Les Salons de la Cour

29Novembre, 2021, 22:41:16
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2] 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Chasseur, forgeron et marin (Damangol, Thorondîn, Vëantur)  (Lu 10383 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #15 le: 06Décembre, 2016, 21:19:09 »

" C'est bien dommage que Maître Branda ne soit pas avec nous pour se faufiler de son pas léger...
En tout cas nous allons enfin pouvoir explorer ces vestiges.
Prenons le temps d'un peu de repos et d'organiser les hommes, et en avant !
Comment voulez-vous vous y prendre ? "


Vëantur, les yeux brillants de fièvre et d'excitation, tient conseil à l'écart avec ses deux compagnons.
Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 877



« Répondre #16 le: 06Décembre, 2016, 23:12:23 »

Thorondîn se tient un moment très hésitant sur le seuil de la nef obscure. En son for intérieur, le soulagement et la curiosité le disputent à la défiance.

"Je ne suis guère familier de ces maraudes-là, finit-il par dire à ses compagnons. J'ai toujours trouvé la vénerie sous terre trop ingrate pour la pratiquer. Si cette salle a été fermée depuis des siècles, j'imagine qu'il va falloir se méfier de son atmosphère viciée. Il paraît que certains mineurs emportent des passereaux en cage dans leurs galeries pour vérifier que l'air est respirable, mais j'ai toujours trouvé indigne d'ensevelir ainsi des oiseaux…"
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #17 le: 10Décembre, 2016, 22:24:22 »

Même s'il se montrait pour le moins dubitatif devant cette campagne de fouilles, la mise au jour du passage excite la curiosité d'Urthel : pendant les conciliabules des trois amis, celui-ci réunit quelques hommes, avec des torches, pour aller explorer les profondeurs.

"Voilà nos passereaux. S'il ne leur arrive rien, on ferait mieux de leur emboîter le pas," grommelle Damangol d'un air soucieux.

Plus bas, l'air ne semble pas vicié. En revanche il fait un peu plus chaud qu'à l'extérieur, comme si couvaient ici encore des braises de ce feu brûlant qui animait les Noldor.
Mais ce sont surtout l'aspect et la dimension de l'endroit qui impressionnent les visiteurs, comme si Celebrimbor avait souhaité retrouver la majesté de Nargothrond. Surtout, ici tout n'a pas été ravagé avec autant de fureur qu'à la surface, quelle qu'en soit la raison… Probablement par quelque vertu elfique, les torches suffisent à éclairer les lieux comme en plein jour : on peut donc admirer à loisir les hautes voûtes de pierre et les piliers sculptés à la semblance d'arbres aux fruits cristallins, les gemmes ornant les plafonds comme autant d'étoiles, les motifs géométriques qui ornent les murs et les sols…

"Je vous dois des excuses, capitaine Vëantur" murmure Urthel. "L'endroit n'est peut-être pas si inintéressant, finalement…"

Ces souterrains où pénètrent les explorateurs abritaient apparemment de vastes salles de réunion, où les Mírdain devaient se livrer à l'étude et à leurs solennités, ou banqueter et festoyer. Passé un moment de ravissement mêlé de stupéfaction, on y trouve cependant pas grand-chose d'intéressant, si ce n'est une grande salle circulaire, où devait se tenir un cercle de statues à l'effigie d'illustres forgerons et orfèvres, tels que Fëanor et les maîtres de l'ordre. Il n'en reste cependant que des moignons et des débris noircis…
Une seule de ces statues a survécu au désastre : elle représente un vénérable vieillard à l'expression bienveillante, drapé dans un manteau, appuyé sur un bâton ou un sceptre. Une élégante inscription en tengwar remercie pour ses dons Aulendil, dit aussi Annatar le Dispensateur ou Artano le Haut Forgeron.

Non loin de là, d'énormes grilles barraient l'accès à l'escalier conduisant plus bas, mais elles furent arrachées ou tordues longtemps auparavant…
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 877



« Répondre #18 le: 11Décembre, 2016, 09:04:49 »

Thorondîn est quelque peu contrarié qu'Urthel et ses hommes aient pris les devants. Malgré toute l'amitié qu'il éprouve pour Vëantur, il a conscience d'être avec Damangol l'un des deux seuls sujets du Cardolan au milieu d'hommes du Gondor : si jamais du Vrai-Or se trouve dans ces ruines, ils sont en minorité pour représenter les intérêts du Prince Úruvon. Cela lui arrache du reste un sourire en biais : un demi-sang et un hobereau en disgrâce, quels beaux vassaux pour défendre la part du souverain !
En attendant, il s'agit de reprendre la main. S'il est illusoire de chercher à écarter Urthel maintenant que sa curiosité est éveillée, du moins faut-il lui confisquer l'initiative.

"Parmi les belles gens qui nous ont indiqué cet endroit, des sages nous ont mis en garde contre les dangers qu'il recèle, dit-il. Laissez-moi passer devant avec mes limiers. Bien que je ne les aie pas dressés à la chasse sous terre, ils ont quand même l'instinct pour trouver tanières et terriers. S'il y a des crevasses ou des menaces d'éboulement, ils les sentiront avant nous."

Tout en parlant, il se faufile au premier rang devant les grilles arrachées. Il fait confiance à l'instinct de Croquant, mais garde quand même un œil sur Bauldine.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #19 le: 12Décembre, 2016, 16:57:47 »

Vëantur ne prête guère attention à Urthel, tout à l'émerveillement que lui procure la découverte des vastes espaces souterrains, qu'il sillonne torche en main.
C'est finalement la contemplation de la statue intacte qui le fait revenir à sa mission, l'esprit assombri par les réminiscences des légendes du Second Âge.
* Serait-ce... le Seigneur des Anneaux ? *

Refroidi et quelque peu inquiet, le capitaine s'avise de la grille arrachée et se rapproche des explorateurs, en rassemblant autour de lui son fidèle équipage.
Il fronce les sourcils en entendant Sirwë prendre la tête ; il aurait volontiers laissé Urthel s'aventurer en pointe !
Il rejoint Damangol qu'il retient un peu en arrière, lui murmurant à l'oreille :
" Si nous le trouvons, cela ne ressemblera peut-être pas à de l'or ; si Urthel ou d'autres sont là, tu pourrais l'examiner et conclure que c'est un alliage de peu de valeur.
Nous le récupèrerons ensuite discrètement. Le secret de son existence doit perdurer... "


Puis Vëantur suit le mouvement, dégainant à l'occasion sa lame elfique, au cas où quelque sombre créature soit restée prisonnière des entrailles...

Dehors, une bonne troupe monte toujours la garde, et les forçats prennent un repos bien mérité.
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #20 le: 17Décembre, 2016, 20:17:36 »

Damangol acquiesce sans mot dire aux propos de Vëantur. Lui aussi a tressailli en contemplant la statue d'Aulendil... De son côté, Urthel apprécie la proposition de Thorondîn de passer devant, comme il l'explique éhontément au marin :

"Le chasseur a raison, après tout on ne sait pas de quels pièges les Elfes étaient capables. C'est bien plus prudent ainsi."

S'il a eu un élan d'enthousiasme et d'émerveillement en découvrant le palais souterrain des Forgerons de Joyaux, sa nature mesquine et calculatrice semble revenue au triple galop. Heureusement pour l'Oiseleur, l'escalier n'est pas piégé, et tous parviennent sans encombre au niveau inférieur.

Ce deuxième sous-sol était dédié au travail des Mírdain. Outre des entrepôts, on y trouvait plusieurs forges et fonderies, ainsi que l'atelier des mécaniciens, l'atelier des souffleurs de verre, l'atelier des joailliers et orfèvres. Il ne demeure rien hélas des outils fabuleux des Elfes mais Damangol devine instinctivement quel art était pratiqué dans telle ou telle pièce, à la disposition des lieux ou par quelque don de seconde vue. Il comprend en outre que ce niveau était seulement dévolu aux ouvrages mineurs de la guilde, et ne peut que regretter que l'endroit soit vide…

Vide ? Pas totalement : dans une des salles, posée sur un présentoir argenté, les visiteurs découvrent une superbe épée elfique. Urthel siffle d'admiration en découvrant l'arme :

"Eh bien," dit-il en gratifiant Vëantur d'une bourrade amicale, "nous ne serons pas venus là pour rien."
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 877



« Répondre #21 le: 19Décembre, 2016, 11:12:14 »

Quoique Thorondîn ne se sente guère l'âme d'un artisan, il est gagné par une grande tristesse en contemplant le saccage des ateliers elfiques.

L'épée oubliée bien en évidence, en revanche, excite aussitôt sa défiance. C'est un peu trop beau pour être honnête : cela ressemble à un appât. Il se contente de scruter le présentoir à distance respectueuse, sans rien formuler de ses doutes. Après tout, si Urthel a envie d'y mettre la main, qu'il ne s'en prive pas.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #22 le: 19Décembre, 2016, 16:07:18 »

Pas mécontent de trouver quelque chose qui pourrait satisfaire Castamir et son mignon, Vëantur affiche lui aussi un air sincèrement réjoui.
Pendant ce temps, une petite voix crie dans sa tête :
* Les Elfes sont tombés en défendant chèrement leur cité, c'est insensé qu"ils aient laissé une belle épée accrochée à son clou ! *

Le marin, en sifflant d'admiration, les yeux fixés sur l'objet, commence à se porter en avant, écartant gentiment le chasseur, murmurant (mais assez fort en fait) :
" Le Capitaine Castamir sera fou de joie d'un tel présent ! "
Son avance est toutefois calculée pour être suffisamment lente, permettant à Urthel ou un autre de le doubler facilement.
Si ce n'est pas le cas, il s'arrêtera à quelques pas de l'arme, pour l'examiner , en tournant autour.
Peut-être n'est qu'une arme de parade, ou est-elle inachevée ?
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #23 le: 19Décembre, 2016, 16:29:51 »

Damangol est ébloui, c'est peu de le dire et les mots se bousculent à tel point dans sa bouche qu'elle reste clause.
Il en résulte donc paradoxalement qu'il en demeure aussi silencieux qu'a son habitude.

Pourtant lorsque Urthel découvre l'épée elfique il a un brusque geste de conjuration ou de mise en garde

Mais il se trouve à quelque distance et c'est avec un certain décalage qu'il parvient à lâcher :

-"Chaque lame poursuit sa course inexorable.
Celles des Elfes plus que tout autres fameuses.
Vers un destin funeste ou grandiose...


Une statue, demeure intacte...
Seule."


Les mots ont eu du mal à se frayer un chemin et il n'est parvenu à s'exprimer qu'en adûnaic.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #24 le: 20Décembre, 2016, 00:32:00 »

Urthel ne partage pas l'inquiétude des trois amis, et, oubliant sa méfiance face aux pièges qui pourraient garder les lieux, il se dépêche de saisir l'épée : une magnifique lame à la garde sertie d'escarboucles et d'onyx à fortifications, dont il éprouve l'équilibre et la légèreté en fendant l'air de quelques moulinets maladroits.

"Formidable !" s'exclame-t-il d'un ton triomphal. "Oui, voilà qui plaira grandement à Castamir ! Bon, finissons de fouiller l'endroit, il y a peut-être d'autres belles trouvailles à faire… Puis nous ferons route vers le nord à toute bride, qu'en dites-vous, capitaine Vëantur ? Ainsi nous serons à Fornost en temps et en heure."

Il ne semble hélas rester rien d'aute par ici, et Urthel et ses hommes s'apprêtent bientôt à retourner vers la surface…
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 877



« Répondre #25 le: 21Décembre, 2016, 08:50:28 »

Thorondîn fait mine de paraître déçu de n'avoir trouvé rien d'autre que l'épée elfique, mais c'est pour précipiter le mouvement d'Urthel et de ses hommes. Il compte s'attarder et profiter de leur départ pour fouiner avec un regain d'attention.
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #26 le: 21Décembre, 2016, 12:10:14 »

Vëantur est bien content que le courtisan dispose d'un bel os à ronger. Il acquiesce :
" Effectivement, nous pouvons nous préparer au départ. Pendant que les hommes s'affairent je vais examiner les restes de fresques du fond, elles sont d'une finesse remarquable ! "

Et se désintéressant d'Urthel, le capitaine part admirer les salles vides, entraînant son équipage et Damangol avec lui.
" Ami Forgeron, explique-moi la disposition des ateliers, c'est passionnant ! "

Puis, plus loin et plus bas, ayant rejoint l'Oiseleur :
" Nous avons peu de temps, il faut trouver un passage ou une cache...
Mais d'abord que penser de cette épée ?
Damangol, tu disais... Il ne reste qu'une statue, et qu'une épée...
Serait-ce son arme, que les orfèvres n'ont voulu toucher quand il a donné l'assaut ? "
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #27 le: 22Décembre, 2016, 00:33:09 »

Lorsque Urthel brandit la lame, Damangol est proprement estomaqué.
Comment un tel blanc-bec peut-il agir avec une telle désinvolture ?
Comment peut-il se comporter tel un chiot ayant trouvé un bâton sans savoir qu'il s'agit de la badine de son maître ?
Une lueur de meurtre s'allume brièvement dans son regard mais le marin s'étant interposé il se laisse guider sans résister.
Trop abasourdi.

Mais quand on l'interroge, le forgeron secoue frénétiquement la tête.
Frustré de n'avoir pas été compris une fois encore.
Frustré également de s'être laissé entraîné ainsi sans pouvoir examiner l'arme trouvée.

-"Non pas.
Pas les orfèvres.
Pas l'assaut.
Mais lui oui.
Oui.
Lui a martyrisé
Les statues.
Les épées.
Les outils.
Tous volés.
Emportés.
Disparus.
Perdus.
Rien oublié.
Rien laissé.
Qui l'a posée là ?
L'épée.
Qui la forgée ?
Pas les Noldor.
Ça non.
Pas les Elfes.
Quel nom ?
Quel destin?
Urthel ?"
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 877



« Répondre #28 le: 22Décembre, 2016, 09:51:53 »

Thorondîn considère Damangol avec effarement quand il comprend ce que le forgeron insinue.

"Cette épée n'a pas été forgée par les elfes ? Elle a été déposée après le pillage ? A dessein ? Tu veux dire que ce n'est pas le vulgaire chausse-trape que nous craignions, mais un piège beaucoup plus insidieux ?"
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #29 le: 22Décembre, 2016, 10:32:06 »

-"Je veux dire...
Ce que je veux dire..."


Pour se calmer il s'oblige à prendre un chemin détourné qui ne risque pas de le submerger.

-"Si vous voyez une  femme.
Dans une ruine.
Si belle soit cette femme, vous la prendriez sans lui demander son nom?
Celui de son père ?
Le lieu de sa naissance?
Celui de sa demeure ?"


Il fait un geste en direction de la sortie :

-"Et quand bien même vous seriez ce genre de brutes.
Ne regarderiez-vous pas autours si personne ne rôde ?"


Puis haussant ses larges épaules :

-"Les épées sont Femmes.
Certaines sont Reines.
Et celle-ci ?
Bien trop mystérieuse !
Bien trop dangereuse."
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Pages: 1 [2] 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: