Les Salons de la Cour

29Janvier, 2020, 07:21:40
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 26   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les Cinq Spatiocoms  (Lu 95681 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« le: 30Juillet, 2007, 19:37:43 »

Quel bonheur de quitter l'atmosphère recyclée du vieux raffiot qui vous a transporté jusqu'à la station Enzyvir-7! La bouche moite, vous déambulez à travers le contrôle d'identité tel un zombie, laissant quelques gouttes de sang, une copie de votre empreinte rétinienne et un échantillon vocal derrière vous.
Enfin, vous franchissez l'imposante porte du sas de transfert et vous vous sentez presque ragaillardis par l'air parfaitement recyclé et légèrement parfumé de la station. Votre palais vous rappelle qu'il est temps d'aller le rafraîchir et c'est naturellement que vous franchissez les portes d'un bar nommé "Les Cinq Spatiocoms".
A l'intérieur, une foule bigarrée d'humains issus de divers systèmes animent le lieu. Ici, des androgynes petits et trapus de Yorista-3 discutent autour d'un liquide fumant, leurs yeux protégés par des lunettes noirs car trop habitués à la lumière déclinante de leur naine rouge. A une autre table, des hommes effilés et glabres, le visage parcheminé par les vents intenses dus aux puissantes jumelles stellaires de Minosax, système satellite du distant E0057 Elhm commercent avec des femmes noires au visage rude et au corps enveloppé dans une djellaba blanche, habit traditionnel de Anthor 1-3 orbitant autour et entre les étoiles ternaires de ce voisin d'A0013 Andirac. Anthor 1-3, le monde sans nuit...
C'est alors que vous êtes interpellés par la voix forte comme un tonnerre grondant du géant de deux mètres cinquante qui trône fièrement derrière son bar. Sa stature, ses yeux verts, sa peau constellée de taches de rousseur, ses mains larges et son sourire avenant désignent un système plus accueillant. Opsil, probablement...

C'est ici qu'on se repose et qu'on prend du bon temps. C'est aussi le tableau d'affichage pour prévoir les absences.
« Dernière édition: 30Juillet, 2007, 19:39:38 par Acritarche » Journalisée

Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #1 le: 01Août, 2007, 01:54:33 »

Détendu, Monfried s'accoude au bar, et montre du doigt sa mousse favorite, sans alcool. Son autre main indique "trois" au Barman imposant.

[Pas chez moi et donc peu présent d'ici au 22 Août.]
« Dernière édition: 24Octobre, 2007, 11:39:11 par Kynan » Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #2 le: 11Août, 2007, 01:55:43 »

Le barman regardait la salle les yeux vides et inexpressifs. Son visage transpirait la fatigue, mais un léger et rare sourire en coin traduisait une pensée agréable. Alors qu'il terminait de nettoyer le dernier verre d'une longue file et qu'il le rangeait délicatement sur l'étagère dédiée, il s'écria à l'adresse des derniers clients: "On ferme!".
-Allez, patron, encore un verre!
-Pas question, je dois être au spatioport dans deux heures pour partir en vacances.
Déclamée sur un ton qui n'autorisait aucune réponse, la salle se remplit quelques instants d'un léger brouhaha qui s'apaisa rapidement.

Enfin, le barman passa dans la salle et d'un geste assuré, il appuya sur le bouton rouge qui rétractait les tables dans le mur et les chaises dans le sol. repassant derrière le bar, il ouvrit une cloison qui dissimulait les interrupteurs commandant les lumières. Il les éteignit une à une et les ténèbres envahirent la salle progressivement.

De lettres lumineuses s'inscrivent sur la devanture du bar le plus couru du spatioport SG-T0039-5 et indiquent aux passants: "Les cinq spatiocoms ferment pour quinze jours".
Journalisée

Doumba
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #3 le: 11Août, 2007, 02:50:31 »

"Ah ce sont toujours les mêmes qui en profite.", maugréa un client en quittant le bar et en se demandant où il pourrait bien continuer à vider des verres.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #4 le: 11Août, 2007, 18:42:25 »

RONTDJUUUUU.... J'avais même pas fini la première.... Ces barmen, de nos jours, ils ne respectent même plus un vrai client. Pas comme sur ALD79-4B, ça, ça risque pas...
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Le Pixx
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 440



WWW
« Répondre #5 le: 11Août, 2007, 21:15:44 »

Derrière un gloussement stupide, on entendit une voix féminine pousser une phrase encore plus tupide

-"Fini qui ?"
Journalisée

Quand le chat n'est plus sur mémé, ça veut dire qu'elle est froide
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #6 le: 12Août, 2007, 00:29:28 »

** Rhaaa, ces blondes... Je les préfère en bières ! **

Maugréant dans sa barbe, Monfried se lève pesamment et s'étire.
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #7 le: 25Août, 2007, 23:00:57 »

Quinze jours avaient passé plus lentement que si la station avait tenté un impossible voyage au travers de l'espace fluidique. Pour les piliers de comptoir des Cinq Spatiocoms, les vacances du barman avaient été une épreuve redoutables pour leurs nerfs. Il le savait. C'est pourquoi il ne fut pas très étonné de les voir accourir vers l'entrée du bar quand il se présenta devant, tenant une valise gonflée dans ses mains.

Les blagues de rigueur fusèrent, permettant de détendre l'atmosphère et de délasser les sens énervés des alcooliques en manque. Le barman connaissait la chanson et sortait les répliques opportunes avec autant de maestria qu'il ne servait les cocktails. Il en profitait d'ailleurs pour titiller ses clients coutumiers, les allécher sur les alcools rares qu'il ramenait du système satellite où il avait pris un repos bien mérité.

Il pénétra dans son antre obscurcie avec l'aisance de l'habitude, appuyant déjà sur les boutons du murs qui commandaient les lumières. Puis il fit le tour de la salle et enclenchait les interrupteurs qui sortaient du mur les tables préférées de ses clients. Enfin il passa derrière son bar, l'illumina de la féérie de lampes qui en faisait le charme. Il posa sur le comptoir son énorme valise et en sorti des bouteilles aux formes rares et aux couleurs inhabituelles. Puis, il les installa quasi religieusement parmi ses alcools habituels. Déjà les premières commandes fusaient, mais ils les arrêta d'un geste impérieux de la main, demandant aux impatients d'attendre qu'il ait fini de programmer sa carte.

Rhum distillé à la façon impériale, bézir de Tanchor, eau de racines Bah-Li, servinite Ptäär, bilium de Paradis, fadoun épidarien, autant d'étiquettes invitant à la découverte et au dépaysement.

Quelques instants plus tard, le panneau coloré énumérant les cocktails proposés annonce des nouveautés alléchantes aux noms envoutant. Même le plus fervent habitué du bar commande alors un de ces breuvages inhabituels. Et c'est une féérie de couleurs, d'odeurs et de saveurs exotiques qui envahit l'espace chaudement illuminé des Cinq Spatiocoms...
Journalisée

Doumba
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #8 le: 26Août, 2007, 00:24:22 »

* C'est bien le meilleur bar de la galaxie ! * pensa le client en humectant ses lèvres dans ce breuvage jamais connu.
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Siridar
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 386



« Répondre #9 le: 08Septembre, 2007, 21:52:30 »

Citation de: Acritarche
Espace inverse IV

La compression de l'espace inverse par rapport à l'espace normal est grosso modo de 1 pour 3,5 milliard. Donc 1 km en espace inverse correspond à 3,5 milliard de kilomètres en espace normal. A ce tarif, il faut à peu près 50 minutes en espace inverse pour franchir une distance d'une année lumière.
Il n’y a pas une erreur ?

1 AL = 9460 milliards de km (à peu de chose près, et en prenant bien entendu comme référence notre année julienne)
En espace inverse, cela représenterait donc environ une distance de 2700 km à franchir à ce taux de compression, soit 108 heures terriennes pour le Marella en vitesse de croisière (25 km/h), et huit fois moins pour le meilleur inverseur à son régime maximal (13 heures donc).

Sinon, j’aurai aussi une autre question. Le Marella se trouve depuis six jours quelque part entre Opalis 1 et A0013 Andirac (il aurait donc franchi une distance de 170 AL depuis son départ selon tes données). Mais si j’en crois ton pdf univers, Opalis fait partie du système principal AOO13 Andirac. Comment le cargo peut-il aussi se trouver entre les deux ?
Journalisée
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #10 le: 09Septembre, 2007, 14:27:59 »

Citation de: Acritarche
Espace inverse IV

La compression de l'espace inverse par rapport à l'espace normal est grosso modo de 1 pour 3,5 milliard. Donc 1 km en espace inverse correspond à 3,5 milliard de kilomètres en espace normal. A ce tarif, il faut à peu près 50 minutes en espace inverse pour franchir une distance d'une année lumière.
Il n’y a pas une erreur ?

1 AL = 9460 milliards de km (à peu de chose près, et en prenant bien entendu comme référence notre année julienne)
En espace inverse, cela représenterait donc environ une distance de 2700 km à franchir à ce taux de compression, soit 108 heures terriennes pour le Marella en vitesse de croisière (25 km/h), et huit fois moins pour le meilleur inverseur à son régime maximal (13 heures donc).

Sinon, j’aurai aussi une autre question. Le Marella se trouve depuis six jours quelque part entre Opalis 1 et A0013 Andirac (il aurait donc franchi une distance de 170 AL depuis son départ selon tes données). Mais si j’en crois ton pdf univers, Opalis fait partie du système principal AOO13 Andirac. Comment le cargo peut-il aussi se trouver entre les deux ?


Si il y a erreur. Voilà ce qui arrive quand je poste trop vite et que je ne me relis pas. 

J'ai corrigé et répondu à ton interrogation dans l'Encyclopédie.
Journalisée

Siridar
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 386



« Répondre #11 le: 10Septembre, 2007, 21:18:58 »

Je continue avec mes questions.

Serait-il possible d’avoir un éventail de la diversité humaine dans Space Frontier, peut-être au travers d’un futur article de l’Encyclopédie Impériale ?

Si je pose la question, c’est parce que j’ai l’impression que nous, les joueurs, avons plutôt déterminé l’apparence de nos personnages sur la base de souches terriennes, alors que la description de Marek :

Citation
Il a la peau légèrement bleutée des habitants de Serix S1666. On prétend que cette couleur vient de la présence d'un symbiote dans l'épiderme.

ou cet encadré :

Citation
Ici, des androgynes petits et trapus de Yorista-3 discutent autour d'un liquide fumant, leurs yeux protégés par des lunettes noirs car trop habitués à la lumière déclinante de leur naine rouge. A une autre table, des hommes effilés et glabres, le visage parcheminé par les vents intenses dus aux puissantes jumelles stellaires de Minosax, système satellite du distant E0057 Elhm commercent avec des femmes noires au visage rude et au corps enveloppé dans une djellaba blanche, habit traditionnel de Anthor 1-3 orbitant autour et entre les étoiles ternaires de ce voisin d'A0013 Andirac. Anthor 1-3, le monde sans nuit...
C'est alors que vous êtes interpellés par la voix forte comme un tonnerre grondant du géant de deux mètres cinquante qui trône fièrement derrière son bar. Sa stature, ses yeux verts, sa peau constellée de taches de rousseur, ses mains larges et son sourire avenant désignent un système plus accueillant. Opsil, probablement...

montre un plus large panel.

Sans parler de « norme » impériale, il serait peut-être intéressant d’avoir une photographie de la société impériale de ce point de vue, histoire de savoir si ce n’est pas justement cette bonne vieille souche terrienne qui risque de se faire remarquer au sein de la foule bigarrée d’un spatioport.
Journalisée
Kynan
Argoulet
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 201


Contradicteur Systématique


« Répondre #12 le: 10Septembre, 2007, 21:31:59 »

Ah, vous n'aviez pas remarqué les huit bras de Monfried ?  Grin
Journalisée

PbF TdM : Tobias Branda (Hobbit)
PbF Space Frontiers : Monfried Fonricht
PbF Ynn Prydden : Bors Njarlsson
PbF TdF : Ser Rickard

ex : Tiamat, Elfirie, Trinités, M+C, EG
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 603



WWW
« Répondre #13 le: 10Septembre, 2007, 21:42:08 »

Bon, alors avant que je ne me plonge dans l'écriture fastidieuse d'un article de l'Encyclopédie impériale, je réponds par quelques considérations.

Premièrement, cette apparence bigarrée des Humains est un truc tout nouveau que j'ajoute à Space Frontiers. Dans ses précédentes incarnations (vous savez, les brouillons que j'aurais honte de montrer si ce n'est pour voir des yeux ébahis dus à la hauteur de la pile et le fouillis indescriptible dans lequel je suis le seul à me retrouver...), je n'avais jamais poussé ces différences très loin. Et puis, je me suis dit que comme il y avait très peu de races extraterrestres dans SF (en tout cas qui vaillent la peine de se pencher dessus pour le moment), il y avait moyen d'amener une touche particulière par ce biais, genre couleur locale, quoi.

Deuxièmement, ça m'est venu d'une réflexion sur la nature des planètes que les humains ont colonisées et de leur "Histoire". Vu que la plupart des mondes sont colonisés depuis quelques millénaires et qu'ils possèdent des caractéristiques assez différentes de notre bonne vieille Terre, il devait y avoir des changements, des écophénotypes qui se marquaient. D'autant plus qu'au départ, les Humains ont pas mal utilisé l'ingénierie génétique pour s'adapter à ces nouveaux environnements. C'était moins cher et moins long à mettre en place qu'une terraformation.

Voilà ce que je peut en dire pour le moment.

Autre chose, lâchez-vous! Il n'y a qu'une vingtaine de mondes qui soient plus ou moins décrits dans SF et pour lesquels j'ai une idée à peu près claire du morphotype dominant. Il y a donc peu de chances que vous écriviez des choses trop en contradiction...

Ce soir, je suis trop fatigué pour me lancer là dedans et j'ai du taf pour ProgRésiste.

Bon trip!
Journalisée

Doumba
Enseigne
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 773


« Répondre #14 le: 25Septembre, 2007, 23:53:26 »

Le personnage d'Hazlim Zao est  tout simplement succulent
Journalisée

Trinités : MJ
Atrusd Giblerto : PbF Le Destin d'Eugène
Pages: [1] 2 3 ... 26   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: