Les Salons de la Cour

06Août, 2021, 02:33:28
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 82 83 [84]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Cinéma  (Lu 275706 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 950



« Répondre #1245 le: 04Juin, 2021, 09:52:57 »

Je sors de "Le dernier voyage" film français de SF sorti il y a peu...

Je suis plus que mitigé... D'un côté la photo est réussie, l'histoire (enfin ce qu'on peut en comprendre) est intéressante et niveau décor et accessoires c'est pas mal pour du petit budget. Notons aussi le premier rôle féminin qui crève l'écran : Lya Oussadit-Lessert et qui formerait un duo sympathique avec le personnage principal si celui était attachant (mais n'anticipons pas).

En revanche, on se croirait dans un film français intimiste... Oui je suis peut être un décérébré éduqué au cinéma pop-corn, mais je me suis ennuyé à plusieurs reprises. J'aurais eu le contrôle de la télécommande, j'aurais zappé je pense. C'est leeeeeennnnnt et cette direction d'acteur "à la française" mon Dieu !! J'ai vu plusieurs personnes quitter la salle et j'ai failli plusieurs fois regarder l'heure. Les scènes d'exposition sont au mieux maladroites (quand ce n'est pas incompréhensible) et l'acteur principal ne provoque guère d'empathie (malgré les scènes pathos en flash-back).

Bref encore un film qui va faire un bide et donner raison à tous ceux qui pensent qu'en France, à part des comédies et des films intimistes on ne sait rien faire. 

Disons que ça va être difficile de me convaincre de quoi que ce soit sur le cinéma français à coups de généralisations à partir d'un film isolé dont tu reconnais volontiers qu'il ne correspond pas à tes goûts 
Pourquoi comparer ce type de films aux grosses productions américaines, qui existent déjà et qu'on ne peut de toute façon pas imiter en France (et difficilement en Europe) en raison de contraintes budgétaires radicalement différentes ? Le réalisateur a visiblement tenté autre chose et, franchement, on aurait tort de le lui reprocher. Un film de SF avec à la fois une atmosphère intimiste et des effets spéciaux, moi, ça me semble plutôt original, et mieux à même d'apporter quelque chose de neuf par rapport aux palanquées de films pop-corn qui s'entassent déjà dans les nuages de données des plate-formes de vidéo à la demande.
Le résultat peut quand même être plus ou moins réussi, bien entendu.
Mais la démarche me plaît bien et le film m'intrigue. Il faut que je dégage du temps pour aller le voir...

Sinon, comme d'habitude (et comme beaucoup de gens), tu oublies aussi que la France est l'un des meilleurs pays au monde en termes de cinéma... d'animation. Mais là encore, avec une logique différente de celle des rouleaux-compresseurs disneyo-dreamworksiens : à des années-lumières des images de synthèse assez uniformes des productions américaines, chaque film a son propre univers graphique - c'est plus difficile de fidéliser un public, mais le résultat est d'une richesse sans comparaison en matière de créativité visuelle (et je ne parle pas de la musique ou des voix). En matière de SF, de vieux classiques comme La Planète sauvage, Gandahar et Les Maîtres du temps de René Laloux, et d'autres plus récents comme Renaissance ou Les Enfants de la pluie, gagnent à être connus. Les deux plus adaptés à un public adulte étant La Planète sauvage et Renaissance (qui est un polar d'anticipation, sorte de roman noir avec une touche cyberpunk).

Mes deux centimes : Renaissance souffrait d'un scénario (d'un méchant, surtout) assez pataud, mais était graphiquement magnifique.

Et j'ajouterai à tes recommandations, et pour Macbesse spécialement, 108 Rois-démons, difficilement trouvable je le crains, mais une authentique et originale réussite graphique soutenue par un scénario et des personnages proprement formidables.
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
Eunostos
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 383



WWW
« Répondre #1246 le: 04Juin, 2021, 10:28:10 »

Mes deux centimes : Renaissance souffrait d'un scénario (d'un méchant, surtout) assez pataud, mais était graphiquement magnifique.

Et j'ajouterai à tes recommandations, et pour Macbesse spécialement, 108 Rois-démons, difficilement trouvable je le crains, mais une authentique et originale réussite graphique soutenue par un scénario et des personnages proprement formidables.

Même avis que toi sur Renaissance : sa grande qualité est incontestablement son univers graphique ; le scénario, sans être indigne, m'avait paru un peu plan-plan, du moins quand on connaît un peu les codes du genre.
108 rois-démons, je l'avais loupé au cinéma, mais je vais tâcher de le rattraper, parce qu'il m'avait intrigué à sa sortie. Merci d'en avoir reparlé !
Journalisée

Kosmos, mon jeu de rôle sur la mythologie grecque qui a lu les textes antiques pour vous.
Pages: 1 ... 82 83 [84]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: