Les Salons de la Cour

23Septembre, 2019, 03:47:28
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Credo  (Lu 5328 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cccp
Modérateur
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 824



WWW
« le: 05Février, 2008, 01:10:20 »

Bon, l'ami Glo étant occupé et ne pouvant pas plus s'occuper du projet Gothlied, je vais donc reprendre les rênes du projet.

Donc le principe de Gothlied (la chanson des Goths) et de jouer dans la chevalerie allemande dans le style de la chanson des Nibellungen ou de la saga de Théodoric de Vérone. C'est donc un style à la fois épique et tragique.

Pour l'instant les bases sont posées, les avis, relectures et les relectures sont les bienvenurs
« Dernière édition: 06Février, 2008, 23:37:14 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #1 le: 12Mars, 2008, 10:18:17 »

Je me propose d'imprimer tous les textes du site.
ceux de Glorfindel et ceux de CCCP.
Pour voir ce qui a besoin de relecture/remaniement, ce qui peut être inétégré dans une première version du jeu.
J'imagine que Glo n'est pas de Lyon, ce serait tellement simple...
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
Glorfindel
Invité
« Répondre #2 le: 15Mars, 2008, 12:47:51 »

Je suis sur Grenoble, malheureusement.

Bon, côté système, vous avez l'air de bien avancer. Côté background, faut encore que je fasse un résumé du cycle, mais je ne sais pas trop par quel bout le prendre. Et puis avancer les articles sur les bestiaux surnaturels, les objets magiques, les personnages majeurs, les peuples... Quelqu'un voit autre chose?

Sinon, il y aurait bien la possibilité de traiter des concepts clefs (adoubement, chevalerie, motifs épiques, religion...) mais c'est peut-être pas la peine d'avoir des ambitions encyclopédiques.
Journalisée
LeDupontesque
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 156



WWW
« Répondre #3 le: 15Mars, 2008, 18:23:23 »

Encyclopédique ptet' pas non.
Enfin si tu te sens, faut pas te mettre de limites hein... Grin

Sinon, une decription des peuples et pays principaux : Burgonde, Huns , heu le bled d'où vient Siegfried (j'me souviens plus là ).
Tu as déja pas mal commencé, faudrait peut être des choses plus directement exploitables en JDR: grandes villes, langues, personnages principaux, familles, histoire, coutumes, etc.
Journalisée

"On est pas obligé de comprendre pour aimer, ce qu'il faut c'est rêver"
[David Lynch]
cccp
Modérateur
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 824



WWW
« Répondre #4 le: 02Août, 2008, 14:47:32 »

Bon je vais essayer de résumer l'esprit de Gothlied.
Dans Gothlied, les personnages jouent des héros. Et comme tous les héros (ou presque), après une naissance hors du commun,  ils vont partir en quête de gloire, ils vont trouver un défis à surmonter : ils vont trouver un dragon à affronter, ils vont le terrasser, voler son trésor, ils vont épouser la princesse que celui-ci tenait prisonnière, celle-ci va aimer son libérateur et offrir à celui-ci un trône. Une fois tout ceci fait, le héros connaît une fin tragique
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
Modérateur
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 824



WWW
« Répondre #5 le: 02Août, 2008, 15:38:19 »

Quelques considérations :

Ca se passe où et quand ?
Gothlied parle des chevaliers primitifs qui suivent la création des royaumes barbares qui ont suivi la chute de Rome. On sera à Xanten  en Néerlande chez Sigmund,  à Worms en Burgondie chez Gunther, à Vérone (appelé Bern en allemand) avec Dietrich, en Austrasie, en Neustrie, en Gothie, en Saxe, en Frise, en Bavière, au Danemark. On pourra descendre à Rome voir Odoacre.  On pourra partir en quête en Islande chez Brunehilde. On pourra même jeter un pied en Bretagne (la grande) à Camelot voir Arthur.

A bon on peut jouer des chevaliers de la table ronde ?
Bof, le mythe arthurien est trop chargé pour laisser une place au PJ on va donc éviter, mais pourquoi pas ?

On joue donc des suivants de Dietrich ou de Gunther alors ?
Non, j'ai cité combien de pays ? vous n'allez pas jouer des seconds couteaux, alors on va rester dans un des pays limitrophes pour avoir de l'espace.

Bon c'est quoi les références ?
Tout d'abord on se base principalement sur la chevalerie primitive allemande, donc les légendes de Nibbelungen (et la tétralogie de Wagner), la saga de Dietrich de Vérone. On regardera aussi du côté du cycle arthurien, de la geste de Charlemagne (nettement moins connu mais vous connaissez tous la chanson de Roland).
Une autre des inspiration majeure sera la mythologie grecque qui nous propose une pléthore de héros. On s'inspirera aussi des mythologies viking et celtiques , qui sont les sources primitives des histoires des Nibbelungen et de la table ronde.

D'un coté tout à fait actuel, on n'aura aucune honte à s'inspirer des comics.

Des Comics ?
Ben oui tout y est : l'origine hors du commun, quête originale et destin tragique.

Euh, OK, bon et ils affrontent quoi ces héros ?
L'adversaire  de base du héros, c'est le géant ou le dragon, mais ce n'est que du menu fretin. Ce sont des créatures qui ne triomphèrent d'aucun héros ou presque.
On pourra leur proposer d'autre héros qui sont donc à leur niveau. Ces héros peuvent être de simple "vilain" comme Méléagant, Antée ou le Joker. On n'a toujours pas vraiment un adversaire qui en vaille le coup. Il faut lui rajouter une motivation, une origine extraordinaire, un destin tragique. Il suffit en fait d'en faire un héros. Le seul adversaire vraiment digne du héros c'est un autre héros. Et là on a de la matière : les plus grands héros arthuriens ne sont ils pas Gauvain et Lancelot, et le second est tué par le premier. La guerre de Troie est vrai carnage. Seigfreid est tué par Haagen.
Arthur par Mordred.

Eh, tu triches Modred c'est un méchant
ah bon, je dirais pas plus qu'Haagen tuant Seigfried de dos après l'avoir amené dans un piège. Pourtant Haagen après être passé pour un "méchant" est le héros de la troisième partie de la chanson des Nibbelungen. Le personnage sur lequel on se concentre est le héros. C'est parce qu'il occupe la place principal de l'intrigue qu'il est le héros. Dans l'Illiade, le plus grand héros est censé être Hector, mais on se souvient de lui surtout parce qu'il a tué Patrocle, le bien-aimé d'Achille.

"Bien aimé", tu veux dire qu'Achille était homosexuel ? on peut jouer des amours homosexuelles dans Gothlied ?
Euh ...
Achille était grec. Gothlied se passe en Allemagne, l'homosexualité n'était pas la norme. Par contre pour le héros on parle beaucoup d'amour. Premièrement amour pour une femme, mais aussi d'amitié très forte entre héros. De là à voir des histoire de cul entre beaux et jeunes chevaliers, je laisse ça à d'autres, je sais qu'il y a de la matière

_______________________
Edition : modification du paragraphe sur l'adversaire du héros.

Sinon les questions sont les bienvenues
« Dernière édition: 05Août, 2008, 13:20:17 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
Modérateur
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 824



WWW
« Répondre #6 le: 05Août, 2008, 13:31:22 »

De toutes façons de histoires de cul, dans les légendes ils sont chastes
Euh, non, loin s'en faut. Bon d'accord, il n'y a pas de légendes érotiques. Mais les héros ne sont pas chastes, loin s'en faut. Il faut par exemple voir le nombre de héros ayant des enfants. L'amour est l'une des principales motivations, et le sexe en est l'aboutissement, ce n'est  explicite mais il y a des sous entendu. Quand Brunehilde se refuse à Gunther, c'est explicite ce que veut Gunther, et après une fois Brunehilde vaincu, on ne nous explique pas exactement ce qu'il fait mais je vous laisse imaginer.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Glorfindel
Invité
« Répondre #7 le: 25Août, 2008, 21:48:51 »

Juste une remarque: dans le cycle, c'est généralement Ermenrich (c'est à dire Ermanaric) qui est  dépeint comme l'empereur de Rome, et non Odoacre. Ce qui est historiquement faux, mais bon, le cycle est de toute façon légendaire et plein d'anachronismes: il fait se croiser Théodoric le Grand/Dietrich, Attila/Etzel, Ermanaric/Ermenrich, Gundicar/Gunther, Vidigoïa/Witege (historiquement un guerrier Sarmate), etc...
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: