Les Salons de la Cour

14Juin, 2021, 17:21:34
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Dans la rue (Olivier - Taillefer)  (Lu 8130 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« le: 28Septembre, 2018, 22:06:46 »

Les deux sous-officiers quittent les bureaux, en faisant confiance aux deux recrues pour mettre la main sur Goldberg et s'attaquer à la paperasse. Sans se l'avouer, l'un et l'autre sont soulagés de se débarrasser de cette corvée. Leur vrai boulot, leur vraie vie est dans la rue.
Arrivés au rez-de chaussée, ils ont encore le choix : sortir de la Falkhouse et partir dans le Secteur, LEUR Secteur, à pied et par les transports en commun, ou se débrouiller pour récupérer un véhicule de service (ce qui ne devrait pas être trop compliqué, puisqu'ils sont missionnés par le Lieutenant Shultz).

Dans le hall d'entrée, derrière le guichet, deux Koss et le Sergent-Chef Erik Granich sont affairés à recevoir les plaintes des citoyens qui affluent.

Granich aperçoit Schelling et Köhler et leur fait un signe de la main, pour les saluer.
Il est encore tôt et sa patience n'est pas encore à bout, mais les deux collègues n'aimeraient pas être à  place, de même qu'il ne souhaiterait pas quitter le guichet, en père tranquille qu'il est.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #1 le: 28Septembre, 2018, 22:24:09 »

Schelling, à Köhler:

- On se trouve une caisse ?  Comme ça on pourra discuter tranquilles des petits nouveaux et tout ça...

(Le "et tout ça" laisse aussi entendre que Schelling s'attend à ce que son nouveau chef de groupe le chapitre par rapport à son passé, sa réputation etc.)
Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 582



WWW
« Répondre #2 le: 28Septembre, 2018, 23:02:16 »

-Ouais, on a pas mal de choses à se dire, je suis d'accord.

Swen rend son salut à Granich. C'était un boulot ingrat, mais c'était aussi ça, leur boulot.

L'ascenseur vers le garage était libre, Swen fit signe à Schelling de passer devant. Tout deux connaissaient le chemin par coeur, après tout, c'était l'eut seconde maison, si ce n'était la seule.
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #3 le: 28Septembre, 2018, 23:09:11 »

 Dans l'ascenseur, le silence est un peu pesant. Schelling prend un chewing gum de nicotine à mâcher et en propose un à Köhler... Une fois arrivés au garage :

- A propos des bleus... Gross en veut, c'est clair... mais faudra la tenir en laisse, si vous voyez ce que je veux dire... le genre chien d'attaque... par contre, le petit, là... comment on a pu l'envoyer dans un secteur comme le XVIII ?  Y'a un truc là-dessous, non ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #4 le: 29Septembre, 2018, 09:33:51 »

Au premier sous-sol, se situe le garage où sont garées les voitures de service de la Falkhouse. Ici, ça sent les gaz d'échappement, l'ozone, l'huile. Deux Motarradfahrers, faisant vrombir leur moteur, passent à quelques centimètres du duo de Falks, se dirigeant vers la rampe de sortie. A hauteur de Schelling et de Köhler, l'un des deux motards tend ostensiblement le majeur. La haine entre motards et Falks est tenace et inscrite dans le patrimoine génétique des policiers berlinois.

Les deux sous-officiers se dirigent vers le mécanicien le plus proche, Samuel Kowalsky, qui a le nez dans le moteur d'un des véhicules de police.


- Salut... s'il vous faut une patrouilleuse, prenez la 45, mais n'oubliez pas de remplir la fiche qui va bien.

Intérieurement, Köhler et Schelling se disent que, s'ils avaient envoyé leurs deux recrues au garage, Kowalsky leur aurait probablement fait la traditionnelle blague de la "88", dont la vitesse de pointe atteint à peine 30 km/h et qui tombe mystérieusement en panne après quelques centaines de mètres.
Les "patrouilleuses" sont des voitures réglementaires entretenues et bien équipées : les Falks savent qu'elles peuvent vite devenir le précieux cocon dont dépendra leur vie, en cas d'urgence. Dotées de quatre places, elles disposent également d'un terminal relié à Velda (quand la liaison fonctionne) et d'une radio. Les hôtesses radio, justement, sont au nombre de quatre, à la Falkhouse et se relaient pour assurer un service permanent. Elles sont la voix de la "maison" et, plus d'une fois, ont remonté le moral d'un Falk perdu dans une rue de Berlin by night...
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #5 le: 29Septembre, 2018, 09:57:44 »

Sans demander à Köhler s'il préfère conduire, Schelling s'assied derrière le volant.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #6 le: 29Septembre, 2018, 10:19:11 »

Alors qu'il actionne le démarreur, Hugo entend la radio crachoter :
- Voiture 45, merci de donner vos identifiants et destination...
Schelling a reconnu la voix sensuelle de Karla Liebernich, l'un des hôtesses radio de la Falkhouse. Extrêmement professionnelle, Karla est l'une des opératrices les plus expérimentées et n'hésite pas à remettre en place ceux qui s'essaieraient avec elle à l'humour ou à la drague.


A l'intérieur du véhicule règne une odeur où se mêlent tabac froid, café et graisse. Le moteur a à peine eu le temps de refroidir : nul doute que la patrouilleuse a passé la nuit dehors. D'ailleurs, la lunette arrière porte encore la trace d'un impact (qui n'a pas suffi à briser la vitre blindée).
Le reste d'un kebab et un gobelet vide traînent au sol, au niveau du passager avant.
Mais rien n'y fait, les deux Falks se sentent dans leur élément, ici.
Journalisée

taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 582



WWW
« Répondre #7 le: 29Septembre, 2018, 13:01:08 »

Swen décroche le combiné de la radio:
- B-02 pour la voiture 45. Ici Kölher matricule 19-79, nous allons au 754B VontrottenStrasse.
Alors que Schelling démarre, Swen remplit rapidement le formulaire de sortie du véhicule. Cette paperasse n'a plus de secret pour lui et c'est à peine s'il demande a Schelling de ralentir pour passer le papier au Falk de service à l'entrée.

Swen laisse la vitre baissée pendant que la patrouilleuse remonte la rampe. Il crache le chewing-gum de Schelling et s'allume une cigarette.
-a chacun son vice pas vrai? Toi c'est de te faire tirer dessus, moi c'est la clope.
Je suis d'accord pour les bleus. Gross m'a l'air taillée pour le XVIII si on la canalise. Junge...Junge je ne sais pas. Il va falloir que je lui parle...
Toi et moi aussi d'ailleurs...


Après un court silence rompu par un juron:

- qu'est-ce que tu fous à nouveau là Hugo? Je veux dire, pourquoi?
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #8 le: 29Septembre, 2018, 13:51:18 »

Tout en amorçant un virage serré, Schelling semble méditer sa réponse.

- OK... tu veux la version courte ou la version uncut ?
Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 582



WWW
« Répondre #9 le: 29Septembre, 2018, 16:29:19 »

- je veux pouvoir compter sur toi, c'est tout. J'ai le sentiment que quelqu'un, tout là-haut, pense que l'on va planter l'affaire. Alors court ou pas court, vide ton sac, ça ne sortira pas de cette patrouilleuse.
Swen se tourne vers Schelling et referme la vitre de sa portière.
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #10 le: 29Septembre, 2018, 17:00:41 »

Après un temps :

- Disons que j'ai vu la lumière... Il me reste plus beaucoup de temps pour essayer d'être le flic que j'aurais dû être. Je peux pas récrire le passé... tout ce que je peux faire c'est essayer de rééquilibrer la balance... Quand j'étais en rééducation, j'avais deux foutues phrases qui tournaient en boucle dans ma tête... comme l'écho du coup de flingue qui aurait dû m'achever...

Un nouveau silence.

- La première, c'était "la fin justifie les moyens". Disons que j'ai changé de fin... Et pour les moyens, je me dis que ma réputation pourrait aussi être un atout - tu me suis ?  La seconde phrase... je préfère la garder pour moi, pour l'instant...
« Dernière édition: 29Septembre, 2018, 17:06:25 par olivier legrand » Journalisée
taillefer
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 582



WWW
« Répondre #11 le: 29Septembre, 2018, 20:10:29 »

Swen regardait Schelling intensément, cherchant à savoir si son coéquipier croyait vraiment à ce qu'il disait...
...la rédemption, après tout ce que Swen avait vu durant ses années de services, c'était une notion dure à croire.
Mais vu ce que Schelling avait traversé, Swen n'était pas si étonné.

Après instants de silence, Swen soupira:
- hé bien je suppose que c'est l'occasion de changer la donne... Mais si tu dois céder à tes anciens démons, je ne te louperai pas...
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #12 le: 29Septembre, 2018, 20:24:52 »

Schelling, après un temps, sans regarder Köhler (il fait semblant de se concentrer sur sa conduite)

- J'attendais pas autre chose... Si je te lâche le morceau maintenant, c'est pour qu'il n'y ait pas de malentendu quand tu me verras faire mon numéro de ripou... Ce qui serait vraiment suspect, c'est si je me mettais à jouer les boy scouts, pas vrai ?

Sur ce, direction le 754B VonStrottenStrasse...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #13 le: 30Septembre, 2018, 09:05:01 »

La circulation est déjà dense dans les rues du Secteur et la patrouilleuse avance par à-coups, Schelling n'ayant pas mis en marche le gyrophare et la sirène. Après une trentaine de minutes à progresser dans le trafic matinal, évitant autant que possible les piétons qui surgissent sans se soucier des voitures, les Falks sont encore loin de leur but quand la radio émet de nouveau :
- Voiture 45, DD1 en cours sur JägerStrasse. Vous êtes les plus proches.

Les deux hommes soupirent : des DD1, ils en ont traité des dizaines, durant leurs carrières et ils savent qu'ils doivent répondre à l'urgence.
Au central, là-bas, à la Falkhouse, Karla leur apporte quelques détails :
- Un homme serait sur le point de sauter du toit d'un immeuble et...(la voix de l'opératrice marque son émotion)...il a deux enfants avec lui.
C'est au 99 JâgerStrasse. Deux Koss sont sur place.



Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 137


Ours Rôliste


« Répondre #14 le: 30Septembre, 2018, 09:29:47 »

- OK Karla. Bien reçu. On est sur le coup.

On fonce - Schelling met la sirène mais la coupera juste avant d'arriver sur les lieux, histoire de ne pas ajouter au chaos qui doit déjà régner sur place.

Journalisée
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: