Les Salons de la Cour

18Septembre, 2019, 22:43:49
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Récup de l'ancien forum] Chronologie uchronique  (Lu 3332 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 483


Usurpateur à l'ananas


« le: 30Avril, 2008, 19:38:00 »

Eric, j'ai enfin retrouvé ce que tu avais perdu. En espérant que ça t'aidera à mener ton projet à bien :

BYZANCE
Au nom du Christ Pantocrator

Dans l’histoire réelle, 1453 signifie la chute de Constantinople. Et si ça ne s’était pas passé comme cela, et qu’au contraire les Ottomans aient été balayés par l’histoire ? Et que l’on puisse lire dans les manuels d’histoire :

1453 Eclatante victoire de Constantin XI Dragasès contre les Ottomans.

Alors certains événements de notre histoire se seraient certainement déroulés différemment. Pour pouvoir arriver à une chronologie logique, il faut tout d’abord tenter de repérer à quel moment précis l’histoire uchronique diffère de l’histoire réelle.

Et quoi de mieux que de tenter de repérer les catastrophes, qui ont signifié, à plus ou moins long terme, la fin de l’Empire Byzantin. Car, tel un arbre pour lequel un bucheron s’y reprendrait à plusieurs fois pour le couper, Byzance n’est pas tombé en un seul coup ! Il y a plusieurs catastrophes annonciatrices de la fin inéductable.

Il paraît évident que l’histoire de ce nouvel Empire Byzantin ne doit pas différer du notre dès la première catastrophe mise en évidence, il s’agit de voir à quel moment c’est le plus intéressant pour avoir un univers cohérent, riche en opportunités et en dangers :

1025 – la mort de Basile II, tueur de Bulgare. Il laisse son trône à son incapable de frère. Inévitablement, l’Empire entre en décadence, d’abord entre les mains inexpertes de Constantin VIII, puis de celles de ses filles.

? Et si Basile II avait formé un successeur ? Oui cela aurait pu éviter la décadence de l’Empire, mais c’est beaucoup moins passionnant, et assurément pas du ressort des héros qui n’auront dans ce cas pas la satisfaction d’avoir fait bouger les choses, car Basile l’aurait fait à la place des héros.

1040 – La Sicile tombe entre les mains des Sarrasins. Puis tombe plus tard sous la domination des Normands, qui commencent une invasion de l’Italie du Sud.

? Et si la Sicile restait entre les mains des Byzantins ? C’est une possibilité, mais peut être pas la meilleure. Les Byzantins sont défaits, et l’empereur de l’époque est mourant. C’est un événement important à garder, ayant d’importantes et intéressantes répercussions par la suite (le schisme entre Orient et Occident, notamment, et indirectement les Croisades).

1042 Journée sanglante à Constantinople, avec la mort de plus de 3000 personnes, dû à l’opposition entre l’Impératrice Zoé et Michel V le Calfat (sachant que le peuple est plus favorable à l’Impératrice).

1042-1055 Règne de Constantin IX Monomaque. Sur le plan politique, il fit plus de mal que ses prédécesseurs  - Normands en Apulie, Calabre et Sicile, Turcs Seldjoukides envisageant de faire irruption en Anatolie, tribus barbares ignorant la frontière du Danube, schisme entre l’Orient et l’Occident.

1054 Incroyable schisme entre l’Orient et l’Occident, entre Michel Cerulaire et les envoyés d’un pape mort. A la source du schisme, la menace normande sur l’Italie du Sud.
? Il serait tentant de faire démarrer l’uchronie avant le schisme. Mais cela serait une erreur de le faire, car ce serait un défi en moins à relever pour nos héros, et par voie de conséquence pour l’Empire. A écarter donc. A noter Michel Cerulaire, qui deviendra logiquement un personnage de haut plan dans Byzance.

1057-1059 Isaac Commène prend de force le titre d’Empereur. Il a la volonté que l’Empire retrouve la grandeur d’il y a à peine un demi siècle, mais se heurte aux désidératas de l’Eglise, et à Michel Cerulaire, qui force l’Empereur à l’abdication en seulement deux ans.

? Ici, il est clair qu’il y a eu une opposition assez forte entre Isaac Commène et Michel Cerulaire. Bien que l’Empereur ait écarté le patriarche, il n’en ait pas quitte avec le peuple et l’Eglise, qui ne le soutiennent pas. Il est forcé de démissionner, et l’empereur qui lui succède coupe toutes les vivres à l’armée, et ne prend pas conscience que l’ennemi (les Turcs, notamment) est aux portes de Byzance.

1071 Bataille de Manzikert, défaite magistrale des Byzantins, et première grosse catastrophe. L’après bataille est encore plus désastreuse, avec la reconnaissance par l’Empereur Byzantin de l’époque que les territoires perdus sont de droit Turcs. De quoi attiser la convoitise !

? La défaite est clairement due à la division entre aristocrates. Tel général de l’armée n’est pas supporté, qu’à cela ne tienne ! On s’arrange pour qu’il subisse une défaite à Manzikert, ou on prie très fort pour qu’il porte la responsabilité de la défaite ! Et comme ça le trône peut être récupéré par quelqu’un d’autre.

Je n’irai pas plus loin dans l’analyse de l’histoire Byzantine, en notant toutefois certains événements d’importance (susceptibles d’être grandement modifiés) : les Croisades avec la première chute de Constantinople, la constitution du Royaume Latin de Constantinople, le territoire de l’Empire qui se réduit comme une peau de chagrin, pour finalement voir la chute de Constantinople. A noter quand même le comportement héroïque du dernier Empereur.

Maintenant, l’uchronie, je la vois démarrer en 1059. Imaginons que l’Empereur remporte alors son bras de fer contre l’Eglise. Quelques dix ans plus tard, la magistrale défaite des Byzantins peut alors se transformer en magistrale défaite des Turcs, et voir ainsi l’Empire stabilisé suite à la victoire de Manzikert en 1071. Peut être donc pas de conquête de Constantinople par les Croisés. Mais tout ça c’est le futur, car le point de départ où tout reste possible, c’est l’opposition entre le pouvoir temporel (divisé en plusieurs factions) et le pouvoir spirituel (représenté par le Patriarche).

Comment pourrait être le début de la campagne ?

Début de la campagne pour les héros avec l’avènement d’Isaac Commène. Les héros ont à affronter les ennemis intérieurs (Eglise – Michel Cerulaire – Aristocratie , famille Doukas)et les ennemis extérieurs (Normands, Magyars, Turcs). Au départ, les héros ne sont d’aucun bord particulier, et petit à petit, suivant les scénarios du Maître, on basculera dans l’uchronie, avec de nouveaux défis.

Si l’Empire est puissant, cela suscite plus de convoitises, et encore plus d’ennemis. A voir avec le Maître de Jeu. A ce sujet, il y a de l’inspiration à prendre dans le jeu « Rossiya ». Quelques bonnes idées.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Nyarla le grand
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 159


« Répondre #1 le: 20Avril, 2015, 19:35:30 »

Le projet est il toujours vivant ?
Parce que ce serait interessant comme univers : un univers à la Roma aeterna version Byzantine, mais j'ai quelques questions:
-Pourra t'on joueur des peuples asservis ou barbares ?
-Le surnaturel sera t'il présent ? Si oui y aura t'il des créatures fantastiques ?
-Etc...
Sinon, bonne chance pour la suite !!!
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 483


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #2 le: 21Avril, 2015, 17:06:13 »

Mieux que ça, il a été publié. La preuve par l'image :



Pas mal de trucs ont changé, je laisse Eric venir en parler.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Nyarla le grand
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 159


« Répondre #3 le: 21Avril, 2015, 19:40:19 »

Cool !!!
Journalisée
Contrepointe
TDCA
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 669



« Répondre #4 le: 08Mai, 2016, 18:11:31 »

Je viens de passer - pour une fois depuis bien longtemps - dans ma boutique de JdR et j'ai feuilleté Byzance an 800: que voilà un beau travail d'édition, avec un gros pavé, une jolie mise en page, des illustrations chouettes ! Bravo à tous !
Journalisée
Faucon de Lune
Modérateur
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 69


« Répondre #5 le: 11Mai, 2016, 20:52:39 »

Hello à tous,

Comme le dit Macbesse, pas mal de trucs ont changé entre le projet original et le projet publié chez Sans Détour, les trois éléments les plus importants sont le changement de période (la dynastie macédonienne a remplacé la dynastie des Comnènes), l'inclusion du Mythe et aussi la consultation des sources (je ne compte plus les périodes passées en bibliothèque pour aller chercher la petite info qui pourra être utilisée avec bonheur) pour présenter une version crédible de la civilisation byzantine.

Je ne sais pas ce qu'aurait donné une version Comnènes, mais ce qui est sur c'est que, après la description initiale (dont certains éléments sont encore dispo sur ce site), il y aurait eu consultation assidue des sources, et c'est ce qui se passera pour tous les projets historiques, qu'ils soient byzantins, incas ou autres. J'ai conservé tous les éléments de la version initiale pour une utilisation future, pour en faire, comme le dit Nyarla, peut être un Roma Aeterna à la byzantine.

Dans l'interview publiée par jdr mag avec un scénario (le retour de l'abomination), je présente comment le projet byzantin a commencé, par une ébauche d'un setting autour de la période des Comnènes, et comment il est actuellement, avec la publication pour cette année d'un supplément sur Constantinople, et d'un autre sur l'Asie Mineure, toujours pour la même période de jeu, avec toutefois des ouvertures sur deux autres périodes importantes de la civilisation byzantine  (deux scénarios se déroulant l'un sous Justinien, l'autre sous Léon III - l'un de mes scénarios préférés).

Le projet sur les Comnènes n'est pas abandonné, il constitue d'ailleurs un projet de supplément à lui-seul (de même pour les Incas, ça fait ... 3 ans que j'en parle), et dans ce cadre, évidemment, je compte proposer des peuples nordiques, comme les Rus, les Bulgares ou les Khazars (je ne prétends pas à l'exhaustivité à l'heure où j'écris ces lignes). J'aurai sûrement l'occasion de préparer le terrain avec le supplément Au Nord de la Romanie, qui existe aujourd'hui à l'état d'ébauche et pour lequel je ferai évoluer le setting (bref, Byzance à la fin du règne de Basile, ou au début du règne de Léon VI).

Pour le surnaturel, il est présent dans le jeu actuellement, mais je pourrai le développer encore plus, je me rappelle de créatures imaginaires perses (il faudra que je retrouve le nom de ces créatures, des senmurv je crois), dans le cadre de scénarios encore à venir et qui pourraient constituer le troisième volet de la campagne amorcée dans Constantinople et l'Asie Mineure.

Bon, sur ce, je retourne à la rédaction de l'avant-dernier scénario de la campagne Asie Mineure, mais je pourrai revenir ici pour papoter Byzance et de ce qui arrivera dans les mois, les années à venir.
« Dernière édition: 12Mai, 2016, 19:46:59 par Faucon de Lune » Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: