Les Salons de la Cour

07Juillet, 2020, 02:28:13
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 42 43 [44] 45 46 ... 130   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 311075 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 408


Tératologiste


« Répondre #645 le: 01Décembre, 2010, 11:59:23 »

Je détaille ce que j'en pense dans la discussion sur le futur jdr TENGA. Cette trilogie est vraiment excellente pour se plonger dans le Japon de 1600... Maintenant, c'est "Une matinée d'amour pur" de Yukio MISHIMA. On contenue dans le japonais...
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 418



« Répondre #646 le: 10Décembre, 2010, 10:46:37 »

Je viens de terminer la trilogie des Lames du Cardinal, de Pierre Pevel.
J'ai vraiment bcp aimé : le style est vif et emporté, très accrocheur avec des morceaux de contexte d'époque glissés sans que cela nuise à l'immersion (au contraire, les détails sur le Paris de l'époque sont un modèle du genre). C'est du chouette cape & épée avec tous les ingrédients du genre : duels, poursuites, intrigues, complots, personnages historiques et fictifs qui se croisent, etc. L'ajout de l'ingrédient fantasy amène un petit dépaysement et offre un métaplot intéressant (bien que trop vite expédié à la fin du tome 3 - ça sent la suite).
Bref je conseille ! 
Journalisée

SgtPerry
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 589



WWW
« Répondre #647 le: 10Décembre, 2010, 11:01:29 »

Oui j'ai bien aimé toute la description du Paris du XVIIe également. La fantasy est présente mais pas étouffante.
Journalisée
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 685



WWW
« Répondre #648 le: 10Décembre, 2010, 19:30:22 »

Je viens de finir « le Hussard sur le toit » de Jean Giono qu'avait conseillé ou tout au moins cité Usher quand il parlait si ma mémoire est bonne des sources d'inspirations stylistiques pour écrire « Gagner la guerre ».

Ça m'a fait un peut étrange car j'ai entendu parler de l'actuelle épidémie de choléra peut de temps après avoir commencé le livre.
J'ai beaucoup apprécier cette lecture, le style est fluide et les descriptions ont une grande puissance évocatrice.
Sans que l'auteur ne parle de démon, d'esprit malin ou de quoi que se soit de cet ordre, la façon dont il décrit les manifestations de l'épidémie lui confère pratiquement une vie propre.

À part ça, un point m'a interpellé, on suit les pérégrinations d'un homme, il rencontre une femme qui lui vient en aide le temps d'une soirée puis suivent des chemins différent jusqu'à se retrouver quelques mois plus tard.
À partir de ce moment, ils font route ensemble (en tout bien tout honneur^^) jusque à la fin du roman mais ce n'est qu'au bout de plusieurs semaines de marches et une bonne centaine de page que la jeune femme dit quelque chose comme ceci:
-Au fait comment vous appelez vous? Moi je m'appelle...

De nos jours dire son nom est la première chose que l'on fait quand on rencontre une nouvelle personne et cela se passe ainsi dans tout les romans historiques que j'ai lu... mais du coup je me dit que c'est peut être totalement anachronique comme usage.


Voilà pour ce qui est de mes réflexions sur ce roman... à part ça j'ai lu quelques nouvelles de Lovecraft... C'est une bonne découverte mais je n'ai pas pour autant été envouté comme certains le sont par cet univers.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 482



« Répondre #649 le: 10Décembre, 2010, 22:25:58 »

Je t'avoue que je trouve moi aussi l'univers lovecraftien pas vraiment très intéressant. Par contre, l'écriture de Lovecraft est délicieuse à petite dose. J'ai par exemple adoré l'affaire charles dexter Ward, la seule lecture de ma vie qui aie vraiment entrainé chez moi des troubles du sommeil 
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 341


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #650 le: 11Décembre, 2010, 00:10:11 »

Je t'avoue que je trouve moi aussi l'univers lovecraftien pas vraiment très intéressant. Par contre, l'écriture de Lovecraft est délicieuse à petite dose. J'ai par exemple adoré l'affaire charles dexter Ward, la seule lecture de ma vie qui aie vraiment entrainé chez moi des troubles du sommeil 

Des rats dans les murs plus l'Appel de Cthulhu (la nouvelle) plus l'album d'Iron Maiden "Fear of the Dark" en boucle plus mon grand frère rentrant brusquement dans ma chambre = Une des plus belles peurs de ma vie alors que je découvrais Lovecraft à 17-18 ans. 

Sinon je suis en train de lire : "Les immortels, tome 2 : Les mages du Nil". Voici le résumé de l'éditeur pour le tome 1 :
"3200 avant Jésus-Christ à Sumer, à l'époque de l'invention de l'écriture. Deux frères - les mages Alad et Eneresh - reçoivent des dieux le don de l'immortalité. Croyant avoir éliminé Alad, Eneresh gravit les échelons du pouvoir jusqu'à devenir le personnage le plus puissant de Sumer, après le roi. Alors qu'il fomente un coup d'Etat avec l'aide de la fille du souverain, devenue sa maîtresse, Eneresh va devoir faire face à un adversaire inattendu : son frère. Ce dernier a été secouru par les seuls êtres qui échappent au contrôle des dieux : les esprits féeriques des pierres, de l'air ou de l'eau, qui lui ont enseigné une autre magie, et ont fait de lui leur champion pour la lutte dantesque qui s'engage... "

J'ai pris ça un peu en désespoir de cause dans la bibliothèque d'Annecy. Je n'arrivais pas à trouver un bouquin de fantasy qui me tente. Je suis très "fantasy historique" en ce moment et ça m'a comblé ! Ça se lit bien, c'est plutôt pas mal fait (le néophyte que je suis en histoire sumérienne & Egyptienne ne voit pas d'erreurs historiques flagrantes) et à part une certaine tendance à mettre en scène du sexe une fois tout les 20 pages (bon c'est pas porno non plus hein), l'auteur arrive bien à tenir en haleine ses lecteurs. Dans le premier tome : Alad et Eneresh s'affronte à Sumer autour de Sargon. Dans le 2e c'est en Egypte que la bataille se livre avec le culte de Bastet en guest star !

Je recommande ces deux bouquins, surtout qu'ils sont sortis en poche aux dernières news. 

Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 341


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #651 le: 28Décembre, 2010, 20:11:16 »

Je viens de finir "Va-t'en guerre" de T. Pratchett, cycle du disque monde. C'est très amusant et on a plaisir à retrouver les membres du Guet des Orfèvres. Sous couvert d'humour ça dénonce très bien l'absurde stupidité du nationalisme exacerbé et toutes ses conséquences. A part ça : pas mal de passages savoureux (chapeau au traducteur qui a bien mérité son prix pour l'ensemble de ses traductions du disque monde).

Je me suis fait offrir "Rois et Capitaines" et l'ait lu dans le train en grande partie. La motivation initiale était de lire la nouvelle d'Usher se passant dans le vieux royaume et ça tombe bien puisqu'elle ouvre le recueil. .  Montefellone m'a bien plu mais ce n'est pas ma préférée je dois avouer (ma réputation de lèche bottes va en souffrir hélas  :'( ). Je n'ai pas retrouvé le côté "renaissance fantasy" (te deumesque pourrait-on dire même) qui m'avait séduit dans les aventures de Buenvenuto et il manquait un petit quelque chose  pour que la sauce prenne vraiment. Le style habituel d'Usher était présent mais pas la dimension supplémentaire qu'avait les nouvelles présentes dans Janua Vera (comme la symbolique de la nouvelle éponyme, le côté "noir" de Buenvenuto, la drôlerie de jour de guigne ou encore l'émotion qu'on peut ressentir en lisant la vie de Suzelle). C'était bien mais sans plus en fait...

J'ai toutefois continué après M. et bien m'en a pris ! J'ai beaucoup apprécié "la damoiselle et le roitelet" (on aurait aimé que la vie de Jeanne d'Arc fut semblable),"Dans la main de l'Orage" commence bien mais finit un peu vite après avoir pris beaucoup de "temps" au début. "Sacre" était pas mal mais sans plus, "L'impassible armada" était original avec de bons retournements de situation et des personnages attachants : mais un peu trop étiré : "Le prince des Pucelles"' comporte quelques savoureuses reprises des contes de fées de notre enfance mais mixés avec une bonne dose d'humour noir (et c'est surtout ces éléments qui m'ont attirés plus que la nouvelle en elle même assez sombre) ; "La reine sans nom" est franchement bof (pourtant j'ai bien aimé les romans de Th. Day) ; "Serpent Bélier" : quelques bons passages mais pas transcendent (alors que je suis dans une période "fantasy historique" en ce moment) ; "Au coeur de l'Aaran" : ah là par contre j'ai lu la nouvelle d'une traite ! On suit les aventures des marins des sables avec passion et on tremble pour eux. Ma nouvelle préféré avec la suivante : "Au plus élevé trône du monde". Un petit gout qui rappelle "De cape et de crocs" avec une jolie pirouette venant relier la nouvelle à une énigme de l'histoire.

Je poursuivrais ma critique au fil de ma lecture.
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 656



« Répondre #652 le: 29Décembre, 2010, 15:59:51 »

Je suis en train de lire Les récits de la demi-brigade, de Giono. C'est éblouissant.
Journalisée
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 482



« Répondre #653 le: 31Décembre, 2010, 16:10:36 »

Sinon je suis en train de lire : "Les immortels, tome 2 : Les mages du Nil".

Comme d'habitude je suis les conseils de lecture de tonton Cuchu. J'ai lu le début du premier tome des immortels et ca démarre bien. J'aime beaucoup le fait que on commence à l'âge de bronze et les chapitres très courts. Même complètement crevé, il est possible de se lire un mini-chapitre avant de dormir.
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 685



WWW
« Répondre #654 le: 31Décembre, 2010, 19:28:41 »

Je viens d’achever la lecture d’Hérésie, premier tome de la trilogie  Aquasilva d’Anselm Audley.

C’est un roman médiéval fantastique teinté de SF  en cela que le monde présente des caractères de chacun de ces registres.
Médiévaux notamment par   le système féodal, l’armement léger (épées arbalètes)
Fantastique par la présence de magie (rare et pourtant omniprésente).
SF par certaine technologies (sous-marins équipés de canons éthéréens )

L’ensemble demeure pourtant fort cohérant  et c'est un univers que je pourrais avoir plaisir à arpenter en JDR du fait de sa richesse et de son potentiel imaginatif.


L’intrigue et l’aventure présenté est passionnante même si certaines ficelles sont assez grosses pour être détectées de loin.

Enfin, l’âge de l’écrivain qui se fait oublier partout ailleurs transparait lors de certains dialogues.
Car l’auteur n’a que 16ans quand il écrit ce livre ce qui est très surprenant au vu de la qualité du roman et du thème qu'il aborde : la lute d’une minorité jugée hérétique face à la toute puissance d’un clergé intolérant et bien évidemment intransigeant.
Cette lute est mise en seine sans se limiter aux stéréotype du genre et avec une certaine sensibilité.

A suivre Inquisition et Bûcher.


Bonne lecture que je conseille si vous cherchez un roman qui sort un peu des décors habituels.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
pangloss
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 89



« Répondre #655 le: 02Janvier, 2011, 22:44:31 »

Je suis entrain de lire Je, françois Villon de Jean Teulé, qui m'endormait tranquillement, sauf depuis l'arrivée des Coquillards,cette bande d'écorcheurs. Et je n'en reviens pas des actes que Villon a été capable de commettre pour rejoindre ces gars. L'auteur s'est-il bien documenté ou est-ce du fantasme gore ? Car je reste sans voix devant la cruauté de ces parisiens du XVè siècle, de vrais moeurs de barbares.
Et l'heureuse surprise vient ensuite de l'apparition de la cour du Roi Réné.
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 341


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #656 le: 03Janvier, 2011, 14:30:11 »

Sinon je suis en train de lire : "Les immortels, tome 2 : Les mages du Nil".

Comme d'habitude je suis les conseils de lecture de tonton Cuchu. J'ai lu le début du premier tome des immortels et ca démarre bien. J'aime beaucoup le fait que on commence à l'âge de bronze et les chapitres très courts. Même complètement crevé, il est possible de se lire un mini-chapitre avant de dormir.

Le blog des corbeaux l'abat en vol et le piétine ensuite... Mais j'ai vraiment apprécié. Les personnages ne sont pas super fouillés mais je trouve la relation entre les deux frères bien décrites et c'est plaisant à lire.

Sinon j'ai fini "La saga d'Odr aux flèches". qui m'avait été conseillé par Glorf. Une bonne saga islandaises comme on les aiment avec plusieurs pointes d'originalité. J'aurais aimé plus de notes de bas de page du traducteur Regis Boyer mais comme c'est plutôt axé "grand public" on le comprend.

A noter pas mal de kenningar bons à reprendre dont trois que je vou livre  :
"Le thing du métal" : la bataille
"Le thing des broignes" : idem
"Le chien hurlant du bois" : le feu.

J'alterne avec l'Encyclopédie Chimérique, mais ça je vais aller en dire du mal dans la section idoine.
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 418



« Répondre #657 le: 03Janvier, 2011, 18:56:04 »

Allez, j'attaque les Chroniques des Féals !

Après des congés riches en lecture :
- Le Maître des Dragons de Fabrice Colin : excellent roman jeunesse, la "suite" d'Old Haven. Souvent, on dit d'un livre qu'on dirait une partie de JdR de façon péjorative : pour signifier que c'est artificiel, qu'on entend rouler les dés, que les protagonistes ont autant d'épaisseur qu'un PJ moyen... Avec Colin, j'ai envie de dire qu'on dirait une partie de JdR : mais une super partie de JdR, une sorte d'idéal. Avec du vrai dépaysement, de l'aventure, des décors fabuleux, de l'exotisme, des PNJ hauts en couleur, etc. Ce mec devait être un sacré MJ dans sa jeunesse.
- Aucune étoile aussi lointaine de Serge Lehman : bon ben i am Lehman's bitch en fait. De la super SF, du genre qui me faisait rêver aux espaces infinis qd j'étais ado. Un sacré sense of wonder, une écriture fine et intelligente, de la mythologie spatiale...
- Le Temple du Dragon : un roman jeunesse se passant dans une sorte de Chine médiévale. Médiocre, je n'ai pas aimé.
- Les Compagnons de l'Ombre tome 1 : des nouvelles pastiches reprenant les héros de la littérature feuilletonesque de l'entre-deux-guerres. C'est 100% inspi pour la Brigade, et c'est super sympa à lire.
Journalisée

killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 482



« Répondre #658 le: 04Janvier, 2011, 11:29:42 »

Allez, j'attaque les Chroniques des Féals !

J'avais bien aimé ca. Je suis pas fanboy de Gaborit, mais je n'ai jamais remarqué les méchantes critiques qu'on lui fait en le lisant. Pour moi c'est plaisant à lire et interessant. Je conseille, même si c'est certainement pas de la Grande Littérature... Et puis j'adore les néologismes...
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Marcellus Lesendar
Invité
« Répondre #659 le: 04Janvier, 2011, 21:05:15 »

Allez, j'attaque les Chroniques des Féals !

J'avais bien aimé ca. Je suis pas fanboy de Gaborit, mais je n'ai jamais remarqué les méchantes critiques qu'on lui fait en le lisant. Pour moi c'est plaisant à lire et interessant. Je conseille, même si c'est certainement pas de la Grande Littérature... Et puis j'adore les néologismes...

Moi j'avais trouvé que le thème était intéressant, que les idées proposées étaient porteuses, mais que le traitement était plus que décevant.
On s'attend sans cesse à des choses "grandioses" mais finalement ça tombe à plat. Dès la fin du second tome j'avais voulu laisser tomber, mais m'était accroché pour continuer.
J'avais trouvé le  style de Gaborit trop fade et trop académique dans ces livres. Comme s'il avait voulu écrire un livre et non pas raconter une histoire. Comme si la forme des phrases importait plus que le contenu... Le style est vraiment peu entraînant et dynamique (malgré un découpage des chapitres qui permette de ne pas décrocher trop vite, en développant en parallèle les histoires de différents groupes).

A mon goût, c'était nettement moins bon que les Crépusculaires.

M'enfin, j'suis pas bon public pour la fantasy en général
Journalisée
Pages: 1 ... 42 43 [44] 45 46 ... 130   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: