Les Salons de la Cour

Parties en ligne => PbM Berlin XVIII => Discussion démarrée par: FaenyX le 02Octobre, 2019, 07:48:37



Titre: LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 02Octobre, 2019, 07:48:37
Quand les deux policiers arrivent sur LankershimStrasse, il leur faut peu de temps pour garer la patrouilleuse et repérer la succursale bancaire. Avant de sortir du véhicule, Hugo jette encore un oeil aux données concernant cette victime.
Joachim Geerts, qui dirige la succursale de Security Europa, est un honnête homme, si l'on en croit Velda.
>GEERTS, Joachim
>Date de naissance : 14/10/2027 à Berlin (EU)
>Adresse : 7145, KubrickStrasse, Secteur XVIII
>Marié à Paula Ulrich
>Un enfant : Diane
>N° Identité : G27A101475649147

>Entrées au fichier judiciaire :
néant

>Condamnations pénales :
néant

>>>>
ULRICH, Paula, épouse GEERTS
>Date de naissance : 07/12/2029 à Berlin (EU)
>Adresse : 7145, KubrickStrasse, Secteur XVIII
>Marié à Joachim Geerts
>Un enfant : Diane
>N° Identité : G29B1218547861

>Entrées au fichier judiciaire :
néant

>Condamnations pénales :
néant

Il a cependant demandé à ce que seul son témoignage soit recueilli et que l'on ne dérange pas sa femme, encore émue par la situation. Si celle-ci devait être interrogée, il prendrait au préalable contact avec son avocat. L'homme semble donc procédurier.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 02Octobre, 2019, 10:38:53
Il a cependant demandé à ce que seul son témoignage soit recueilli et que l'on ne dérange pas sa femme, encore émue par la situation. Si celle-ci devait être interrogée, il prendrait au préalable contact avec son avocat. L'homme semble donc procédurier.

Intéressant, ça...

En descendant de la patrouilleuse, Schelling s'adresse à Köhler :

- Faut absolument interroger la femme... Et seule. Tu vois un moyen de moyenner ?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 02Octobre, 2019, 14:30:46
- en demandant gentiment?
Swen jette un oeil autour de lui, cherchant à s'imprégner des lieux, les types de commerces, les zones d'ombres, la faune, la présence de caméras, de clodos...
- Essayons déjà d'être le plus diplomatique possible. On ne va ptêtre pas avoir la même tête de con en face que la dernière fois. Si on arrive à le brosser dans le sens du poil, il se montrera peut-être conciliant. Essayons la méthode du flic au garde-à-vous des bourgeois, ça me fout un peu la gerbe mais ça peut nous faire avancer, ça te va?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 02Octobre, 2019, 16:29:34
- C'est toi qui mènes la danse... Je te laisse jacter, alors... Le diplomatique, c'est pas trop mon style. Je serai plus crédible dans le rôle du chien de garde qui ferme sa gueule...



Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 03Octobre, 2019, 09:27:54
- Si jamais on sent qu'il a quelque chose à se reprocher et qu'il est prêt à craquer, je te laisserai lui montrer tes crocs.

[s'il n'y a rien de particulier à noter dans les alentours, Swen rentre dans la banque et demande à voir le directeur en évitant d'attirer l'attention de la clientèle de façon ostentatoire... autant que faire ce peut]


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 03Octobre, 2019, 18:26:26
Rien de particulier dans le quartier, se disent les deux Falks. Les bureaux d'affaires le disputent aux commerces, dans LankershimStrasse et les passants s'y hâtent, sous la pluie fine, tâchant d'éviter les véhicules qui ne cessent de s'écouler dans la rue.

Quand ils entrent dans la banque, ils sont reçus rapidement par une jeune femme qui prend note de leur requête.
- Je préviens Herr Geerts, il va vous recevoir.

Un parfum sucré est tout ce qui reste d'elle lorsqu'elle les quitte pour se diriger vers un bureau vitré où un homme lève les yeux de ses écrans pour regarder les Falks, trempés, dans le hall. Il hoche la tête et, bientôt, la jeune femme indique à Schelling et Köhler qu'ils peuvent entrer.

Lorsqu'ils entrent dans son bureau, Joachim Geerts prie les deux Falks de s'asseoir et, d'un appui sur une télécommande, déclenche l'obturation des vitres qui les entourent.
(https://zupimages.net/up/19/40/ya5i.jpg)
- Messieurs, vous venez pour l'attaque dont j'ai été victime, je suppose ?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 03Octobre, 2019, 19:11:31
Schelling va jouer les gorilles taciturnes, laissant son collègue mener la danse (disons jusqu'à ce qu'il ne puisse plus s'empêcher d'ouvrir sa gueule  :mrgreen:).


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 04Octobre, 2019, 09:21:23
Swen jette un oeil à la pièce, cherchant toute trace de personnalisation pouvant lui en dire plus sur le banquier:
- Effectivement Herr Geerts, merci de nous recevoir. Je suis le sergent-chef Köhler, voici le sergent Schelling. Nous avons quelques points à éclaircir avec vous, si vous le permettez, il serait plus simple de faire cela ici plutôt qu'au commissariat.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 05Octobre, 2019, 10:21:21
Geerts hoche la tête.
- Entièrement d'accord, Sergent-Chef...j'ai un peu de temps à vous consacrer avant mon prochain rendez-vous, profitons-en.
Il regarde alternativement les deux Falks et demande :
- Souhaitez-vous un café ?

L'homme paraît à l'aise, mais son regard ne cesse de se déplacer, allant de Schelling à Köhler avant de se perdre dans tel ou tel détail du décor. Il est sur les nerfs, cela ne fait aucun doute.
- Je vous écoute, Messieurs.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 05Octobre, 2019, 14:58:01
Schelling va laisser Köhler parler - mais il adopte d'entrée de jeu une expression d'hostilité à peine dissimulée, comme s'il savait quelque chose de compromettant au sujet de Geerts. Au pire, il passera pour un sale connard (une habitude), au mieux, ça pourra peut-être favoriser une éventuelle confession ou un possible faux-pas...


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 07Octobre, 2019, 12:34:19
Swen accepte poliment le café.

- Tout d'abord, nous aimerions reprendre avec vous votre témoignage. Depuis les faits, certains éléments vous sont peut-être revenu en mémoire. Je sais que vous avez déjà été sollicité par nos services, mais pourriez-vous nous raconter cette... attaque? Nous cherchons notamment à établir le portrait robot de votre ravisseur.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 08Octobre, 2019, 08:21:05
Joachim Geerts soupire, comme si l'évocation de l'attaque lui était pénible, et elle l'est certainement :
- Ce matin-là, je suis arrivé avant l'heure d'ouverture, vers 7 heures 15, environ. Voyez-vous, je prends le temps de vérifier qu'il ne s'est rien passé durant la nuit.
Il s'interrompt et reprend aussitôt :
- L'homme est arrivé derrière moi et m'a placé son arme dans le dos, entre les omoplates. Je l'avais pris pour un clochard qui dormait sur le trottoir, comme il y en a beaucoup. Il m'a demandé d'ouvrir la porte, ce que j'ai fait, puis m'a tendu un téléphone...

Il baisse la tête, soupire de nouveau avant de continuer, plus péniblement :
- A l'autre bout de la ligne, ma...femme m'a dit qu'elle était retenue en otage par deux hommes et qu'il fallait que je fasse tout ce qu'on me demandait, sans quoi il lui arriverait malheur. L'homme face à moi a repris le téléphone et m'a demandé de vider la caisse dans le sac qu'il m'a tendu. Il y avait beaucoup de liquidités, ce matin-là...
Il redresse la tête, prend une gorgée de café, et conclut :
- Ensuite, il a brandi son arme et m'a tiré dessus avant que j'aie compris ce qui se passait. Quand la fléchette a jailli, j'ai compris que je n'allais pas mourir, mais tout est devenu noir.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 08Octobre, 2019, 13:01:56
Swen prend un air compatissant, s'éclaircissant la voie discrètement:
- merci, c'est courageux de votre part de vous replonger une fois de plus dans ce cauchemar...
Deux questions viennent à l'esprit de Swen :
- à quoi ressemblait l'agresseur? taille, corpulence, trait distinctif comme un accent, une cicatrice, des vêtements, un tic de langage (ça peut être l'emploi d'un argot particulier).
- une telle liquidité était-elle exceptionnelle? Si oui, pourquoi?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 09Octobre, 2019, 08:11:20
Joachim Geerts secoue la tête quand Swen évoque la somme dérobée :
- Non, ça n'a rien d'exceptionnel. Il suffit que certains de nos clients fassent un versement important et notre caisse est plus remplie que la moyenne. Cela arrive deux, trois fois chaque semaine. Quant à mon...agresseur...
Il ferme un instant les yeux, comme s'il cherchait à se remémorer le moment :
- Il portait des cheveux longs, bruns, je crois...il avait les yeux noirs et mesurait... à peu près la même taille que moi...je fais 1 mètre 72. Il avait l'air nerveux, enfin...je dirais plutôt pressé, comme n'importe quel braqueur, j'imagine. Il parlait très vite et employait peu de mots, comme si chaque seconde comptait.
Quand il ouvre à nouveau les yeux, Geerts ajoute :
- Bien entendu, j'ai déjà donné tous ces détails à votre collègue de la Brigade Financière.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 09Octobre, 2019, 10:27:20
Swen sourit:
- nous sortons des compétences de la Bridage Financière, d'où le recours à des enquêteurs de terrains. En finissant sa phrase, Swen imprime un léger mouvement de la tête afin d'appuyer ses propos en incluant son collègue.
Puis Swen soupire, se penche légèrement en avant en prenant un air compatissant:
- Monsieur Geerts, la Brigade Financière n'a pas recueilli le témoignage de toutes les victimes de cet horrible attaque. Croyez bien que j'en suis navré, mais je vais devoir poser quelques questions à votre épouse. C'est la procédure, vous comprenez?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 10Octobre, 2019, 10:10:06
Geerts a un instant d'hésitation.
- C'est-à-dire... lors de mon entretien avec votre collègue de la Brigade Financière, il avait été convenu que mon épouse ne serait pas interrogée.
Il s'éclaircit la voix avant de poursuivre.
- J'aimerais lui épargner tout cela... j'en ai parlé à mon avocat, voyez-vous et il pense que l'interroger ne serait pas très pertinent.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 10Octobre, 2019, 11:23:42
Schelling n'y tient plus.

D'un air sombre, genre "tu commences à nous fatiguer", en se maîtrisant :

- On n'est pas avocats. Pas plus que votre avocat n'est enquêteur criminel. Chacun sa partie.

Il espère que Köhler va rapidement rebondir pour ne pas se sentir obligé de continuer sur sa lancée...  :mrgreen:


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 10Octobre, 2019, 14:12:29
Swen enchaîne rapidement après Schelling:
- ce que veut dire mon collègue, c'est qu'il y a trois victimes ici, vous, votre épouse et votre fille. Votre avocat ne peut ignorer les obligations de l'enquête. Si l'on veut arrêter ces criminels, il ne faut rien écarter... ni personne...
Swen se redresse sur sa chaise, son air compatissant cède la place à une figure d'autorité:
- Vous voulez protéger votre famille, vous avez raison. Mais pour le besoin de notre enquête, nous allons devoir interroger votre épouse et votre fille. Évitons simplement  de faire cela au commissariat, mais plutôt dans un endroit où elles... ou vous, vous sentirez tous en sécurité. Un endroit discret, chez votre avocat.... ou chez vous peut-être?



Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 10Octobre, 2019, 17:59:10
Geerts se recule, pousse un long soupir, puis dit :
- Votre...collègue était d'accord pour laisser mon épouse en dehors de cette affaire. J'aimerais contacter mon avocat, si vous n'y voyez pas d'obstacle.
Son regard va de Schelling à Köhler, son front est luisant de transpiration malgré la climatisation qui ronronne. Durant quelques secondes, on n'entend d'ailleurs que ce ronronnement.
Joachim Geerts tend la main vers son téléphone, guettant des yeux l'accord des policiers.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 10Octobre, 2019, 18:04:30
Schelling, imperturbable : - De quoi avez-vous peur, exactement, Herr Geerts ?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 11Octobre, 2019, 08:43:27
Geerts regarde un instant Schelling, puis baisse les yeux. Son ton est devenu hésitant et l'assurance qu'il affichait tout à l'heure s'est évaporée. En évoquant la peur, Hugo a l'impression qu'il a presque fait mouche.
- Peur ? Non...
Il s'éclaircit une nouvelle fois la voix :
- Ecoutez, je suis sûr que nous pouvons parvenir à un arrangement...que vous pouvez comprendre...
Il s'arrête, guettant la réaction des policiers, comme s'il avait commencé à s'aventurer sur un sol susceptible de s'effondrer sous ses pieds, reprenant son souffle avant le prochain pas.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 11Octobre, 2019, 11:01:23
Il n'en faut pas plus à Schelling pour monter au créneau - il compte sur Köhler pour rattraper la balle au bond si jamais la tactique ne s'avère pas payante.

Froidement :

- Comprendre. Oui, c'est ce que nous cherchons, herr Geerts. Comprendre, pour commencer, ce que vous nous cachez. Si vous pensez vraiment pouvoir faire face à un interrogatoire dans les règles, vous vous trompez. Votre anxiété manifeste en est la preuve... Alors facilitez-vous la vie... et la nôtre... en crachant le morceau tout de suite...


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 11Octobre, 2019, 15:40:00
Joachim Geerts jette un œil à la porte, comme pour vérifier qu'elle est bien fermée et que rien ne filtre de l'échange.
- Disons que...l'homme qui m'a attaqué...ce n'est pas mon épouse qui était prise en otage... c'est une...amie...
Le rouge lui est monté au front.
- J'aimerais que mon épouse soit tenue à l'écart de cette histoire, si vous voyez ce que je veux dire.

Un long silence pesant s'abat sur le bureau.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 11Octobre, 2019, 15:54:30
Léger sourire (faussement) compréhensif à l'adresse de Geerts :

- OK, vous jouez franc-jeu avec nous et on pourra se montrer arrangeant. C'est donc plutôt à votre maîtresse que nous allons devoir parler... Et pour éviter toute complication superflue, mieux vaudrait la contacter dans les plus brefs délais... non ?

(Pensées : Putain, c'est un schéma... comment ces types s'arrangent-ils pour débusquer les maîtresses de leurs cibles ?  Est-ce que ça nous apprend quoi que ce soit sur leur profil ?  Leurs mobiles ?)


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 11Octobre, 2019, 17:05:33
Swen se contente d'observer la scène, l'air grave. Il sort son calepin et son stylo, comme pour mieux appuyer les propos de son collègue.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 11Octobre, 2019, 18:23:30
Schelling poursuit donc sur sa lancée. A Geerts, froidement, sans s'énerver mais fermement :

- Les coordonnées de la demoiselle ?  Vous réalisez qu'elle est peut-être en danger ?  S'ils l'ont trouvée la première fois, rien ne les empêchera de revenir... je vous laisse imaginer le reste. Plus nous perdrons de temps à ce stade, plus les risques seront élevés.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 11Octobre, 2019, 18:48:08
Geerts regarde Schelling, puis Köhler, avant de revenir au premier. La perplexité autant que l’inquiétude se lisent dans ses yeux.
- En danger ? Vous pensez ?
Pour les deux Falks, il est difficile de dire si l'homme est inquiet pour sa maîtresse ou pour lui-même.
- Il s'agit de Fraulein Kristine Confrey...elle réside au 748 WillemStrasse.
Il soupire, comme si avoir lâché cela le soulageait d'un poids. Puis, comme un mantra, revient sa demande :
- Pouvez-vous faire en sorte que ma femme ne soit pas informée de ...cette histoire ?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 14Octobre, 2019, 15:34:03
Swen note l'ensemble des informations sur son calepin.
- votre femme sait-elle seulement que vous avez subit une agression?


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 14Octobre, 2019, 17:35:03
Geerts a perdu de sa superbe, mais paraît en même temps soulagé de ne plus avoir à se dissimuler derrière son mensonge. Il hausse les épaules :
- Oui, je lui ai dit qu'un homme m'avait menacé et était parti avec le contenu de la caisse...

Il regarde ensuite sa montre, comme pour indiquer aux Falks qu'il aimerait que cet entretien se termine. Ses nerfs ont été mis à rude épreuve et son visage le trahit.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 14Octobre, 2019, 22:00:36
Schelling, glacial :

- Merci pour les coordonnées de la demoiselle. Si nous avons besoin de vous parler de nouveau, nous repasserons ici. Plutôt que chez vous...

Il se dirige vers la sortie, laissant les éventuelles politesses à Köhler.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 15Octobre, 2019, 10:00:06
Hugo Schelling sort du bureau, alors que Swen Köhler lui emboîte le pas, après les civilités d'usage. Geerts est resté derrière son bureau. Il est pâle et il lui faudra sans doute du temps pour reprendre contenance.
L'employée qui a accueilli tout à l'heure les deux Falks les regarde sortir de l'agence et leur sourit, mais l'inquiétude se lit dans son regard. Quand ils se retrouvent sur le trottoir, Swen et Hugo sont perplexes : l'affaire est décidément plus compliquée qu'elle ne le paraissait, lorsqu'on leur a confié ce dossier.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 15Octobre, 2019, 11:23:20
Perplexe, ouais... et Schelling n'aime pas être perplexe. Alors qu'ils reprennent place dans la patrouilleuse, direction WillemStrasse, il "pense à voix haute" pour le bénéfice de Köhler:

- Tu vois, sergent-chef, à ce stade, je me pose deux questions. Primo : est-ce que tous les gérants de banque ont des maîtresses à l'ancienne, qu'ils cachent à leur épouse légitime - ça a un petit côté vintage, 19ème siècle, quand même, non ? Deuzio : comment est-ce que nos braqueurs se connectent à ce paradigme de "lapin tiède" (un chaud lapin honteux, en gros) ? A chaque fois, c'est la maîtresse qui est prise en otage...non seulement, c'est une foutue "pattern", mais elle pose des questions : si madame-légitime n'est pas au courant de l'existence ou en tous les cas de l'identité de mademoiselle-bonus, c'est que la liaison (nom de dieu, c'est VRAIMENT le 19ème siècle, chez ces gens...) est, disons, relativement discrète... or, ces types sont au courant. Informés. Ca m'amène à une seule conclusion : qui dit info, dit source d'info. Ils ont quelqu'un dans l'entourage des victimes. Quelqu'un susceptible de savoir que herr truc couche avec fraulein machin, où on peut la trouver etc. Une taupe dans la boite, genre une secrétaire ?  Les deux fois ?  Et pourquoi s'arrêter là, dans ce cas ?

(un silence)

- Donc, c'est sans doute plutôt une source d'infos externe. Un site de rencontres, où on pourrait siphonner des détails persos ?  Mais je n'ai pas l'impression que l'autre trou-de-balle, celui de la première banque, ait rencontré sa maîtresse de cette façon... Du coup, ça ne ferait pas trop 19ème siècle... Donc, un endroit que ces types sont susceptibles de fréquenter avec leurs maîtresses ?  Un restaurant chic ?  Un nightclub huppé ? Mais là encore, on se heurte à un mur : si nos braqueurs ont leurs entrées dans ce genre de monde, alors qu'est-ce qu'ils foutent à braquer des agences de quartier ?

(Schelling s'exaspère tout seul, gobe une poignée de cachets non-identifiés qu'il fait passer avec une gorgée de café-vodka, de sa flasque perso)

- Il va falloir la questionner à fond, la demoiselle. En gardant tout ça en tête. Putain, faut que quelqu'un finisse par cracher quelque chose !


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 15Octobre, 2019, 11:49:08
Swen s'allume nerveusement une cigarette, maugréant pour ponctuer les propos de son collègue.
- attendons de voir le profil de la Geliebte von Geerts (la maîtresse de Geerts). Elles peuvent aussi avoir été mises dans les pattes des banquiers, sans même qu'elles le sachent. En mode Sugar daddy tu vois? Mais on a la même approche à ce stade, toi et moi, et ça... c'est déjà ça... Tu peux demander au reste de l'équipe des infos fissa sur cette Kristine Confrey?

Swen peste sur le traffic routier, le temps, toute cette affaire. Mais intérieurement, ce mur, ce challenge face à eux réveille quelque chose en lui... une envie.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 16Octobre, 2019, 10:36:01
[Contactez-vous le restant de l'équipe, probablement resté à la Falkhouse ? Si c'est le cas, nous allons réutiliser le fil "Au bout du fil (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.0)". ;)]


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 16Octobre, 2019, 12:59:07
OK. Schelling appelle Gönul... la suite "Au bout du fil !"


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 17Octobre, 2019, 09:50:17
Pendant l'appel, Swen a réussi à s'extirper du flot de circulation, en jouant à plusieurs reprises du gyrophare. La patrouilleuse roule maintenant, à une vitesse réduite, mais elle roule.
Sur l'écran s'affichent les données envoyées par Gönul :

>>>>
CONFREY, Kristine
>Date de naissance : 08/04/2045 à Berlin (EU)
>Adresse : 748 WillemStrasse, Secteur XVIII
>N° Identité : J45B10834108054

>Entrées au fichier judiciaire :
- 12/10/2068 : possession de contraceptifs et de produits stupéfiants

>Condamnations pénales :
néant
>>>>


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 17Octobre, 2019, 10:48:14
Hugo est encore en ligne avec Gönul et s'apprête à raccrocher quand le téléphone de Swen sonne à son tour : c'est Gunther Goldberg qui cherche à le joindre.
La conversation se déroule ici : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.msg143746#new (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.msg143746#new)


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 18Octobre, 2019, 10:30:50
Après avoir échangé les dernières informations sur le dossier en cours, les deux Sergents-Chefs ont le sentiment d'avoir fait quelques pas, sans savoir dans quelle direction cette affaire les emmène. Ils espèrent que l'entrevue avec la maîtresse de Geerts sera profitable et ne tournera pas à l'affrontement comme ce fut le cas la veille.
Ils seront fixés dans peu de temps.

Alors que Swen et Hugo s'approchent du quartier où réside Fraulein Confrey, la radio, qui jusque là crachotait les échanges entre le Central et les Falks dispersés ça et là dans le Secteur, hausse d'un ton :
- Appel à toutes les voitures ! Patrouille 18-23 attaquée sur MolkStrasse....tirs en cours..
Le silence s'abat, pendant quelques secondes. Les Falks cherchent où se trouvent cette rue et, en la localisant, réalisent qu'ils sont, dans des conditions normales de circulation, à 10 minutes environ. Tous deux se regardent et, avant qu'ils n'aient pu ouvrir la bouche, sont interrompus par un nouvel appel radio.
- A tous.... Falk à terre.
Puis, le silence.
Hugo et Swen n'ont pas reconnu la voix de l'opératrice radio, mais devinent dans quel état elle est, là-bas, au Central.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 18Octobre, 2019, 10:49:46
ON FONCE !


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: taillefer le 18Octobre, 2019, 14:22:14
Swen enclenche le gyrophare de la patrouilleuse et passe la seconde. Rayer la peinture de son véhicule ou des autres est la dernière de ses priorités.
- Soit prêt à couvrir nos arrières si on arrive entier sur le DD+! lâche-t'il à son collègue


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 18Octobre, 2019, 16:49:41
Schelling prépare son flingue, concentré - et secrètement heureux que quelque chose, n'importe quoi, vienne rompre la routine de cette foutue enquête... Et si c'était aujourd'hui, le moment de finir en beauté ?  Wait and see...


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 19Octobre, 2019, 10:12:35
Les pneus de la lourde patrouilleuse poussent un cri aigu quand Swen déboîte brusquement, touchant au passage une petite monoplace de livraison. Malgré son blindage, le véhicule de police est doté d'une puissance qui lui permet d'atteindre de belles vitesses. Devant les Falks, les citoyens s'écartent tant bien que mal et Swen joue du volant et du boîtier de vitesse pour éviter de percuter les autres voitures (et les piétons qui se risquent sur l'asphalte).

- A tous, DD+ en cours...avons besoin d'aide !

Sans se regarder, les deux Sergents-Chefs savent que LE moment est arrivé : le DD+ est le pire des codes radios, car il signifie une urgence maximale, un danger de mort et un appel à tous les renforts possibles. Un frisson parcourt leur échine comme un insecte qui galoperait sur leur colonne vertébrale.
Ils ont reconnu la voix de celui qui a appelé au secours : c'est le Sergent Gurvan Hansen, sans doute le meilleur tireur de la Falkhouse.
(https://imagizer.imageshack.com/img924/2128/Btyy1B.gif)


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 19Octobre, 2019, 11:37:25
Schelling a son arme prête, son corps prêt, son esprit prêt.

Prêt à tout. Pas le moment d'avoir un foutu flashback ou un putain de blackout.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 21Octobre, 2019, 09:20:43
D'ici quelques minutes, ils seront sur place. Mentalement, Hugo et Swen se préparent, sans savoir ce qui les attend, là-bas. S'agit-il d'une intervention qui a mal tourné ? S'agit-il du sniper qui a déjà fait des siennes dans le Secteur ? Ou de gangsters décidés à tuer du Falk ?

Dans le coffre de la patrouilleuse se trouve l'équipement standard : un gilet pare-balles, un fusil lourd, une trousse de secours...quoi d'autre ? Alors que la tension monte, le doute s'instille aussi chez les deux policiers, pour qui ce n'est pourtant pas la première fois. Ils n'ont pas vérifié cet équipement...et d'ailleurs, est-il complet ? Sont-ils prêts ?
Au bout de la rue, ils tourneront à gauche sur ScheimerAvenue et ils y seront... c'est l'affaire de deux ou trois minutes, maintenant.

- DD+ en cours, je répète, DD+ en cours.
La voix d'Hansen se fait de nouveau entendre dans le haut-parleur.
La situation est grave, Swen et Hugo le savent. Leur collègue, là-bas, est toujours debout, mais pour combien de temps.
- Nous essuyons des tirs d'armes automatiques ! DD+..
Puis, le silence s'abat, soudain.

Schelling tend la main vers le micro, et constate qu'il tremble terriblement.
Pourtant, il n'a pas peur.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 21Octobre, 2019, 10:22:27
A Swen:

- Dès qu'on est sur place, tu me largues direct... A toi le gilet et le riot gun.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 22Octobre, 2019, 10:35:48
Un dernier virage et voici MolkStrasse. Köhler freine brutalement, tandis qu'une nouvelle voix, comme essoufflée, se fait entendre dans le haut-parleur :
- Nous sommes à pied et en civil, partagez position et identification des autres renforts sur site.
Où sont positionnés les agresseurs ? Quelqu'un a un visuel ? Combien sont-ils ?

Alors qu'il s'apprêtait à descendre, Schelling reconnait la voix qui vient de prononcer ces mots.

Goldberg.
Le vieux FalkDoktor est dans les parages et, avec lui, les "bleus".
Hugo marque un temps d'arrêt, qui lui semble un siècle. A ses côtés, Swen se tourne vers lui, interrogatif.


Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: olivier legrand le 22Octobre, 2019, 10:47:01
Nom de dieu.

Schelling se saisit de la radio pour contacter Goldberg. D'une voix mécanique et pressante, il répète leur position plusieurs fois, enjoignant Goldberg soit de quitter la zone au plus vite "pour ta sécurité et celle des gamins", soit de rejoindre immédiatement la patrouilleuse à la position indiquée, en respectant toutes les règles de sécurité prévues dans ce genre de cas.

Et pendant tout ce temps, une éruption d'images dans sa tête, comme des scories de ce qui ne va pas manquer d'avoir lieu. Goldberg, Junge et Gönul criblés de balles, fauchés par des rafales...

NEIN. NICHT HEUTE.

Schelling, le Marxmen prêt à tirer, a déjà ouvert la portière, comme s'il voulait gagner, de façon assez dérisoire, le plus de temps possible avant de bondir... où ?  A l'assaut ?  Sous les balles ?

Dans sa tête, un sifflement suraigu commence à monter.

- GOLDBERG !  Réponds, nom de Dieu !



Titre: Re : LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)
Posté par: FaenyX le 22Octobre, 2019, 11:12:05
Hugo sent un frisson glacé le parcourir, lorsqu'il ouvre la portière et sort du véhicule. A l'autre extrémité de la rue, il pense reconnaître Gönul (grâce à sa chevelure). A ses côtés, se trouve Mark et derrière eux, affublé d'une mallette incongrue en pareille circonstance, c'est probablement Gunther.

Entre les deux groupes, il y a MolkStrasse.
Il y a aussi une scène qui glace le sang des deux Falks.

La suite se déroule ici : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5161.0 (http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5161.0)