Les Salons de la Cour

16Mai, 2021, 01:33:03
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Quotidien préhistorique  (Lu 47766 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #90 le: 08Novembre, 2012, 10:39:15 »

Citation
Y avait-il des femmes chasseresses ? Des "hommes au foyer" ?


Je crois que cet article peut t'aider à trouver une réponse.

http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=2028.msg48352#msg48352

 Il y a certainement eu des 'hommes au foyer: Berdaches, Shamans, Anciens...ou handicapés. Néanderthal prenait soin de sa famille.

Il y a (à mon avis) TOUJOURS eu des femmes chasseresses. Parce que tout le monde chasse, pèche, ceuille...
Simplement, seules les plus 'fortes' pouvaient participer aux 'grandes chasses'. (Quand on affronte des créatures de plusieurs centaines de kilo ,cela demande une énorme force physique, une grande agressivité etc)

Dans mes campagnes, les enfants de la Tribu choisissent leur sexe 'social' après l'initiation.

Les filles et les garçons qui deviennent chasseurs sont des'hommes' (dominés par la caractéristique 'courage' et ceux qui s'occupent du clan sont des 'femmes' (dominés par la caractéristique 'générosité).

Et il y a aussi 'les Autres', ceux qui ne sont pas (plus) mariables mais dont la différence sert la communauté (Chamans, handicapés artisans, Anciens...)

Chaque groupe dispose de petis privilèges différents* et ont droit à une voix (un représentant) au Conseil tribal (oui, même les enfants)

* par exemple, le shaman dispose de pouvoirs décisionnels considérables...mais est nourris en dernier (s'il reste de la nouriture). La voie des Ancètre a la préséance sur tout le monde...mais est nourris juste avant le Shaman (s'il en reste).
Tout le mondes est au petit soin pour les chasseurs, ils mangent en premier, mais ce sont leurs épouses qui gèrent la vie quotidienne du clan.

Seul le Conseil Tribal (qui se réunit une fois par Lune ou en cas de crise grave) pourrait contredire les décisions des Femmes, mais force est de constater que même lui les contredit rarement.

« Dernière édition: 04Juillet, 2013, 21:26:24 par Olivier » Journalisée
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #91 le: 20Novembre, 2012, 11:42:48 »




Langage de chasse









Inspiré par le langage de communication tactique, ces signes permettent avant tout au chef de chasse (ou au pisteur) d'avertir et donner des ordres rapidement et dans le plus grand silence.

Bien sûr, tous les signes ne figurent pas dans ce petit inventaire. Sois parce qu'ils sont assez évidents pour que vous les inventiez vous mêmes ("Toi, approches toi"), sois parce qu'ils demanderaient un dessin 'fin' d'un main ce que je suis bien incapable de faire (ex: numération:1,2,3 4, 5 doigts, une petite harde (doigts joints), un troupeau (doigts écartés)

Ce petit langage simplissime permet en le combinant de donner des ordres étonnament complexes

ex: Stop. A couvert. Regardez (traces de cerfs) Proie ! Harde. Dans cette direction (clairière) Toi et toi. Dans cette direction. (geste de contourner la clairière - ce qui permettra de rabattre la harde dans la direction du groupe). Moi - Tuer. Guetteur (mâle dominant). Toi et toi (restants) Frapper . Harde. Compris? On y va !

Si vraiment le plan est complexe, le chef s'accroupit et fait un petit dessin sur le sol tout en 'signant'. Avec un peu d'habitude; on finit par donner un signe à chaque type d'animal, chaque clan (machoire qui claque = mangemort), et bien sûr à chaque membre du groupe.

Outre l'aspect exotique et plaisant, quand mes joueurs arrivent à se mettre d'accors en langage de chasse, je leur octrois un gros bonus sur leur traque.

Note: Si le chef sépare le groupe, comment savoir qui et quand commence l'assaut ?
C'est très simple: c'est toujours le chef qui donne le signal (généralement en rompant le silence) .  Si on a besoin d'un délai, on montre le soleil, la lune, ou une ombre, puis la position ou il devra se trouver pour lancerl'assaut

Ex: Toi et toi. Contourner clairière. Quand soleil là.  Rabattez harde (vers nous)
« Dernière édition: 21Avril, 2020, 19:14:11 par Olivier » Journalisée
Manu Roudier
Modérateur
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 931



WWW
« Répondre #92 le: 20Novembre, 2012, 11:56:12 »

Super méga bonne idée ! 
Journalisée

Dame du Lac
WürmC
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 257



« Répondre #93 le: 20Novembre, 2012, 15:02:21 »

J'ai un livre entier sur le langage des signes des indiens d'Amérique, très intéressant. Il est très imagé, facile à comprendre, et "universel" entre toutes les tribus. En effet, il permettait aux différentes ethnies qui ne parlaient pas la même langue de se comprendre. Une espèce d'esperanto visuel, en quelque sorte. Il ne remplace pas la phrase parlée, il l'accompagne, et les interlocuteurs parlent leur propre langue avec la traduction "simultanée" en signes.
Bien sûr, il peut tout à fait servir dans les situations où il faut garder le silence, comme la chasse.
Si cela vous intéresse, je peux aller le pêcher au fond de ma bibliothèque et en sortir quelques principes et exemples.
D'ailleurs, j'ai remarqué beaucoup de similitudes entre les sociétés préhistoriques de Würm, et celle des Sioux.
Journalisée

Elen sila lumenn omentielvo
Manu Roudier
Modérateur
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 931



WWW
« Répondre #94 le: 20Novembre, 2012, 19:37:00 »

Je suis intéressé ! 
Journalisée

Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #95 le: 21Novembre, 2012, 02:42:31 »

Très bonne idée ! J'ai hâte de voir ça.

Oh, ça n'a rien à voir, mais j'ai enfin réussi à mettre la main sur

 "Lynx, une femme hors du temps

C'est un fabuleux documentaire sur une femme ayant décidé de vivre en pleine nature en utilisant uniquement les instruments de l'âge de pierre.

Chasse, préparation, artisannat, coupe du gibier... tout y passe. Elle forme également des élèves à passer toute une saison dans la nature avec uniquement ce qu'ils auront fabriqué.

Une magnifique source d'inspiration et de documentation sur la vie d'un groupe d'Homme longs

http://www.youtube.com/watch?v=510DYacUEQ4

A voir et à revoir...
« Dernière édition: 21Novembre, 2012, 02:51:45 par Olivier » Journalisée
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 480



« Répondre #96 le: 24Novembre, 2012, 17:05:52 »


Oh, ça n'a rien à voir, mais j'ai enfin réussi à mettre la main sur

 "Lynx, une femme hors du temps


Vu  
Excellent, bien qu'à certains moments j'ai été tenté de couper le son de certains commentaires néo-gaïaesques  un tantinet énervants selon moi.

Pour quand le grandeur nature du clan de Würm avec :
-Olivier en voix des ancêtres (force obligée : habileté des ancêtres)
-Et évidemment Manu en meneur de chasse.  

Bon je ne sais pas si on mangerait tous les jours à notre faim dans une telle équipée  
« Dernière édition: 25Novembre, 2012, 13:33:28 par Yodram » Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 650


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #97 le: 24Novembre, 2012, 18:57:07 »

j'ai été tenté de couper le son de certains commentaires néo-gaïaesques  un tantinet énervants selon moi.

Oui, moi aussi je les ai trouvés un peu flippants.

Mais c'était instructif. Je suis d'ailleurs lecteur attentif des fils de Würm, même si j'y interviens peu (je suis vraiment pas à l'aise avec cet univers, en bon citadin perverti ^.^).
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #98 le: 24Novembre, 2012, 19:49:09 »


La voix, je veux bien, l'habileté... J'ai encore de gros progrès à faire !

Je comprend qu'on n"accroche pas forcément à la mystique de cette femme. D"un autre côté, je vois très bien un/e pnj avoir ce genre de discour en partie (aide de jeu gratuite)

Et puis, c'est une vraie experte en survie en condition paléolitique. Etant amateur, je suis plutôt baba d'admiration.
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 650


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #99 le: 24Novembre, 2012, 20:59:28 »

Ca... c'est vraie qu'on pourrait trouver pire comme discours mystique sans les compétences pour l'appuyer. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 480



« Répondre #100 le: 25Novembre, 2012, 13:40:39 »


. D"un autre côté, je vois très bien un/e pnj avoir ce genre de discour en partie (aide de jeu gratuite)

Pas faux ! Vu sous cet angle, c'est-à-dire en fait au second degré, ça crée ce qu'il faut de "roleplay". Je ne l'avais pas vu sous cet angle.
Dans le même genre, je suis en train de lire "l'histoire secrète du monde" de Jonathan Black - livre que j'ai acheté pour le lire au second degré comme source d'inspiration fantastique pour des jeux de rôles ésotériques (genre Néphilim) - l'auteur  aurait travaillé vingt ans sur ce texte, rencontré de grands mystiques initiés aux Mystères, etc. il se prend donc très au sérieux. Son procédé de raisonnement consiste à extrapoler sur des parcelles de vérité, classique pour qui veut démontrer un complot mondial, un ordre secret du monde, et autre complot judéo-maçonnique. Mais ça se laisse lire, car mon imagination de MJ galope.
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #101 le: 01Mai, 2013, 19:46:07 »

Les Anthéogènes du Würm

Ou -littéralement- les plantes qui vous font rencontrer les Dieux.

Si vous avez la chance de ne jamais avoir eu à faire avec les substances modifiant les états de conscience, sachez que chaque drogue (et dans le cas qui nous intéresse, chaque plante anthéogène) ont des effets très différents.

Les peuples qui les pratiquent (tabaqueros sud américains, shamans eurasiens...) parlent 'd'esprits' de la plantes.  Certains sont agréables et plutôt 'gentils', d'autres sont terrifiants. On n'utilise pas les même plantes pour demander un ensorcellement ou une divination, etc

Les transes induites par des plantes différentes n'attirant pas les mêmes esprits.

Bien sûr, il n'est nul besoin d'avoir recours à divers substances pour connaitre la Transe, cet arrachement à la perception ordinaire.

Le jeune, le manque de sommeil, la ferveur cérémonielle...peuvent être suffisant. Il est également possible (je n'arrive plus à retrouver la référence) que l'homme moderne éprouve plus de difficulté à s'y plonger en raison de l'épaississement progressif de la membrane séparant nos deux hémisphère cérébraux.

Mais que cela ait été beaucoup plus facile à nos ancêtres Sapiens.

Quelques anthéogènes:

L'alcool: L'alcool est utilisé comme sacrement encore à l'heure actuelle. Bien qu'il ne soit pas à proprement parler un hallucinogène, mais plutôt un enivrant, un anxiolytique et quelque peu un analgésique.
Il serait bien étonnant que l'hydromel ou les jus de fruits fermentés aient été inconnus de nos ancêtres... ainsi que leurs propriétés.

A mon humble avis, plutôt une drogue sociale de communion (retour de chasse, départ à la guerre) qu'une drogue de révélations.

Les psylocibes: (Automne) Contrairement à une opinion très rependue, ce n'est pas tant un délirogène (partir dans une autre réalité) qu'un hallucinogène (il modifie la façon dont nous percevons les choses sans nous faire oublier la 'réalité').
S'il est pris dans de bonnes conditions, c'est un puissant euphorisant et un anxiolytique, utilisé de nos jours en psychothérapie et en traitement des douleurs chroniques

Peut être plutôt une drogue d'initiation (montrer les prémisses d'un autre monde) ou d'exorcisme (chasser la tristesse récurrente d'une personne, casser son cycle de douleur).

L'amanite tue-mouche;(Eté, automne) Peut être la plante la plus utilisée par les Shamans. Contrairement à ses cousines (A phalloïde etc), cette espèce est très rarement mortelle (on peut même la débarrasser facilement de ses propriétés pour en faire un usage purement alimentaire).
Parfois identifié au Soma des Védas, l'amanite tue mouche est un délirogène provoquant les phénomènes les plus souvents associés à notre vision de la Transe:  extase,  très grande contraction temporelle et décorporation, puissantes hallucinations...

Un autre aspect intéressant est que l'urine produit par celui qui en a pris est également psychoactive, mais semble t'il débarrassée de ses aspects les plus néfastes (nausées, maux d'estomacs...)

Il est à noter que ce n'est absolument pas une drogue que l'on peut proposer à une personne qui n'y est pas préparée. L'Effet peut en être divin ou particulièrement infernal.

Une drogue pour Initiés, utilisée si possible avec l'aide d'une cérémonie dont le cadre (musique, fidèles) empêche le shaman de s'égarer tant psychologiquement que physiquement...

Une plante (enfin, un mycelium) propice aux Révélations Cosmiques.

Datura: (printemps, été): Cette plante extrèmement toxique est un délirogène très (trop) puissant.
Surnomée 'plante diabolique' au moyen âge, la moindre de ses parties contienent des alcaloïdes puissants. Même brulées, ses fumées peuvent vous plonger dans une ivresse qui devient vite psychotique.

Le trip sous datura vous laisse généralement amnésique (ou avec des souvenirs flous), vous fait agir de manière délirante et convulsive, et peut avoir des séquelles se déclenchant des mois plus tard.

Si vous voulez rencontrer un Esprit plutôt fourbe ou violent...

La mandragore (été): Ses effets sont assez comparables à ceux de la datura, par contre, elle est (un peu) moin délirogène, mais plus hypnotique et antalgique. Elle reste terriblement toxique.

Pour moins souffrir de sa toxicité, on peut la mélanger à de la graisse et la frotter sur la peau (le fameux onguent des sorcières). Le sommeil est généralement rapide à venir, et on fait des rêves particulièrement impressionants.

Peut être plus une plante destinée aux préparation médicinale (antalgique, somnifère) qu'une plante utilisée pour son effet anthéogène.

A mons bien sûr qu'on vous en donne volontairement une surdose pour vous envoyer chez les Esprits afin de vous permettre de moins souffrir d'une blessure mortelle...

L'Ergot de seigle: peut être à l'origine de la boisson sacrée des mysères d'Eleusis, l'acide lysergique est aussi à l'origine du mal des ardents (crise pychotique colectives du moye âge)

S'il ne vous ravage pas l'esprit (extrème difficulté du dosage), le LSD  est un hallucinogène à tendance euphorisante. Il a expérimentalement  été employé avec succès comme 'booster de la capacité associative' (hypermnésie, résolution de problémes complexes...)

Peut être LA drogue de Révélation, si elle ne vous transforme pas en légumineux baveur.

Le chanvre(automne): difficile de dire si le chamvre disponible à l'époquedu Würm était psychoactif ou pas, la résine protégeant les influorescence ne dévellopant pratiquement qu'en fonction de l'ensolleillement.
Même si son pouvoir était faible, plusieurs kilo de plante lancés sur les  pierres chaude  d'une hutte à sudation (méthode dite polynésienne) devrait produire une ivresse et une hébétude collective assez certaine.

 Même s'il est possible d'expérimenter des passages hallucinatoire, cette substance est plutôt une drogue sociale généralement appaisante. Peut être pour appeler un esprit apte à calmer les cranes bouillonants, pour sceller une alliance...


To be continued
« Dernière édition: 04Juillet, 2013, 21:17:40 par Olivier » Journalisée
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 480



« Répondre #102 le: 02Mai, 2013, 14:21:06 »

Chapeau bas ! J'attends là suite.
une précision : je reviens du Pérou où  j' ai la chance d'avoir un ami largement initié à la prise de plantes (6 mois dans la forêt et depuis prise régulière d'ayahuasca, liane hallucinogene.)
ceux que tu nommes  tabaceros  se nomment ici curanderos (soigneurs ). Pour eux le tabac en infusion est une plante-mère. Sa prise précède toujours une autre prise de plantes. Sa toxicité  suscite un réflexe vomitif qui purge l'organisme, étape indispensable à une autre prise efficace.
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Olivier
WürmC
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 527



« Répondre #103 le: 28Juillet, 2016, 18:26:05 »

Le plus vieux 'gag' du monde.


J'ai une passion-peut être un peu malsaine- pour les armes blanches. Un sujet d'étonnement était que fréquemment, une caractéristique a priori essentielle manquait à pas mal de pierres taillées emmanchées sur un support: une 'âme' ou le prolongement permettant une fixation efficace sur le support en cas de choc.

Il y a des années, un anthropologue spécialiste des technologies 'primitives' avait fourni une explication pour les pointes de flèches.

Elles étaient faites pour se détacher du manche et rester fichées dans l'adversaire: "c'est le plus vieux gag du monde", expliquait t'il.

Dans le fameux cadavre d'Otzi, on a d'ailleurs retrouvé une pointe de flèche coincée sous la blessure cicatrisée de son omoplate.

Note: Anecdote de chasseur à l'arc. Un animal traversé par une flèche (sans que cela touche un organe vital) sera soit tout à fait mort...soit parfaitement remis quelques jours plus tard ! Le fait que la flèche reste 'coincée dans l'animal (si possible dans une zone mortelle) est donc essentiel.

Fin de l'anecdote


Mais il semblerait que cette technique remonte bien avant.

Je viens de voir une émission sur Arte ou un préhistorien expliquait que les même caractéristiques se retrouvaient sur les javelines utilisées par les ancêtres des amérindiens. Les pointes restaient dans la chair et gênaient l'animal pendant sa course/fuite. (une pointe plus solidement attachée serait tombée avec le corps de l'arme pendant la fuite)

Le cadavre d'un mammouth a ainsi été retrouvé avec pas moins de 6 pointes fichées dans sa carcasse (dont 4 dans son crâne).

Le principe était sans doute de blesser l'animal, et de le laisser partir et s'affaiblir progressivement. Sa course aggravait ses blessures, et il laissait une trace sanglante plus facilement susceptible d'être pistée. (chaque mouvement déchirait un peu plus l'animal, lui causait de la douleur, le ralentissait et l'affaiblissait)


Donc, on ne l'achevait que quand il était  très  affaiblir, ce qui réduit tout de même les risques...

Neandertal chassait à priori plutôt à l'affut et au contact (épieu) qu'à la javeline, mais il est très possible qu'une technique similaire ait été utilisée.

Je pratique un peu la lance. La tension dans la zone d'impact est réputée monstrueuse, en particulier avec des créatures de plusieurs centaines de kilos. Même avec des techniques modernes, on n'est jamais sûr que l'embout d'arme va 'tenir'.

L'intérêt des silex travaillés est leur incroyable tranchant, pas leur solidité. Si les têtes d'armes étaient faites pour percer le cuir des animaux et rester dans leur chair, cela indiquerait une technique binaire ou tertiaire.

On perce l'animal (silex), on le suit sur une distance, puis on l'achève avec des armes peut être moins 'puissantes' plus résistantes  (épieu de bois à pointes durcies au feu, par exemple).

Un autre intérêt de cette technique c'est qu'elle permettrait finalement de préserver la hampe de l'épieu (le corps de l'arme si vous préférez). Et donc de la réutiliser.

Parce que fabriquer une bonne hampe, ca prend un temps fou !  Il faut sélectionner le bon bois, l'écorcer, le polir, le redresser comme il faut, le laisser sécher, le graisser pour nourrir le bois... facilement 2 mois si vous voulez une hampe de première qualité. (une qui soit à la fois solide, flexible, et qui n'éclatera pas à l'impact au mauvais moment...).

Avec une tête pas forcément amovible, mais susceptible de rester engagée dans les chairs, on préserve le corps de son arme; cela demande simplement d'avoir des partenaires prêt à prendre le relais après l'attaque initiale (ou d'avoir un ensemble d'armes disponibles pour les différentes options de chasse).

Un de mes instituteurs m'avait fait remarquer qu'à son avis, les têtes d'épieu devaient se détacher assez facilement à l'impact.

Mon intuition et ma réflexion sur le sujet me donne envie de répondre: et si c'était le but ?
Journalisée
Yodram
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 480



« Répondre #104 le: 22Août, 2016, 14:34:43 »

Merci pour cet éclairage. Toujours très instructif tes posts 
Journalisée

L'homme a deux vies. La seconde commence le jour où il réalise qu'il n'en a qu'une.
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 9   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: