Les Salons de la Cour

06Avril, 2020, 02:49:43
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 ... 21   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Janua Vera, un recueil de nouvelles par un obscur auteur polonais  (Lu 72244 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 259


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« le: 29Juillet, 2007, 06:14:07 »

Un petit sujet pour parler de mes impressions sur le recueil de nouvelles de Usher.


Bon tout d'abord, je dois dire que la couverture n'est guère accrocheuse. (Ca manque de bikinis cotte de mailles tout ça) si je n'étais pas un "fan" de Tier Age, Te Deum et des nouvelles qui étaient parus sur le site, je n'aurais sans doute pas prêté une grande attention à l'ouvrage.

Eh bien ma foi, je serais passé à côté de quelque chose ! J'ai bien aimé la première nouvelle avec un style très onirique, mais c'est vraiment les mésaventures de Benvenuto qui m'ont relancé après une première histoire plaisante mais qui ne m'avait pas enthousiasmé. Oui vraiment : la deuxième est bien ma préférée, la franche canaille est plus que que sympathique et il m'est agréable de savoir qu'un roman contant ses aventures est en cours d'écriture.

Le Service des dames, m'a permis de me consoler : un conte chevaleresque voilà qui vous fait oublier les manoeuvres louches du précédent récit. Toutefois l'auteur n'est decidemment pas adepte des fins convenues et nous donne un joli retournement de situation. La dernière réplique de la nouvelle m'a valu un regard en biais de la part des voyageurs après que j'eut laissé échapper un rire "court mais bref'"*

J'ai suivi avec plaisir la quête spirituelle du héros dans 'Une offrande très précieuse" et ait ressenti sa douleur, voilà un barbare loin des poncifs habituels de la fantasy : ça fait du bien !  A noter aussi la présence d'un chevalier aux épines... Question à Usher : coïncidence ? Est-ce le même ou un parent venu du passé (voire du futur ?). Et l'expédition dont le héros se souvient : n'est-ce pas celle là qui est évoqué dans la deuxième nouvelle ?

Le conte de Suzelle est triste, j'ai espéré tout du long qu'une happy end nous serait donné, mais non !  Une dure évocation de la vie de paysan (que certains pourraient lire avant de rêver à un monde médiéval tiens par ailleurs) et qui m'a fait penser à certaines histoire de rencontre entre des mortels et des fées. Encore une fois : j'ai quitté ce personnage avec regret.

Le confident est assez sombre et dérangeant, que dire de plus ? Une bonne inspi pour des cultes de dieux de la mort comme dans Warhammer par exemple... Mais c'est surtout la fin qui est un peu, je sais pas... Ca vous donne un frisson même dans un train bondé.

Jour de guigne est un régal à lire : plein d'humour, avec des situations cocasses et un certain sens de l'absurde. Un récit truculent avec un côté... Rabelaisien ?

Voilà je ne suis pas content : Usher nous laisse orphelin avec des personnages attachants qu'on n'a pas envie de quitter et qui nous sont arrachés trop brutalement. On aimerait plus de détails sur certains, c'est sur.

Une question : Quid de la nouvelle sur le barde celte qui rencontre son équivalent viking ? Elle m'avait bien plu et je la cite en inspi pour Yggdrasil, a-t-elle été proposé mais refusé ? Ou ça ne convenait pas au recueil (qui parle il est vrai uniquement du "vieux royaume".

Encore une question : une carte est-elle disponible quelque part afin de mieux situer les lieux ? Idem pour quelques éléments de background, l'aventure de benvenuto serait très bien en scénario pour Te deum avec quelques adaptations ou en scénario pur... 


*Psychomago dans le texte)

 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 625



« Répondre #1 le: 29Juillet, 2007, 06:35:11 »

Un petit mot à propos de Kenningar, la nouvelle qui met en scène Egill Skallagrimson : je ne l'ai pas intégrée de mon propre chef, parce qu'elle est semi-historique.

Pour la carte, j'y songe… J'ai une ou deux esquisses, dont je me suis servi en jeu, mais qui mériteraient sans doute d'être précisées. D'un autre côté, j'aime bien aussi que le lecteur se fasse sa propre représentation du monde… Après tout, au moyen âge, à part quelques portulans jalousement gardés au secret et quelques cartes du monde assez farfelues, la géographie restait une science complètement empirique… 

Quant à la suite des aventures de Benvenuto… Heu…

Comment dire…

C'est vraiment un méchant. Ne vous faites pas piéger par son charme de mauvais garçon : parce qu'avec ces voyous enjôleurs, ça se termine toujours de la même façon… Ils sont même souvent pires que les autres… Je vous préviens…

Usher

PS : Je viens d'apprendre que je serai probablement invité aux Utopiales, au passage ! 
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 259


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #2 le: 29Juillet, 2007, 16:57:53 »

Pour Kenningar, je me suis fait la même réflexion après coup. Et qu'en est-il de mes autres questions ? La joie d'être invité aux utopiales  (et l'alccol  ) ayant visiblement empêché l'auteur de répondre à mes interrogations annexes.
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Hikaki
La Chancellerie
Maréchal
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 750



WWW
« Répondre #3 le: 29Juillet, 2007, 18:25:47 »

Des éléments de background ? Ils existent depuis longtemps sur le site, dans la section scénarios - D&D. Quant à Benvenuto, puisqu'il est le héros d'un prochain roman, il est certain que nous n'en saurons pas davantage avant la sortie.

Hikaki
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 259


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #4 le: 29Juillet, 2007, 18:53:01 »

J'ai trouvé ce que je voulais dans la partie "scénarios " effectivement... Je me permet de donner le lien précis :
http://couroberon.free.fr/Scenarii.html

Si je puis me permettre une idée, il pourraît être intéressant de regrouper tous les éléments sur le vieux royaume dans une rubrique non ? Ou de donner un lien dans la page consacrée à Janua Vera renvoyant vers les divers aides de jeux et scénarios disponibles pour le Vieux Royaume. 

Et je ne sais toujours pas si le chevalier aux épines est le même dans 'aux services des dames"' et "une offrande très précieuse" et si la bataille contre les barbares mentionné par Benvenuto dans 'Mauvaise donne"' est celle dont parle le héros de "Une offrande très précieuse". 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 625



« Répondre #5 le: 29Juillet, 2007, 20:28:34 »

En ce qui concerne le chevalier aux épines, c'est bien  Ædan dans les deux nouvelles. Quant au siège de Kaellsbruck, c'est effectivement là où Cecht a été blessé au visage, pendant que Benvenuto participait à la défense. (En fait, Cecht fait probablement partie de la charge de housekarls commandée par le burgrave Bratislav qui massacrent l'enseigne Scelarina sous la tour Crassière.)

Et puisqu'on parle de la circulation intertextuelle des personnages, Ædan, même s'il n'est pas cité dans Mauvaise donne, combattait à ce moment là dans les troupes insurgées du comte Angusel de Kimmarc qui dégarnissaient les défenses ducales de Kaellsbruck ; l'une des filles mortes en bas âge de Suzelle apparaît aussi fugitivement au début du Confident.

Usher
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 259


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #6 le: 29Juillet, 2007, 22:37:53 »

Ah, merci des éclaircissements. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 530


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #7 le: 31Juillet, 2007, 06:42:13 »

Je suis favorablement impressioné : tous les adjectifs laudatifs de l'article du Cafard Cosmique sont justifiés.  . J'ajouterai, car je ne peux pas m'en empêcher, que l'écriture est chatoyante, qu'elle change au gré des vents comme la couleur d'un foulard de soie.
Les jeux sur les codes des genres ou des types de récit m'ont aussi beaucoup plus, ainsi que les effets de miroirs et les intertextualités.

Dans le détail :

Janua Vera m'a intéressé par son mimétisme avec le récit d'un mythe fondateur ou d'une épopée et par les jeux sur les temporalités. J'ai aussi été sensible au drame de ce Roi fait Dieu qui s'enferme dans sa cité, qui se fige et qui [Spoiler].

Mauvaise Donne est un peu ce que pourrait Guy Gavriel Kay s'il avait la sobriété de Zelazny et l'intelligence politique de Machiavel. La narration à la première personne est très efficace : un peu plus, et ce beau salaud de Benvenuto deviendrait sympathique. C'est le risque de la confession...
La description du siège de Kaellsbruck est d'une limpidité quasi-miraculeuse et les intrigues de Ciudala sont vraiment captivantes.

Le service des Dames est mon préféré. C'est peut-être le plus déroutant, tant les codes du roman de chevalerie sont employés sur un mode déceptif. Les descriptions de paysage mériterait des pages de commentaire littéraire, dont je vous ferai grâce (oui, je suis feignant).

Une offrande très précieuse m'a sincèrement ému. D'ailleurs, contrairement à Tofkaër, je trouve qu'il y a rédemption. Comme quoi la nouvelle est sufisamment riche pour nourrir deux interprétations contradictoires.

Le conte de Suzelle a un goût doux-amer. Le conte de fée se désenchante, mêlant tendresse et tristesse.

Jour de Guigne m'a un peu moins convaincu que les autres. Je trouve l'exercice de style parfois un peu forcé, artificiel à l'excès. Si c'est un effet voulu, tant pis pour moi !

Le confident présente un très beau retournement. En quelque sorte, cette nouvelle est la soeur de la précédente, pour une question de miroir [spoiler]. Elle me réconcilie donc avec Jour de Guigne, sans compter que les scènes d'ascèse sont très réussies.

Résumé :

PS : Ecrit-on Carroell ou Carroel ? 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Marcellus Lesendar
Invité
« Répondre #8 le: 31Juillet, 2007, 15:08:17 »

Vivement que je sois rentré en France pour me procurer ce livre alors! Il sortait quand je partais et ici les livres français sont chers (importation oblige je pense...)
Tout cas, ça a l air d être une perle (désolé pour les apostrophes, mon clavier fonctionne mal et là je trouve pas de périphrase...)

Bref, j ai hâte de lire ça!
Journalisée
Dinalant
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 20



« Répondre #9 le: 01Août, 2007, 17:21:54 »

Je n'arrive pas à lire les "Spoilers" de Macbesse. Est ce normal? Moi qui voulait m'abreuver de petits papotages autour de ce roman, je reste sur ma faim 
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 530


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #10 le: 02Août, 2007, 02:32:39 »

C'est normal, il n'y a rien dans mes spoilers.  Grin Je ne les ai pas programmé, tout simplement.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Octave
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 192



« Répondre #11 le: 02Août, 2007, 02:44:53 »

Voilà un ouvrage qu'il faut que je me procure au plus tôt...

Edit, la commande est faite.
« Dernière édition: 02Août, 2007, 04:53:26 par Octave » Journalisée

"Et les gens en habits se promènent,
Indécis, sur le gravier,
Sous ce grand ciel
Qui s'étend des collines au loin
Jusqu'aux lointaines collines."

Franz Kafka
Glorfindel
Invité
« Répondre #12 le: 02Août, 2007, 03:45:42 »

C'est surtout très bien écrit. Si ça pouvait mettre la barre plus haut en ce qui concerne le style dans la fantasy francophone, ce serait pas du luxe. L'avenir nous dira si la tentative littéraire d'Usher aura une influence ou une postérité.

PS: moi, je l'aime bien, la couverture. Je trouve qu'elle suggère un type d'atmosphère qui m'attire plus que les bikinis en cotte de maille et qui colle plutôt bien au contenu. Tiens, dis-nous donc, Usher, comment a-t'elle été choisie, la couverture?
« Dernière édition: 02Août, 2007, 03:51:31 par Glorfindel » Journalisée
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 625



« Répondre #13 le: 02Août, 2007, 20:23:36 »

Tiens, dis-nous donc, Usher, comment a-t'elle été choisie, la couverture?

Premier impératif, il fallait que la couverture soit très économique : André-François Ruaud, le directeur littéraire des Moutons prenait un double risque financier en éditant un auteur inconnu et un recueil de nouvelles. Il a donc fallu chercher dans des œuvres dont les droits étaient symboliques…   

Initialement, c'était une autre toile qui avait été choisie, Forêt au clair de lune, de Caspar David Friedrich. Mais A.F. Ruaud, finalement, a craint que cela ne donne une couverture trop sombre et trop contemplative, et c'est lui qui a proposé le tableau de Howard Pyle, que j'ai accepté, puisqu'il rejoignait d'autres propositions que j'avais pu faire chez les préraphaelites.

Usher
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 259


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #14 le: 02Août, 2007, 23:40:29 »

Quelle star cet Usher : on en parle sur le GROG  : http://www.roliste.com/article.jsp?id=78

Sinon : je n'arrive pas à trouver une image du tableau qui a failli être la couverture :  une âme charitable aurait-elle un lien ?  :'(
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: [1] 2 3 ... 21   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: