Les Salons de la Cour

14Juillet, 2020, 23:44:26
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 40 41 [42] 43 44 ... 130   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 316240 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 345


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #615 le: 18Septembre, 2010, 22:14:05 »


cependant il me semble bien que cette théorie fait partie d'un livre mais impossible de remettre la main dessus, si quelqu'un voit du quel je parle, je suis intéressée!

Je pense qu'il s'agit de 1421, l'année où la Chine a découvert l'Amérique, de Gavin Menzies, éditions Intervalles, 2007 (pour la traduction française). Ca reste à conforter, mais il semble qu'il y ait des indices archéologiques troublants qui confirment cette hypothèse, comme la découverte d'épaves de jonques sur les côtes californiennes, si mes souvenirs sont bons…

Tiens fait amusant, Poul Anderson traite de cet épisode dans un de ses bouquins de la Patrouille du temps. L'Agent Manse Everard doit empêcher les mongols alors maitres de la Chine de conquérir l'Amérique. Il a avec lui un agent amérindien qui postule le résultat de la conquête mongole, les tribus indiennes aurait largement gagnés au change !
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Riddle
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 25


« Répondre #616 le: 19Septembre, 2010, 08:26:18 »

ouah! merci!
Journalisée
Kazanoff
Sans Repos
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 820



« Répondre #617 le: 19Septembre, 2010, 14:08:11 »

Tiens d'ailleurs, tant qu'on y est :

je me souviens d'une critique (très positive d'ailleurs) à la parution d'un bouquin dans la même lignée, qui s'intéresse à ce qui se passe dans toutes les régions du monde à une année donnée.

Problème, je ne me souviens ni du titre, ni de l'auteur, ni de l'année en question... évidemment pour le retrouver c'est un peu coton.

Quelqu'un voit de quoi je parle?
Journalisée

So Carter tried to do as others did, and pretended that the common events and emotions of earthly minds were more important than the fantasies of rare and delicate souls.
H.P. Lovecraft, The Silver Key
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 418



« Répondre #618 le: 19Septembre, 2010, 14:17:33 »

Ce qui aurait été intéressant aussi, dans le cadre d'une uchronie, c'est de se rappeler que Zheng He était musulman.
Journalisée

Caracalla
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 106


Morat


WWW
« Répondre #619 le: 19Septembre, 2010, 15:15:37 »

Citation
je me souviens d'une critique (très positive d'ailleurs) à la parution d'un bouquin dans la même lignée, qui s'intéresse à ce qui se passe dans toutes les régions du monde à une année donnée.

Histoire du monde au XVe siècle, ss dir. de Patrick Boucheron, Fayard, 2009 peut être ?
Livre génial mais ... cher (85€) 
Journalisée

Riddle
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 25


« Répondre #620 le: 19Septembre, 2010, 16:28:35 »

Ce qui aurait été intéressant aussi, dans le cadre d'une uchronie, c'est de se rappeler que Zheng He était musulman.
et eunuque...
Journalisée
Alias
Flying Miaou
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 545



WWW
« Répondre #621 le: 20Septembre, 2010, 11:07:14 »

Je suis en train de terminer le premier tome de "Et si la France avait continué la guerre?", un des plus gros travaux en matière d'uchronie "réaliste" réalisée par une équipe autour de Jacques Sapir, Loic Mahé et Frank Stora (nom qui devrait dire quelque chose aux très anciens lecteurs de Casus Belli).

Le postulat de départ est que, le 15 juin 1940, la France refuse l'armistice et décide de continuer la guerre depuis l'Afrique du nord. Le premier tome couvre l'année 1940 (enfin, à partior de début juin), aux éditions Taillandier.

On peut suivre les débats et la construction de l'uchronie sur leur site www.1940lafrancecontinue.org
Journalisée

Stéphane "Alias" Gallay, Auteur Mégalomane de Tigres Volants (www.tigres-volants.org)
Blog à Part: troisième époque
Kazanoff
Sans Repos
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 820



« Répondre #622 le: 20Septembre, 2010, 16:02:39 »

Citation
je me souviens d'une critique (très positive d'ailleurs) à la parution d'un bouquin dans la même lignée, qui s'intéresse à ce qui se passe dans toutes les régions du monde à une année donnée.

Histoire du monde au XVe siècle, ss dir. de Patrick Boucheron, Fayard, 2009 peut être ?
Livre génial mais ... cher (85€) 

C'est bien ça! J'étais pas près de le retrouver en effet.
Je vais le faire commander par la biblio de ma fac 
Merci!
Journalisée

So Carter tried to do as others did, and pretended that the common events and emotions of earthly minds were more important than the fantasies of rare and delicate souls.
H.P. Lovecraft, The Silver Key
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 021



WWW
« Répondre #623 le: 23Septembre, 2010, 00:43:50 »

En train de lire un livre au propos très intéressant : Guns, Germs and Steel, de Jared Diamond (je ne sais pas s'il existe une traduction française).

De l'inégalité parmi les sociétés
, chez Gallimard je crois.
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #624 le: 23Septembre, 2010, 17:38:28 »

En train de lire un livre au propos très intéressant : Guns, Germs and Steel, de Jared Diamond (je ne sais pas s'il existe une traduction française).

De l'inégalité parmi les sociétés
, chez Gallimard je crois.

C'est d'une telle évidence !     
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 408


Tératologiste


« Répondre #625 le: 23Septembre, 2010, 20:21:42 »

Olympos dan Simmons...
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 345


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #626 le: 24Septembre, 2010, 11:15:15 »

"Des horizons rouge sang" Tome 2 du cycle des "Salauds Gentilshommes." Pour ceux qui n'auraient pas lu mon message sur le premier tome "Les mensonges de Locke Lamora"  : le 1er tome raconte les aventures des salauds gentilshommes, bande d'arnaqueurs/monte en l'air dans la cité de Camorr (qui a un petit goût de renaissance italienne sans la poudre à canon.) Le ton est léger, les personnages plus que sympathiques et il y a quelques répliques qui sont furieusement drôles.

Après une fin plutôt tragique du 1er tome, la bande veut maintenant piller les réserves d'une maison de jeu connue pour l'inviolabilité de ses coffres. Sauf qu'ils vont devoir s'improviser marin et pirates... Le 1er tome était urbain et faisait une très bonne inspiration pour Nightprowler, celui-ci est marin et peut inspirer les MJ voulant mettre en scène des pirates dans un monde low- fantasy. A noter, pour les puristes, que l'auteur a pris des libertés avec les termes marins et s'en excuse à la fin du bouquin !

A vrai dire si j’ai pris plaisir à retrouver les personnages et à suivre leurs pérégrinations ainsi que leurs plans géniaux (certains sont franchement bien trouvés), j’ai été un peu déçu. Je m’étais vraiment enthousiasmé pour « les mensonges... » et là j’ai bien aimé ce 2e tome, mais sans plus ni moins. Peut être du fait que les récits de pirates abondent alors que des récits de truands en milieu urbain sont plus rares ? Ou alors le récit se concentre sur les deux personnages encore présents et les interactions entre la bande sont beaucoup plus réduites ce qui est moins savoureux ?

Toujours est-il que je suis quand même arrivé en retard au boulot pour finir les 10 dernières pages... Ce qui est bon signe. Donc je conseille le livre pour un bon moment et pour découvrir des personnages haut en couleurs, dont certains qui feraient des très bon méchants pour vos campagnes. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 485



WWW
« Répondre #627 le: 11Octobre, 2010, 07:31:48 »

Je suis en train de terminer Les Chuchoteurs. Vivre et survivre sous Staline d'Orlando Figes. Contrairement à ce que le titre pourrait laisser penser, il ne s'agit pas des aventures des confrères de Benvenuto en URSS 
Ce livre ambitieux décrit la vie quotidienne sous Staline, souvent dans ce qu'elle a de plus tragique (la campagne antikoulak, les purges, les disparitions, l'exil intérieur, le goulag, la guerre...) mais aussi dans sa froide banalité : la bureaucratie, le Komsomol (l'organisation de jeunesse communiste), la vie en appartement communautaire, la méfiance généralisée, etc. C'est un des points forts du livre, la façon dont l'auteur parvient à retranscrire la vie intérieure et la psychologie de ses sujets, et, par-delà, l'ambiance générale de différents moments du règne de Staline (outre des sources classiques, il a aussi eu recours à beaucoup d'entretiens.)
Avec beaucoup d'humanité, l'auteur décrit les vies de différents individus et familles, qui connaissent la chute ou l'ascension (souvent, on s'en doute, au prix de maintes compromissions), dont l'écrivain Constantin Simonov, qui devint un des favoris du régime. Certaines anecdotes font carrément froid dans le dos, d'autres forcent l'admiration ou redonnent espoir en l'homme.
Journalisée

tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 408


Tératologiste


« Répondre #628 le: 11Octobre, 2010, 08:46:46 »

Et maintenant, Cher Amour de Bernard Giraudeau...
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 345


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #629 le: 11Octobre, 2010, 12:32:09 »

Le cycle de Rigante par David Gemmel. J'ai zappé le tome 2 non dispo en bibliothèque mais j'ai dévoré le Tome 1 et 3, tandis que le 4 est en cours de lecture.

Ce cycle s'inspire très fortement de l'histoire des peuples "celtes" insulaires. Les Rigantes ayant des aspects irlando-bretanno-écossais. Le premier et 2e tome se passent dans l'équivalent du 1er siècle de notre ère tandis que le 3e-4e sont plus 16-17e siècle.

Les romans se lisent bien et changent agréablement des aventures de Druss, même si les personnages ne sont pas des plus fouillés, on vibre avec eux au cours de leur espoirs et désillusions. Un bon roman fantasy en somme et qui m'inspire bien pour YP.

-----------
Le royaume de l'été : James A. Hetley

Je cite SF Mag :
Citation
Maureen Pierce est une jeune femme de 28 ans au passé douloureux marqué par le viol. Un soir où, forcée par une panne de voiture, elle se voit déambuler dans les rues de Naskeag Falls suivie par un étrange personnage, Maureen va subir une agression hors normes. Bloquée par une extase magique, l’arme dont elle ne se sépare jamais ne parvient pas à terrasser l’étrange personnage spectral qui la suivait. Maureen ne verra son salut que grâce à l’intervention d’un certain Brian Albion qui aura tôt fait de faire disparaître un cadavre peu encombrant. C’est que Maureen a beau être une paumée dans notre monde, une perdante courageuse, elle est du sang bleu des rois dans un monde alternatif, le pays célébré par tant de plumes comme celle de Mallory, ou de Chretien de Troyes, le mythique monde Arthurien. Dans ce monde, reflet vivant des pages du Mabinogi, mais perverti par l’entropie, Maureen va s’acheminer vers une destinée sans pareille, une destinée qui n’a rien à voir avec les gestes héroïques de jadis. Là-bas, au Royaume de l’été, tout n’est plus que chaos, sang et larmes, et tout espoir est interdit. Les descendants de Merlin et Mordred ont plongé le monde dans un nouvel âge des ténèbres. Guérillas, fratries et rixes ont eu raison du fameux code de l’honneur célébré par les Chevaliers de la table ronde, et le monde médiéval est devenu une sorte de no man’s land percé de façon épars par le modernisme de notre époque.

J'ai trouvé ça chez mon dealer annecien et l'ai pris en me disant que ça ferait toujours quelque chose à lire en attendant le train ! Eh bien j'ai été agréablement surpris. Ca se tient pas mal et, pour l'instant, l'auteur ne fait pas n'importe quoi avec les légendes celtes ou ne part pas dans des délires digne du néo-druidisme. En plus c'est bien écrit. A lire ! 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Pages: 1 ... 40 41 [42] 43 44 ... 130   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: