Les Salons de la Cour

14Juin, 2021, 17:22:19
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Au troisième sous-sol (Winchester - CCCP)  (Lu 7864 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« le: 28Septembre, 2018, 21:54:47 »

Suivant de près Gönul, Junge l'accompagne jusqu'au troisième sous-sol de la Falkhouse. L'agitation qui règne dans les niveaux supérieurs le cède à un silence presque pesant. Mais, ce qui marque surtout Junge lorsque s'ouvrent les portes de l'ascenseur, c'est l'odeur qui règne au troisième sous-sol. Un relent, fait de produits chimiques, est omniprésent et l'assaille dès sa première respiration.
A leurs côtés, les employés et les Falks qui vont et viennent ne réagissent pas, comme s'ils étaient immunisés à cette odeur.
Mais il y a autre chose. Le silence et l'odeur. La mort est ici omniprésente. Un frisson parcourt l'échine des deux recrues.
« Dernière édition: 01Octobre, 2018, 15:36:33 par FaenyX » Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 381



WWW
« Répondre #1 le: 29Septembre, 2018, 00:08:11 »

"Rho, mais ça refoule  là-dedans". ET Gönul sort une bombe de déo Lynx et en asperge vite fait les alentours rajout une puanteur  de vestiaire de garçons  à cette puanteur de formol

"Marko je te laisse gérer avec la momie pendant que j'ouvre les fenêtre"

[ et Winch je te laisse l'initiative pendant ce weekend]
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #2 le: 29Septembre, 2018, 09:13:49 »

[Note : pour les puristes qui liraient cette PbM avec le livre de base en main, j'ai pris quelques libertés quant à la description exacte de la Falkhouse. Le troisième sous-sol n'a rien à voir avec celui "officiel" de la dernière édition D'ailleurs, en termes de réalisme, le niveau consacré aux autopsies et conservation des corps ne tient pas vraiment la route, dans cet ouvrage. Fin de la parenthèse. ]

Dans le couloir où l'ascenseur dépose Gönul et Mark se trouvent deux brancards où ils devinent des formes humaines, recouvertes pudiquement d'un drap blanc. Pour l'un d'entre eux, des taches brune-rouge ont commencé à tâcher l'étoffe immaculée. Ca y est, ils y sont : c'est là la destination finale de nombre de leurs concitoyens, l'endroit où tout finit pour nombre de Berlinois, et où ils auront, tôt ou tard, à se frotter au pire de ce que peut faire un homme à un autre.
Heureusement pour les deux nouveaux arrivants, les différentes portes du couloi sont identifiées. La première indique clairement "Chambre froide", tandis que la suivante annonce la couleur "Salle d'autopsie".
En frissonnant, Gönul et Mark savent qu'ici, c'est l'empire de la Mort et qu'ils aimeraient y être confrontés le plus tard possible.
Un peu plus loin, sont identifiées d'autres portes, dont une qui indique clairement "FkDr Goldberg".
« Dernière édition: 29Septembre, 2018, 14:12:13 par FaenyX » Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 199



« Répondre #3 le: 29Septembre, 2018, 16:21:47 »

L'odeur est désagréable mais Mark ce dit qu'il préféraient l'odeur avant la surcouche de déo.
Il s'approche doucement de la porte et tape tout aussi doucement dessus.
-Mr Goldberg? C'est le sergent Kohler qui nous envoi....
Il attend quelque seconde une réponse.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #4 le: 29Septembre, 2018, 16:38:01 »

[Je laisse le joueur concerné, c'est-à-dire Marcello, faire son entrée  ]
Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 308

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #5 le: 29Septembre, 2018, 22:32:58 »

Après quelques longues secondes, la porte s'ouvre subitement sur... le dos d'un homme en blouse qui repart déjà vers le centre de la pièce.
Une voix sourde et bourrue lâche
" Docteur Goldberg. Je vous accorde une minute".

Une lampe médicale jette une lumière crue et forte sur la silhouette d'un grand chien assis, immobile et les orbites vides, sur une table d'examen.
Le reste de la pièce est dans la pénombre, où l'on distingue instruments, bocaux, et des silhouettes inquiétantes d'animaux : rats montrant les crocs, chats hérissés, pigeons figés en vol, serres en avant...

Le falkdoktor se remet à l'ouvrage. Il semble coudre minutieusement la peau de l'animal.

« Dernière édition: 30Septembre, 2018, 09:05:30 par FaenyX » Journalisée
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 199



« Répondre #6 le: 30Septembre, 2018, 16:44:10 »

-Euhhh....C'est à propos de deux braquages de banque.  Shultz veut un falkdoktor pour aider dans les investigations.
Il y a aussi le sergent Kholer et le sergent Schelling. Je suis Mark Junge et voici Gonul Gross, nous somemes nouveaux ici.....Enchantez.
« Dernière édition: 30Septembre, 2018, 19:15:24 par FaenyX » Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 308

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #7 le: 30Septembre, 2018, 23:00:23 »

Une lueur indéfinissable brille derrière les épaisses lunettes de Goldberg alors qu'il tord son cou et scrute les recrues, impassible.
Après un long silence, le falkdoctor se remet à l'ouvrage.

" Je dois finir Bertha. Elle était le meilleur dogue que la brigade cynophile ait jamais eu - et elle est tombée au champ d'honneur. "
Il fait signe à Junge d'approcher.
" Regarde tous les impacts, ces enfoirés l'ont assaisonnée au fusil à pompe. Et il faut que j'arrange tout ça. Elle doit être parfaite pour la remise de médaille. "

Avec un long soupir, le taxidermiste contemple son œuvre inachevée.
" Allez chercher des cafés et le dossier, vous allez me lire tout ça. On est très bien ici pour réfléchir, avec la tête froide. "

Est-ce une esquisse de sourire qui s'est dessinée au coin des lèvres du vieux Falk ?
Journalisée
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 199



« Répondre #8 le: 01Octobre, 2018, 07:50:24 »

Un s'approchant un peu du cadavre du chien, Junge déglutit un peu et se perd dans ses contemplations en se disant  :
 Que l'odeur lui fait penser le cadavre de gibier que l'on dépèce, une odeur que l'on prend aux tripes. Il se calme un peu et se demande si ce n'est pas un bizutage de la part de ses nouveaux collègues.
 Cela le dérange un peu de savoir qu'il va  devoir travailler entouré de morts, mais le sous sol lui rappel les archives.
Timidement
-Je vais...vais chercher les.. le dossier et les cafés.
 Et il part en se disant qu'il aurait dû demander il prenait du sucre.
« Dernière édition: 01Octobre, 2018, 09:24:22 par Winchester » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 491



WWW
« Répondre #9 le: 01Octobre, 2018, 09:14:41 »

Les deux jeunes Falks, d'abord surpris par l'attitude du "vieux" FalkDoktor, s'interrogent : il n'est pas dans la mission des Falkdoktors de naturaliser des animaux, fussent-ils membres de la très restreinte brigade cynophile. Tout porte donc à croire que Goldberg est ici sur son temps personnel et qu'il prend "soin" de Bertha sur son temps personnel. L'étincelle étrange qui brille derrière les lunettes du Falkdoktor confirme cette hypothèse : l'homme aime ce qu'il fait là et l'étrange ménagerie accumulée dans son bureau exigu en dit déjà long sur lui.

Après un rapide passage à la Koffemachin, où il a croisé quelques Falks sur les visages desquels il n'a pas encore pu mettre de nom, Mark Junge est de retour dans le bureau de Goldberg.
Journalisée

Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 199



« Répondre #10 le: 01Octobre, 2018, 14:16:04 »

Mark pose le dossier et trois cafés sur une table, tout en essayant de bien aligner les tasses et de garder un même espacement.
Il pose aussi trois morceaux de sucres au centre de la tables, avec deux touillettes. (Mark ne prend pas de sucre)
Il dit timidement :
-Voilà le dossier que vous avez demander, monsieur. J'ai aussi ramené du café.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 308

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #11 le: 01Octobre, 2018, 14:50:13 »

Toujours concentré sur sa tâche, Goldberg ne se retourne pas et se contente de hocher la tête en lâchant un "merci Junge."

" Alors faites-moi un résumé de l'affaire, et indiquez-moi en quoi, selon vous, un FalkDoktor peut vous aider. "

{Winch' et cccp, pas besoin de re-raconter le dossier qui est dans le fil ad hoc, mais c'est l'occasion de donner vos analyses et suggestions, merci !}
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 381



WWW
« Répondre #12 le: 01Octobre, 2018, 15:29:44 »

[....]

"2 cas coup sur coup, si ce n'est pas le dirlo de la banque qui a demandé à son beau-frère de faire le coup, on a affaire à une épidémie.


Donc cas 1, c'est le dirlo, faut lui mettre la pression pour qu'il crache le morceau. Faut voir si la prise d'otage est sérieuse ou si c'est du flanc, voir qui pourrait être le complice, en fouillant l'entourage.


Cas 2, c'est des pros et le rituel est bien rodé. ça on le verra sur les vidéo de surveillance, Dans ce cas faut voir les précédents et éventuellement taper dans les retour au pays d'ancien tollards qui sont de retours sur le marché


Cas 3 ce sont des branq', ils connaissent la poule de Rholein et ils ont décidé de faire le coups et quand ils ont vu que ça marchait ils ne se sont plus senti péter et ont décider de remettre le couvert, et là, ça va rapidement dégénérer et ils vont faire de la merde.


Dans touts les cas, faut voir la première "victime". Si c'est pas lui le commanditaire, il connait le coupable. Soit c'est un de ses (ex) employés soit c'est quelqu'un qui l'a approché pour arriver à deviner qu'il avait une belette.

Permettez ..."
Gönul met les deux sachets de sucre dans son café

"T'en penses quoi mon petit Marko ?"




Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 199



« Répondre #13 le: 01Octobre, 2018, 16:12:52 »

Mark est un peu déconcerté et prend quelque seconde pour réfléchir :
Il fait le vide dans sa tête et essaye de s’imaginer jouer un personnage de théâtre.

Je suis d’accord avec ma collègue, pour dire qu’à moins d’une très grosse coïncidence les deux affaires sont certainement liées.
Pour le cas 1, je ne pense pas que le directeur de la banque soit dans le coup. Pourquoi il aurait besoins de cet argent ?
Pour le cas 2 et 3, je n’ai rien à dire.
Tout laisse à croire que le commanditaire a enquêté ou investigué sur les victimes car les malfrats connaissaient l’existence de la maitresse de Hans Rholein.
Il reste des questions en suspens qui me semble important :
-Pourquoi ne pas avoir pris la femme de Hans Rholein en otage plutôt que la maitresse ?
-Pourquoi faire les deux braquages sur deux jours, sans les espacer ? Ils pouvaient certainement attendre quelque jour en plus ?
Ma collègue à cependant raison, il nous faut interroger les victimes et trouver s’il y a un lien entre Joachim Geerts et Hans Rholein.
Dernière théorie possible est-ce que le mobile est juste l’argent ? Rien d’autre a t’il été dérobé ?


Mark reprend son souffle comme épuisé par sa tirade.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 308

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #14 le: 01Octobre, 2018, 19:03:38 »

Goldberg reste concentré sur son travail en écoutant les recrues dérouler le dossier puis donner leurs analyses, un mince sourire déformant parfois ses lèvres.

" Beaucoup de questions, n'est-ce pas ?
Et rien pour un FalkDoktor dans tout ça...
Alors, que pourrait-on étudier ?
Les fléchettes pour commencer.
Quant aux scènes de crime... Les agences bancaires, c'est trop tard.
Mais un petit tour sur les lieux où les proches ont été pris en otage, qui sait ? On pourrait trouver quelque chose encore.
Et ce sera l'occasion de discuter avec ces victimes-là.
Et si je suis votre raisonnement, fraulein Gross, l'une d'elle pourrait aussi être la commanditaire ? "


La bouche de Goldberg se tord en une sorte de petit rire silencieux. Il se tourne vers Junge.
" Mon garçon, il serait bon de trouver une carte du secteur et de l'afficher, localiser les agences et les domiciles.
Et puis faire un grand cercle autour de ça et ensuite répertorier les agences bancaires présentant des similitudes avec les deux braquées, dans cette zone. Par similitude, j'entends des agences dont le directeur arrive tôt le matin, et dont le système de protection rend possible qu'il ouvre seul le coffre. Bref, comportez-vous comme si vous étiez un braqueur qui cherche son prochain coup... "


Gunther Goldberg pose ses instruments et se dirige vers une étagère d'angle poussiéreuse, en hauteur. Il se hisse sur la pointe des pieds et ôte un tissu qui recouvrait un animal empaillé. Un faucon au regard perçant apparaît - c'est probablement la première fois que les jeunes voient un oiseau sauvage, fût-il mort. Goldberg se retourne vers eux, un sourire franc sur son visage qui semble moins ridé qu'auparavant.
" Le falk se met en chasse... Nous allons faire du vrai taf de flic !"

Puis il saisit son gobelet de café et le savoure l'air pensif. Après quelques gorgées, il lâche :
" Repérages soigneux, filatures discrètes, mode opératoire presque sans violence, jolis pactoles...
Peut-être que quelques Falkampfts n'ont pas la patience d'attendre la retraite... "
Journalisée
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: