Les Salons de la Cour

03Juillet, 2022, 11:32:18
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: CR "le Puits aux ossements"  (Lu 266 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
Uodano
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 25


« le: 31Mai, 2022, 22:23:41 »

Bonsoir,

Petit compte-rendu d'une partie d'initiation pour Würm, avec trois joueurs confirmés et un joueur novice.
On a testé le "Puits au Ossements", du livre de base.

Ils ont incarné des Hommes-Ours.
Création de persos en commun, où ils se sont concertés pour créer un groupe homogène.
Nous avions donc:

- Silworn, Un guerrier avec les Forces de l'Ours, du Lion, du Bouquetin et de la Panthère. Il est Borgne.
- Xaorn, Un éclaireur avec les Forces de l'Ours, du Loup et de la Fouine.
- Rumorok, un homme-femme avec les Forces du Coeur de glace, de la Loutre et du Bièvre. C'est la personne qui soigne.
- Salojay, une Femme-homme avec les Forces du Coeur de glace, du Merle et du Rhinocéros.

On crée leur clan et j'en profite pour préparer le scénario avec la description du rituel du puits aux ossements et de l'enfantement des femmes par les ancêtres.
J'explique les règles et surtout le monde. C'est important qu'ils comprennent que l'humain n'est pas au sommet de la chaine alimentaire, que le monde est empli d'esprits et que le Vivant est respecté et non vu comme une ressource et un objet.

Lors de la présentation des persos, je propose qu'un joueur dise ce qu'il sait de la personne à sa droite. Que ce soit des rumeurs, un point de vue, une relation... C'est une manière de créer des liens dans un groupe car une partie de notre perso est créer par un autre joueur.

Puis on commence in média res.

Les PJ accompagnent leur grand-mère aux puits aux ossements ainsi que la soeur d'un PJ, enceinte, pour qu'elle enfante d'un ancêtre. Cela fait une journée et demi qu'ils marchent dans les montagnes.

I. la chasse
Avant d'arriver aux puits aux ossements, ils leur faut chasser pour avoir des offrandes pour les ancêtres. Les PJ choisissent l'ours brun comme proie.
la grand mère et la soeur enceinte restent caché.
Le groupe entame un rituel pour chasser l'ours.
L'éclaireur s'enfonce dans une forêt de conifère et repère les traces de l'Ours. pendant ce temps, Rumorok construit un piège, aidé de Silworn. Piège consistant à faire tomber de lourds rocher sur leur proie.

Puis L'éclaireur, le guerrier et le chaman entament leur traque. Si l'éclaireur et le guerrier se déplacent en silence pour contourner l'ours et se mettent en position pour le pousser vers le piège, le chaman se fait repérer.
Il n'ose plus bouger, caché derrière un arbre, se retenant de respirer. L'ours renifle son odeur et s'approche se sa cachette.
À ce moment, le guerrier intervient. il pousse un terrible cris qui effraie l'ours et les autres animaux de la forêt. Même Rumorok, rester proche du piège l'entend et en est inquiété.

Rumorok entend le sol trembler et voit l'ours arriver vers elle, terrifié. Le piège de déclenche et les rochers tombent sur l'ours.
A ce moment, les autres chasseurs arrivent et attaquent l'ours.

Le combat est rapide car les esprits sont avec eux. L'ours est mis à mort avec dignité et une cérémonie est pratiqué en son honneur.
Une hutte est construite pour fumer la viande.

Durant ce temps, le chaman, grâce au don de son sang, entre en communion avec l'esprit de l'ours. Il a une vision de leur grand-mère, la tête en sang. Il s’ éveil de sa communion et se précipite vers le lieu où se trouvent les femmes, suivis par les autres.

Sur les lieux, seule se trouve leur grand mère, blessée à la tête. Rumorok la soigne.
L'éclaireur trouve les traces de deux personnes.

Une fois prêt, le groupe suit les traces, le guerrier portant la grand-mère.

II.  La grotte
Sur le versant opposé de leur position se trouvent des grottes dans une falaise. Trois grottes en hauteur et une en contrebas. Un torrent au fond du vallon.
Les PJ observent et finissent par remarquer une silhouette que la grand-mère reconnait comme étant un Homme-bison. S'ensuit une discussion pour savoir quoi faire.

La grand -mère leur annonce qu'il leur faudra l'aide des ancêtres pour lutter contre les hommes-bison. Et cette aide doit se passer devant le puits aux ancêtres. La grand-mère raconte aussi l'histoire d'un biface magique, caché au fond du puits.

Le groupe parvient à la grotte du bas, en traversant le torrent en toute discrétion.

Devant le puits aux ossements, c'est le guerrier qui est choisit pour descendre. Un rituel pour les ancêtre est pratiqué au préalable, remplissant leur manne.

Au fond du puits, le guerrier ne fait pas le fier devant le parterre d'ossements. Il finit par trouver le biface et remonte.

III. Les Hommes-bisons
Le groupe monte un plan pour affronter les hommes-bisons; Certains veulent le faire de manière pacifiste, d'autres veulent la violence.
Un compromis est trouvé : le chaman va se poster sur un rocher, jouant de la flûte pour attirer l'attention des hommes-bisons. Il verra leur réaction et le groupe pourra agir en conséquence. Durant ce temps, l'autre partie du groupe montera par une cheminé, trouvé au fond de la grotte du bas et remontant vers les grottes du haut.

Le chaman entame son air de flûte et rapidement les deux hommes-bison apparaissent. Ils beuglent et s'agitent. Le plus grand lance une sagaie vers le chaman, le ratant de peu, puis le plus petit se précipite pour descendre. Heureusement, il doit faire un long tour.

Durant ce temps, les autres entrent en scène.
L'éclaireur lance une sagaie vers l'homme-bison qui reste. Il le touche à la jambe. Puis il en lance une autre, qui fait aussi mouche.
Le guerrier se précipite avec le biface rouge emmanché comme une hache. Il frappe très fort. Vraiment. Et en pleine tête.
L'homme-bison recule, titube, il est proche du précipice.
Et voilà Rumorok qui, galvanisé par la peur et l'euphorie guerrière, qui le pousse. L'homme bison, tombe d'une dizaine de mètres et se brise le dos. Il meurt rapidement.

L'autre Homme-bison arrive à ce moment là et remarque le corps de son compagnon. Il s'arrête et hurle de le nom de son compagnon en ce précipitant vers lui.

Le chaman est témoin de la douleur de cet homme-bison devant la mort de son compagnon. D'ailleurs, il s'aperçoit que ce ne sont pas des hommes-bisons mais de simple hommes-ours.

Le groupe découvre leur soeur. Heureusement, elle n'a pas été violenté. Elle leur explique que ce ne sont pas des hommes-bison mais des hommes-ours d'un clan de leur tribu qui ont été banni suite à un double meurtre.

Une discussion s'en suit pour savoir que faire du mort.
Finalement, il est décidé de l’enterrer à la manière des hommes. Mais sont frère reste banni et doit partir. C e qu'il fait, en ne jetant qu'un coup d'oeil en arrière.

IV. Le final
La grand mère reste au bord du gouffre, avec assez de rations pour quelques semaines. Elle se jettera dans le gouffre et deviendra une ancêtre.

La soeur, après une cérémonie approprié, est fécondé par un ancêtre.

Après un dernier adieu, le groupe laisse la grand-mère et le puits aux ossements.

Ils ramènent une grande hsitoire, une très belle peaux d'ours (qu'ils offrent à la soeur enceinte) et beaucoup de rations pour le clan.

Fin
[/b]


Bilan
Les joueurs se sont beaucoup plus à incarner leur persos et faire jouer les rituels et les cérémonies. La violence était toujours suivit par un rituel d’apaisement.
Le guerrier à eut de la chance aux D, ce qui a permit d'écourter grandement les combats.

Cerise sur le gâteaux: c'était l'anniversaire du joueur de l'éclaireur et je lui ai offert le jeu !

C'était une très bonne partie d'initiation.

Vive Würm
Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: