Les Salons de la Cour

23Octobre, 2021, 23:20:43
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 16   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Réveil et gueule de bois [TOUS]  (Lu 45749 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 635



WWW
« le: 15Mai, 2013, 11:32:06 »

Le choc physiologique avait été trop important. Vos corps n'avaient pas supporté le... quoi?... voyage?... déplacement?... téléportation? Peu importe, votre corps n'avait pas suivi. Et votre esprit non plus. Et dans ces cas-là, l'organisme à une solution, une retraite: le black out.

Dans le noir bienfaiteur, vous aviez rassemblé les quelques bribes d'idées que le zéro absolu de la pensée ne parvenait pas à interdire, comme la vibration rémanente d'atomes sauvages. Toutes ces idées convergeaient vers un même sujet: Eugène/Hugaine Trémyr!

Il a autant besoin de vous que vous de lui. Il a besoin de vous sauver autant que vous avez besoin de le sauver. Vous le savez! Vous en êtes sûrs! Peu importe que cette certitude soit la vôtre, soit votre conviction, ou un implant...

Une sensation. Un murmure.

Un mouvement. Un bruit.

Vous ouvrez les yeux: vous êtes à bord d'un petit véhicule médicalisé. À voir le nombre de tubes qui pénètrent dans votre organisme par une diversité de moyens qui donne le tournis, "on" vous a récupéré dans un sale état. "On" se penche vers vous et une lumière désagréable teste la réactivité de vos yeux. "On" vous palpe. "On" trouve anormal que vous vous soyez tous réveillés en même temps.

Que faites-vous?
Journalisée

Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 445



WWW
« Répondre #1 le: 15Mai, 2013, 11:47:29 »

Machinalement, la pilote porta les mains devant ses yeux, pour s'informer de son état physique, et à son visage pour avoir plus d'informations sur son état corporel.  Tout ce qu'elle distinguait, c'était le plafond du véhicule de secours, avec en contre-plongée la tête des types qui étaient chargés de lui administrer des soins.
-"Où... Où sommes nous?" eut-elle la force d'articuler, suivi de l'autre question, plus sèche et pragmatique "Quelle est mon bilan médical ?"
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
sweck
Black warior
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 495



« Répondre #2 le: 15Mai, 2013, 23:20:07 »

Sweck essaie de nager vers la surface, là où il a aperçu de la lumière. Ce n'est pas facile mais il doit faire vite car ses bouteilles commencent à manquer d'oxygène....

*Eugene, qu'est ce que tu as fait?*
Journalisée
Pan Paniscus
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 838



« Répondre #3 le: 16Mai, 2013, 13:47:06 »

Comme une bulle de gaz qui s'échappe des abysses, la douleur qui accompagne l'émergence d'Atrusd des profondeurs de l'inconscience se dilate sous son crâne. La douleur est telle qu'un moment Atrusd espère que la bulle éclate et que tout se termine.

Ouvrir les yeux lui demande un effort incommensurable, le peu de lumière qui perce ses paupières collées d'humeurs lymphatiques lui fait l'effet de lames que l'on tourneraient dans ses orbites.

Fuyant le supplice de regulus, elle referme les yeux, reste immobile et attend ; attend que la douleur se calme enfin, que ses yeux s'habituent, que la sirène du véhicule médicalisé ne lui soit plus cette insupportable stridence qui lui vrille les tympans, que les soubresauts du parcours ne lui donne plus la nausée.

Alors après peut-être s'autorisera-t-elle à penser.




Journalisée
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #4 le: 16Mai, 2013, 14:28:21 »

Le premier réflexe de Monfried est de plaquer ses mains sur ses yeux. Il grogne et tente de se tourner sur le côté, pour s'abriter de cette lumière aveuglante.

- Hmmm... Chierie de métapulseur, qu'est-ce que c'est que ça ?
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 635



WWW
« Répondre #5 le: 16Mai, 2013, 20:33:58 »

Vous remarquez que les "ambulanciers" portent des combinaisons full-imperméables (un équivalent de nos combis NBC). Vous entendez avec peine leur conversation, qui ne semble pas le moins du monde s'inquiéter de votre réveil.

-... un vaisseau n'apparaît pas comme ça...
-... Airqual. à 85/62/78, il faut le rééquilibrer, sys-san à 147-16P12, ref. 2-4...
-... surtout en plein milieu d'un atoll...
-... la numéro 2 est en plein délire...
-... c'est vraiment trop bizarre ce truc!
-... 23 cc de Dilaminotrepan...
-... et sans emporter la moitié de la planète avec lui...
-... de toute manière...
-... on s'en tient aux ordres...
-... je stabilise l'Airqual de numéro 4...
-... méfie-toi de numéro 1, c'est manifestement une combattante...
-... on doit juste les stabiliser...
-... et on ferme sa gueule...
-... mets-moi 50 cc de Morphinostyril dans la perf de 1...
-... et les mettre au frais...
Journalisée

Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 445



WWW
« Répondre #6 le: 16Mai, 2013, 21:36:42 »

La pilote ferma les yeux, remplie par une vague d'impuissance. Elle inspira au maximum de ses capacités pulmonaires, bloqua ses abdominaux et entrouvrit les paupière pour tenter de voir où se trouvait le plus proche des médecins. Elle se détendit comme un ressort, plongeant la main en direction de la combinaison la plus proche, enfermant de toutes ses force, dans sa main, le vêtement de l'infirmier, quitte à l'arracher littéralement.

Elle prit l'infirmier et l'emmena vers son visage... A moins qu'il ne restait droit et c'est elle qui se dressa vers lui

Elle hurla de toutes ses dernières forces.

-"OU SOMMES NOUS ? COMMENT VONT-ILS ?"
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Pan Paniscus
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 838



« Répondre #7 le: 18Mai, 2013, 00:11:29 »

Les choses qu'on lui injecte, la douleur qui recule, elle perd peu à peu le contact avec ce qui l'entoure. Les voix se perdent dans un murmure, la sirène faiblit. Elle se souvient pourtant ces derniers mots : "Et les mettre au frais..."

Alors seule avec elle même, elle veut comprendre. Retrouvant comme par réflexe un sentier jamais vraiment perdu, elle cherche à capter le temps qui s'écoule. Cette fois encore elle fait face à l'avenir vers un horizon pas si lointain, un horizon "où ils sont au frais !" Que cela signifie-t-il ?
Journalisée
sweck
Black warior
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 495



« Répondre #8 le: 18Mai, 2013, 09:34:11 »

*Mais cette voix... Qui gueule comme ca?


Noh!*

Sweck realise qu'il n'est plus dans l'eau mais dans une ambulance. Immediatment il branche ses implants afin de decouvrir le monde numerique qui l'entoure. Ses yeux ne sont pas encore habitues a la lumiere alors il compte utiliser les senseurs, communicateurs, disque de donnees pour "voir".
Journalisée
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #9 le: 18Mai, 2013, 10:04:18 »

Une main sur les yeux, Monfried tente de descendre de la couchette ou il git.

- Que se passe-t-il ? Qui êtes vous ?
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 635



WWW
« Répondre #10 le: 19Mai, 2013, 15:43:46 »

La détente de No, vif comme celle d'un cobra, ne laisse aucune chance à l'ambulancier. Et la force de la jeune femme le colle à elle. Derrière le masque en plexi renforcé, le visage montre autant de terreur que de surprise. Puis l'ambulancier semble se refaire une composition avant d'avancer:

- De... de qui parlez-vous? Calmez-vous, mademoiselle... [d'un vif coup d'oeil, il vérifie une information sur la verrière de son masque] Dot-Bridge. Vous êtes à bord d'un médigrav. Tout va bien se passer. Calmez-vous! Et lâchez-moi, s'il vous plaît.

Si la voix semble calme, c'est d'un mouvement frénétique de la main qu'il enjoint un de ses collègues à l'aider.

Monfried se met péniblement assis sur son brancard. Aussitôt, un ambulancier s'approche de lui et lui parle tout en manipulant le pupitre de contrôle de sa médicouche.

- Bienvenu pari les vivants, monsieur Fonriicht. Je suis l'ambulancier de niveau III-U Donel. Nous vous avons récupéré à bord de l'épave de votre vaisseau et nous vous transportons vers l'hôpital universitaire de Lanille. Veuillez vous recoucher, s'il vous plaît

D'un mouvement calme et doux, il s'approche de Monfried et tente de l'amener à se coucher sur sa médicouche.

Sweck se connecte avec une facilité déconcertante. Apparemment, la sécurité des systèmes électroniques n'a pas dû peser lourd dans le cahier des charges de ce type de véhicule. En quelques secondes, il est partout: dans chaque pupitre de chaque poste, dans le système de communication du médigrav, dans son ordinateur de bord (une vraie porte ouverte sur la Visinter planétaire) et dans son système de pilotage dont l’auto-pilote lui révèle rapidement tout ce qu'il y a à savoir sur la manière de piloter cet engin. Quelques incohérences attirent son attention:
- techniquement, aucun des membres du Link ne devrait être réveillé;
- le médigrav est prévu pour accueillir quatre brancards et deux infirmiers. Hors ils sont quatre aussi;
- le médigrav vole à toute vitesse, pour ne pas dire à tombeau ouvert;
- le médigrav vole vers une destination que le GPS intégré renseigne comme une base de la Police planétaire... et pas comme un hôpital universitaire.

Atrusd se projette dans l'espace-temps. Pas loin, elle n'en a ni l'expérience, ni la force mentale. Mais l'image qui se forme autour d'elle n'en est pas moins nette.
Elle voit un hôpital trop bien gardé pour ne pas être militaire. Elle voit les membres du Marella maintenus sous sédatifs, vaincus par les drogues. Elle voit un bureau au dénuement excessif, à l'atmosphère lugubre. Elle voit un interrogateur implacable, manipulant autant les drogues que la programmation neuro linguistique et qui arrache à chacun ses secrets les mieux enfouis. L'un après l'autre.
Elle voit l'équipage du Marella sur des brancards, tous sédatés et sanglés. Elle voit un gradé de la Police planétaire, un Commissaire principal Garcia, qui accueille un femme au visage carré et dur. D'ailleurs, l'adjectif "dur" traduit au mieux cette personne. Sa démarche est dure, ses muscles sont durs, sa détermination ne l'est pas moins. Pourtant, elle a comme un instant fugitif de douceur quand elle regarde le corps inanimé de No. Elle n'échange qu'un salut bref avec le commissionnaire principal avant que des policiers n'emportent les brancards vers un vaisseau de soutient planétaire Météore, manifestement modifié.
Alors que le vaisseau quitte le sol, le commissaire dit tout bas et avec un ton lugubre:

- Je me demande bien en quoi consistera leur "reconditionnement"... Bon, faut aller effacer toute trace de ce merdier, maintenant. Pffff... Services Spéciaux, Super Salauds!
Journalisée

Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 445



WWW
« Répondre #11 le: 19Mai, 2013, 17:35:18 »

-"Rha... Tu sers à rien" lança la pilote en faisant basculer son corps vers l'avant, sous l'aisselle du type en combinaison, ce qui entraina deux choses sans que cela ne demande un effort à Nohraïa, d'une part le transfert du poids de l'infirmier se convertit en énergie cinétique, le déséquilibrant dangereusement au  dessus de l'épaule de la jeune femme, et d'autre part, le type ne sachant rien aux combat au corps à corps dans un espace restreint, vit ses jambes passer au dessus de sa tête, cette dernière rencontrant le sol du véhicule plutôt rapidement.

L'adrénaline faisait son boulot, mais pas pour longtemps.

elle arracha sa perfusion pour éviter qu'on lui balance un sédatif dans les veines, puis se prépara pour accueillir tout nouveau volontaire pour un cassage de gueule en règle

Elle avait les nerfs.

C'était pas le moment de la faire chier.
« Dernière édition: 19Mai, 2013, 17:58:00 par Le Pixx » Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #12 le: 19Mai, 2013, 19:55:13 »

- Donel ? OK...

Mais le vacarme de l'infirmier projeté par No attire son attention, et il se redresse avant d'avoir atteint l'horizontal, se tournant vers elle :

- No ! Que se passe-t-il encore ?
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
sweck
Black warior
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 495



« Répondre #13 le: 19Mai, 2013, 20:05:45 »

Se sentant en danger, Sweck reprogramme immediatement le pilote automatique vers la destination sure la plus proche. Il profite de la connection a la Visinter pour en apprendre d'avantage sur ce qu'il leur est arrive'. Sur quelle planete sont ils? Parle t on de leur "accident" dans les news? Ou est passe' Eugene? Le voit il dans le medigrav?

D'un autre oeil, il surveille ce qu'il se passe dans le cockpit. Si les ambulanciers deviennent menacants, il fera tanguer le medigrav pour les destabiliser. Pour le moment, il prefere ne pas parler afin de ne pas se faire reperer. Il sera plus efficace comme ca, qu'assome' par l'une de ces brutes.
Journalisée
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 445



WWW
« Répondre #14 le: 19Mai, 2013, 20:34:48 »

-"CE SONT DES BIFINS" Hurla la pilote "J'AI JAMAIS ENTENDU UN AMBULANCIER CAUSER AUSSI BIEN LE MILITAIRE !"

Elle envoya un coup de pied magistral en direction de l'autre ambulancier qui venait au secours de l'autre

-"ILS ONT POUR ORDRE DE NOUS METTRE AU FRAIS ! "
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Pages: [1] 2 3 ... 16   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: