Les Salons de la Cour

18Septembre, 2021, 16:12:55
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un jeu de rôle médiéval historique  (Lu 1543 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 316

alias Dougal / Gunther Goldberg


« le: 04Novembre, 2020, 10:28:16 »

Hello,

J'ai découvert grâce au Fix cette précommande en cours, cela devrait intéresser certains d'entre vous !
https://www.gameontabletop.com/cf420/medium-aevum.html

Hormis le jeu et ses campagnes, les suppléments sur la vie médiéval et le guide de survie du MJ sont très prometteurs.

Bon, chez les XII Singes j'ai déjà craqué pour Les encagés et Wastburg, et je sens que pour celui-ci ça va pas tarder...

Et pour le clin d'œil, voici une version très enluminée de l'attestation de sortie :
https://www.facebook.com/LesXIIsinges/photos/a.820625507949239/3910821032262989/


Journalisée
A.Fontbonne
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 110


« Répondre #1 le: 04Novembre, 2020, 13:11:53 »

ça à l'air très très beau !
Par contre, je me permet juste d'être un peu chiant : si on pouvait éviter de dire qu'un JdR est historique parce qu'il n'y a pas de magie dedans, ce serait super bien. J'ai toujours trouvé que ça faisait un peu snob et ça rate souvent.
Juste un exemple, tiré de ce jeu :
« Le chef du royaume de l’argot portait le titre de Grand Coesre, truand rompu à toutes les ruses du métier. Il avait dans chaque province un lieutenant nommé cagou. Après venaient les archisuppôts, qui, recrutés dans les bas-fonds, étaient pour ainsi dire les docteurs de la loi ; à eux appartenait la mission d'enseigner les nouveaux adeptes de la gueuserie… » Le Moyen-Âge recèle de tant de personnages, organisations, situations et usages si passionnants, que vous livre ce supplément !
Le Grand Coesre, c'est la cour des miracles, donc l'époque moderne et pour ce qui est du réseau national... L'idée est cool et donne bien envie de jouer, mais il faudrait que les JdR "historiques" admettent qu'ils le sont autant que Dumas.

Pour éviter tout malentendu : la critique n'est pas contre Marcello mais concerne le site lui-même qui prétend nous présenter un "occident médiéval historique".
« Dernière édition: 04Novembre, 2020, 13:13:29 par A.Fontbonne » Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 316

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #2 le: 04Novembre, 2020, 13:33:22 »

Merci de ton éclairage !
On va plutôt dire Med-Non Fan alors... 
Journalisée
Contrepointe
TDCA
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 747



« Répondre #3 le: 04Novembre, 2020, 14:42:46 »

Visuellement, les couvertures des différents livrets sont belles. Après, les XII Singes communiqueront-ils un peu plus sur le contenu, notamment le système de jeu ?
C'est sûr qu'il y a un créneau à prendre, avec le "flop" de Joan of Arc, au demeurant un bon jeu mais "plombé" par des erreurs de distribution.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 316

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #4 le: 04Novembre, 2020, 14:47:14 »

Regarde dans les infos du projet, il y a des pdf de versions provisoires téléchargeables, pour le livre de règles et une campagne.
Ça donne un bon aperçu !
Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 473



« Répondre #5 le: 05Novembre, 2020, 11:51:22 »

Le système, c'est Chronica Feudalis.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 203


Ours Rôliste


« Répondre #6 le: 05Novembre, 2020, 14:17:58 »

Juste un mot à propos du Grand Coësre : ce terme était déjà utilisé au moyen-âge, sauf erreur de ma part. Si j'ai bonne mémoire, on le trouve dans le Notre Dame de Paris de Hugo (situé dans les années 1480 mais, bien sûr, écrit beaucoup plus tard...  mais bon, si l'anachronisme est de Victor Hugo, ça peut sans doute passer... )

Ce terme est également (si je ne m'abuse - cela mérite vérification) employé par Villon dans un de ses écrits (je vais essayer de retrouver la référence).

Il est, en tous les cas, attesté dès le 17ème et même fin 16ème, dans des dictionnaires d'argot ou jargon :

https://www.histoires-de-paris.fr/grand-coesre/

(edit : je n'ai pas réussi à retrouver la référence chez Villon, c'était sans doute un faux souvenir de ma part...)

Bon, cela dit, le fait que les premières traces écrites du mot remontent au 17ème siècle ou à l'extrême fin du 16ème ne signifient absolument pas que le mot n'existait pas déjà dans l'argot médiéval, langue orale par excellence - ça me semble tout à fait invérifiable. Cela relève donc plus de l'extrapolation défendable que de l'anachronisme... dirais-je (en finissant de couper les cheveux en quatre  ).

Bon, pour en revenir au jeu, du coup : c'est une VF de Chronica Feudalis avec un background français hyper-étoffé ?  Ou bien n'ai-je rien compris ? 
« Dernière édition: 05Novembre, 2020, 14:39:01 par olivier legrand » Journalisée
A.Fontbonne
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 110


« Répondre #7 le: 05Novembre, 2020, 15:05:36 »

Sur le sujet, ma référence reste le Geremek sur les marginaux parisiens et sauf erreur de ma part, pas plus de mention de Coestre que de cour des miracles (c'est plutôt la majorité de la population parisienne qui fournit des voleurs potentiels).
Au passage je conseille ce livre, c'est quasiment un supplément de JdR sur la fin du MA : nombre de flics (sergents à pied) à Paris, exemples de crimes et de criminels etc. C'est assez court et plutôt bien écrit.
L'anachronisme (et qui est même plutôt une affabulation) repose pour moi avant tout sur le fantasme d'un crime organisé et structuré à l'échelle nationale.
Édition : voilà quelque chose de plus récent que Geremek, est tout à fait passionnant pour qui s'intéresse au sujet
https://www.degruyter.com/view/book/9783486989304/10.1524/9783486989304.146.xml
Un bilan en 9 pages sur la question par une spécialiste française du sujet.

Pour en revenir au jeu : il est motorisé par Chroniqua Feudalis avec du background, des lieux et une campagne originale.
« Dernière édition: 05Novembre, 2020, 15:25:15 par A.Fontbonne » Journalisée
Contrepointe
TDCA
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 747



« Répondre #8 le: 05Novembre, 2020, 16:50:14 »

Bon d'accord, mais pour éclairer la lanterne du béotien que je suis, y-en-a-t-il un parmi vous qui peut faire un retour sur chronica feodalis ? 
Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 473



« Répondre #9 le: 05Novembre, 2020, 17:27:32 »

Citation
Bon, pour en revenir au jeu, du coup : c'est une VF de Chronica Feudalis avec un background français hyper-étoffé ?  Ou bien n'ai-je rien compris ? 
Tu as bien compris. (sauf peut-être le "hyper-étoffé" : les XII Singes sont plutôt synthétiques)
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 203


Ours Rôliste


« Répondre #10 le: 05Novembre, 2020, 17:37:11 »

Citation
Bon, pour en revenir au jeu, du coup : c'est une VF de Chronica Feudalis avec un background français hyper-étoffé ?  Ou bien n'ai-je rien compris ? 
Tu as bien compris. (sauf peut-être le "hyper-étoffé" : les XII Singes sont plutôt synthétiques)

OK... excellente idée et bonne nouvelle (et tant mieux pour le "synthétique", d'ailleurs  ).

Donc, pour ceux qui ne connaitraient pas, "Chronica Feudalis" est un JDR médiéval historique au système simple, ingénieux et élégant, basé sur différents types de dés en fonction du degré d'aptitude. Mécaniquement, c'est léger et bien fait, avec un réel souci d'éviter les traitements trop compliqués de trucs comme les armes, les armures, les blessures, etc. Je dirais que ça fait partie des systèmes qui peuvent facilement devenir "invisibles" en cours de jeu (mes préférés  ) en évitant aux joueurs ou au MJ de constamment casser l'ambiance en "jargonnant" (à partir du moment où tout le monde a bien compris le système de base et sait lire sa feuille de perso).

La définition du personnage en termes de jeu a vraiment été pensée pour évoquer l'époque médiévale (malgré les dés polyédriques  ) ou plutôt les fictions modernes situées au moyen-âge; globalement, à la lecture, on pense à "Cadfael", à "Ivanhoé" en version série télé ou aux "Piliers de la Terre", etc. L'univers de jeu est surtout orienté "Angleterre normande" - et le choix de Medium Aevum de s'ancrer dans l'Histoire de France est, à ce titre, aussi intéressant que judicieux (et apportera en outre un "gros plus" à ceux qui possèdent déjà le jeu original).

En prime, le jeu est doté d'une "fausse histoire" (comme Encounter Critical ou Mazes & Minotaurs) assez amusante et se présente comme s'il avait été écrit par un moine s'ennuyant ferme dans son abbaye.

Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 316

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #11 le: 05Novembre, 2020, 18:26:59 »

Merci pour les infos !
Les campagnes proposées se déroulent dans les Highlands  écossais, mais semblent adaptables à la France.
Journalisée
estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 669


« Répondre #12 le: 05Novembre, 2020, 19:35:39 »

Sur le sujet, ma référence reste le Geremek sur les marginaux parisiens et sauf erreur de ma part, pas plus de mention de Coestre que de cour des miracles (c'est plutôt la majorité de la population parisienne qui fournit des voleurs potentiels).
Au passage je conseille ce livre, c'est quasiment un supplément de JdR sur la fin du MA : nombre de flics (sergents à pied) à Paris, exemples de crimes et de criminels etc. C'est assez court et plutôt bien écrit.
L'anachronisme (et qui est même plutôt une affabulation) repose pour moi avant tout sur le fantasme d'un crime organisé et structuré à l'échelle nationale.
Édition : voilà quelque chose de plus récent que Geremek, est tout à fait passionnant pour qui s'intéresse au sujet
https://www.degruyter.com/view/book/9783486989304/10.1524/9783486989304.146.xml
Un bilan en 9 pages sur la question par une spécialiste française du sujet.

Pour en revenir au jeu : il est motorisé par Chroniqua Feudalis avec du background, des lieux et une campagne originale.

Merci Ton lien est vraiment très intéressant.
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 203


Ours Rôliste


« Répondre #13 le: 05Novembre, 2020, 19:59:47 »

L'anachronisme (et qui est même plutôt une affabulation) repose pour moi avant tout sur le fantasme d'un crime organisé et structuré à l'échelle nationale.

Ah oui, là, sur ce point précis, je suis totalement d'accord, d'autant que l'idée même de nation n'existe pas du tout à l'époque... Et concernant la criminalité, mes récentes recherches pour Les As du Crime m'ont prouvé que cette idée aurait même été anachronique à la Belle Epoque ! 


Édition : voilà quelque chose de plus récent que Geremek, est tout à fait passionnant pour qui s'intéresse au sujet
https://www.degruyter.com/view/book/9783486989304/10.1524/9783486989304.146.xml
Un bilan en 9 pages sur la question par une spécialiste française du sujet.

Ah, super, merci !  Je vais me jeter là-dessus avec délectation ! 

Après, concernant l'existence ou non d'une Cour des Miracles ou d'un "royaume d'argot" (ou d'ergot) au moyen-âge, le fait que les sources littéraires du temps ne mentionnent rien ne prouvent rien : absence de preuve n'est pas preuve d'absence (ça me rappelle mes recherches et le débat sur la réalité - ou non - des fumeries d'opium dans le Londres victorien mais c'est un autre sujet  )...  surtout sur de tels sujets et surtout à l'époque pré-imprimerie.

Sans Villon, par exemple, nous ignorerions beaucoup de choses sur certains aspects les moins reluisants de la vie parisienne au 15ème siècle : il y avait aussi une "autocensure" considérable, qui fait qu'on laissait systématiquement de côté tout un tas de sujets jugés malséants etc. Toutes les personnes qui ont fait des recherches sur les diverses formes de "mondes inférieurs" dans les sociétés passées ont été confrontées à ce même problème de la rareté ou de l'inexistence de sources écrites d'époque. Désolé pour la digression, mais pour en revenir à la Belle Epoque, la lecture des archives de la police de l'époque (et notamment de la police des moeurs) révèle des choses totalement insoupçonnées sur ce qui pouvait se passer en secret dans le Paris du 19ème siècle; sans ces documents, nous pourrions tout à fait croire que certaines pratiques n'existaient pas etc.

Bref, tout ça pour dire, qu'une "cour des miracles" correctement pensée dans le Paris du 14ème ou du 15ème ne me paraît pas si impensable que ça... mais l'idée d'une quelconque forme de confrérie criminelle nationale est totalement anachronique (et, dans les faits, totalement impossible à l'époque - pour des raisons aussi bien logistiques que géographiques ou linguistiques).



Journalisée
Eunostos
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 386



WWW
« Répondre #14 le: 05Novembre, 2020, 21:49:31 »

Donc, pour ceux qui ne connaitraient pas, "Chronica Feudalis" est un JDR médiéval historique au système simple, ingénieux et élégant, basé sur différents types de dés en fonction du degré d'aptitude. Mécaniquement, c'est léger et bien fait, avec un réel souci d'éviter les traitements trop compliqués de trucs comme les armes, les armures, les blessures, etc. Je dirais que ça fait partie des systèmes qui peuvent facilement devenir "invisibles" en cours de jeu (mes préférés  ) en évitant aux joueurs ou au MJ de constamment casser l'ambiance en "jargonnant" (à partir du moment où tout le monde a bien compris le système de base et sait lire sa feuille de perso).

La définition du personnage en termes de jeu a vraiment été pensée pour évoquer l'époque médiévale (malgré les dés polyédriques  ) ou plutôt les fictions modernes situées au moyen-âge; globalement, à la lecture, on pense à "Cadfael", à "Ivanhoé" en version série télé ou aux "Piliers de la Terre", etc.

C'est très tentant.

L'univers de jeu est surtout orienté "Angleterre normande" - et le choix de Medium Aevum de s'ancrer dans l'Histoire de France est, à ce titre, aussi intéressant que judicieux (et apportera en outre un "gros plus" à ceux qui possèdent déjà le jeu original).

Cela dit, si j'ai bien compris, l'univers proposé par les XII Singes est un cadre situé en Ecosse, non ? Ou alors ils en proposent un autre dans les ajouts ou suppléments prévus via le financement ?
Journalisée

Kosmos, mon jeu de rôle sur la mythologie grecque qui a lu les textes antiques pour vous.
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: