Les Salons de la Cour

20Octobre, 2021, 15:06:53
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 14   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La Salle du Feu (flood)  (Lu 61123 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
En ligne En ligne

Messages: 5 910



WWW
« Répondre #60 le: 26Août, 2014, 18:33:58 »

Non, c'est le cas. Tobias se débrouille un peu en piégeage, vous pouvez essayer d'attraper la Bête au collet 

Tobias ne doit pas être mauvais non plus en pistage, je crois ; mais surtout il est un très mauvais appât, incomestible de surcroît ! 

Tu connais pourtant l'adage : Pas la peine de courir plus vite que la Bête, il faut courir plus vite que le semi-homme !!



Sinon, essayez de ne pas trop écorcher les noms des autres PJ... par exemple c'est Tarcil, pas Tharcil, et Thorondîn, pas Thorondil (dans ce dernier cas, je soupçonne fortement une contamination depuis Thorongil, un des alias d'Aragorn  )

Je suis spécialiste en ce moment, j'ai même utilisé Damangol dans la PbM d'à coté...
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 860



« Répondre #61 le: 27Août, 2014, 09:51:42 »

Usher, prof de chasse...  


Ouaip, je prépare ma rentrée. C'est bientôt l'ouverture de la saison.  Grin

Pour vous édifier et vous horrifier un peu, quelques images qui viennent compléter le propos de Thorondîn sur l'utilité de l'épieu :

Fer d'épieu de chasse : les butoirs sont bien visibles.



Deux types d'épieux côte à côte : la présence des butoirs distingue l'épieu de chasse de l'épieu de guerre.



Chasse au sanglier au XVIe siècle : la forme et l'utilité de l'épieu apparaissent évidentes :



Chasse à courre contemporaine : vous noterez la taille assez courte de l'épieu (qui le rend maniable en terrain buissonneux) et le butoir circulaire qui protège la main du piqueur.



Enfin, pour vous faire frémir devant les raffinements du sadisme tauromachique, la pique du picador. Arme dérivée de l'épieu, mais conçue pour piquer sans blesser gravement et surtout, pour empêcher les taureaux de s'empaler :

« Dernière édition: 27Août, 2014, 09:55:32 par Usher » Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 472


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #62 le: 27Août, 2014, 10:06:38 »

Personnellement j'ai toujours été partisan de la Tigromachie.  On prend un tigre, un toréador et une arène avec le même équipement.  Là si le gugusse avec son épée et son chiffon survit je lui tire mon chapeau.   

Blague à part, je connaissais les épieux et la différence avec une lance, mais j'ignorais que c'était encore utilisé pour la chasse à courre (autre pratique que j'adore d'ailleurs  ) et j'avais vu des picadors à l’ouvre mais idem je ne connaissais pas leur instrument de torture (Tigromachie je vous dit !)
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 860



« Répondre #63 le: 27Août, 2014, 10:26:36 »

Personnellement j'ai toujours été partisan de la Tigromachie.   On prend un tigre, un toréador et une arène avec le même équipement.  Là si le gugusse avec son épée et son chiffon survit je lui tire mon chapeau.  

En gros, tu es pour le retour aux classiques !  

Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 472


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #64 le: 27Août, 2014, 10:38:30 »

Personnellement j'ai toujours été partisan de la Tigromachie.   On prend un tigre, un toréador et une arène avec le même équipement.  Là si le gugusse avec son épée et son chiffon survit je lui tire mon chapeau.  

En gros, tu es pour le retour aux classiques !  



Oui tout à fait, un comble pour un celtomane d'aimer les jeux du cirque.  
Mais j'enlèverai l'armure et l'équipement du gladiateur pour ne lui laisser que son joli costume et son épée ridicule (je serais par contre enchanté de crier "Olé" ! )
« Dernière édition: 27Août, 2014, 10:40:13 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 510



WWW
« Répondre #65 le: 27Août, 2014, 12:05:03 »

Eh bien, c'est instructif 

Je pensais l'épieu à butoirs destiné essentiellement à la chasse au sanglier...
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 860



« Répondre #66 le: 27Août, 2014, 12:50:11 »

La chasse au cerf élaphe est beaucoup plus dangereuse que ce que l'on pourrait penser. (Et que ce que note, par exemple, Michel Pastoureau…) Certes, le premier réflexe du cerf est la fuite ; mais en général, il offrira le combat avant d'être complètement épuisé. Un cerf adulte pèse entre 160 et 230 kgs ; ses bois sont "frayés", c'est-à-dire aiguisé contre les arbres. Un tel animal qui charge un chasseur est extrêmement dangereux. Il existe un vieux dicton français qui est très parlant : "Au cerf la bière, au sanglier le chirurgien." En d'autres termes, le sanglier laisse une petite chance au malheureux qu'il dague, mais le cerf n'en laisse aucune à celui qu'il embroche. (Et encore : le sanglier reste connu pour être capable de tuer un homme d'un seul coup…)

D'où la grande popularité de l'épieu à butoirs !  Grin
« Dernière édition: 27Août, 2014, 12:52:06 par Usher » Journalisée
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #67 le: 27Août, 2014, 14:02:47 »

Ouh la la c'est parti !

Et on n'a même pas eu le temps de bricoler les butoirs... C'est un coup à se faire buter !

Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
En ligne En ligne

Messages: 5 910



WWW
« Répondre #68 le: 27Août, 2014, 14:57:38 »

Un foutu prince se croit malin et fonce dans le tas...

Du coup, l'autre foutu prince se croyant plus malin que le premier... fonce dans le tas aussi.

Et que fait le pauvre soldat conscient de la folie des princes ?

Il fonce dans le tas...

 
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #69 le: 27Août, 2014, 16:06:36 »

D'autant que je suis sûr que tout le monde n'est pas monté, qu'advient-il donc des piétons ? (et des hobbits, en plus ?)
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 860



« Répondre #70 le: 27Août, 2014, 16:11:13 »

Dans les bois, pas de souci pour Tobias : les piétons qui ont du jarret courent souvent aussi vite que des cavaliers empêtrés dans la ramée.  Grin

Par contre, je sens venir le bon gros quiproquo de derrière les fagots. Quand Thorondîn, Vëantur et Damangol parlent du prince, ils ne pensent pas à la même personne ! 
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
En ligne En ligne

Messages: 5 910



WWW
« Répondre #71 le: 27Août, 2014, 16:17:00 »

Pour le cas présent Damangol parle des princes... et les trouve aussi stupides les uns que les autre !

Pour ce qui est des piétons, toute notre troupe venue venue du Cardolan (et du Gondor) était montée...

Pour ceux de la troupe d'Arthedain c'est moins certain.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 510



WWW
« Répondre #72 le: 27Août, 2014, 16:56:01 »

J'aime beaucoup Paolo Uccello, auteur du tableau que j'ai ajouté en illustration (vous connaissez sûrement un autre de ses tableaux, "La Bataille de San Romano"... mais si, la  couverture de Tigane  )
Je pensais m'en servir même sans connexion tolkiennienne particulière, mais je me trompais car le site où je l'ai prise donne les informations suivantes :

"Paolo UCCELLO, Chasse nocturne, vers 1460, tempera sur bois, 65x165cm, Oxford Ashmolean Museum." (bon, c'est ténu, certes  )
Journalisée

Léo
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 510



WWW
« Répondre #73 le: 28Août, 2014, 21:56:36 »

Dans Forêts. Essai sur l’imaginaire occidental, Robert Harrison cite le Critias où Platon évoque la déforestation des collines d’Athènes, pour les besoins en bois de la flotte. (Vous pouvez consulter le passage en question par là : http://ugo.bratelli.free.fr/Platon/Platon-Critias.htm#_ftnref6)

Motif cher à Tolkien, n’est-ce pas ?
Certes, les Athéniens ne sont pas les seuls : Phéniciens, Romains, Vénitiens, Chinois, Anglais, ils sont nombreux à avoir déboisé massivement pour bâtir leurs flottes. Mais ce qui est intéressant, c’est que dans le Critias (et le Timée) que se trouve la célèbre description de l’Atlantide… Alors, source d’inspi pour JRR ou pas ?
« Dernière édition: 28Août, 2014, 22:01:52 par Léo » Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 321

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #74 le: 28Août, 2014, 22:17:00 »

" Beaucoup leur venaient du dehors, grâce à leur empire, mais c’est l’île elle-même qui leur fournissait la plupart des choses à l’usage de la vie, en premier lieu tous les métaux, solides ou fusibles, qu’on extrait des mines, et en particulier une espèce dont nous ne possédons plus que le nom, mais qui était alors plus qu’un nom et qu’on extrayait de la terre en maint endroit de l’île, l’orichalque, le plus précieux, après l’or, des métaux alors connus. "

Dans l'Arc et le Heaume n°3 (sur Numenor), on trouve des textes intéressants sur l'Atlantide et d'autres inspis possibles (par exemple l'Egypte ancienne).
Et aussi une longue interview des auteurs du Reader's Companion !
Journalisée
Pages: 1 ... 3 4 [5] 6 7 ... 14   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: