Les Salons de la Cour

20Octobre, 2021, 15:42:15
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: En chasse (tous)  (Lu 2453 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 602



WWW
« Répondre #60 le: 16Septembre, 2021, 17:42:26 »

Swen demande à la voisine si le couple avait un sac, une valise, une arme à la main.
Puis, il fait signe à la femme qu'il en a fini avec elle et court dans l'appartement vérifier qui est le cadavre.

Sur sa radio, il préviens ses collègues:
- ils sont deux, Vandy et...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 554



WWW
« Répondre #61 le: 17Septembre, 2021, 15:19:03 »

Ce n'est pas la première fois que le Doc' se penche sur un cadavre, mais cette fois, ses mains tremblent, quand il s'agit d'examiner le corps de l'homme au sol. Sans doute est-ce la tension qui lui joue des tours. L'homme ne porte pas de papiers d'identité. Il est vêtu d'un jean et d'une chemise de belle facture. Goldberg fronce les sourcils et comprend vite qu'il n'a pas affaire à l'un des braqueurs. Et, si Rice est celui qui est en train de rendre l'âme, près de Schelling, ce cadavre est celui de Klein.

A quelques pas de lui, Rice fixe Schelling. Son regard se voile doucement.
- Trop tard... halète-t-il... elle...tout ça, c'était pour...elle.
Il ferme les yeux, épuisé par l'effort produit pour lâcher ces quelques mots.
Puis, il les ouvre à nouveau, après des secondes qui n'en finissent pas et ajoute :
- Elle devait m'attendre...Vandy...
Une larme coule le long de son visage, tandis que sa tête s'affaisse sur le bras du canapé, dans un soupir, sans doute son dernier.

Avant de refermer la porte, la voisine hausse les épaules.
- Je crois que l'homme portait un sac... il aidait la femme à marcher, je crois.

En regardant vers l'intérieur de l'appartement de Klein, Swen croise le regard de Hugo. Il soupire et baisse la tête : tout ça pour ça.

Gönul et Mark se sont enfoncés dans l'escalier de secours et, peu à peu, leur vision s'accoutume au peu de luminosité. Leurs pas résonnent sur les marches métalliques et, par instants, Gönul croit sentir le Blue Pepper, par-dessus l'odeur de la poussière et de l'humidité. Quand ils arrivent au rez-de-chaussée, une nouvelle porte métallique, mal fermée, donne sur l'arrière de l'immeuble. Des dizaines de véhicules sont garés, là. Face à eux, un mur d'un peu plus d'un mètre les sépare d'un terrain vague.

Une pluie fine se met à tomber...
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 676


« Répondre #62 le: 17Septembre, 2021, 17:25:26 »

La descente dans les escaliers puis la pluie font du bien à Gönul qui a refait surface. Elle réprime difficilement une envie de fumer et lance à son coéquipier:

"J'y crois pas trop mais regarde s'il y a pas caisse avec laquelle ils sont partis de la banque".

Elle même va s'avancer prudemment dans le parking en vérifiant qu'ils ne sont pas planqués quelque part.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #63 le: 19Septembre, 2021, 22:02:03 »

Goldberg répond à Swen d'un ton sec : " C'est Garcia qui est parti, armé et dangereux ! "

Puis il file se coller aux fenêtres pour scruter les alentours - pas le cœur d'aller examiner Rice tout de suite, le doc se dit qu'il les préfère plus froids, les macchabées...
Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 602



WWW
« Répondre #64 le: 20Septembre, 2021, 10:10:13 »

Swen donne le signalement des fugitifs au central "armés et dangereux":

- Hugo, il est temps d'en finir, tu me suis?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 554



WWW
« Répondre #65 le: 20Septembre, 2021, 16:46:13 »

Une pluie fine s'écrase sur les carreaux, tandis que Gunther regarde à l'extérieur. Tout est gris dehors et la pollution est telle qu'il ne voit pas la limite du Secteur, comme bien souvent. Son regard se perd sur les environs de l'immeuble. Il aperçoit, à quelque distance de l'entrée, le couple qu'il a croisé, tout à l'heure, avant d'entrer dans le hall, avant de découvrir cette scène. Ils s'éloignent, la femme s'appuyant parfois sur le bras de l'homme pour continuer à avancer.

Au dehors, Gönul et Mark ont rapidement jeté un œil sur les véhicules et n'ont pas repéré celle qu'ils ont pris en chasse tout à l'heure, sur NordSeeStrasse. Ils l'auraient identifiée sans mal, étant donné son état après la fusillade. Des individus à pied n'auraient que deux façons de quitter cette cour : rejoindre le terrain en façade de l'immeuble, puis la rue, celle par laquelle ils sont arrivés, ou alors franchir le mur devant eux, qui donne dans une autre résidence, plus ancienne et plus délabrée. Il semble en tout cas que les deux fuyards ne se cachent pas sur le parking.

Swen fulmine. La piste est encore chaude, mais ils sont arrivés trop tard, de quelques minutes. Si celui qui a tout manigancé est là, étendu devant Schelling et probablement mort, il reste l'un des frères Garcia dans la nature.
Et Vandy, aussi. Toujours elle.
Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #66 le: 21Septembre, 2021, 08:37:29 »

Goldberg dans son talkie, à toute l'équipe :
" Je vois un couple qui s'éloigne, ce doit être eux ! "

Puis il donne leur localisation le plus précisément possible et décrit les vêtements et autres signes distinctifs.
Selon la disposition des rues, il propose à Gönul et Mark de leur couper la route, tandis que Swen et Hugo pourront descendre et les talonner.
Journalisée
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 676


« Répondre #67 le: 21Septembre, 2021, 17:08:19 »

L'appel de Goldberg prend Gönul par surprise alors qu'elle était en train de se demander si elle partait en direction de la rue ou de la résidence d'à coté. Elle essaie de se repérer par rapport aux indications qui lui sont fournies.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 554



WWW
« Répondre #68 le: 23Septembre, 2021, 08:10:52 »

Gönul, entraînant Mark dans sa foulée, contourne l'immeuble en allongeant la foulée, toujours son fusil en main. La pluie se fait plus dense et tous deux ont l'impression que le jour baisse. Peut-être est-ce le soir qui tombe, déjà...
Ils arrivent devant la façade de l'immeuble et l'allée par laquelle ils sont arrivés tout à l'heure.

Dans la radio, Gunther tente de les orienter, mais il ne voit plus le couple, maintenant dissimulé par une palissade. L'homme et la femme vont disparaître, peu à peu, dans la grisaille. Le vieux Falk voit maintenant ses deux jeunes collègues qui partent en chasse.
L'espace d'un instant, Goldberg doute. Et si ce couple n'avait rien à voir avec cette affaire pleine de violence et de sang ? Si une petite voix lui chuchote de ne pas les laisser filer, la crainte de la bavure commence à pointer le bout de son nez.
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 676


« Répondre #69 le: 06Octobre, 2021, 18:08:41 »

"Putain de temps de merde fait chier. " Gönul bouge son cul aussi vite qu'elle le peut autant pour rattraper ce maudit couple que pour en finir. En finir avec cette journée, avec cette enquête, avec la pluie qui lui tombe sur la tronche.

Elle en a ras le cul Gönul. C'est vrai quoi... sur les 5, ils sont deux à se prendre la douche : les deux bleus. 

C'est eux qui sont encore en train de courir comme des cons. C'est déjà elle qui était en train de courir tout à l'heure devant la banque, c'est elle qui s'est fait jetée par le boss du GIF, quel connard celui la... C'est elle qui... elle sait pas, elle sait plus, mais la, d'un coup  elle a l'impression d'un peu tout faire dans cette équipe et au final de se faire prendre pour une conne.

Son ventre gargouille pour lui rappeler qu'elle a faim. C'est peut être ça qui la rend subitement de mauvaise humeur.

Elle interpelle son coéquipier.

"Tu les vois?"

Il peut légitimement se dire que s'il répond non, il va se prendre un pain.
Journalisée
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 213



« Répondre #70 le: 07Octobre, 2021, 07:49:01 »

Mark commence à paniquer.  Il ne voit rien, il n'entend rien sous la pluie et maintenant il se demande si la menace la plus pressante  ne vient pas de sa collègue.
Il ralenti un peu pour se mettre à une distance de deux bras... non, plutôt trois c'est plus prudent.
-Je vois rien, lui crie-t'il
Il prend son talkie pour envoyer un menace :
Ici, Mark Junge avec le Sergent Gross, nous sommes à la poursuite de deux individu dont une femme connu sous le nom de VAN DER LINDEN, Hannah. Je répète  VAN DER LINDEN, Hannah ! Elle ressemble...

Il s'adresse à Gönul:
Elle ressemble à quoi Vandy ?
Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 602



WWW
« Répondre #71 le: 07Octobre, 2021, 09:26:01 »

Swen n'a pas attendu la réponse de son collègue pour se précipiter à la suite des fugitifs.

Avec un peu chance, ces derniers se dirigent vers l'endroit où il avait planqué sa patrouilleuse au moment de sa première venue sur site. Si c'est le cas, Swen peut sans doute trouver un itinéraire bis pour les devancer et se retrouver devant eux le plus rapidement possible. Ou à minima pour couvrir son retard.
« Dernière édition: 07Octobre, 2021, 09:31:44 par taillefer » Journalisée
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 676


« Répondre #72 le: 07Octobre, 2021, 13:59:59 »

"Elle ressemble à ta sœur" , jure Gönul en Turc d'un ton peu amène. Ses mains se crispent sur son armes. Mais ils sont où ces deux enculés ?

Ca ne se veut pas homophobe mais "dans le contexte et le personnage". Si ça gène quelqu'un je vire.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 554



WWW
« Répondre #73 le: 08Octobre, 2021, 13:57:07 »

Swen sent l'adrénaline qui se diffuse dans chaque fibre de son corps et lui fait oublier la fatigue. Il dévale l'escalier quatre à quatre et se retrouve rapidement dans le hall, dont il sort avec la vitesse d'une balle. La pluie dense le saisit lorsqu'il arrive au dehors et il est forcé de faire un pause, le temps de se repérer.

De leur côté, Gönul et Mark, qui suit cette dernière à quelques pas de distance, se retrouvent dans une petite rue parallèle à celle par laquelle ils sont arrivés tout à l'heure. La visibilité est réduite et ils ne distinguent pas le couple en fuite. Quelques véhicules passent, contraints au ralenti par la pluie.

Là-haut dans l'immeuble, Goldberg n'arrive plus à localiser ses collègues, et encore moins les deux fuyards, depuis qu'ils ont tourné au coin d'une rue et qu'un vieil immeuble les a dérobés à sa vigilance. Il entend un soupir derrière lui et, quand il se retourne, croise le regard de Schelling.
Ce dernier secoue la tête. Rice ne donne plus signe de vie.

Tout ça pour finir comme ça. Cette organisation, ces braquages, ces morts et finalement, la fin, ici, seul.
Les deux vieux Falks ressentent, durant un instant, quelque chose qu'ils n'ont pas ressenti depuis longtemps. Serait-ce de la pitié ?

Swen s'ébroue et reprend sa course. Il choisit de se remonter la rue par laquelle il est arrivé tout à l'heure. Avec un peu de chance, les deux suspects ne sont pas encore trop loin.
A quelque distance de là, Gönul et Mark longent un terrain vague, ponctué de tranchées et de tas de détritus. Sans doute le terrain est-il trop insalubre pour être construit. La longue langue de terre se dessine devant leurs yeux, boueuse à souhait. Les deux Falks devinent des abris de fortune. Sans est-ce là que vivent des clochards, des marginaux oubliés de tous.
« Dernière édition: 08Octobre, 2021, 13:58:48 par FaenyX » Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 232


Ours Rôliste


« Répondre #74 le: 08Octobre, 2021, 15:23:43 »

Les deux vieux Falks ressentent, durant un instant, quelque chose qu'ils n'ont pas ressenti depuis longtemps. Serait-ce de la pitié ?

Ah non, pas dans le cas de Schelling...    Au pire, un certain agacement de voir la piste s'arrêter là pour l'instant et une certaine frustration de ne pas avoir été celui qui a réglé le problème... Il se console en se disant que ça fait une ordure de moins dans le secteur.

Il réalise alors que les deux bleus ne sont plus dans son champ de vision.

A Goldberg :

Où sont les gosses, nom de dieu ?
Journalisée
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: