Les Salons de la Cour

29Novembre, 2021, 23:15:25
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 10   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La rapidité est l'essence même de la guerre [FS 9.1] (Aeron, Dougal et Angfrid)  (Lu 63189 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 477


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 25Août, 2015, 10:52:45 »

[On poursuit ici le temps de la baston, si Kylidd décide finalement de rejoindre le combat on changera la numérotation.]

Une agitation familière pour Dougal et inhabituelle pour ses deux compagnons a saisi la forteresse. Les guerriers revêtent leurs armures, vérifie leurs armes et font leur paquetage tandis que des serviteurs apportent nourriture et boissons.

Mis à part Cynwrig et quelques proches, les guerriers du dùn font assez pâle figure devant les combattants venus du Nord. Protégés par des cottes de mailles et des casques couvrants, disposant de grandes haches, d'épées et de lances, ils ont l'air redoutables. Hrotgeirr plaisante avec ses mercenaires et Dougal saisit quelques bribes : ils parlent principalement du butin qu'ils vont tirer de la bataille.
« Dernière édition: 27Août, 2015, 13:38:36 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #1 le: 25Août, 2015, 12:43:34 »

Angfrid a lui aussi revêtu armes et protections pour l'affrontement.
Désormais il s''emploie à tenir sa place de bondi auprès de Dougal.
L'aider s'il le peut et surtout ne pas être dans ses pattes.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #2 le: 25Août, 2015, 22:54:24 »

Dougal se dirige vers le maître des lieux, pour le saluer et l'informer qu'il se prépare au combat avec ses deux compagnons.
Le Huskarl aimerait en savoir un peu plus sur la préparation de l'offensive et les forces en présence.

Il glisse juste avant à ses compères :
" Je suis content de vous avoir à mes côtés, alors que Volsung n'est pas votre terre !
On va avoir l'occasion de se défouler un peu avant de reprendre la route... "


Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #3 le: 26Août, 2015, 13:51:04 »

-"Détrompez-vous Dougal, si Phoïbos est bien Caspiaréen, Leopolitain même, Angfrid lui est volsunois jusqu'au fond du cœur."


[Tiens, à ce propos, une liste des principaux gentilé ne serait pas de refus !
Il faut avouer que tes toponymes ne sont pas évident à translater en gentilé... on dit "caspiarisien/caspiarienne", "caspian/caspiane", casse-pied/casse-rotule caspiaréen/caspiaréene" etc ?
Et Volsung est pire encore vue qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de toponyme terrien en "ung"...
Oui je sais ça peut paraître du détail, mais il n'y a pas de mai, au travail et plus vite que ça !!
   ]
« Dernière édition: 26Août, 2015, 13:52:35 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 975



« Répondre #4 le: 27Août, 2015, 09:24:14 »

 "Quant à Aeron, il est... plus habile de la langue que du fer." Le scalde surjoue légèrement l'inquiétude en prononçant ces mots, puis le ton goguenard de qui sait se moquer de lui-même cède brusquement à une ombre de mélancolie sincère lorsqu'il ajoute :
 "Mais pour un vagabond comme moi, ma terre est aujourd'hui celle qui accepte mes bottes, mes compatriotes ceux qui tolèrent ma présence, et quant à vous..."

 Il regarde Dougal et Angfrid, après quoi quelque chose semble le retenir de tourner ses yeux vers Kylidd, plus loin.

 "Mes amis, s'il le faut, je ferai chanter ce jour autre chose que ma harpe". Et il s'assure ostensiblement que son poignard est prêt à être sorti.
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 477


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #5 le: 27Août, 2015, 12:14:31 »

[Le prince se joint à vous donc finalement j'update la numérotation et le titre]
Edit : en fait non... J'ai rien pigé. 


Cynwrig regarde Aeron et lui tend une protection faite de lin rembourré :


"Tenez maitre barde, en temps normal un barde est sacré et nul n'aurait pu penser à vous faire du mal... Mais en ces temps troublés, les flèches des Peithanis ne respectent rien ni personne..."
« Dernière édition: 27Août, 2015, 13:39:10 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 975



« Répondre #6 le: 03Septembre, 2015, 12:08:24 »

 Aeron est resté un instant interdit, tant son cœur se refuse à ce que sa raison commande, mais force lui est de se rendre au triste constat de son hôte.

 "Qu'il en soit ainsi, seigneur, et puisse le combat de ce jour remédier un peu à l'infortune des temps."

 Puis il entame son chant de guerre :

"Les guerriers se lèvent, les cors retentissent,
Les hommes de Pryddein pressent le pas :
Cynwrig appelle, le Mac Latharna,
C’est le jour des combats, le jour de justice.

La flèche siffle et le poison foudroie,
Mais le cœur des Forts ne faiblira pas.

Guerriers s’avancent, boucliers résonnent,
Les hommes de Pryddein marchent sur les rebelles.
Au clan Mac Odhran c’est la mort qu’ils donnent,
En juste salaire aux cœurs infidèles.

La flèche est furtive, le poison sournois,
Mais le bras des Forts ne tremblera pas.

L’armure de l’ennemi est ténèbre épaisse,
Son intelligence, la ruse traitresse,
Mais Hrotgeirr est fort, Cynwrig a le droit,
La hache de Dougal est parole du Roi.

Peithan repoussé, la Nuit finira,
Et la gloire des Forts resplendira !
"
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 477


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #7 le: 03Septembre, 2015, 16:52:42 »

Les guerriers de Cynwrig font résonner leurs lances sur leurs boucliers et les nordiques battent également la mesure.

Hrotgeirr lance quelques phrases à ses hommes que le huskarl connait bien et qu'Angfrid entendit également lors son séjour à la cour royale de Volsung :
"Meurent les biens, Meurent les parents, Et toi, tu mourras de même; Mais la réputation ne meurt jamais, Celle que bonne l'on s'est acquise.
 Meurent les biens, Meurent les parents Et toi, tu mourras de même; Mais je sais une chose Qui jamais ne meurt : Le jugement porté sur chaque mort.
"

Puis la troupe (une centaine d'hommes) se met en marche et le seigneur vient s'entretenir avec Dougal  :
"Nous avons trois tactiques différentes possibles et je ne sais laquelle choisir... Nous pouvons nous présenter hardiment devant le dun de ces traitres de Mac Odhran et les provoquer. Il fut un temps où nous aurions fait le tour de la forteresse en leur montrant notre côté gauche en signe de mépris. Mais ces serpents n'ont aucun honneur et leurs alliés pictoï en profiterait surement pour nous larder de flèches. En revanche, il ne pourra résister à la tentation de nous charger. Ce sera mur de boucliers contre murs de boucliers. Avec vous Seigneur Dougal et mes mercenaires : la victoire est assurée bien sur mais... Il y aura de lourdes pertes. Nous pourrions également laisser une majeure partie de mes guerriers devant le dùn et tenter une approche plus subtile... Leur forteresse est sur une éminence rocheuse et seul l'éperon est barré, l'à pic qui entoure le reste du dùn est un mur intimidant. C'est possible de grimper mais c'est très dangereux*. Enfin la 3e solution serait de remonter le cours d'eau qui circule à travers la montagne et sur lequel donne un voire plusieurs puits au sein même de la forteresse... Mais le torrent est glacial et surtout d'une force irrésistible. On m'a dit que des bardes avaient le pouvoir de satiriser l'eau pour qu'elle se tarisse. Maitre Aeron, pensez-vous pouvoir assécher ce torrent par vos chants ?"

Il se tourne vers le filid, avec un regard plein d'espoir...

---------------

*En mode "spécial dédicace  à Bellovèse". 

Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 975



« Répondre #8 le: 03Septembre, 2015, 19:19:29 »

 D'un air grave, le barde répond :

 "Certes, les filid d'autrefois avaient de grands talents, et pour les meilleurs d'entre eux leur inspiration ne faisait qu'un avec le mouvement même du monde. Aussi pouvaient-ils plier les éléments par leur musique et leur voix. De tels prodiges sont rares aujourd'hui, hélas ! la jeunesse du monde a passé. Et je ne vous mentirai pas, seigneur Cynwrig : jamais je n'ai accompli un tel exploit, et j'ignore si j'en suis digne. De plus j'ai bien vu le torrent en venant vers votre dùn avec mes compagnons : il est impétueux et fort en cette saison, et ne se laissera point fléchir facilement par quelque pouvoir que ce soit.
 Pourtant... pourtant l'awen qui coule en moi depuis ma venue en vos murs est une force que jamais auparavant je n'avais sentie ou seulement soupçonnée. Si je lance ce torrent contre le torrent des eaux, soutenu par la justice de votre cause, qui sait ? En tout cas, cela vaut d'être tenté s'il peut en résulter moins de morts d'hommes. Allons au bord de l'eau, si vous le voulez, et je plaiderai notre cause, et je moquerai le flot, pour qu'un passage s'ouvre à nos braves.
"

...

 Aeron, sombre crétin, dans quoi es-tu en train de t'embarquer ? Et d'embarquer Angfrid, à supposer qu'il veuille bien marcher avec toi dans cette folie, sans même, lui, la perspective de la gloire. Tout cela pour l'avoir vu accomplir des tours de bateleur de foire avec l'eau du bain, ah oui, la belle garantie que voilà d'avoir à mes côtés un dompteur de torrents !
 Mais bon, sacrément fort quand même le bateleur...
 Et puis, ça, les goborchinds, tous ces prodiges qui semblent accompagner Kylidd au long de sa route... se peut-il que le monde retrouve sa jeunesse justement, quand bien même ce ne serait que pour mieux achever ensuite de mourir ?
 Et ma jeunesse, se pourrait-il que je la retrouve du coup ? Ressaisir les occasions manquées, devenir un vrai filid, enfin... c'est que je ne lui ai pas menti, à Cynwrig, cet awen me tombe de je ne sais où, après tant d'années de médiocrité. Il faut que je sache jusqu'où cela va, après tout il y a là peut-être un but pour ma vie, au-delà d'errances sans fin et de vengeances improbables.

 Mouais, il va quand même falloir faire fort pour s'en tirer sans honte !
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 323

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #9 le: 03Septembre, 2015, 22:30:16 »

Au magnifique chant d'Aeron, les yeux de Dougal étincèlent. Il est maintenant convaincu que ce barde est un compagnon de route inespéré, qui apportera une aide précieuse en Caspiaris. Et sans doute avant...

Puis les lèvres du Huskarl forment silencieusement les mots que lancent Hrotgeirr, et son cœur cogne dans sa poitrine au rythme des lances sur les boucliers.

Enfin, le guerrier suit avec intérêt l'exposé du tigerna et la réplique d'Aeron, avec un regard bref à Angfrid.

" Seigneur, il est bon que cet assaut ait été décidé un peu brusquement suite au banquet, car nous aurons je l'espère l'avantage de la surprise sur les Peithanis.
Si nous les coinçons dans le dùn, nous les exterminerons sans quartier.
Méfions-nous cependant que certains ne soient pas embusqués aux alentours. Je pourrai partir en éclaireur avec quelques hommes qui connaissent bien le terrain pour m'en assurer.
Ensuite, l'idée que quelques braves puissent pénétrer dans le dùn et ouvrir les portes au gros de la troupe me plaît bien.
Tentons le passage par l'eau, et s'il est impossible, je suis prêt à grimper ! "


[ Ce moment gênant où tu veux consulter ta feuille de perso pour savoir si tu sais nager/grimper...  ]
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 477


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #10 le: 03Septembre, 2015, 22:36:48 »

[Pour être pleinement efficace il faut avoir la vocation "athlète" pour faire un effort soutenu. Mais je considère qu’Éclaireur signifie que tu sais te débrouiller en pleine nature. Ce qui veut dire nager à peu près et grimper.]

Je laisse Angfrid répondre/réagir et je reprend ensuite la main ]
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #11 le: 05Septembre, 2015, 17:23:05 »

Angfrid tique un peu à la mention de "satiriser l'eau".
L'onde l'a toujours aidée depuis qu'il s'est découvert cette curieuse affinité et il ressent un étrange malaise à l'idée que l'ont puisse se moquer de l'eau plutôt que de lui demander gentiment de l'aide.
Ceci dit, il n'a aucunement idée de l'énergie qu'il lui faudrait déployer pour obtenir d'un torrent qu'il retienne momentanément son cours.

Il décide pour l'instant de suivre le mouvement sans faire de vagues et d'essayer de parler discrètement avec le barde si l'occasion se présente.
Peut-être Aeron pourrait-il convaincre les flot de ne pas protéger un dùn indigne de lui ?
Alors Angfrid pourra subtilement ajouter son grain de sel sans que cela ne se remarque.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Modérateur
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 477


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #12 le: 08Septembre, 2015, 15:39:33 »

["Satire" au niveau du barde n'est pas vraiment une moquerie mais plutôt une critique féroce. Mais je comprends ce que ressent Phoïbos  ]

Quelques guerriers légèrement armés sont partis en avant de la troupe. Un petit bouclier, des javelines et une sorte de gros couteau (les nordiques l’appellent "Sacramasax")  forment leur armement...

La troupe se met maintenant en marche. Les guerriers de Hrotgeirr forment l'avant garde et ceux de Cynwrig viennent ensuite. Pendant le trajet, Angfrid et Aeron peuvent discuter.

Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Lurker-Above
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 975



« Répondre #13 le: 08Septembre, 2015, 17:02:56 »

 "Puisse-tu pardonner ma témérité, compagnon, des vies sont en jeu. Tu auras compris que je compte sur, disons, tes affinités, mais je ne vais pas chômer pour autant, et si je porterais tout le blâme en cas d'échec, sache que je dévoilerais ton rôle si nous l'emportons sur les eaux. Si du moins tu souhaites que ton rôle soit alors connu.
 Y a -t-il quelque chose à faire, quelque point de la rive à rechercher, quelque chant ou harmonie particulière à faire retentir, qui te faciliteraient la tâche ?
"

 Aeron parle en fait par fragments successifs, faisant même parfois mine de s'adresser à Dougal, si celui-ci est proche.
Journalisée

L'optimiste estime que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Et le pessimiste craint que ce soit vrai.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 930



WWW
« Répondre #14 le: 12Septembre, 2015, 14:27:23 »

Désolé pour le délais de réponse, homme au foyer c'est prenant comme job' !



Angfrid répond sur le même mode :

-"Deux choses,
Tout d'abord, si mon rôle venait a être connu je serais écartelé, noyé, pendu et brûlé, quelque soit l'issue de notre entreprise.
Sans parler du sort que me réserve une certaine demoiselle si je lui avoir fait faut-bond...
La notoriété est plus dangereuse pour moi que pour quiconque.
Il vaut mieux que je reste aux yeux de tous un marchand malchanceux et un piètre mais vaillant combattant récompensé bien au delà de ses mérite martiaux par proximité du prince.
Pour le reste, je ne sais ce qui sera le plus approprié, que j'ai les pieds dans l'eau pourrait peut-être aider mais je n'ai aucune certitude de la façon dont tout cela est sensé fonctionner.
Ou même si cela fonctionnera.
Ce 'don' m'est venu sans prévenir, il pourrait m'être retirer de même.
La seule certitude est que je serais très fatigué, exténué, quelque soit l'effet de ma démarche.


Sur ce il commence progressivement à se plaindre de maux de tête et de douleurs d'estomac.
Il essaie de ne pas en faire trop mais juste assez pour que les personnes proches puisse se convaincre que le banquet de la veille ne lui a vraisemblablement pas réussi.
De cette façon, personne ne s'étonnera de le voir se rafraîchir dans le cours d'eau, et tomber de sommeil peu après.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Pages: [1] 2 3 ... 10   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: