Les Salons de la Cour

12Mai, 2021, 07:20:46
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 3 [4] 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Genre] James, Jason et moi - les JDR d'espionnage (au sens large)  (Lu 29490 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 740



WWW
« Répondre #45 le: 09Mars, 2013, 21:22:39 »



Je déterre ce fil pour signaler que, pour quelques jours encore, il est possible de revoir en toute légalité le document "The Gatekeepers" diffusé par Arte :
http://videos.arte.tv/fr/videos/the-gatekeepers--7351110.html

Rediffusion à la télé la semaine prochaine.

Citation
The gatekeepers

Chacun à leur tour, ils racontent, intensément, quelque trente ans de lutte antiterroriste en Israël et de gestion désastreuse de la question palestinienne. Un flot d'aveux précis, circonstanciés, d'une remarquable liberté et d'une sidérante acuité. Six anciens chefs du Shin Beth, l'équivalent israélien du FBI, expliquent comment, depuis la Guerre des six jours en 1967, dont la victoire vaut à l'État hébreu d'occuper Gaza et la Cisjordanie et de faire face à un million de Palestiniens, les responsables politiques n'ont jamais vraiment cherché à construire la paix. Une succession d'erreurs qu'inaugurent les mots d'arabe approximatif avec lequel de jeunes réservistes s'adressent aux populations des nouveaux territoires occupés, leur annonçant qu'ils viennent les "castrer", au lieu de les "recenser".

(France, Israel, 2012, 95mn)
ARTE F

Date de première diffusion : Mar., 5 mars 2013, 20h54

Date(s) de rediffusion : Samedi, 16 mars 2013, 12h20

Je ne sais pas si l'on peut dire que des agents secrets peuvent parler "sincèrement". Mais ce documentaire est captivant, parce que ces responsables semblent vraiment parler sans chercher d'échappatoires aux questions.

http://www.imdb.com/title/tt2309788/
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #46 le: 10Mars, 2013, 14:12:17 »

Le concepteur de jdr John Wick a écrit un truc très intéressant intitulé "WILDERNESS OF MIRRORS".
Les éléments de ce WoM sont-ils directement intégrables ou, à défaut, adaptables, à d'autres JDR ?

Euh... oui et non    En fait, la démarche de Wick consiste à faire "tabula rasa" et à repartir de zéro. Il y a par exemple une excellente idée concernant les compétences; au lieu d'être définies comme des aptitudes précises, elles sont simplement représentées par des domaines très généraux désignés par des noms de codes tirés de la mythologie (exemple : Mars pour tout ce qui touche au combat, Mercure pour les contacts et la diplomatie etc). Personnellement je trouve ça très élégant et très adapté à ce genre d'univers. Le système permet de créer aussi bien des experts que des touche-à-tout et de façon très simple. Mais son aspect le plus intéressant est la façon dont il réinvente le cliché de la "préparation de la mission" : en théorie, le MJ se contente de préparer le minimum - en gros, ce qui correspond à ce que Jim Phelps trouve avec chaque ordre de mission en début d'épisode - et ce sont ensuite les JOUEURS eux-mêmes qui déterminent les difficultés et les dangers que leurs personnages sont susceptibles de rencontrer lors de la mission, simulant ainsi le processus de la préparation / planification (un joueur pourra dire, par exemple :  "Nous avons découvert que X a un spécialiste du piratage informatique à sa solde" ou "Il est évident que X est en relation avec Damas"... et cela sera le cas : le MJ pose et les joueurs élaborent ensuite ce que leurs personnages auront à affronter. Et plus les joueurs posent d'obstacles et de difficultés, plus leurs personnages bénéficieront de dés supplémentaires leur permettant d'assurer le moment venu : donc, plus une mission est difficile ou dangereuse, plus elle sera (de fait) préparée minutieusement et plus la tension sera élevée lors du passage à l'action. Cette approche redéfinit donc entièrement la notion de construction scénaristique sur un format spécifique à ce genre de films - et qui pourrait aussi fonctionner, avec qques ajustements, comme le souligne Wick lui-même, avec des scénarios style "casse du siècle" style Ocean 11 etc, eux aussi basés sur cette construction planification / exécution.


Damned! Il ya des tas de points communs avec P.U.N.C.H.! En tout cas, on a creusé le même sillon avec Monsieur Wick. Bon, il a creusé plus profond visiblement (et mieux ) 
Faut que je trouve ça.
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #47 le: 10Mars, 2013, 23:56:12 »

  Trouve pas.
C'est pas sorti, si je comprends bien ce que raconte le forum que j'ai trouvé.
J. Wick a l'air de dire qu'il en a juste vendu quelques exemplaires "faits-main" sur des conv'.
Qu'on me corrige si je me goure.
« Dernière édition: 11Mars, 2013, 00:28:59 par LeDupontesque » Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 158



« Répondre #48 le: 11Mars, 2013, 10:07:07 »

http://rpg.drivethrustuff.com/product/91955/Wilderness-of-Mirrors-002-Edition?filters=0_0_0_0_40030
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #49 le: 11Mars, 2013, 10:24:51 »

Arf, désolé, dés que c'est en anglais j'ai aucune patience.

Merci P.M. :-)
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #50 le: 11Mars, 2013, 10:34:33 »

Sinon, j'avais été très séduit par les romans de Valdimir Volkoff, il y a pas mal d'années. Notamment "Le Berkeley à cinq heure", qui relate des affaires d'espionnage "ordinaires" (et pourtant dangereuses), le milieu des "moustaches" (pour désigner la DGSE). Pratiquement pas d'action, juste de l'intelligence; collecte d'infos, analyse, recoupement, infiltration, retournements, corruptions, jeux politiques. Bref, pas évident de rendre ça en jdr.
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 158



« Répondre #51 le: 11Mars, 2013, 12:50:07 »

Sinon, j'avais été très séduit par les romans de Valdimir Volkoff, il y a pas mal d'années. Notamment "Le Berkeley à cinq heure", qui relate des affaires d'espionnage "ordinaires" (et pourtant dangereuses), le milieu des "moustaches" (pour désigner la DGSE). Pratiquement pas d'action, juste de l'intelligence; collecte d'infos, analyse, recoupement, infiltration, retournements, corruptions, jeux politiques. Bref, pas évident de rendre ça en jdr.

Les seuls Volkoff axés espionnage que j'ai lus (ceux-là et la plus grande partie de la série) (nostalgie ?) :
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 446


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #52 le: 11Mars, 2013, 13:05:30 »

Ah les LANGELOT !!!! 

Toute ma jeunesse ! 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 158



« Répondre #53 le: 11Mars, 2013, 13:25:06 »

Oui, enfin c'est de l'espionnage daté, hein, parce que c'était déjà la mienne de jeunesse ;-)
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 446


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #54 le: 11Mars, 2013, 13:29:02 »

Oui, enfin c'est de l'espionnage daté, hein, parce que c'était déjà la mienne de jeunesse ;-)

Certes, mais j'ai hérité des vieux Langelot et une partie fut écrite quand j'étais né.   
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 158



« Répondre #55 le: 11Mars, 2013, 13:31:25 »


ESPionnage = Nécroscope, où des agences parallèles aux grandes agences de renseignement utilisent des individus dotés de "talents" en médiumnie, empathie, télépathie, et autre pour accomplir des missions délicates.

Il y a aussi Spookshow (où des fantômes se livrent à des activités d'espionnage), JdR que je possède mais n'ai pas encore lu.

Le supplément "Cloaks" pour le jeu Over the Edge traite du renseignement à la mode d'Al Amarja... Le setting était déjà bien barré, et ce supplément ajoute des trucs absolument délirants en termes de techniques d'espionnage.

LS ayant cité ces jeux où l'espionnage se teinte de fantastique, autant rappeler aussi (vu qu'il est a priori au planning de trad du 7e Cercle, même s'ils n'ont pas encore annoncé de date)


L'auteur (Kenneth Trail of Cthulhu Hite le décrit comme Jason Bourne contre les vampires, en citant les Bourne mais aussi le film Ronin
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #56 le: 11Mars, 2013, 16:19:01 »

Sinon, j'avais été très séduit par les romans de Valdimir Volkoff, il y a pas mal d'années. Notamment "Le Berkeley à cinq heure", qui relate des affaires d'espionnage "ordinaires" (et pourtant dangereuses), le milieu des "moustaches" (pour désigner la DGSE). Pratiquement pas d'action, juste de l'intelligence; collecte d'infos, analyse, recoupement, infiltration, retournements, corruptions, jeux politiques. Bref, pas évident de rendre ça en jdr.

Les seuls Volkoff axés espionnage que j'ai lus (ceux-là et la plus grande partie de la série) (nostalgie ?) :


Lieutenant X, c'est Volkoff ?!?
Mince!
En tout cas, "le Berkeley à cinq heure", ça n'a pas grand chose à voir et c'est très bon.
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
PM
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 158



« Répondre #57 le: 11Mars, 2013, 17:09:52 »

Sinon, j'avais été très séduit par les romans de Valdimir Volkoff, il y a pas mal d'années. Notamment "Le Berkeley à cinq heure", qui relate des affaires d'espionnage "ordinaires" (et pourtant dangereuses), le milieu des "moustaches" (pour désigner la DGSE). Pratiquement pas d'action, juste de l'intelligence; collecte d'infos, analyse, recoupement, infiltration, retournements, corruptions, jeux politiques. Bref, pas évident de rendre ça en jdr.

Les seuls Volkoff axés espionnage que j'ai lus (ceux-là et la plus grande partie de la série) (nostalgie ?) :

Lieutenant X, c'est Volkoff ?!?
Mince!

C'était, hein. C'est d'ailleurs en entendant la nouvelle de sa mort que j'ai appris qu'il avait eu Lientenant X comme pseudo.
Je sais pas si ça a été annoncé à cette occasion ou si c'était quelque chose de connu avant.
Journalisée

"Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait."
cern
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 38


« Répondre #58 le: 11Mars, 2013, 17:31:56 »

En jdr permettant de faire comme mission impossible, il y'a Leverage qui permet de jouer dans l'univers de la série ... Leverage :-) .
Journalisée
SgtPerry
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 589



WWW
« Répondre #59 le: 18Mars, 2013, 14:02:15 »

Langelot... Ah les cours hypnotiques... mon rêve à l'époque.
Journalisée
Pages: 1 2 3 [4] 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: