Les Salons de la Cour

18Septembre, 2021, 15:39:52
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 132 133 [134]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 428692 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 854



« Répondre #1995 le: 30Juin, 2021, 15:24:36 »

La Grande Jument arrivera, mais elle arrivera plus tard.

J'ai travaillé dix ans d'affilée sur Rois du Monde, qui m'a demandé une somme énorme de recherches et de spéculations. La réforme du lycée, accompagnée par la continuité pédagogique due à la crise sanitaire, est venue charger la barque. Pendant l'année scolaire 2019-2020, il m'a été impossible d'écrire. (Ma santé se ressent d'ailleurs du surmenage de ces dix ans…) Depuis, je fais une pause avec les Celtes pour revenir au Vieux Royaume, en écrivant le (longuement différé) Chevalier aux épines. La Grande Jument suivra.

Bien que Chasse royale se termine, disons, assez brutalement, l'histoire possède bien son unité et remplit sa fonction, qui est en quelque sorte d'expliquer ou de justifier le départ de Bellovèse pour d'autres cieux. Du moins telle est mon intention. Aux lecteurs de juger.
« Dernière édition: 30Juin, 2021, 15:28:43 par Usher » Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 889



WWW
« Répondre #1996 le: 30Juin, 2021, 19:09:51 »

Il n'y avais tu vraiment aucun reproche à ton encontre Usher.

En fait je me souvenais qu'une partie restait encore à écrire dans un avenir non défini, mais je pensais qu'il y avait encore une partie à paraître, disons bientôt.

Maintenant que tu le redis, je remet les choses en ordre.


Il y avait d'autant moins de reproche que j'attends avec un réel plaisir  anticipé le Chevalier aux épines ! !
J'ai une préférence marquée pour le Vieux royaume ! !
« Dernière édition: 30Juin, 2021, 19:11:44 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Sandwich
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 54


« Répondre #1997 le: 30Juin, 2021, 20:18:26 »

Enchanté d'apprendre que le Chevalier aux Epines est ton prochain roman! Très curieux également d'entendre éventuellement parler de Benvenuto Gesufal et/ou de ses actions de la part d'un tierce parti Bromallois (il me semble avoir compris qu'on allait changer de narrateur), ça risque d'être savoureux  Grin
Journalisée
Sandwich
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 54


« Répondre #1998 le: 01Juillet, 2021, 14:21:51 »

Eh bien me voilà finalement à jour, Chasse Royale IV tout juste terminé. J'ai enchaîné immédiatement après le III et j'ai terminé le livre en l'espace de deux jours. Je ne te remercie pas Usher, pour ma dernière nuit de sommeil manqué, à lire jusqu'à pas d'heure. Une fois le premier assaut de la bataille finale lancé, impossible de refermer le bouquin. Il fallait que je vois la fin. Et quelle fin.  

SPOILERS




J'avais bien compris, avant la sortie d'Autricon, que le sacrifice auquel Ambigat faisait référence visait son fils, mais au moment de la conclusion, je n'avais plus les termes du contrat en tête. C'est les derniers mots de Suobnos qui me les ont rappelés, et alors j'ai déroulé les dernières lignes du roman avec une sorte d'horreur mêlée à la jubilation morbide de voir arriver l'inévitable.
Mais alors là, je suis bien en peine de deviner comment Ambigat va se tirer vivant de ce bordel. J'imagine que la foule qui assiste au sacrifice est composée autant de loyalistes que d'anciens rebelles et que ces derniers vont tous lui sauter dessus passée la surprise initiale. Alors à part si tous les loyalistes étaient au jus et se tenaient prêts à endiguer tout de suite le chaos... mais ça fait beaucoup de monde pour garder un secret.
Je ne veux même pas m'imaginer à quoi va ressembler la fuite de Bellovèse et Sacrovèse, ni comment leur relation va évoluer après ça. Et puis surtout, quels vont être les plans pour Ambigat s'il s'en tire vivant, parce que si je ne m'abuse, il n'a plus d'héritiers après ça (Bellovèse renonçant à lui succéder pour aller se tailler un royaume hors des frontières). S'il meurt ici, c'est reparti pour une bonne grosse guerre civile afin de déterminer qui va prendre le pouvoir.

Bien heureux que Satiobogos s'en soit tiré mine de rien. Tout ce qui est amitié trahie, anciens compagnons qui se recroisent sur le champ de bataille, j'adore ça, surtout quand ni l'un ni l'autre ne parviennent à tuer l'autre  Grin




FIN DU SPOILERS

Sur ce, j'ai deux-trois poules à sacrifier au fond de mon jardin pour m'attirer les faveurs des dieux et une sortie rapide du Chevalier aux Epines et de la Grande Jument.
« Dernière édition: 01Juillet, 2021, 20:08:10 par Sandwich » Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 854



« Répondre #1999 le: 01Juillet, 2021, 18:16:39 »

Désolé pour l'insomnie.  Grin
Et très heureux que cette terrible histoire ait suscité chez toi "une sorte d'horreur mêlée à [de] la jubilation morbide". Je suis vraiment un type dénaturé. 

(Par contre, peut-être pourrais-tu ajouter des balises "spoiler" à ton post précédent pour les forumistes qui, comme Ohtar, n'ont pas encore lu la fin.)
Journalisée
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 509



WWW
« Répondre #2000 le: 06Septembre, 2021, 14:01:17 »

On m’a prêté récemment Aventures en Guyane. Journal d’un explorateur disparu, le journal de voyage de Raymond Maufrais, disparu (spoiler ? ) dans la jungle guyanaise en 1950 (ce journal fut retrouvé par un Indien, grâce à qui il a pu être publié).

Né en 1926 à Toulon, jeune résistant durant la guerre (comme son père, qui par la suite lancera plusieurs expéditions en Guyane pour tenter de le retrouver ou de découvrir ce qui lui était arrivé, sans succès) Raymond Maufrais devient ensuite journaliste biclassé explorateur, parcourant notamment le Mato Grosso au Brésil, avant de se tourner vers la Guyane pour la revue Sciences et voyages. Il n’en reviendra pas.
À 23 ans, il se lance ainsi "en direction des mythiques monts Tumuc-Humac, alors inconnus", bravant la jungle, les rapides… et bientôt la faim, surtout quand il se retrouve seul. Si on croise toute une galerie de portraits (souvent savoureux) de fonctionnaires, d’ex-bagnards, de guides locaux et autres membres des (très) diverses communautés qui peuplent la Guyane française, le pauvre Raymond s’entête en effet à poursuivre son périple en solitaire... ce qui semble peu judicieux. On remarquera que pour un lecteur moderne, le rapport à la nature, notamment aux animaux, peut paraître encore assez archaïque : à chaque page ou presque, il est question de tirer ou de sabrer un crocodile, un singe, une tortue, un serpent, un oiseau, etc. même avant que ce soit une question de survie, mais plutôt par sport ou désœuvrement, ou pour conjurer l’inquiétude d’une nature sauvage.
Raymond Maufrais a un vrai style, enlevé et très propre à son époque, ce qui ne gâche rien. Il devient assez attachant, d'autant qu'on sait quel sera son triste sort. Les dernières pages sont même assez poignantes, Raymond étant bien conscient du danger de sa situation, puis sentant la fin venir (mais les toutes dernières semblent plus optimistes… perte de lucidité ?)
Bref, une lecture que je peux conseiller, alternant le pittoresque et le désespoir, et aussi une bonne source d’inspi pour du JDR impliquant jungle et/ou survie.
Journalisée

Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 889



WWW
« Répondre #2001 le: 06Septembre, 2021, 14:10:26 »

Je viens d'achever La Machine s'arrête de E.M. Forster.

Il s'agit d'une courte nouvelle dystonie décrivant un monde où chacun vit dans une cellule ressemblant à une alvéole et où  tous les besoins des humains sont assurés par la Machine.

Chacun vit seule dans son alvéolé et communique avec les autres via la Machine...

La nouvelle est remarquable, en cela qu'elle dépeint un monde ressemblant par certains aspects au notre (pour ce qui est des réseaux sociaux notamment)... en ayant ete rédigé en 1909 !!!

https://www.lechappee.org/collections/le-pas-de-cote/la-machine-arrete
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 854



« Répondre #2002 le: 13Septembre, 2021, 10:03:10 »

J'ai commencé la lecture de La Grande Aventure du jeu de rôle de Julien Pirou. C'est drôlement intéressant. A propos des origines du jeu de rôle, il y a des pages passionnantes sur l'évolution du kriegsspiel prussien des von Reisswitz père & fils vers le wargame américain du lieutenant Charles A.L. Totten, puis sur la façon dont le wargame a évolué du "serious game" vers le jeu, et les bricolages qui ont permis, en simulant les phases de reconnaissance des armées, l'émergence d'arbitres ayant déjà certaines attributions du futur MJ dès le kriegsspiel prussien. La décantation des mécanismes de jeu est tout à fait passionnante, pas seulement sur le plan ludique, mais aussi sur le plan créatif, économique et culturel.
Journalisée
Pages: 1 ... 132 133 [134]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: