Les Salons de la Cour

25Octobre, 2021, 21:21:15
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Chasseur, forgeron et marin (Damangol, Thorondîn, Vëantur)  (Lu 10137 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« le: 17Mai, 2016, 23:29:07 »

Cela fait quelques jours que les autres sont partis, et un calme peut-être trompeur semble régner sur le plateau d'Ost-in-Edhil, où le forgeron et le veneur se retrouvent seuls, avec leurs espoirs et leurs doutes. Tandis que Thorondîn part avec ses chiens chasser dans les ruines, ou pour trouver plus gros gibiers dans les houssaies de la région, Damangol peut s'il le souhaite continuer patiemment les fouilles sur la colline des Mírdain, un patient travail de fourmi…
Les crébains se font moins nombreux, mais quelques-uns continuent de rôder dans les parages, et sont plus fureteurs encore qu'auparavant : enhardis par le départ des soldats, ils n'hésitent plus à venir se poser aux environs, ou parmi les pierres de la cité elfique.
Désertes et silencieuses – sauf quand les corvidés viennent en ternir la gloire ternie de leurs vils croassements – les ruines semblent à présent redoubler de mystères : l'Oiseleur croirait s'y perdre, absorbé par de vieilles sentes qui ne mènent nulle part, et lorsqu'il parcourt les lieux Damangol reste longuement fasciné par le charme troublant des vestiges elfiques. À la nuit tombée, les deux hommes croient parfois y voir errer des silhouettes fugitives, élégantes et gracieuses, ou inquiétantes et sinistres, ou bien ne font-ils que rêver ?
« Dernière édition: 19Juin, 2016, 18:49:49 par Léo » Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #1 le: 21Mai, 2016, 09:19:52 »

Quand il part en chasse, Thorondîn laisse son appeau elfique à Damangol.

"Si tu es en danger, souffle là-dedans, dit-il au forgeron. Les oiseaux au-dessus de la colline seront un signal d'alerte et je tâcherai de revenir le plus vite possible."

Afin de lutter contre la désorientation, l'Oiseleur balise discrètement les ruines de brisées à l'aide de ramilles sommairement marquées au couteau. Brisées de mise en garde près des lieux dangereux, brisées de poste de tir près des cachettes offrant un bon angle de vue et brisées directrices dans les sentiers qui s'égarent – mais par précaution, Thorondîn y inverse le code et indique toujours le chemin qui s'éloigne du camp. Pour égarer des maraudeurs malveillants, il a recours aux ruses du cerf. Il lui arrive de chercher le change*, de battre le ruisseau** ou de doubler ses voies***.

Le chasseur n'est pas moins inquiet par les ombres qu'il entrevoit parfois : il ne peut les ignorer, de crainte laisser passer une créature réellement malveillante, et malgré son malaise, il va vérifier si ces fantômes ont laissé des empreintes bien réelles… Dans ses parties de chasse, il furète souvent au flanc des falaises. Dès qu'il repère la piste d'une bête mordante, il essaie de la remonter vers sa tanière. Il caresse toujours le vague espoir qu'un terrier de renard ou de blaireau, voire que l'antre d'un loup, pourra communiquer avec de vieilles caves oubliées.

*Chercher le change : Mettre ses pas dans ceux d'un autre animal pour inciter ensuite les limiers à suivre la mauvaise piste.
**Battre le ruisseau : Nager ou marcher dans un cours d'eau pour noyer sa piste.
*** Doubler ses voies : Revenir sur ses pas avant de repartir dans une autre direction, pour envoyer les limiers dans un cul-de-sac où ils seront pris en défaut (où ils perdront la piste).
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 916



WWW
« Répondre #2 le: 21Mai, 2016, 16:57:07 »

Damangol est soulagé de voir tout ce monde partir, bien sûr il se sent isolé et un peu perdu dans ces contrées esseulées mais la tension entre les hommes déteignant sur les compagnons lui devenait trop pénible.

Jusqu'à présent le forgeron s'était employé à creuser logiquement à partir des anciens accès effondrés. Désormais il essaie de s'imaginer le complexe sous terrain pour tenter de localiser où pourrait se trouver le plafond d'une pièce en surface.

Son idée sera donc de passer par les toits plutôt que par les escaliers.

Lorsque le chasseur le rejoint il lui fait part de sa nouvelle idée :

-"Si tu remarque une zone où les arbres sont moins haut que les autres.
Peut-être cela désignera un endroit où ils ont moins de place pour leurs racines ?
On devrait être proche d'une voûte..."

Mais pour sa part il se concentre sur les ombres mouvantes et essaie d'en saisir, venus d'un lointain passé, quelques indices sur la ville elfe.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #3 le: 22Mai, 2016, 18:06:07 »

Sur le conseil de Damangol, Thorondîn prête aussi attention à la végétation.
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #4 le: 23Mai, 2016, 20:56:56 »

Les recherches pour trouver un autre chemin vers les profondeurs ne sont pas plus concluantes qu'auparavant : c'est par l'accès en voie d'être dégagé sur la colline qu'il faudra descendre dans les souterrains des Mírdain. Mais en parcourant les ruines, et en cherchant à découvrir ceux qui y rôdent (sans laisser de traces, constate Thorondîn...) le forgeron et le veneur font cependant de curieuses trouvailles.
Peu à peu ils s'enfoncent dans des secteurs inexplorés, plus vastes qu'à première vue, qui semblent toujours révéler beautés et recoins nouveaux, jardins ensauvagés, esplanades surélevées, allées bordées de houx… Il n'est pas facile d'y parvenir, et, au début, c'est surtout en déambulant par hasard qu'ils y mettent les pieds, ou en cherchant à retrouver Bauldine partie batifoler. On n'y voit pas de crébains, et les lieux sont calmes, presque apaisants, si ce n'est une impression de mélancolie diffuse, comme si l'endroit regrettait les Elfes. En dressant l'oreille, on peut entendre l'écho de chants indistincts, et du coin de l'œil, Damangol et Thorondîn distinguent aussi parfois d'éclatants bâtiments, qui semblent toujours se dresser quelque part dans la cité ou dans son souvenir.
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #5 le: 24Mai, 2016, 16:57:16 »

L'Oiseleur se laisse peu à peu séduire par Ost-in-Edhil, dont la mélancolie et les fantômes s'accordent à son humeur. Il lui arrive de plus en plus souvent d'y flâner avec une certaine distraction.
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #6 le: 15Juin, 2016, 13:28:32 »

"Te revoilà !" marmonne le forgeron, l'air soulagé en voyant revenir le chasseur.

"Où donc étais-tu fourré depuis avant-hier ?" demande-t-il en lui rendant son appeau.
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #7 le: 16Juin, 2016, 17:54:27 »

Thorondîn arrive au campement l'air un peu hagard, essoufflé après une longue course. Il étanche sa soif tout en tenant des propos peu cohérents.

"J'ai trouvé la trace d'un grand cerf, qui a croisé la route d'un elfe… Un grand noldo… Je me suis perdu en le suivant… J'ai trouvé une partie de la ville encore debout… Beaucoup d'elfes, beaucoup d'orcs, une terrible bataille… De grands incendies… J'ai bien cru que je ne parviendrais pas à retrouver mon chemin…"
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #8 le: 19Juin, 2016, 18:48:32 »

"Que racontes-tu là ?" s'étonne le forgeron, scrutant le veneur avec acuité.

Bien des questions entourent ces ruines… mais les deux hommes ne resteront pas seuls pour se les poser : Bauldine et Croquant dressent l'oreille, du monde se rapproche ! Heureusement, il s'avère vite qu'il n'y a rien à craindre.

Guidée par Vëantur, une troupe du Gondor gravit la route qui mène au plateau d'Ost-in-Edhil, une cinquantaine de cavaliers légers et des gens à pied, marins du Kirinki et forçats des galères (Bras-de-Troll, le chef des forçats, se fait quelque peu chambrer par ses compères lorsqu'ils découvrent les Trolls pétrifiés). Avec eux se trouve un personnage attirant forcément l'attention de l'Oiseleur : un vieux fauconnier avec son rapace.
Mais Damangol et Thorondîn reconnaissent aussi celui qui chevauche près de Vëantur, un homme à l'air vaniteux et peu amène : Urthel, ce désagréable personnage avec qui ils ont partagé une cabine sur la barge de Castamir lors de leur périple au Gondor.
Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #9 le: 19Juin, 2016, 23:18:34 »

Vëantur, impatient de retrouver ses amis, a galopé en avant de la troupe.
Il gratifie ainsi chacun d'une accolade sincère et collante de sueur, puis câline Bauldine avec énergie.
" Bien content de vous trouver entiers. J'ai du bon :
Des vivres, des bras, des soldats, un faucon pour chasser les crebain.
Et du moins bon :
Tarcil et Tobias partent à Fornost, en arroi de guerre, avec Castamir et ses troupes.
Et je dois les y rejoindre avec les cavaliers, pour l'assaut sur l'Angmar...
Nous n'avons donc que quelques jours pour terminer ces fouilles - j'ai promis à Castamir que nous trouverions des armes elfiques meurtrières que je ramènerai à Fornost.
Bref, nous allons travailler jour et nuit ! Votre bain attendra, même si vous en avez bien besoin... "
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #10 le: 24Juin, 2016, 15:37:26 »

"Je n'espérais pas te revoir si tôt," marmonne Damangol avec chaleur. "Louée soit ta ténacité !"

Il ajoute en chuchotant :

"Ces bras supplémentaires vont nous aider, à n'en pas douter… Mais le problème reste le même qu'auparavant : si nous déblayons l'entrée du palais souterrain des Forgeurs de Joyaux, rien ne dit que nous parviendrons à trouver ce que nous cherchons dans un si bref délai…"

Le forgeron interroge du regard le veneur et le marin.
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #11 le: 25Juin, 2016, 17:15:08 »

Thorondîn est soulagé en voyant se détacher Vëantur de la troupe. Il accueille avec chaleur son accolade.

"Eh bien, capitaine, on voit que tu as l'habitude d'affronter la haute mer, lui dit-il. Je ne m'attendais pas à ce que tu te sortes à si bon compte de ce mauvais pas. Mais j'en suis ravi pour toi ! Quelle éloquence ! Qu'est-ce que tu as pu raconter à Castamir pour nous obtenir ce renfort ?"

Ses yeux glissent sur Urthel comme ils le feraient sur une pierre du chemin, mais sont captés par le fauconnier et son oiseau. Tout en admirant le rapace, il marmonne :

"Quelques jours ? C'est toujours bon à prendre, mais ça reste serré. Je suppose qu'il va falloir travailler par quartier pour qu'il y ait toujours des terrassiers sur la brèche. S'il le faut, j'y prêterai aussi mes bras."
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #12 le: 26Juin, 2016, 22:35:09 »

" Vous l'avez dit, on est en plein brouillard, alors tout le monde sur le pont, sans relâche !
Castamir a bien compris qu'il avait plus à gagner qu'à perdre dans cette histoire...
Mais il doit éviter trop d'indépendance de ses subordonnées, aussi m'a-t-il collé un chaperon.
Je compte bien épuiser toute cette troupe jusqu'à la dernière seconde, et quand je devrais partir, il restera toujours les gars du Kirinki pour vous épauler.
Avec eux vous pourrez rentrer en barque à Tharbad si un danger se profile... "


Vëantur se retourne pour accueillir le gros de la troupe d'une voix sonore :
" Nous y voici ! Fini la promenade, on s'y met !
Voici Damangol, qui dirige les fouilles, et Sirwë, en charge de notre défense, auxquels je délègue mon autorité en ces matières.
Voici vos ordres... "


Le capitaine assigne ainsi à chacun des tâches précises par roulements, selon une organisation élaborée pendant le trajet.
Tous les forçats renforceront Damangol, avec un rythme très soutenu, nuit et jour ;
Les cavaliers se partageront travaux de fouilles, patrouilles sous l'égide de l'Oiseleur assisté du fauconnier, et mise en place du camp et corvées domestiques.
Enfin les marins participeront aux fouilles, en construisant sous la férule du Maître charpentier et de Vëantur des mécanismes de bois et de corde pour mieux excaver, évacuer, etc.

Au final, reste Urthel... Vëantur le fait approcher de Sirwë et lui suggère :
" Il reste une tâche très délicate, qui est l'apanage d'un Dunadan tel que vous : celle d'honorer nos morts.
Nous avons connu ici-même un assaut sauvage, dans lequel périrent des hommes valeureux, dont le brave Duilin de Pelargir.
J'imagine que vous aimez le Gondor autant que moi-même, et comprenez que nous devons ramener les dépouilles jusqu'à Tharbad.
Je vous propose donc de préparer leur transport, avec l'aide de deux cavaliers. Sirwë vous indiquera les sépultures temporaires, notamment celle du messager... "

Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 866



« Répondre #13 le: 06Juillet, 2016, 06:57:12 »

Thorondîn met en garde les cavaliers contre les risques de s'égarer dans la contrée. Au besoin, il leur enseigne le système de brisées qu'il utilise pour se repérer, en précisant qu'il en a inversé les directions pour égarer d'éventuels espions. Il met en place quelques patrouilles de deux hommes autour des ruines dans la journée, sur un parcours assez court pour éviter d'y perdre trop de temps. Craignant que certains ne s'égarent comme il l'a fait lui-même, il fait toujours partir deux patrouilles en même temps sur le même périmètre mais dans les directions inverses, afin qu'elles se croisent à mi-parcours. La consigne est de donner l'alerte si l'un des binômes ne rencontre pas l'autre à mi-chemin.
Toutefois, l'Oiseleur ne cherche pas à quadriller le terrain en permanence, juste à le reconnaître de temps en temps pour limiter les risques de mauvaise surprise. Le plus important reste de maintenir une sentinelle sur un point élevé. Thorondîn se réserve la possibilité de pousser des reconnaissances plus lointaines en cas de besoin.

Malgré qu'il en ait, il guide également Urthel et deux hommes vers la tombe du messager. Il s'occupe personnellement de l'exhumation, et veille à ce que le corps soit serré dans une étoffe pouvant faire office de linceul afin d'en dissimuler les blessures.
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 512



WWW
« Répondre #14 le: 06Décembre, 2016, 18:26:17 »

Tout est calme sur le plateau d'Ost-in-Edhil, sauf sur le site de fouilles, et il n'y a nul signe inquiétant aux alentours, ni Orc, ni loup, ni corvidé : les crébains se sont éloignés depuis que le vieux fauconnier Handir a fiché quelques spécimens sur des pieux, à qui son rapace est allé voler dans les plumes.

S'il a ordonné de ramener à Tharbad la dépouille de Duilin, Urthel n'entend toutefois pas quitter les lieux :

"N'essayez pas de vous débarrasser de moi par ces petites manœuvres, capitaine Vëantur" grommelle-t-il en revenant au camp, avant d'aller examiner la progression des travaux et houspiller les forçats.

Les hommes n'épargnent pas leurs efforts, malgré l'ambiance pesante de la colline, rassurés par la présence et les consignes de Damangol qui semble avoir apprivoisé les lieux.
Au sommet, la voie apparaît peu à peu : sous la conduite du forgeron, des tonnes de terre et de pierres sont excavées, mêlées parfois d'ossements gobelins ou d'antiques fragments d'armes ou d'armures, découvrant désormais un passage voûté qui descend vers les profondeurs… Et après plusieurs jours et nuits de labeur ininterrompus, le passage débouche sur une vaste salle, trop vaste pour la lueur d'une torche, l'orée du royaume souterrain des Mírdain…
Journalisée

Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: