Les Salons de la Cour

30Juillet, 2021, 18:54:06
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 5   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Genre] James, Jason et moi - les JDR d'espionnage (au sens large)  (Lu 32759 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« le: 28Septembre, 2007, 19:17:26 »

En prévision du n°3 des Songes d'Obéron, et aussi par envie d'en discuter entre Obéronnistes, j'ouvre ce fil de discussion sur les jeux d'espionnage au sens large.

Bien entendu, il est tout à fait possible de vivre des aventures d'espionnage et opérations clandestines dans de nombreux JDR. Mais certains sont assez directement tournés vers ce type d'ambiance, et j'aimerais essayer d'en brosser, ensemble, le panorama de ceux qui ont pour cadre « notre » monde à une époque courant globalement des prémices de la Deuxième guerre mondiale à nos jours (ou futur tout proche), pour en faire ressortir les éléments communs et les différences, par exemple dans les formes de traitement du sujet.
Entre Le GROG et le site anglophone Modus Operandi, qui s'intéresse aux JDR d'espionnage et policier (The Espionage and Law Enforcement Site), j’ai pointé ces jeux-ci, dans un premier balayage du genre :
Agent X
Cirkus
Cold City
Danger International
Espionage !
GURPS Espionage
James Bond 007
Mercenaries, Spies & Private Eyes
Millennium's End
Spycraft (V1 et V2)
Top Secret
Top Secret/S.I.

En voyez-vous d’autres qui pourraient entrer dans la famille ?


La discussion sur ces jeux est ouverte bien au-delà de leur simple recensement : retours d’expérience positifs ou négatifs, etc.
« Dernière édition: 10Mai, 2011, 13:47:06 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Kazanoff
Sans Repos
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 820



« Répondre #1 le: 28Septembre, 2007, 19:57:46 »

Cela ne répond que partiellement à tes critères, mais Retrofutur, excellent jeu par ailleurs, implique des résistants, des hommes de l'ombre pour des opérations toujours clandestines (dont de l'espionnage, mais certes bien d'autres missions aussi).
Le cadre : les "twisted fifties", donc là aussi, ça correspond sans correspondre...
Journalisée

So Carter tried to do as others did, and pretended that the common events and emotions of earthly minds were more important than the fantasies of rare and delicate souls.
H.P. Lovecraft, The Silver Key
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #2 le: 28Septembre, 2007, 20:25:59 »

En se limitant à de l'espionnage contemporain ou XXème siècle (c'est-à-dire en excluant tout ce qui est SF sensu lato, med-fan' ou historique), je vois comme lacunes dans ta liste :

En suppléments GURPS, Covert Ops (et à la limite du sujet peut-être, The Prisoner).

En anglais, Delta Force (Task Force Games 1986), M.IS.S.I.O.N. (Kabal Gaming Systems 1982) et Ninjas and Superspies (Palladium 1988).
Plus quelques autres titres qui sont à la limite entre le jeu militaire/mercenaire et le jeu d'espionnage proprement dit.

En français, Mercenaires et Trauma.

C'est tout ce qui me vient à l'esprit pour l'instant, mais je n'ai que des connaissances limitées en ce qui concerne les jeux récents (moins de quinze ans, quoi...).

Après, on peut élargir beaucoup plus, je pense...
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Naash
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 66



« Répondre #3 le: 28Septembre, 2007, 20:37:01 »

Conspiracy X, avec une description très bien faite de la quasi-totalité des agences gouvernementales américaines. En plus, on trouve un listing de procédures, des conseils du genre : comment cammoufler un crime, comment réaliser une bonne planque, comment marche le traffic d'influence...

En général, je joue plutôt Conspiracy X dans une ambiance plus "Alias" que "X-Files".
Journalisée
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 541



« Répondre #4 le: 28Septembre, 2007, 23:24:19 »


En général, je joue plutôt Conspiracy X dans une ambiance plus "Alias" que "X-Files".

tiens c'est une idée que je n'avais pas eut ... Elle est très bonne. je vais ressortir mon conspiracy X moi :-)
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Le Comte
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 107

funfzehn Minuten backen und keine eier


« Répondre #5 le: 29Septembre, 2007, 08:40:59 »

J'ai envie d'ajouter Delta Green, rien que pour la liste des agences de sécurité et de renseignements amerloques (et mondiales dans le supplément).
Journalisée

On peut définir l'intelligence comme la capacité à mettre en relation. La personne intelligente voit plus que le sens d'un signe. Il dégage un sens supérieur, différent, du lien entre plusieurs signes.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #6 le: 29Septembre, 2007, 12:00:58 »

Cela ne répond que partiellement à tes critères, mais Retrofutur, excellent jeu par ailleurs, implique des résistants, des hommes de l'ombre pour des opérations toujours clandestines (dont de l'espionnage, mais certes bien d'autres missions aussi).
Le cadre : les "twisted fifties", donc là aussi, ça correspond sans correspondre...
Je m'interrogeais sur Retrofutur, un jeu que je n'ai jamais pratiqué, ni même acheté par curiosité. Je ne le connais que parce que ce que j'en ai lu, notamment dans Casus. Si je ne l'ai pas porté dans ma liste, c'est parce qu'il me semblait du coeur de la famille (les jeux dans "notre" monde). Mais je le vois néanmoins en proche cousin.

C'est le genre de jeu sur lequel j'aimerais bien lire quelques retours d'expérience.  "Tristan, si tu lis ce message..."
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #7 le: 29Septembre, 2007, 12:16:27 »

En suppléments GURPS, Covert Ops
J'avais oublié celui-là, en effet, m'étant mélangé les pinceaux avec Special Ops (plutôt orienté forces spéciales et donc actions militaires) et Black Ops (au parfum d'X Files).

Citation
Delta Force (Task Force Games 1986)
Ce jeu, que je ne connais que par lecture d'articles, là encore, me semble plutôt orienté "force de frappe" plutôt qu'espionnage.

Citation
Ninjas and Superspies (Palladium 1988)
Ne l'ayant jamais pratiqué non plus, je m'en fais probablement une fausse idée, celle d'une sorte de Feng Shui (qui lui est postérieur) où la référence à l'espionnage est plus un prétexte qu'un élément marquant de l'univers.

Citation
En français, Mercenaires et Trauma.
Je les avais oubliés, eux aussi. Mais, autant Mercenaires me paraît s'inscrire assez bien dans le côté "actions clandestines", autant Trauma me semble plutôt tourné vers le "contemporain non fantastique" assez généraliste.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 147


Ours Rôliste


« Répondre #8 le: 29Septembre, 2007, 12:18:46 »

Le concepteur de jdr John Wick a écrit un truc très intéressant intitulé "WILDERNESS OF MIRRORS".

C'est, en une douzaine de pages (PDF), une tentative (assez réussie) de jdr d'espionnage classique dans son thème mais alternatif dans son traitement - il se propose notamment de résoudre différents problèmes habituellement associés à ce type de jeux (notamment- pourquoi mon personnage ne peut pas être aussi bon que Jason Bourne ou JB 007 ?) ; l'auteur le présente comme un jdr complet mais franchement il s'agit plus d'un "moteur de jeu" et d'un ensemble d'idées (par ailleurs très intéressantes) que d'un jdr étoffé. WOM propose notamment un système assez ingénieux permettant de reproduire en jeu la logique des épisodes de "Mission Impossible", avec leur préparation minutieuse de l'opération avant le passage à l'action, sans tomber dans l'habituelle ornière des palabres interminable tout en rendant cette préparation vraiment signifiante en termes de jeu.

Contrairement à ses autres créations "indé" (dont l'excellent Thirty sur les Templiers), Wilderness of Mirrors n'est pas disponible en téléchargement sur le site de l'auteur mais on peut le lui acheter pour 5 $ en lui écrivant directement par mail - apparemment, et pour des raisons que je ne m'explique pas vraiment  Huh?, il souhaite limiter la circulation de ce produit. Même si la présentation est assez hideuse et que, je le répète, il s'agit plus d'un "concept de jeu" que d'un jeu entièrement développé, sa lecture vaut vraiment le coup.

Cela dit, compte tenu du peu de pub qu'il a fait autour de ce jeu, je ne sais même pas s'il le vend encore ou si l'adresse à laquelle je l'ai contacté est encore valide. Que ceux que ça intéresse me contacte directement par mail ou par MP. 

 
« Dernière édition: 29Septembre, 2007, 12:23:32 par olivier legrand » Journalisée
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #9 le: 29Septembre, 2007, 12:23:14 »

Une question à propos de Conspiracy X. J'ai vu qu'il y a trois familles éditoriales pour ce jeu : la version première, la version Gurps et la "deuxième édition" qui est une adaptation du jeu au système Unisystem. Ces trois familles différent-elles uniquement par le système, ou bien l'univers de jeu a-t-il subi des évolutions ?
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #10 le: 29Septembre, 2007, 12:40:45 »

Citation
Delta Force (Task Force Games 1986)
Ce jeu, que je ne connais que par lecture d'articles, là encore, me semble plutôt orienté "force de frappe" plutôt qu'espionnage.

C'est ce que je croyais aussi.
Toutefois, l'ayant vu qualifié de "modern military / espionage system", j'ai jugé légitime de l'inclure ici.
Alors que je n'ai pas mentionné par exemple la sous-gamme "Merc: 2000" pour Twilight: 2000, que je connais et qui n'est pas du tout orientée espionnage.


Citation
Citation
Ninjas and Superspies (Palladium 1988)
Ne l'ayant jamais pratiqué non plus, je m'en fais probablement une fausse idée, celle d'une sorte de Feng Shui (qui lui est postérieur) où la référence à l'espionnage est plus un prétexte qu'un élément marquant de l'univers.

Je ne le connais pas directement.


Citation
Citation
En français, Mercenaires et Trauma.
Je les avais oubliés, eux aussi. Mais, autant Mercenaires me paraît s'inscrire assez bien dans le côté "actions clandestines", autant Trauma me semble plutôt tourné vers le "contemporain non fantastique" assez généraliste.

Dont fait partie l'espionnage.
À mon avis, ta question souffre d'un manque de définition du sujet.
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #11 le: 29Septembre, 2007, 12:41:06 »

Le concepteur de jdr John Wick a écrit un truc très intéressant intitulé "WILDERNESS OF MIRRORS".
Les éléments de ce WoM sont-ils directement intégrables ou, à défaut, adaptables, à d'autres JDR ?
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #12 le: 29Septembre, 2007, 12:43:26 »

Une question à propos de Conspiracy X. J'ai vu qu'il y a trois familles éditoriales pour ce jeu : la version première, la version Gurps et la "deuxième édition" qui est une adaptation du jeu au système Unisystem. Ces trois familles différent-elles uniquement par le système, ou bien l'univers de jeu a-t-il subi des évolutions ?

Je ne connais pas la deuxième édition du jeu, mais il me semble que seul le système a été touché.
Entre la version originelle et son adaptation à GURPS, il n'y a pas de différence de contexte.
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 753



WWW
« Répondre #13 le: 29Septembre, 2007, 12:52:17 »

Citation
Delta Force (Task Force Games 1986)
Ce jeu, que je ne connais que par lecture d'articles, là encore, me semble plutôt orienté "force de frappe" plutôt qu'espionnage.

C'est ce que je croyais aussi.
Toutefois, l'ayant vu qualifié de "modern military / espionage system", j'ai jugé légitime de l'inclure ici.
C'est bien pour ça que je parlais d'un ressenti de ma part.
Si quelqu'un dans le coin dispose d'un exemplaire du jeu, un regard plus objectif est le bienvenu.

Citation
Citation
Citation
En français, Mercenaires et Trauma.
Je les avais oubliés, eux aussi. Mais, autant Mercenaires me paraît s'inscrire assez bien dans le côté "actions clandestines", autant Trauma me semble plutôt tourné vers le "contemporain non fantastique" assez généraliste.

Dont fait partie l'espionnage.
À mon avis, ta question souffre d'un manque de définition du sujet.
Ma question est plus ou moins volontairement vague.
Disons que j'essaie de me faire une idée des JDR tournant principalement autour d'actions menées par des PJ relevant d'organisations plutôt "gouvernementales", dont la mission est de recueillir du renseignement, de dérober des secrets, etc., ou, au contraire, d'empêcher qu'un service "ennemi" du même genre ne vienne mener ce genre d'action contre le pays des PJ.
Mais je ne dessine pas de frontière précise à cette famille de jeux.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
olivier legrand
Ours Rôliste
Colonel Général
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 147


Ours Rôliste


« Répondre #14 le: 29Septembre, 2007, 18:10:09 »

Le concepteur de jdr John Wick a écrit un truc très intéressant intitulé "WILDERNESS OF MIRRORS".
Les éléments de ce WoM sont-ils directement intégrables ou, à défaut, adaptables, à d'autres JDR ?

Euh... oui et non    En fait, la démarche de Wick consiste à faire "tabula rasa" et à repartir de zéro. Il y a par exemple une excellente idée concernant les compétences; au lieu d'être définies comme des aptitudes précises, elles sont simplement représentées par des domaines très généraux désignés par des noms de codes tirés de la mythologie (exemple : Mars pour tout ce qui touche au combat, Mercure pour les contacts et la diplomatie etc). Personnellement je trouve ça très élégant et très adapté à ce genre d'univers. Le système permet de créer aussi bien des experts que des touche-à-tout et de façon très simple. Mais son aspect le plus intéressant est la façon dont il réinvente le cliché de la "préparation de la mission" : en théorie, le MJ se contente de préparer le minimum - en gros, ce qui correspond à ce que Jim Phelps trouve avec chaque ordre de mission en début d'épisode - et ce sont ensuite les JOUEURS eux-mêmes qui déterminent les difficultés et les dangers que leurs personnages sont susceptibles de rencontrer lors de la mission, simulant ainsi le processus de la préparation / planification (un joueur pourra dire, par exemple :  "Nous avons découvert que X a un spécialiste du piratage informatique à sa solde" ou "Il est évident que X est en relation avec Damas"... et cela sera le cas : le MJ pose et les joueurs élaborent ensuite ce que leurs personnages auront à affronter. Et plus les joueurs posent d'obstacles et de difficultés, plus leurs personnages bénéficieront de dés supplémentaires leur permettant d'assurer le moment venu : donc, plus une mission est difficile ou dangereuse, plus elle sera (de fait) préparée minutieusement et plus la tension sera élevée lors du passage à l'action. Cette approche redéfinit donc entièrement la notion de construction scénaristique sur un format spécifique à ce genre de films - et qui pourrait aussi fonctionner, avec qques ajustements, comme le souligne Wick lui-même, avec des scénarios style "casse du siècle" style Ocean 11 etc, eux aussi basés sur cette construction planification / exécution.
Journalisée
Pages: [1] 2 3 ... 5   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: