Les Salons de la Cour

22Septembre, 2021, 05:25:41
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Vëantur, Navigateur gondorien  (Lu 3227 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« le: 27Juillet, 2014, 23:09:40 »

Où l'on apprendra plus sur cet homme du sud, qui sait nommer les étoiles et les caps d'Umbar à Forochel...
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #1 le: 27Juillet, 2014, 23:46:10 »

Tout d'abord, voyons ce qu'il sait faire.

Vëantur est un bel homme séduisant (bonne Prestance), à l'aise dans son corps et dans son esprit :
La vie en mer l'a rendu robuste et adroit (Carrure et Grâce acceptables).
Ses amis savent qu'il possède avant tout la droiture d'un véritable homme de l'Ouest (bonne noblesse), alliée à un esprit attentif et instruit (éveil et érudition acceptables).
Le comble pour un marin, il s'avère pourtant assez terre-à-terre, peu tourné vers les arts (poésie médiocre).

Ses talents principaux sont ceux nécessaires à un bon capitaine de navire et reflètent également la flamme d'explorateur qui l'anime :
Navigation, Orientation et Eloquence (score 5) ; Endurance, Perception, Empathie marine, Géographie, Légendes et Commander (score 4).
Il sait faire appel à sa perspicacité (3) et sa capacité à inspirer confiance (2) pour gérer les situations difficiles.

Vëantur se maintient en bonne forme, grâce à la natation et l'escalade (score 3) ; il pratique plus rarement l'équitation (2), les acrobaties ou le saut (1).

En cas de confrontation violente, il sait tenir tête le temps de trouver une solution, maniant l'épée ou le poignard, mais surtout l'esquive (score 3).
Il lui reste de son passage dans l'armée les rudiments du maniement de l'arc et de la lance (1).
Il n'est guère à l'aise pour se bagarrer, lutter, forcer, parer... (1). A peine sait-il lancer un peu mieux (2).

Il a acquis de vagues notions en premiers soins, en lecture de runes (1) et vocalise comme un marin sourd (1).

Il n'a retenu de la calligraphie que ce qui lui sert à dessiner de belles cartes (1).

De son temps de garnison aux portes du Mordor, il n'a souhaité retenir que l'envie de se cacher (1) et un début de Résistance aux Ténèbres (2).
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #2 le: 27Juillet, 2014, 23:55:11 »

En ce qui concerne les langues, cela me semble logique que Vëantur sache lire et écrire le Sindarin, et probablement l'Adûnaic.

Il est très tourné vers le savoir, que ce soit l'histoire ancienne de son peuple, la géographie, les techniques de navigation et de construction...
Ces deux langues sont essentielles pour mener de telles études, il me semble, sans oublier un peu de Quenya !

J'imagine aussi qu'il parle le westron, en mode pidgin english, et pourquoi pas quelques bases dans la langue des Haradrim et des Lossoth (souvenirs de périples que je détaillerai dans l'historique).

Qu'en penses-tu Leo ?

Je prépare les éléments d'historique pour dans quelques jours, j'ai 2-3 jours sans ordi devant moi.
Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 509



WWW
« Répondre #3 le: 28Juillet, 2014, 00:16:53 »

Bien! Une petite remarque pour commencer : pour Résistance aux Ténèbres, je sais que c'est une compétence dans TA ; j'avais choisi ici d'en faire un trait spécifique. Tu peux le garder, bien sûr, d'autant que ça colle bien avec l'idée de la garnison au Mordor, mais ce ne sera qu'une mini résistance  

Citation
J'imagine aussi qu'il parle le westron, en mode pidgin english, et pourquoi pas quelques bases dans la langue des Haradrim et des Lossoth (souvenirs de périples que je détaillerai dans l'historique).

Il parle sûrement Westron un peu mieux qu'un pidgin, surtout si c'est un voyageur... Et si c'est un admirateur et un partisan (avant l'heure) de Castamir, il est possible aussi qu'il ait un goût particulier pour le quenya. Je crois me souvenir que dans une lettre, un de ses correspondants demande à Tolkien si les partisans de Castamir n'ont pas sciemment choisi des noms quenya "flashy" comme ceux des rejetons Angamaitë et Sangahyando pour asseoir leurs prétentions. Un peu abruptement, Tolkien répond que ces noms n'ont rien d'ostentatoire, que non monsieur c'est du quenya tout ce qu'il y a de classique, fin du débat. Mais je trouve quand-même l'idée excellente


Ok pour le reste, même si je vois les Lossoth comme très isolés (pas vraiment de commerce, même d'ambre gris ou d'huile de baleine...) ça n'exclut pas forcément une (més)aventure de Vëantur qui aurait pu l'amener à les rencontrer. Mais de là à parler leur langue... enfin, je chipote, comme toujours  


Lecture de runes me semble (un peu) saugrenu... disons Lire/Ecrire à la place, faut pas mettre la charrue avant les boeufs 
« Dernière édition: 28Juillet, 2014, 00:24:17 par Léo » Journalisée

Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 509



WWW
« Répondre #4 le: 30Juillet, 2014, 21:31:38 »

J'ai hâte de lire l'historique de Vëantur (et surtout la "petite idée lyrique sur sa venue au monde"  ) Tu peux si tu veux présenter à grands traits quelques-uns des matelots qui voguent à ses côtés.


Vëantur ne participant pas au prologue avec les autres PJ pour d'évidentes raisons géographiques, je lui ai préparé une petite intro perso, au bon vieux temps dans le Mordor 
« Dernière édition: 30Juillet, 2014, 21:33:35 par Léo » Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #5 le: 31Juillet, 2014, 10:49:49 »

Génial le prologue !

Je piaffe aussi pour trouver le temps d'écrire - d'ici demain je devrai trouver un peu de calme !
Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #6 le: 02Août, 2014, 18:06:35 »

Au fil de cette chronologie se dessine l'ascendance et l'enfance de celui qui se fera plus tard appeler Vëantur au Nord...

1050
Magor, capitaine valeureux, se distingue lors de la conquête du Sud par Hyarmendacil, dernier des rois-navigateurs du Gondor. Il acquiert un statut de noble et s'installe sur la côte, au sud du Poros.

1248
Bregor, petit-fils de Magor, perpétuant la tradition martiale familiale, tombe glorieusement au combat dans l'Est lointain, au service du Régent Minalcar. Il laisse deux fils.

1259
Naissance de Castamir

1264
Mariage de Valacar et Vidumavi

1274
Naissance de Vinitharya (futur Eldacar)


1342
Tirkhôr, fils cadet de Bregor, officier prometteur, quitte son domaine du Poros avec sa femme Gildis, à destination d'Umbar. Gildis, issue d'une famille de la noblesse mineure d'Umbar, mêlant dans son ascendance Hommes du Roi et Fidèles, est enceinte de bientôt 8 mois et souhaite accoucher de son premier enfant dans sa ville natale.
Alors que le navire s'approche de la baie d'Umbar, une tempête soudaine et imprévisible, telle celle qui emporta le Roi Ëarnil en 936, éclate. Le bateau est jeté sur les récifs et sombre rapidement.
Les habitants de la côte accourent et ne trouve qu'une survivante, Gildis, cramponnée à un rocher, battue par les vagues, et qui accouche en serrant les dents. Bientôt les cris du bébé se mêlent au sifflement de la houle.
Parmi les secours, la maîtresse du domaine voisin, une femme dunadan d'un grand âge, réputée pour son savoir, fait office de sage-femme. Elle recueille le nouveau-né et le tend à sa mère en disant :
" C'est un garçon, qui vivra longtemps. Je le baptiserai Solorion, fils de l'écume dans l'antique langue d'Aman, car il est venu en ce monde en respirant les eaux de Belegaer. "
Les jours suivants, Gildis et son fils se remettent tandis que l'océan rejette le corps de Tirkhôr. A cette nouvelle, la jeune mère éplorée choisit de nommer son fils Tirkhôr lui aussi.

1342-1363
Gildis choisit de s'installer à Umbar dans sa famille, portant le deuil et vouant un amour exclusif à son enfant. Le jeune Tirkhôr grandit sous cette tutelle étouffante, baigné du souvenir idéalisé de son père.
L'enfant développe très tôt une attirance et une affinité fortes pour l'eau ; mais Gildis pose en interdit absolu la navigation en pleine mer.
Tirkhôr se contente donc de naviguer avec ses cousins dans la baie protégée d'Umbar, et se plonge avec fascination dans l'histoire et la géographie.

1363
Sur ordre de sa mère, Tirkhôr embrasse à reculons une carrière militaire, à l'instar de tous ses ascendants paternels.
Gildis refusant toujours qu'il vogue au large, il ne peut rejoindre la Marine Royale, malgré son envie. C'est la mort dans l'âme qu'il prend le chemin d'Osgiliath, par la grande route du Sud jusqu'à Pelargir, puis en remontant l'Anduin.
Il découvre avec émerveillement la capitale du royaume, mais son plaisir est de courte durée. Il rejoint bientôt la garnison d'une sinistre forteresse en plein Mordor...
« Dernière édition: 02Août, 2014, 18:22:51 par Marcello » Journalisée
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 509



WWW
« Répondre #7 le: 02Août, 2014, 18:17:36 »

Super historique

(PS : Durthang n'est pas en bordure, mais bien en plein Mordor  )

PPS : et merci bien pour la date de naissance de Castamir, j'avais oublié que Home XII la donnait !
« Dernière édition: 02Août, 2014, 18:21:09 par Léo » Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 318

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #8 le: 02Août, 2014, 18:24:25 »

Cool !

Du coup, dans le prologue, le perso s'appelle Tirkhôr...

Et merci Wikipedia pour Castamir 

PS: MP à suivre avec la suite pour validation préalable !
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: