Les Salons de la Cour

25Septembre, 2021, 08:26:25
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 7   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le XXIIème concours de scénarios est ouvert !  (Lu 43928 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 653


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #30 le: 03Octobre, 2008, 21:19:59 »

Je ne sais pas si c'est autorisé par la règlement mais si tu as besoin d'aide pour ton scénario et si je peux être utile, tu mailes aussi. Je n'ai pas à priori l'intention de participer en mon nom propre.

Ca, c'est fort sympathique ! Je vais mettre mes notes au propre et tu me diras ce que tu en penses.
Et puis, il y a un précédent que je peux invoquer : un certain scénario Discworld de ma connaissance avait été écrit "avec la complicité de Motseu". 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
sulnok
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 40



WWW
« Répondre #31 le: 28Octobre, 2008, 22:57:11 »

Allez, je me lance.

L'action du scénario se déroule sur deux territoires qui se sont affrontés par le passé. Mais la flamme de la haine n'est pas encore éteinte, et la vengeance sait attendre son heure...

Merci cousin pour tes idées, tes relectures et tes conseils  Cool

Titre : Héritages
Ambiance : Médiéval-fantastique

Origine
Araxis est une royauté prospère, dont une partie des pouvoirs est partagée avec les représentants de la religion. Bararg est une région limitrophe, et avide des richesse détenues par Araxis, raison qui les mena à s'affronter régulièrement.

Héritage
La plus longue guerre entre les royaumes d'Araxis et de Bararg se passa durant le règne du Roi Henok de Araxis. Ce dernier avait un fils unique, Ilk, dont il était fier. Cependant, s'il savait son fils aimé et respecté de son peuple, il doutait de sa résistance à la stratégie militaire et au combat contre un adversaire comme le seigneur de Bararg. Le Roi était rongé par la peur que, dès sa mort, son royaume ne résiste aux assauts guerriers de leurs ennemis. Afin de protéger son enfant et son royaume, le Roi Henok demanda à l'Ordre des Prêtres de faire forger une épée pour l'anniversaire de son fils, une épée qui serait aussi puissante que lui-même, qu'il lui offrirait pour ses 12 ans. Cependant, si cette épée devait être puissante, le Roi Henok demanda que le pouvoir de la lame ne lui serait donné uniquement au moment où lui-même serait mort. En effet, le Roi Henok avait peur que son fils, en possession d'un tel objet, puisse prendre sa place. Le Grand Prêtre eut alors l'idée de créer Über "l'Epée de Vengeance", qui prendrait toute la puissance de l'âme à laquelle elle serait liée. Le Roi Henok l'offrit à Ilk, son fils, à son anniversaire, sans en révéler tout ses pouvoirs.

Transmission
Quelques années plus tard, le Roi mourut et, le Grand Prêtre forgea un collier de 5 gemmes pour y enfermer l'âme royale, puis cacha le collier dans le trésor du temple. A travers l'Epée de Vengeance, le défunt Roi guida son fils Ilk dans ses décisions et, ensemble, ils firent un ravage dans le royaume de Bararg, qui obligea ce dernier à recourir à l'arme ultime de l'Ordre des Magiciens... Alors que le jeune Roi d'Araxis combattait vaillamment dans les lignes ennemies, les Magiciens firent appel à une bête infâme et maléfique, qui défia le porteur de l'Epée. Une partie des Magiciens mourrut sous la puissance du sort mais leur but était atteint. Après plusieurs heures de combat acharné, la bête eut raison d'Ilk et rapporta l'Epée et son porteur auprès de ses maîtres. Ne pouvant détruire l'arme de cette puissance, l'Ordre des Magiciens de Bararg enfermèrent l'Epée et le roi, avec pour gardien la bête qu'ils avaient invoquée, dans un caveau souterrain.

La guerre prit fin, Araxis pleura son Roi et Bararg, ses Magiciens les plus puissants. Peu à peu oubliée, l'âme du Roi Henok s'endort.

Vengeance
Après quelques siècles de paix, la guerre reprend à nouveau entre les territoires de Araxis et de Bararg. Le grand sorcier Coksas, chef de l'Ordre des Magiciens, est une des forces de la région de Bararg. Devant cette nouvelle menace, les espions du territoire de Araxis se chargèrent avec succès de l'assassinat de Coksas - ce qui mit fin à cette nouvelle guerre. Duarlin, l'assistant du sorcier décide alors de venger la mort de son maître, et met au point un stratagème où de valeureux aventuriers seront dupés pour mener à bien sa vengeance.

Ce qui est arrivé récemment
En faisant des recherches dans la bibliothèque de son maitre, Duarlin découvre alors l'existence de l'antique tombeau où serait enfermé l'Epée de Vengeance, avec une description précise des 5 gemmes qui la composent - l'association des matières crée le lien de transmission entre les gemmes et l'Epée. Il apprend aussi l'existence du gardien protecteur invoqué par l'antique Ordre des Magiciens.

L'assistant réalise alors un rituel pour emprisonner l'âme de son maître dans un nouvel ensemble de 5 gemmes serties dans une couronne. Puis il dessine une carte au trésor destinée à une équipe d'aventuriers.

Après plusieurs mois de recherche, Duarlin crée finalement un talisman de protection contre le monstre qui protège le tombeau.

Son plan est prêt.

Les Personnages principaux
  • Coksas, le sorcier : au moment de la guerre pour le compte du royaume de Bararg, ses pouvoirs étaient un danger pour le royaume d'Araxis, dont les espions ont réussi à se débarrasser - après de multiples tentatives d'assassinat.
  • Duarlin, l'assistant de Coksas : il décide de venger la mort de son maître et prendra plusieurs années avant de mettre au point son stratagème.
  • Ejol, le maitre espion d'Araxis: le responsable des espions du royaume de Araxis, il est le commanditaire de la mort de Coksas. Il sera l'objectif numéro un de Duarlin.
  • Feok, le monstre maléfique : appelé par l'Ordre des Magiciens de Bararg, il a défié le dernier porteur de l'Epée de Vengeance, le Roi Ilk. Depuis, il est  enfermé dans le tombeau de Ilk, enfoui dans un souterrain du royaume de Bararg.

Scénario
1/ La mission
Récemment arrivés en Bararg, les PJs seront employés par l'assistant du sorcier mort - assistant qui se fera passer pour un marchand "un peu magicien" - pour récupérer un parchemin et de précieuses richesses dans une tombe située dans la région de Bararg, en échange d'une forte récompense. Il leur donnera un talisman pour les protéger contre la créature maléfique qui surveille le trésor - en les prévenant que le monstre est extrêmement fort et qu'ils ne devront pas l'affronter. Le faux marchand leur dira qu'ils devront ramener le parchemin, et tout l'or et les pierres précieuses, et pourront garder tous les objets qu'ils trouveront dans le tombeau (sans leur parler de la présence de l'Epée). Cette mission est évidemment un prétexte pour que les aventuriers s'emparent de l'Epée.

2/ La récompense
En récupérant le trésor, comme prévu, les aventuriers libèreront la créature maléfique. A leur retour, les PJs découvriront que leur employeur a été enlevé pendant leur absence. En les voyant, le familier du marchand - un chat - sort  de sa cachette et suit les aventuriers qui, dès la première nuit, auront d'étranges rêves qui se passeront toujours dans une mystérieuse tour située au cœur de la capitale d'Araxis (reconnaissable à son architecture). Les PJs pourront supposer que le chat a des dons spéciaux et qu'il veut indiquer à ses nouveaux compagnons le lieu où a été emmené son maître, le marchand. Si les aventuriers veulent avoir leur récompense, ils chercheront à rejoindre cette mystérieuse tour.

3/ La supercherie
Le chat est en réalité Duarlin qui s'est transformé en chat, et est porteur de la couronne où l'âme de Coksas est enfermé. Si proche de l'âme du Sorcier, le porteur de l'Epée sera alors sujet aux sorts d'illusions que Coksas usera à distance. Quant à la tour qui apparait dans les rêves des PJ, il s'agit de la résidence d'Ejol, le maitre espion d'Araxis.

Si les aventuriers n'ont pas récupéré l'épée dans le tombeau, Duarlin s'en chargera à leur place.  S'ils prennent l'Epée mais ne l'utilisent pas, Duarlin usera du sort de Suggestion pour que le porteur de l'Epée s'en serve à bon escient et se rende compte de sa puissance.

4/ La Tour
En chemin, les aventuriers seront attaqués par des gardes sans aucune raison - des suggestions lancées par Duarlin sur des espions dont il connait l'existence. A l'approche de la mystérieuse tour en Araxis, toujours guidés par le chat, les PJs devront affronter des illusions de masse créées par l'âme de Coksas : les gardes seront vus comme des troupes orcs, jusqu'à tuer Ejol qui apparaitra comme un ogre. Après cet affrontement final, le chat disparaitra (avec la couronne où est l'âme du Sorcier Coksas) et les aventuriers seront fait prisonniers par la milice de Araxis.

5/ La Prison
Lors de l'interrogatoire qui suivra le meurtre d'Ejol, les aventuriers comprendront qu'ils ont été victimes d'illusions et que le chat n'est peut-être pas étranger à cette histoire... Une description de leur employeur aux espions d'Araxis confirmera qu'ils ont été dupés par un sorcier, dans le but de tuer Ejol.

Les PJs comprendront que le chat n'est autre que leur employeur, l'assistant d'un puissant sorcier de Bararg, qui s'est transformé afin de les manipuler pour venger son maitre.

6/ La Pénitence
Les PJs, qui auront blessé ou tué des personnes importantes du royaume de Araxis, auront le choix entre, soit d'être raccourci d'une tête, soit d'affronter la créature maléfique qu'ils ont libéré et qui ravage maintenant les terres d'Araxis. Pour les rassurer, les aventuriers seront toujours en possession du talisman de protection contre le monstre.

Conclusion
Les autorités d'Araxis ne reconnaitront pas l'Epée de Vengeance. Mais l'Epée a gardé de sa puissance et, en territoire araxien, aussi proche du collier, elle réveillera le Roi Henok de son sommeil léthargique, et aidera le porteur de l'Epée à combattre le monstre.

Une fois la bête immonde morte, les PJs retourneront en Araxis où ils seront missionnés pour affronter Duarlin. L'Epée de Vengeance sera alors partagée entre deux puissances : le Roi Henok et le Sorcier Coksas, ce qui sera l'occasion d'un combat entre les deux esprits - ainsi que celui de son porteur.

Mais ceci est une autre histoire.
Journalisée
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 914



WWW
« Répondre #32 le: 29Octobre, 2008, 19:10:25 »

J'ai peu de temps, pas vrmt d'idées aboutis, je crois que je ne serai pas des vôtres à cette 22e Ed. Mais je suis tout ça avec attention et veillerez à apporter mon vote aux urnes.
Journalisée

Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #33 le: 02Novembre, 2008, 15:01:59 »

Bientôt sur vos écrans :

Rien que pour vos pieux

Un scénario sanglant pour Buffy the Vampire Slayer RPG
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #34 le: 02Novembre, 2008, 15:29:15 »

Rien que pour vos pieux

Scénario pour Buffy the Vampire Slayer

L'action de ce scénario peut être située à Sunnydale, ou ailleurs, et pas forcément aux États-Unis. D'ailleurs, il a été rédigé avec à l'esprit un groupe de persos constitué de lycéens ou d'étudiants français, et comportant bien évidemment la Tueuse.
Moyennant un peu d'adaptations, ce scénario peut être utilisé avec d'autres JdR fantastiques-contemporains susceptibles de mettre les personnages aux prises avec des vampires, Dark Conspiracy par exemple.


Manège à trois

Herbert Martin, élève dans le même établissement que les PJ (peut-être même dans leur classe ou promotion), est la caricature du no-life : grassouillet mais malingre, boutonneux, affublé d'un appareil dentaire, asthmatique, binoclard, geek, sans amis, etc... Il rêve d'être musclé et beau et de faire tomber les filles, mais ne pouvant y parvenir dans la vraie vie, il se replie sur les univers virtuels, tout particulièrement sur un MMORPG, Blackstone Dungeon (si vous connaissez bien le milieu des MMORPG (ce qui n'est pas mon cas), vous pouvez remplacer Blackstone par un jeu réel). Le personnage qu'il y incarne, le maléfique Lord Doom, y est devenu l'un des plus puissants du jeu. Herbert est tellement immergé dans Blackstone qu'il a parfois du mal à faire la différence entre l'univers virtuel et la réalité, et a de plus en plus tendance à penser à la manière de son avatar, voire à se prendre pour lui.

Récemment, Herbert a rencontré Laura Bergier, un soir au cinéma près du distributeur à pop-corn, à l'occasion de la première de Robocop vs Terminator, le blockbuster dont tous les geeks attendaient avec impatience la sortie cet automne. Une jolie fille, avec des goûts proches des siens, qui ne s'enfuit pas en courant lorsqu'il tente de lui parler (forcément, puisque c'est elle qui l'a abordé) et qui semble fascinée quand il lui raconte les exploits de Lord Doom, Herbert ne pouvait faire autrement que d'en tomber fou amoureux et de rêver d'elle à toute heure du jour ou de la nuit.

Il faut dire qu'elle l'a un peu aidé : Laura a besoin de lui pour accomplir un rituel très particulier, visant à ranimer son ancien amant, Richard Gisord, "tué" par un chasseur de vampires et en torpeur dans sa tombe depuis plusieurs siècles. Car Laura (comme Richard) est une vampire.


Laura ? L'aura pas ?

Grâce à son physique avantageux et à son charme vampirique, et exploitant la difficulté qu'éprouve le geek à percevoir la limite entre l'univers de Blackstone et la réalité, Laura n'a eu aucun mal à persuader Herbert qu'elle "sortirait avec lui" si Lord Doom accomplissait pour elle un petit travail : six meurtres sanglants en six endroits précis de la ville. Les cinq premiers points constituent les sommets d'un pentacle au centre duquel se situe le sixième, occupé par la tombe de Richard.

Laura ne peut commettre elle-même les meurtres, car le rituel doit être accompli par le septième fils d'un septième fils, descendant du vampire à ranimer. Herbert est septième fils (pas de la même mère, son père biologique s'est d'ailleurs sauvé avant sa naissance, et il a fallu du temps à Laura pour retrouver la trace de ses descendants), et son père, plus ou moins lointain descendant de Richard, est septième fils (d'une même fratrie, par contre).

Laura a parfaitement conscience des limitations physiques d'Herbert. C'est pourquoi elle assiste, tapie dans l'ombre, aux meurtres, et utilise ses pouvoirs vampiriques pour conférer au geek l'apparence et certaines des capacités de Lord Doom (ce qui affaiblit encore plus la différence entre "rêve" (Blackstone) et réalité dans l'esprit d'Herbert, qui ne garde de ses crimes qu'un souvenir confus et a l'impression qu'ils ont lieu dans le jeu).


Tu rêves, Herbert...

L'avatar d'Herbert, Lord Doom, est un puissant guerrier entièrement revêtu d'une armure de plates d'un noir de jais, décorée de reliefs représentant des crânes grimaçants, et dont l'armet est orné d'une paire d'ailes de chauves-souris déployées (pensez aux guerriers du Chaos de Warhammer). Il brandit une imposante épée à deux mains, Doombringer, elle aussi noire mais dont émane une maléfique lueur blafarde. Toutefois, les meurtres rituels sont commis par égorgement : Lord Doom empoigne sa victime, broyant probablement quelques os au passage en la serrant de ses gantelets, et attire sa pomme d'Adam vers sa propre bouche. Le viaire et la ventaille de son casque s'ouvrent alors automatiquement, ne laissant voir de son visage qu'une tache obscure dans laquelle brillent des dents acérées, luisantes de salive, encadrant une langue écarlate, dents qui s'avancent brusquement (un peu comme la mâchoire d'un Alien) pour arracher la gorge du sacrifié.

Seuls les humains voient Herbert sous les traits de Lord Doom (à moins que leur Willpower ne leur permette de résister à l'illusion). Les animaux ne sont pas affectés, et les caméras, les appareils photo, etc..., le montrent tel qu'il est réellement (voir sur une vidéo de surveillance un petit gros à lunettes arracher la gorge de sa victime avec des dents plus faites pour mordre dans les pizzas est un spectacle assez incroyable). Herbert ne prend l'apparence de son avatar que lorsqu'il va entrer en action, et reprend ensuite sa forme normale dès que Laura et lui le croient hors de vue de quiconque (par exemple, s'il s'isole ou se cache) : pour cette raison, personne ne se souvient de l'avoir vu arriver sur les lieux de ses crimes. Lorsqu'il se transforme en Lord Doom, les témoins ont l'impression qu'il vient d'arriver et ne se souviennent pas qu'un petit gros se trouvait à sa place l'instant d'avant.
L'illusion n'est pas seulement visuelle : "Lord Doom" a une voix caverneuse et puissante, son armure a un contact métallique, il émane de lui une odeur particulière (les témoins disent qu'il "sent la mort", sans pouvoir clairement définir ce qu'ils entendent par là), etc... Et surtout, il possède une partie des capacités du personnage d'Herbert à Blackstone : aura de peur, force surhumaine, capacité de l'armure à encaisser les coups, et attaque spéciale "mâchoires" ne fonctionnant que sur la gorge des victimes. L'épée quant à elle n'a pas de pouvoirs particuliers, c'est la force surhumaine de Lord Doom qui en fait tout le danger.

À noter qu'un personnage qui jouerait lui aussi à Blackstone Dungeon pourrait peut-être reconnaître Lord Doom, ce qui lui fournirait une piste originale pour identifier le tueur.


Peur sur la ville

Herbert choisit ses victimes parmi les élèves de son établissement. Il s'agit d'individus qui l'ont humilié d'une façon ou d'une autre : une brute qui le bouscule régulièrement dans la cour, une jolie fille qui a repoussé brusquement ses avances, un polard qui a de meilleures notes que lui, quelqu'un qui s'est un jour moqué de lui (ou dont Herbert a cru qu'il se moquait de lui), etc... Si l'un des personnages correspond à ce profil, vous pouvez en faire la victime potentielle du dernier meurtre.

Les meurtres ont toujours lieu de nuit (pour que Laura soit présente), un seul à la fois, à intervalles fixes (tous les deux jours ou tous les trois jours, au choix du MJ selon les capacités présumées de ses joueurs). Nous sommes en novembre et le soleil se couche relativement tôt.

Les personnages peuvent être impliqués de plusieurs façons : en apprenant la découverte du premier corps par le journal, en voulant venger l'une des victimes, en étant témoins d'une des tentatives de meurtre, ou autre. La résolution, qui passe par la confrontation avec Lord Doom et l'élimination d'Herbert et de Laura, peut survenir de trois façons différentes :
- soit les personnages, en situant sur le plan de la ville les lieux des précédents meurtres, devinent où aura lieu le suivant et se rendent sur place pour l'empêcher ;
- soit ils identifient le tueur comme étant Herbert et l'affrontent indépendamment des meurtres rituels (si la confrontation a lieu de jour, Laura ne pourra pas intervenir, mais de nuit, elle se tient généralement non loin de son pion pour éviter qu'il ne lui arrive malheur avant l'accomplissement du rituel) ;
- soit ils sont obtus, mais l'un d'eux est destiné à être la sixième et dernière victime, et ils se trouvent alors bien involontairement au centre de la scène...

Le premier meurtre a lieu sans témoin dans un quartier résidentiel périphérique. Herbert attaque sa victime qui rentre chez elle, entre l'arrêt de bus et le pavillon de ses parents. Le journal local publie un article dans lequel la blessure mortelle à la gorge est décrite et comparée, avec tout le lyrisme dont est capable la rubrique des chiens écrasés, à l'attaque d'un grand fauve.

Le second meurtre a lieu dans une petite rue du quartier piétonnier. L'article relatant la macabre découverte fait le parallèle avec le premier et évoque l'existence d'un tueur en série. Si les personnages se rendent sur place pour enquêter, ils peuvent finir par découvrir l'unique témoin, un clochard qui a assisté à la scène depuis le fond d'une ruelle où il passe ses nuits dans un tas de cartons, et qui pourra leur décrire Lord Doom.

Le troisième meurtre a lieu sur un parking d'hypermarché. Cette fois-ci, il y a plusieurs témoins, dont les récits seront synthétisés dans le journal. Il y a aussi des caméras de surveillance ; le crime a eu lieu hors champ, mais si on étudie les enregistrements, on peut voir Herbert parmi les nombreux clients.

Le quatrième meurtre a lieu près d'un cinéma, avec témoins, et caméra de surveillance d'une banque voisine qui a filmé la scène et montre clairement à qui aura l'idée de visionner la vidéo Herbert déchirant à belles dents la gorge de la victime. Accéder à la vidéo archivée dans la banque peut s'avérer être une véritable aventure dans l'aventure...

Le cinquième meurtre a lieu aux abords d'un stade. Des personnages normalement constitués devraient être sur place, et peuvent espérer intervenir pour empêcher le crime.

Le sixième et dernier meurtre a lieu en centre-ville, dans le jardin d'une vieille maison bourgeoise, au fond duquel se trouve la tombe de Richard (oubliée de tous, la pierre tombale servant depuis longtemps de banc). Sauf si la victime est l'un des personnages et se rend sur place de son plein gré, il est probable que Lord Doom doive s'emparer d'elle dans une rue proche et l'amener de force sur la tombe pour l'y sacrifier.


Le cauchemar final

Lorsque les personnages interviennent, ils auront à affronter non seulement Lord Doom, qui ne fera pas preuve de subtilité, mais aussi Laura, qui utilisera d'abord ses pouvoirs en restant cachée, et ne se montrera que si les personnages la débusquent ou si Lord Doom a le dessous. Si le sang de la sixième victime a arrosé la tombe de Richard (il faudra plus que quelques gouttes, mais la mort de la victime n'est pas nécessaire, une bonne hémorragie suffira), ce dernier sortira de terre pendant le combat et viendra prêter main forte à son amante (si les personnages n'interviennent pas, Laura tue Herbert avant de partir avec son amant retrouvé).
Tout ceci devrait permettre au MJ de mettre en scène un final intense à souhait...

Si Laura est éliminée avant Lord Doom, ce dernier perd tous ses pouvoirs surnaturels ainsi que son épée, et redevient aussitôt Herbert Martin.

Si les personnages ont été suffisamment doués pour éliminer Herbert avant le sixième meurtre, il leur restera, pour avoir pleinement réussi le scénario, à exhumer le corps de Richard Gisord pour le détruire définitivement.

Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Lord Skeletor
Prophète des JdR oubliés...
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 639



WWW
« Répondre #35 le: 03Novembre, 2008, 18:55:07 »

Ha là lààà, j'ai un scénario très fortement entamé (j'en suis à l'acte II) mais je ne sais pas s'il sera terminé pour le 15 novembre.

Je me hâte, mais ce n'est pas facile.

Journalisée

Jouer des enfants ? "Héros comme Trois Pommes" !
Mon blog JdR en français et in english.
pitche
Fan de JdR amateurs et rédacteur invétéré
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 914



WWW
« Répondre #36 le: 04Novembre, 2008, 19:59:19 »

C'est chouette, il y a pas mal de nouveaux participants 
ca fera des "autres" scénarios à découvrir / lire 
Journalisée

Lord Skeletor
Prophète des JdR oubliés...
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 639



WWW
« Répondre #37 le: 05Novembre, 2008, 18:15:26 »

S'il te manque de la lecture, pour information, mon scénario fait actuellement 11 pages (avec une police de corps 12).

Et je n'en suis qu'aux deux tiers... 
Journalisée

Jouer des enfants ? "Héros comme Trois Pommes" !
Mon blog JdR en français et in english.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 653


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #38 le: 07Novembre, 2008, 12:15:10 »

Je suis jaloux, je n'en suis qu'à deux et demi. Je sens que je vais encore être à la bourre. La bonne nouvelle est que depuis la lecture du quatuor de L.A., j'ai arrêté de faire de la merde et je pense que ça tiendra la route. L'imprégnation ellroyenne a du bon, elle tire mon scénario vers le haut, mais j'ai parfois un peu de mal à m'éloigner du Grand Nulle Part et de White Jazz : l'inspiration est encore trop sensible, il faut que je trouve ma propre voix.

C'était les nouvelles du front hellywoodien !
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #39 le: 10Novembre, 2008, 19:01:36 »

À ma grande honte, je crains d'être amené à demander un report de l'échéance afin de pouvoir présenter un deuxième scénario.
Celui sur lequel je tentais jusqu'à présent de bosser s'avère trop lourd pour le concours, et même si j'ai deux ou trois possibilités sur lesquelles me rabattre afin de ne pas faillir à mes habitudes et de vous proposer deux contributions, je dois repartir de zéro ou presque...
Je vais essayer de torcher quelque chose d'ici au quinze, mais... c'est loin d'être fait.
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Kérosène
Lapsus Calami
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 889


Docteur en procrastination


« Répondre #40 le: 10Novembre, 2008, 19:49:34 »

S'il y a un délai, je pourrai peut-être glisser une petite bricole en rab aussi.   
Journalisée

N'est pas mort ce qui est parti traîner dehors ( Merci Marchiavel)

Il faut des lâches vivants pour narrer les exploits des héros morts
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 853



WWW
« Répondre #41 le: 10Novembre, 2008, 19:52:01 »

La Cour d'Obéron, c'est la maison des délais.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 022



WWW
« Répondre #42 le: 12Novembre, 2008, 01:16:13 »

Finalement, j'espère ne pas avoir besoin de sursis. Mon nouveau scénar est bien dégrossi, et je vais pouvoir passer à la phase de rédaction...

Bientôt sur vos écrans (si tout va bien...) :

Les rêves s'achèvent avec l'aurore

Scénario pour 2300 AD (Traveller 2300)
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Lord Skeletor
Prophète des JdR oubliés...
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 639



WWW
« Répondre #43 le: 12Novembre, 2008, 18:48:55 »

Hem...

Je crois que je vais avoir besoin d'un sursis...
Journalisée

Jouer des enfants ? "Héros comme Trois Pommes" !
Mon blog JdR en français et in english.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 853



WWW
« Répondre #44 le: 12Novembre, 2008, 22:02:31 »

Bon, il n'y a pas de raison que je n'en demande pas un, à mon tour.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 7   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: