Les Salons de la Cour

18Avril, 2021, 00:51:53
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Disco Elysium  (Lu 41 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 298

alias Dougal / Gunther Goldberg


« le: 07Avril, 2021, 21:52:50 »

Depuis plusieurs jours et nuits hypnotiques du mois d'août, je marine ce message.
A l'occasion de la sortie du jeu sur de nouvelles plateformes, je vous le livre, bien moins percutant que ce que je le voudrais probablement, mais j'essaye...

DISCO ELYSIUM, donc. Un jeu vidéo dispo sur PC, Mac et quelques consoles.
Un jeu indépendant, écrit et développé par des Estoniens, tiré d'un jeu de rôle papier.
Une expérience unique, à la fois dans le gameplay, le monde, les interactions proposées.

Ca commence dans le noir complet, et votre cerveau reptilien vous parle. Et le dialogue commence.
Un dialogue qui ne cessera pas : le jeu, sous le prétexte d'une enquête foireuse d'un flic destroy dans un quartier deliquescent, vous propose de discuter avec toutes sortes de personnages incroyables, sur des sujets complexes, incroyables, insignifiants, métaphysiques...
Dire que l'écriture de ce jeu est riche est une insulte : c'est un feu d'artifice permanent, d'humour, d'absurde, de réflexion...

Quant à l'univers, il est complètement original : un poil steampunk, pas mal 70's, très moderne par ailleurs, ni dans la parodie ni dans l'hommage.

Tout est en anglais - un anglais de haut vol, avec beaucoup de français dans le texte, avec des sous-titres français.

L'essentiel est de l'enquête, avec quelques jets de compétences qui viennent s'intercaler dans les dialogues, c'est très fluide, et on a une feuille de perso très simple à faire évoluer. On voit le résultat des D6 qui s'additionne... Rien à voir avec ces RPG qui ont créé leur style de jeu, bien loin de l'essence du jdr sur table, amha. Disco Elysium apporte une liberté incroyable, le plaisir de construire la psyché de son personnage, de pénétrer et jauger ses pensées les plus intimes (oui, tout un mécanisme de jeu est consacré à cela).

Je m'arrête là ; sachez que je joue peu, faute de temps, et que je ne regrette aucune des heures passées sur ce jeu (80 !).

Si certains qui me lisent l'ont pratiqué, votre avis m'intéresse !
Quant aux autres, vous l'avez compris, on parle d'un chef d'œuvre - si vous ne jouez qu'une fois en 20 ans, c'est celui-ci qu'il vous faut.
(Enfin sauf Usher, il a des romans à terminer  )

Hop, une critique plus bavarde que moi :
https://fr.ign.com/disco-elysium-pc/47869/review/test-disco-elysium

Journalisée
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: