Les Salons de la Cour

22Septembre, 2021, 03:26:33
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Jeu] Test en opposition D20 vs petit D  (Lu 2060 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Notilus
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17



« le: 22Février, 2020, 13:28:23 »

Bonjour tout le monde,

J'ai maitrisé ma première partie de Te deum pour un massacre hier soir et je voudrais partager une réflexion :

J'ai moi-même créé les personnages pour mes joueurs et j'ai pris le parti de les spécialiser dans une caractéristique (je suis habitué à jouer à donjons et dragons où c'est la meilleur chose à faire) et de monter au maximum les compétences de cette caractéristique. Les personnages se sont donc retrouvés avec une caractéristique Admirable (D20) et environ 4 compétences à +5 dans cette caractéristique.
Ce choix a fait que lorsque le chevalier du groupe a donné un coup d'épée à deux mains en combat, il a lancé un D20 de puissance et a ajouté +5 en arme d'hast (moyenne 15,5) face à des PNJ qui n'avait qu'un ridicule D8 voire D6 pour parer ou esquiver avec un petit bonus de +3 voire +2 (moyenne 7,5) dans la compétence ! Le chevalier a tué d'un coup de faucheur deux adversaires en une action !

Sachant que la plupart des PNJ des scénarios semblent avoir des D6 ou 8 dans les compétences de combat, ce personnage me semble statistiquement surpuissant, comment gérez vous cela ?
« Dernière édition: 20Décembre, 2020, 19:26:16 par Xaramis » Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #1 le: 22Février, 2020, 14:17:33 »

En baissant le d20 à D12.
Ou si tu tiens çà ce que les personnages soient admirable à utiliser un D15 (ou ce que tu as) plutôt qu'un dé20
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Notilus
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17



« Répondre #2 le: 23Février, 2020, 10:22:01 »

Merci pour ta réponse, je pense effectivement répartir les points différemment pour éviter le D20. Le D20 deviendrait alors accessible avec les points d'expérience.
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 891



WWW
« Répondre #3 le: 23Février, 2020, 10:32:10 »

Il y a un écart plus important entre le D12 et le D20 qu'entre tout les autres dès.
D4
D6
D8
D10
D12
Du coup, remplacer le D20 par un D14 est la meilleure solution si tu en as.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #4 le: 23Février, 2020, 11:37:13 »

Mais pourquoi vouloir à tout prix le remplacer, ce D20 ?  Sauf erreur de ma part, l'idée est que le D20 représente un niveau de capacité quasi-invincible, ce que les statistiques garantissent, précisément.

Personnellement, ça ne me choque pas - à partir du moment, bien sûr, où un tel niveau est réservé à quelques individus d'exception.

Mais bon, s'il gêne vraiment, il suffit de décréter que tout s'arrête au D12 et basta (my two cents).
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 425



WWW
« Répondre #5 le: 23Février, 2020, 13:34:35 »

Dans d'autres ambiances, pourquoi pas. Mais dans Te Deum, on n'est pas dans de l'épique, il y a clairement une rupture de ton.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 891



WWW
« Répondre #6 le: 23Février, 2020, 13:47:15 »

De mémoire , trois les mécanismes proposent une progression régulière.
Le D20 rompt cette structure.
Sauf si Jean-Philippe dit l'inverse, il le semble qu'il a été choisi parceque les D14 sont beaucoup plus difficile à trouver que les autres dés.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 854



« Répondre #7 le: 23Février, 2020, 15:51:33 »

Quelques observations.

Premièrement, c'est le d12 qui correspond à à une caractéristique excellente ; le d20 est "admirable", c'est-à-dire exceptionnel. Et même, pour reprendre le mot dans son acception peu soutenue que définit le TLF, un sens superlatif d'exceptionnel. En soi, il est donc logique qu'un personnage doté d'un potentiel admirable dépasse de la tête et des épaules les gens ordinaires.

Deuxièmement, les règles permettent certes la création d'un personnage ayant une caractéristique admirable ; mais cela s'opérera au détriment de tout le reste. Pour rappel, les personnages débutants à Te Deum… sont des jeunes gens ordinaires. Ils ne disposent que de 16 points à répartir sur six caractéristiques. Six points placés dans une seule caractéristique implique qu'ils sont statistiquement médiocres dans les cinq autres, voire mauvais dans certaines s'ils veulent avoir une deuxième caractéristique juste correcte. Ces profils hyperspécialisés (mini-maxés, pour reprendre le jargon de Donjon) ne sont pas si avantageux que cela et surtout ne sont pas très vraisemblables sur le plan historique. L'humaniste délicat qu'était M. de Montaigne était aussi excellent cavalier ; le prince des poètes qu'était Pierre de Ronsard était fort apprécié par Henri II pour ses talents à la soule quand la cour jouait sur le Pré aux Clercs ; en plus d'être un général chevronné et un terrible combattant, Gaspard de Coligny était fin latiniste. Le mini-maxage, en fait, va à l'encontre de l'éducation humaniste, qui cherche à développer aussi bien l'esprit que le corps (et l'âme).
Un groupe de personnages mini-maxés est donc tout à fait improbable. Rien ne l'interdit ; mais il est clairement une mécanique de méta-jeu importée d'un autre jeu.

Un dernier mot à propos du système de combat : à Te Deum… il avantage clairement les personnages les plus compétents et il est meurtrier. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant qu'un combattant admirable vienne à bout de plusieurs adversaires normaux d'un seul moulinet d'espadon. (L'espadon était d'ailleurs une arme conçue pour qu'un homme seul puisse affronter plusieurs piquiers.)

« Dernière édition: 23Février, 2020, 15:59:05 par Usher » Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 891



WWW
« Répondre #8 le: 23Février, 2020, 19:20:08 »

Ainsi soit il ! 3drespect

Je pensais vraiment que le choix du D20 résultait d'une nécessité matériel.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 854



« Répondre #9 le: 23Février, 2020, 20:42:20 »

C'était aussi le cas ! 
Journalisée
Stilicon
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 9


« Répondre #10 le: 23Février, 2020, 21:13:43 »

Bonsoir Notilus,

J'ai également achevé ma première (triple) session de Te Deum en tant que meneur et comptait faire un petit bilan.

Pour répondre de manière très narrativiste à ton problème d'espadon, la solution me semble se trouver dans l'historicité des situations autant que dans l'exemple donné par une célèbre scène d'Indiana Jones : la menace d'un coup de pistolet ou d'arquebuse ramène toujours les joueurs-combattants à une humilité dont ils font bien plus rarement preuve à D&D et autres épigones.
Enfin, les armes d'hast particulièrement longues permettent aussi une mise à distance d'un dangereux épéiste (cf le tableau des oppositions d'armes).

En tout cas j'espère que ton interrogation n'a pas gâché le plaisir de votre scénario ! 
Journalisée
Notilus
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 17



« Répondre #11 le: 23Février, 2020, 21:33:49 »

Je suis démasqué : je suis un gros joueur de Donjons et dragons et donc habitué à hyperspécialiser les personnages  Grin

Je vais créer de nouveaux personnages plus équilibrés (max D12), j'ai la réponse qu'il me fallait, merci.

Et, personnellement, j'aime bien le saut de nombre de faces entre le D12 et D20, ça rend le dé ultime très difficile à obtenir et vraiment désirable.
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: