Les Salons de la Cour

20Septembre, 2021, 22:48:43
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Une voisine au-dessus de tout soupçon (Olivier-Winchester)  (Lu 3440 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« le: 20Décembre, 2018, 20:05:03 »

Suivi comme son ombre par Hugo, encore secoué par le sermon de Swen, le jeune Mark voit la porte s'ouvrir devant lui sur une vieille dame d'environ 80 ans, vêtue d'un gilet gris qui a connu des jours meilleurs. Une odeur de renfermé, de "vieux" s'échappe de l'appartement. Mark est prêt à jurer que la vieillarde était derrière sa porte, tant elle fut rapide à l'ouvrir.
- Messieurs ? Que puis-je pour vous ? Voulez-vous entrer ?
Dans les yeux de la femme brille une sorte de malice, faite de curiosité et d'intérêt pour une situation inhabituelle. Elle s'écarte pour laisser entrer les deux Falks...
Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 208



« Répondre #1 le: 21Décembre, 2018, 07:43:12 »


-Euh....Oui, bonjour...Nous sommes Falkamps et nous aimerions vous poser deux trois questions...Et oui, nous voulons bien entrer.
Mark entre dans l'appartement.
-Nous aimerions savoir si vous aviez vu des choses suspectes dans l’immeuble le 24 avril dernier? Où autour de cette date?
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #2 le: 21Décembre, 2018, 09:00:49 »

(Pendant que le petit jeune se débrouille ou s'empêtre comme il peut  , Schelling, l'air de rien, détaille l'appartement du regard, à la recherche d'un détail notable - genre photo de proche, chat affalé sur un fauteuil etc.)
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #3 le: 21Décembre, 2018, 18:11:27 »

L'appartement est petit, mais encombré de nombreux meubles et de quantité de souvenirs. Hugo a tôt fait de remarquer plusieurs portraits d'un homme d'une trentaine d'années, en uniforme militaire. Il n'en est pas complètement sûr, mais il lui semble que l'uniforme était celui des unités d'infanterie européenne, lors de la Guerre Sans Fin.
La vieille dame invite les deux Falks à s'installer sur de vieilles chaises autour d'une table. Elle s'assied et leur fait face :
- Le 24 avril ? Attendez, que je réfléchisse....
Elle fait visiblement un grand effort de concentration.
- Quand vous parlez de choses suspectes, à quoi pensez-vous, jeune homme ?

Elle se lève brusquement, comme si elle venait de se souvenir de quelque chose :
- Mais...je ne vous ai rien proposé. Voulez-vous boire quelque chose ?
Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 208



« Répondre #4 le: 23Décembre, 2018, 07:20:46 »

euh... Juste un verre d'eau pour moi. S'il vous plaît, Madame
Mark est un peu gêné il n'a pas vraiment soif mais se serait malpoli de refuser.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #5 le: 23Décembre, 2018, 10:07:51 »

La vieille dame se lève et se dirige vers la petite cuisine toute proche.
- Et pour vous ? ajoute-t-elle en regardant Hugo.

Tout en remplissant un verre d'eau, elle continue à parler, visiblement heureuse d'avoir quelqu'un avec qui dialoguer :
- Réfléchissons...le 24, c'était un vendredi, si ma mémoire ne me joue pas de tours. Vous savez, il ne se passe pas grand chose dans cet immeuble.

Elle revient et pose devant Mark un verre d'eau, puis se tourne vers Hugo, comme si elle attendait une demande de sa part.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #6 le: 23Décembre, 2018, 11:36:18 »

Schelling acquiesce d'un air pensif, comme si la vieille dame venait de prononcer une profonde observation sur le sens de l'existence. Puis, l'air de rien :

- Mmmh... On sent que c'est tranquille, ici. Un bon quartier... un bon voisinage... Du coup, quand il se passe des choses qui sortent de l'ordinaire, ça doit se remarquer, non ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #7 le: 24Décembre, 2018, 09:10:22 »

La vieillarde se rassied à côté de Schelling. Elle pose sa main osseuse sur le bras du Falk et ajoute :
- J'ai entendu...comme des cris, tout à l'heure, chez la jeune fille d'en face. Il ne lui arrive rien de grave, j'espère...?

Elle tourne le regard vers Mark :
- Je l'aime bien, cette petite...elle fait partie des rares personnes de l'immeuble qui prennent le temps de dire bonjour.

Comme si elle prenait le temps de rassembler ses pensées pour raconter au mieux ce qu'elle sait, elle marque une pause.
- Ce matin-là, j'ai entendu des voix graves sur le palier...j'ai jeté un œil, j'étais...inquiète.
Deux hommes sortaient de chez elle et ils n'avaient pas l'air...comment dire ? Ils semblaient nerveux et très pressés...
« Dernière édition: 24Décembre, 2018, 15:02:00 par FaenyX » Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #8 le: 24Décembre, 2018, 13:17:50 »

(Et meeeeeerde, se dit Schelling sans se départir de son calme apparent  )

- C'est très important, madame... Ces deux hommes, pourriez-vous nous les décrire ?  A quoi ressemblaient-ils ?

Se tournant vers Junge, avec l'air sympa du prof patient :

- Tu prends des notes, OK ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #9 le: 24Décembre, 2018, 17:52:55 »

La vieille dame toussote légèrement. Ses joues rosissent un instant, comme si elle avouait une faute :
- Vous savez, je n'ai fait que jeter un œil par le judas...je les ai juste aperçus...ils étaient deux, très bruns...l'un était grand, il portait une sorte de chandail sombre...l'autre, plus petit, le suivait. Il avait l'air agité...il portait un blouson, sans doute en cuir.
Les deux Falks sourient : pour quelqu'un qui n'a fait qu'apercevoir une scène par un œilleton, la vieille dame a enregistré pas mal de choses. Ils imaginent sans mal qu'elle passe pas mal de temps à surveiller ce qui se passe autour d'elle, et  qu'elle trompe ainsi la solitude et l'ennui.
Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 208



« Répondre #10 le: 26Décembre, 2018, 16:41:56 »

Mark fait de sont mieux pour écrire les quelque détails qui sont dit. Presque déçus du peu d'informations qu'elle donne
Et euh....Sinon il y eu autre choses ? Un détail, une voix ou une autre chose?
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #11 le: 26Décembre, 2018, 19:25:19 »

Sentant que son jeune collègue ne se rend pas bien compte de l'importance des informations qu'il vient de recueillir (et qui semblent confirmer qu'Andrea Karminz n'a pas totalement raconté n'importe quoi), Schelling prend le relais en adressant son sourire le plus chaleureux à la vieille dame:

- C'est très important, ce que vous venez de nous dire, madame... Ca fait plaisir de tomber sur des personnes comme vous, attentives à ce qui se passe autour d'elles... C'est si rare, aujourd'hui... De nos jours, c'est un peu chacun pour soi...

Après une petite pause et un regard faussement discret et admiratif sur la photo du défunt mari, Schelling ajoute avec un sourire complice, en mode "vieux flic sympa" :

- C'est charmant, chez vous... Est-ce que, par hasard, ce serait possible d'avoir une tasse de café ?  Si ce n'est pas abuser... Je ne suis plus comme mon jeune collègue, moi, je commence à accuser mon âge... et un petit boost de caféine serait le bienvenu...

Dès que la charmante vieille dame sera partie préparer le café en question, Schelling en profitera pour glisser quelques mots en aparté à Junge.

Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #12 le: 27Décembre, 2018, 09:17:06 »

La vieille dame sourit à Hugo. Elle a vu le regard qu'il a jeté au portrait du soldat...
- Oh, mais bien sûr, jeune homme....ne bougez pas, je reviens tout de suite.
Elle se lève et retourne dans la cuisine. Si sa démarche peut paraître assurée, les Falks remarquent qu'elle utilise les meubles qui encombrent son appartement comme appuis. D'un seul coup, elle leur semble plus âgée encore.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 206


Ours Rôliste


« Répondre #13 le: 27Décembre, 2018, 12:18:16 »

Schelling, en murmures rapides, à Junge :

- Tu réalises qu'elle vient de confirmer l'histoire de Karminz ?  Donc, on prend notre temps et on récolte tout ce qu'on peut...

Lorsque la vieille dame revient avec le café, Schelling se lève pour l'aider, en lui souriant façon "gendre idéal" (ça fait un bail que qui que ce soit l'a appelé 'jeune homme').

- Merci beaucoup, madame ! Un bon café, rien de tel pour se remettre la tête sur les épaules !

Une fois que tout le monde s'est rassis et que le café a été servi, Schelling en boit quelques gorgées avec un grand sourire extatique (comme dans les pubs) avant d'enchaîner :

- Ces deux hommes que vous avez vus sortir de chez fraulein Karminz... quel âge leur donneriez-vous ?  Plutôt comme mon jeune collègue,ici ?  Plutôt comme moi ?  Entre les deux ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 539



WWW
« Répondre #14 le: 27Décembre, 2018, 13:06:44 »

La vieille dame pose doucement la main sur l'avant-bras de Hugo.
En un instant, ce dernier oublie le goût médiocre du café de synthèse, qui n'a rien à envier à celui délivré par la KoffeeMachin. Il devine que son collègue et lui sont probablement la seule visite que recevra leur hôtesse ce jour-là.
- Vous savez, je n'ai fait que les apercevoir par le judas, comme je le disais...mais ils m'ont paru plutôt jeunes.
Elle regarde Mark.
- ...plutôt de votre âge, jeune homme, si je peux me permettre, ajoute-t-elle en se tournant de nouveau vers Hugo.
Journalisée

Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: