cas je suis prêt à manger mon chapeau, sans états d'âmes  ) mais ce qui me trouble sans doute le plus, c'est qu'apparemment la théorie de la mystification littéraire n'ait (à ma connaissance) JAMAIS été soulevée - alors que la question me semble tout de même légitime compte tenu du pedigree du 'redécouvreur'...

(à suivre ?)

(edit : ah oui, autre truc un peu troublant : le début du roman a pour cadre l'Himalaya, avec des références aux "indous" (orthographe d'époque) etc. L'Himalaya comme lieu dépositaire de mystère venus d'ailleurs... très très avant-gardiste pour 1854 - après les bouquins de Blavatsky, bien sûr, ce serait moins novateur. Et bizarrement, Raymond Queneau fut, on le sait, très influencé par la pensée d'un certain René Guénon... je ne sais pas, mais je me dis que ça fait décidément beaucoup de coïncidences)
« Dernière édition: 18Mai, 2021, 14:35:19 par olivier legrand » Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #1 le: 18Mai, 2021, 15:47:39 »

(suite du début de mes investigations  )

Il y a bien un certificat de décès pour un nommé "Charlemagne Defontenay" en 1856

https://archives.eure.fr/ark:/26335/a011440744729QX9bmV/58cb025d25

(mais pas de mention "d'ISCHIR" - je vais aller voir sur les certificats de naissance... )

(et de toute façon, l'existence réelle du docteur Defontenay ne prouve en rien qu'il ait bel et bien été l'auteur de ce roman posthume  "redécouvert" par Queneau)
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #2 le: 18Mai, 2021, 15:53:12 »

Damned !  Le registre des naissances confirme bien "Ischir" comme deuxième (improbable) prénom...

https://archives.eure.fr/ark:/26335/a011440744726yzto5C/1f200ac65e

Adieu donc à ma théorie de l'anagramme laborieux... mais en l'absence d'informations supplémentaires, je maintiens mon Gros Doute sur l'authenticité et la paternité de l'oeuvre (d'autant que son auteur-narrateur se présente comme le "traducteur" d'un texte original écrit en langue extra-terrestre - encore une touche qui, décidément, m'évoque Queneau, le soi-disant "traducteur" de Sally Mara).

The quest goes on...
Journalisée
Dedal
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 53



« Répondre #3 le: 18Mai, 2021, 16:15:56 »

C'est digne des Falsificateurs cette histoire ! 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Falsificateurs
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #4 le: 18Mai, 2021, 17:52:51 »

(je reprécise que je n'ai aucune certitude - j'exprime juste un doute qui me semble défendable...)
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #5 le: 18Mai, 2021, 18:03:10 »

Bon ben  finalement je vais manger mon chapeau  

Il semble bien qu'il y ait eu une édition originale en 1854 :

https://books.google.fr/books?id=374sAAAAYAAJ&pg=PP7&hl=fr&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

Mais apparemment, il n'existait, avant la réédition de 1972, que SIX exemplaires de l'oeuvre sur la planète... 

Du coup, c'est VRAIMENT un ouvrage remarquable, y compris dans son allure de mystifcation queneaudienne "trop belle pour être vraie"...  
« Dernière édition: 18Mai, 2021, 18:31:58 par olivier legrand » Journalisée
A.Fontbonne
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 110


« Répondre #6 le: 18Mai, 2021, 19:49:17 »

Tu peux retrouver l'édition originale ici aussi : https://data.bnf.fr/fr/12864938/charlemagne_ischir_defontenay/
L'intérêt de ce pdf c'est qu'il contient en page 11 (du pdf pas du livre) deux notes au crayon de papier :
- la première "cf JJ Marchand, La quinzaine littéraire 31 août 1970 Sur les traces de Fontenay" (donc sans doute un article qui répondra à la question de la découverte.
- La seconde : "Prénoms donnés dans la thèse de médecine de l'auteur".
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #7 le: 18Mai, 2021, 20:13:26 »

Merci... J'ai, entretemps, déniché ceci, qui semble clore l'affaire (et me console un peu   ). C'est extrait de "Histoire de la Poésie Française" de Robert Sabatier :

"Ce livre est de 1854 et l'on pourrait croire à une merveilleuse supercherie si Queneau ne précisait "Il se trouve à la BN (suit la référence) et si Charles Monselet ne l'avait signalé dans La Lorgnette Littéraire de 1857 : "Defontenay, imagination étrange, nébuleuse.""

En tous les cas, cette petite biblio-traque m'aura bien amusé 
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #8 le: 18Mai, 2021, 22:26:12 »

Bon, je suis en train de télécharger la version ePub de Galica et je le lirais à l'occasion.

Merci pour cette petite histoire et ce bon nom de PNJ
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #9 le: 18Mai, 2021, 22:45:32 »

Bon, je suis en train de télécharger la version ePub de Galica et je le lirais à l'occasion.

Merci pour cette petite histoire et ce bon nom de PNJ

Oui, du coup je crois que je vais essayer de le recycler dans un prochain scénario de ma chronique "Doctor Who"... 
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: