Les Salons de la Cour

30Juillet, 2021, 18:03:17
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La soirée de Gönul (Estrella)  (Lu 2136 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« le: 18Juin, 2020, 16:05:02 »

En laissant Mark dans le bureau, Gönul file tout droit vers l'ascenseur. Elle marche vite, comme si il lui tardait de quitter la Falkhouse et de retrouver la vie civile. Mais est-ce vraiment possible ? Peut-elle cesser d'être Falk lorsqu'elle n'est pas en service ? Elle se demande si, bientôt, elle ne sera pas en permanence aux aguets, prête à tout sacrifier pour suivre une piste, quitte à passer des nuits en filature ou à se mêler à la faune, comme elle l'a fait hier en compagnie de Schelling.
Elle se demande aussi pourquoi elle est aussi pressée de partir et si ce ne serait pas à cause de Brenda.
En taillant sa route, répondant aux saluts de ses collègues par un hochement de tête, elle réfléchit et se retrouve bientôt devant sa voiture. Le trafic est dense, comme toujours et elle se demande si, les prochains jours, il ne serait pas plus simple de prendre le U-Bahn. Elle démarre et se faufile dans les embouteillages. Il lui faudra une bonne demie-heure pour atteindre le lieu de rendez-vous avec Brenda.
Et si, sur sa route, elle se retrouvait en face d'un flag' ? Comment réagirait-elle ? En simple citoyenne, baissant les yeux et passant son chemin ? Ou en Falk ?
Est-elle prête ?
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #1 le: 18Juin, 2020, 16:36:35 »

Il ne faut pas se leurrer. Gönul n'est pas devenue flic par vocation. Elle s'est juste dit que ce serait une bonne idée vu qu'elle n'avait aucune qualification et qu'elle était confrontée à l'hostilité de la société. Société qu'elle avait envie de remodeler à grand coup de pompe dans le cul soit dit en passant. Comme ça elle fait d'une pierre deux coups. Elle s'assure du respect des trous du culs et se donne la légitimité pour casser la bouche des connards qui n'arrivent pas à comprendre qu'il faut pas la faire chier.

Donc très clairement si elle se retrouvait face à un flag elle ne réagirait pas en Falk. Non, elle réagirait en citoyenne légalement armée si le cas méritait son attention.

Ouais, ça la ferait clairement bander d'amener un fils de pute à venir lui sucer les boules à grand coup de 12.35.

Un peu comme Schelling aujourd'hui,  putain ! il l'a dessoudé l'enculé. Respect le gars. Ca a beau être une putain d'enflure, la il a assuré grave.

Elle se prend à rêver: Ouais comme ça doit être bon ça, un sac à merde qui tape sur des gonzesses, lui loger une première bastos dans les couilles et une seconde dans la tête ! où alors les genoux?

Le reste ...  se taper la paperasse, passer des heures derrières Velda, bah c'est pas son truc. Alors voila quoi. Elle veut bien faire le taff ok ça fait partie du deal et elle a pas envie de perdre son boulot, mais clairement faut pas compter sur elle pour faire du zèle.

Tous les falks du XVIII ont du boulot, mais nombreux sont ceux qui sont partis ce soir avant elle. Alors faut pas venir lui péter les couilles avec ça.

Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #2 le: 19Juin, 2020, 09:54:54 »

Gönul a la rage et tente de purger cette énergie durant le trajet, comme si elle voulait apaiser le feu qui l'habite avant de faire face à Brenda. En s'engageant dans des ruelles, elle tente d'éviter les bouchons, mais finit par allonger son trajet plus que de raison. Alors qu'elle approche du quartier où se situe le Sebasto, elle renonce et décide de finir le trajet à pied.
Le soir est tombé quand elle arrive au bar, même si elle a l'impression qu'il n'a pas fait jour, aujourd'hui. Trempée de pluie, elle s'installe à une table, après avoir parcouru la pièce d'un coup d’œil et constaté l'absence de Brenda.

Elle se rend compte qu'elle s'est assise à "leur" table, par habitude ou peut-être par envie d'un retour à la normale avec Brenda.
En consultant son téléphone, elle découvre un message de cette dernière, arrivé il y a quelques minutes : "Serai là dans 20. kiss"
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #3 le: 19Juin, 2020, 12:56:06 »

Fais chier, putain merde. Putain merde fais chier.

C'est pas tellement qu'elle soit en retard qui l'emmerde à ce point... le trafic étant ce qu'il est, personne n'est jamais à l'heure dans cette putain de ville, non ce qui l'emmerde c'est le kiss.

Putain... il faudrait qu'elle arrive à se dégager complètement de l'affect. Mais Il faudrait qu'elle arrive aussi à se dégager complètement de l'aspect sexuel de sa relation. Ca commence par un baiser et on sait comment ça finit : Sur un lit ou dans les chiottes, par terre ou sur une table, dans un sous-sol ou sur un toit, à l'arrière d'une bagnole ou sur une machine à laver, au fond d'un canap ou sur un tapis, tête bêche ou en ciseaux, dessus ou dessous, matin d'automne ou soir d'été, à jeun ou bourrées, tendre ou animal, enlacée ou entravée...  Des images, des sensations, des odeurs, des gouts, tout se mélange et se bouscule dans sa tête. Un énorme tourbillon de baisers, de caresses, de fluides, de fièvre, de plaisir.

Merde putain. Elle est pas prête à passer l'éponge. Ca non. Mais elle n'est pas prête non plus à s'en passer.

Putain. Qu'elle soit maudite. Elle commande un Jägerbomb à la serveuse qui vient lui casser les couilles, n'y touche pas et commence à passer son répertoire de contact pour trouver de vieilles potes avec qui discuter en attendant.

En attendant Brenda la pute.
« Dernière édition: 19Juin, 2020, 15:28:25 par estrella » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #4 le: 19Juin, 2020, 20:35:11 »

Gönul, tout en sirotant sa boisson, parcourt son répertoire.
Stefanie ? Non, elle a quitté le Secteur depuis un bail et n'a plus jamais donné de nouvelles. Kira ? Aux dernières nouvelles, elle s'était trouvé un mec. Zoe ? Ah, que devient-elle, la petite Zoe ? Marrante, pleine d'énergie, le genre de fille qu'on suivrait partout, quitte à y laisser des plumes.
Gönul hésite, puis compose le numéro de Zoe.

Après quelques sonneries, une voix fatiguée lui répond :
- Gönul ? C'est toi ?
L'incrédulité perce dans sa voix éraillée, qui ressemble à une version vieillie de ce dont Gönul se souvient. Pourtant, ça ne fait pas si longtemps...Six mois, peut-être plus...
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #5 le: 20Juin, 2020, 09:18:43 »

Gönul décide de jouer le jeu et de dissimuler sa surprise.

« C’est moi ouais, ça fait un moment que je pense à toi, que je me demande ce que tu deviens et qu’il faudrait que je t’appelle et puis voilà quoi le temps passe... alors What’s new pussycat? Comment ça va ?

Putain zoé mais qu’est-ce qu’il a bien pu se passer?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #6 le: 20Juin, 2020, 09:37:52 »

Un long silence suit, pendant lequel Gönul entend en arrière-plan des éclats de voix. Puis, Zoe reprend.
- Gönul... c'est...compliqué, en ce moment...ça fait un bail, tu sais ?
Un bruit l'interrompt, dont Gönul n'arrive pas à déterminer si c'est celui de quelque chose qui est tombé ou autre chose.
- Tu tombes mal, Gönul, là...je te rappelle, ok ?
Et, sans laisser à son interlocutrice le temps de répondre, Zoe raccroche. Avant le "bip" de fin, Gönul a pu entendre une voix, masculine celle-là, qui braillait derrière Zoe, sans comprendre ce qu'elle disait.
Zoe, celle qui s'enflammait, qui éclairait son petit monde par son énergie, a-t-elle pu se consumer d'un coup ?
Malgré elle, Gönul crispe les poings...
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #7 le: 22Juin, 2020, 12:29:08 »

Gönul respire un grand coup. Elle ressent une grande lassitude, comme si elle s'apercevait tout d'un coup qu'elle lutte contre des moulins à vent.

Elle décide de jeter l'équivalent d'une bouteille à la mer en envoyant un texto à Mark.

"Si tu es toujours à la Falkhouse, tu peux voir si Valda a quelque chose sur une certaine Zoe Seyfert ? Il se pourrait éventuellement qu'elle soit mêlée à notre affaire."

C'est un mensonge bien sur. Les chances que sa pote Zoe ait quelque chose à voir avec leur enquête son proches du néant. Mais, si Velda a un dossier elle aura au moins une petite idée de ce qui peut bien arriver à sa pote.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #8 le: 23Juin, 2020, 12:00:31 »

Gönul envoie le message au moment où Brenda fait son entrée dans le bar. Elle passe la main dans ses cheveux trempés de pluie, tout en cherchant Gönul du regard. Ce simple geste suffit à ce que celle-ci sente un millier d'insectes parcourir son échine.
En souriant, elle repère Gönul, lui sourit et vient s'installer face à elle, après avoir déposé un rapide baiser sur sa joue.
- Ca va ? Pas trop dure, ton affectation ?
Gönul rate quelques battements de cœur, puis reprend le contrôle.

Brenda la regarde fixement, arborant fièrement son tatouage facial.
« Dernière édition: 23Juin, 2020, 17:37:16 par FaenyX » Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #9 le: 23Juin, 2020, 17:53:36 »

Gönul reprend d'autant plus le contrôle que Brenda lui dépose un baiser sur la joue.

Sur la joue putain comment est ce qu'elles en sont arrivés la déjà? Ah ouais... Brenda a fait la pute avec de vieux mecs bourrés de fric.

Un vieil adage lui remonte en mémoire: "On ne remange pas ce qu'on vient de vomir". Elle lache d'une voix tranquille, limite blasée.

"Ca va, c'est comme dans les films. On est parti sur un braco, on s'est fait tirer dessus, on a pourchassé un des braqueurs sur la VP1 avant de l'abattre dans le Pharmazenter de  JödelStrasse, au passage on a un gars qui a pris une rafale dans le buffet et qui est peut être mort à l'heure qu'il est. Bref, j'ai besoin d'une bonne douche et d'un bon lit."

Ca c'est un gros mensonge. Ce dont elle a besoin c'est d'évacuer toute cette merde avec une bonne dose d'ocytocine et d'endorphine, les hormones du plaisir. Qu'elle se sente vivante, au moins jusqu'au petit jour.

"Et toi alors, qu'est ce que tu voulais me dire? "




VP : voie publique.
« Dernière édition: 23Juin, 2020, 18:13:29 par estrella » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #10 le: 24Juin, 2020, 09:20:00 »

Une vibration indique à Gönul qu'elle vient de recevoir un message. Elle y jette un œil pendant que Brenda commence à parler et découvre que c'est Goldberg qui écrit "Appris récemment que Mansell y est resté. Pas la peine de venir toute guillerette avec des chouquettes demain matin, Fraulein Gross, le briefing sera pesant".

Inutile d'essayer de fuir : elle est Falk et cette réalité la rattrape. Elle a cru que retrouver Brenda, et qu'importe comment se déroulerait la soirée, suffirait à lui faire oublier sa journée, c'est perdu d'avance. Comment font les Falks, ceux qui sont là depuis des années et ne sont pas tombés sous les coups ou les balles ? Comment font-ils pour tenir le coup sans y laisser leur santé mentale ? Sera-t-elle comme Schelling, avec son regard de poisson mort et sa réputation de ripou ? Ou comme Köhler, râleur et sans doute désespéré ?

- ...et puis, il y a l'appart', aussi....hey, tu m'écoutes ?
Non, Gönul n'a pas écouté, parce que son cerveau de Falk a pris le dessus.
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #11 le: 24Juin, 2020, 12:47:39 »

Ben non elle écoute pas, c'est quoi cette question à la con? Mais laissons ce point de coté deux secondes :

Putain s'il y en a bien un qui casse les couilles la c'est Goldberg. Merde, putain. Il a besoin de leur pourrir la nuit avec ses nouvelles à la con? Et c'est quoi ces conneries sur les chouquettes ? Non mais sérieux? C'est pas qu'il est taré lui c'est qu'il est grave monté à l'envers et... guillerette? GUILLERETTE ? Non mais ... il est fatigué de la vie lui.

"Attends" aboie t'elle à Brenda péremptoire.

Elle textote nerveusement sur son appareil.

"Je ne suis JAMAIS guillerette. Et...on va faire un truc. La prochaine mauvaise nouvelle que tu as mais à laquelle on ne peut strictement RIEN, tu te la gardes jusqu'au lendemain matin. Pour MANSEL, condoléances à la famille."

Rageuse elle envoie le message et repasse à son ex.

"Non je t'écoute pas et à vrai dire j'en ai rien à battre. Mon collègue est mort à l'hosto, c'est le deuxième sergent à crever en 24 heures au XVIII. Ca aurait pu être moi. Je suis à peu prêt sure que j'encaisse pas mieux les balles que lui. Alors... franchement il y a rien de perso mais... tes histoires d'appart je m'en cogne."

Elle se lève.

"Moi ce que j'ai envie la, c'est de ken parce que si ça se trouve demain à la même heure c'est moi qui suis dans un frigo. Tu comprends ? j'ai besoin de me sentir vivante et de pas me faire chier avec des détails sordides avec une ex, alors, Salut".

Elle la plante et va au comptoir payer son verre si elle l'a pas réglé à la commande.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #12 le: 25Juin, 2020, 10:01:02 »

Gönul est partie et marche, sous la pluie, au hasard des rues, un début de migraine commençant d'envoyer des éclairs sous son crâne.
Elle marche jusqu'à ce que la colère retombe, souhaitant presque avoir la malchance de se faire agresser, histoire de passer ses nerfs sur quelqu'un.
Mais, ce soir, elle marche dans des rues où le crime est absent.

A-t-elle marché des heures ou quelques minutes ? Toujours est-il que, lorsqu'elle s'arrête et décide de se diriger vers sa voiture, une fatigue à la fois nerveuse et physique s'abat sur elle.
En jetant un œil à son portable pour vérifier l'heure, elle découvre un message de Brenda.
"Je passerai récupérer mes affaires un de ces jours"

Il est presque 22 heures, et Gönul est seule, sous la pluie.
Journalisée

estrella
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 663


« Répondre #13 le: 25Juin, 2020, 12:07:20 »

Gönul a l'impression d'émerger brutalement d'un mauvais rêve et se demande ce qu'elle fout la.

En sortant du Sebasto elle avait clairement dans l'idée d'aller se trouver un plan cul au Kater Holzig et elle se retrouve comme une conne à coté de sa bagnole, trempée et fatiguée.

Tant pis. Elle a la flemme d'y retourner maintenant. Plus l'énergie nécessaire pour draguer, plus de libido non plus.

La seule bonne nouvelle finalement c'est ce message de Brenda.

il veut dire deux choses : la première c'est que c'est bel et bien fini entre Brenda et elle.
La seconde c'est qu'elle aura pas à aller se crasher  chez son frère ce soir.

Et tout ça l'un dans l'autre c'est cool.

Elle rentre chez elle et rideau pour ce soir.
« Dernière édition: 25Juin, 2020, 16:08:31 par estrella » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 509



WWW
« Répondre #14 le: 25Juin, 2020, 17:47:17 »

En arrivant chez elle, Gönul découvre qu'elle avait aussi un message de Mark, mais que, dans sa rage, elle ne l'a pas vu, tout à l'heure :
SEYFERT, Zoe Date de naissance : 07/02/2048 à Berlin (EU)
Adresse : Block 797c, Reinickendorf, Secteur XVIII
casier vide

Zoe ?...ah oui, Zoe.
La voilà échouée quelque part dans Reinickendork, quartier "ethnique" et pas forcément le plus tranquille du Secteur. Qu'est-elle devenue, depuis tout ce temps ? Au moins,une chose est sûre : elle n'a pas franchi la ligne rouge de la légalité...ou du moins, ne s'est pas faite remarquer.
Journalisée

Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: