Les Salons de la Cour

03Juillet, 2020, 00:54:27
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 32 33 [34] 35 36 ... 130   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 310375 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #495 le: 09Février, 2010, 16:23:41 »

Tu ne le regretteras pas, et tu verras que toi aussi, tu voudras pour ton prochain perso la même épée que celle du noble irlandais du dessin de Lucas de Heere. 

Comment ça, j'essaie de compenser pour quelque chose ?

Aarrr ! Commandé sur Amazon, va arriver d'ici 2-3 jours !! Can't Wait ! (tiens pendant que je te tiens : dis-moi si tu as ressenti la même chose que moi sur le bouquin de Guyonvarc'h ? Cf mon message précédent que j'ai copieusement édité !)
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Glorfindel
Invité
« Répondre #496 le: 09Février, 2010, 16:34:37 »

Oui, je contresigne ce que tu as écrit. ça fait un moment que j'ai lu Les Druides, mais c'est bien le souvenir que j'en garde. Par contre, comme je l'écrivais plus haut, alors qu'il me semble que Guyonvarc'h soutient mordicus que les Celtes ne croyaient pas en la réincarnation, Sterckx soutient le contraire, sources à l'appui, et il a un dossier tellement béton sur le sujet que je serais assez enclin à le croire. Bien sûr, les druides n'ayant eux-mêmes pas laissé de textes derrière eux, on en est réduits aux conjectures. On ne saura jamais avec certitude. C'est un brin frustrant, quand on y pense.
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #497 le: 09Février, 2010, 16:50:15 »

Bien sûr, les druides n'ayant eux-mêmes pas laissé de textes derrière eux, on en est réduits aux conjectures. On ne saura jamais avec certitude. C'est un brin frustrant, quand on y pense.

Il faut voir le bon côté des choses : l'absence de sources écrites permet aux mystiques à la petite semaine de pleurer toutes les larmes de leur corps sur la sagesse perdue des druides et de la peupler de leurs fantasmes, sans compter qu'elle permet aux historiens de se déchirer sur des hypothèses forcément peu étayées et des conjectures fumeuses. Une joie sans cesse renouvelée, en somme.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #498 le: 09Février, 2010, 18:32:15 »

J'ai été récemment déçu par "20 000 Lieues sous les Mers", dans lequel je ne retrouvais pas l'émerveillement que j'avais ressenti enfant. Peut-être que les fonds sous-marins sont devenus communs, ou peut-être que ma capacité d'émerveillement s'est tout simplement émoussée (à cause de l'omniprésence de la fantasy dans les B.Ds, les romans, les films ?), ou peut-être que j'étais fatigué par les trop nombreux paragraphes où Jule Verne semble décrire l'étal du poissonier du coin, en citant à longueur de lignes les poissons, espèces, ensembles et sous-ensembles de tout ce que les personnages voient par le hublot.

Là, j'ai terminé "L'Etoile du Sud". Je n'avais pas lu ce lire dans ma jeunesse et j'ai bien aimé.

Certes, c'est marqué par l'époque où ça a été écrit. Les noirs sont appelés "nègres", leur statut est inférieur à celui des blancs et c'est normal ; on chasse les éléphants juste pour leurs défenses, et c'est normal aussi.
Ensuite, cela dégouline de bons sentiments, les héros sont presque tous des paladins en puissance et les mauvais sont d'horribles crapules.

Mis à part ces éléments, le livre respire l'aventure dans des endroits réels (l'Afrique du Sud), mais pour beaucoup inconnus (probablement inconnus de l'auteur lui-même, puisque certains personnages y chassent (et trouvent !) des tigres).

Ca se lit vite, dans un langage soutenu, et cela dépayse.
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #499 le: 09Février, 2010, 18:48:14 »

J'ai été récemment déçu par "20 000 Lieues sous les Mers", dans lequel je ne retrouvais pas l'émerveillement que j'avais ressenti enfant. Peut-être que les fonds sous-marins sont devenus communs, ou peut-être que ma capacité d'émerveillement s'est tout simplement émoussée (à cause de l'omniprésence de la fantasy dans les B.Ds, les romans, les films ?), ou peut-être que j'étais fatigué par les trop nombreux paragraphes où Jule Verne semble décrire l'étal du poissonier du coin, en citant à longueur de lignes les poissons, espèces, ensembles et sous-ensembles de tout ce que les personnages voient par le hublot.

Ah ça Jules Verne quand je lisais je sautais certains passages fort intéressant sans doute à son époque mais qui maintenant sont un peu assommants...
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #500 le: 12Février, 2010, 12:49:21 »

Tu ne le regretteras pas, et tu verras que toi aussi, tu voudras pour ton prochain perso la même épée que celle du noble irlandais du dessin de Lucas de Heere. 

Comment ça, j'essaie de compenser pour quelque chose ?

Aarrr ! Commandé sur Amazon, va arriver d'ici 2-3 jours !! Can't Wait ! (tiens pendant que je te tiens : dis-moi si tu as ressenti la même chose que moi sur le bouquin de Guyonvarc'h ? Cf mon message précédent que j'ai copieusement édité !)

Commencé hier soir (merci mes insomnies régulières) ! C'est de la boule à facettes !  Excellentissime : clair, concis, précis, sans attaques personnelles ni opinion balancées péremptoirement à la Guyonvarc'h... J'ai qu'une hâte c'est de le continuer. Je sens que je vais encore noircir du papier moi ! 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Glorfindel
Invité
« Répondre #501 le: 15Février, 2010, 12:52:07 »

Heureux que ça te plaise. Pour ma part, je viens de recevoir Ilya Mouromets : Et autres héros de la Russie ancienne , traduit par Viktoriya et Patrice Lajoye, chez Anacharsis.

Citation
Les bylines, chants épiques de Russie d'origine immémoriale, proscrites par les autorités, ont été préservées dans les confins septentrionaux de l'Empire. Des siècles durant, les bogatyrs, héros aux pouvoirs surhumains apparentés aux puissances primordiales, ont été glorifiés dans le monde rude des exilés, des cosaques et des colons. Le champion Ilya Mouromets, Mikoula le laboureur, incarnation masculine de la terre paysanne, Volga, sorcier et magicien capable de métamorphoses, ou Svyatogor le " Saint Mont " arpentent les immensités sauvages. Eprouvant leur bravoure face aux féroces Tatars ou à des brigands monstrueux, ils bravent volontiers Vladimir le " Soleil de Kiev ", leur prince pusillanime et injuste, et composent comme un reflet magnifié de la Russie antique et populaire. Ces vigoureux poèmes chantent la soif de la liberté, les beautés fragiles de la nature et l'univers imaginaire des petites gens où Alexandre Pouchkine ira puiser l'inspiration de ses oeuvres fondatrices.


Je suis bien content d'être tombé sur ce titre sorti assez récemment. ça fait un fameux moment que je voulais en savoir plus sur cette mythologie populaire russe, et je rageais de ne rien trouver ou presque en français. Décidément, ce petit éditeur qu'est Anacharsis comble bien des lacunes. Je lui tire mon chapeau ! Je vous en dirai plus après avoir lu le livre.
Journalisée
Loris
Chair-Leg of Truth
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 698



« Répondre #502 le: 15Février, 2010, 13:12:06 »



Amusant ramassis d'anecdotes, mais le manque de références rend difficile à faire la part de la fiction (ou d'approfondir tel ou tel fait divers rigolo). J'ai plusieurs reproches à faire :
- les anecdotes intéressantes sont traitées en deux lignes au milieu de douzaines de pages de contexte historique néanmoins intéressant
- pas mal de flous sur certains passages
- le défaut de toutes les biographies : le personnage biographé est tel une araignée dans sa toile, au centre de tous les événements qui se sont produits de son vivant, cause et conséquence de chacun d'eux

Par contre, c'est amusant et le style très léger aide à lire ça rapidement.
Loris
Journalisée

"Bref, moi qui ait été élevé avec la fausse croyance que Tolkien avait écrit la bible de la fantasy, je découvre une fois de plus que c'est faux. Howard, Lovecraft et Lieber sont les vrais apôtres du genre. Ceux qui prétendent le contraire sont des hérétiques." ~ Cédric, de Hugin & Munin
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #503 le: 18Février, 2010, 19:36:18 »

Tu ne le regretteras pas, et tu verras que toi aussi, tu voudras pour ton prochain perso la même épée que celle du noble irlandais du dessin de Lucas de Heere. 

Comment ça, j'essaie de compenser pour quelque chose ?

Aarrr ! Commandé sur Amazon, va arriver d'ici 2-3 jours !! Can't Wait ! (tiens pendant que je te tiens : dis-moi si tu as ressenti la même chose que moi sur le bouquin de Guyonvarc'h ? Cf mon message précédent que j'ai copieusement édité !)

Commencé hier soir (merci mes insomnies régulières) ! C'est de la boule à facettes !  Excellentissime : clair, concis, précis, sans attaques personnelles ni opinion balancées péremptoirement à la Guyonvarc'h... J'ai qu'une hâte c'est de le continuer. Je sens que je vais encore noircir du papier moi ! 

Je le continue et je l'adore ! Ce type est ma nouvelle idole ! Il arrive à expliquer simplement les choses en qq lignes là ou Gugu met 3 chapitres... 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #504 le: 18Février, 2010, 21:09:39 »




« Cristal qui songe » de Theodore Sturgeon…

C’est de la SF vielle école (1950) comme je l’aime…

Une petite citation pour la route :

Citation de:  Theodore Sturgeon dans « Cristal qui songe »
« Leurs rêves ne sont pas des pensées, des ombres, des images, des sons, comme les nôtres.
Ils sont faits de chair, de sève, de bois, d'os et de sang. »

Pour faire simple il s’agit d’un livre qui suit l’évolution d’un gamin extraordinaire lié à des cristaux tout aussi peu ordinaires.
Il s’enfuit de chez lui vers neuf ans et est recueilli par des forains.

Ce livre parle de différence, de difformité et de phénomène… mais surtout de haine et d'amour en un mot, d’humanité.

Un  très bon moment de lecture.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 528



WWW
« Répondre #505 le: 18Février, 2010, 22:45:31 »



De Niro's game, de Rawi Hage.
Un roman noir, à la fois burlesque et tragique, dans Beyrouth ravagée par la guerre, dans les années 1980.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Inigo Montoya
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 211



« Répondre #506 le: 19Février, 2010, 17:36:57 »




« Cristal qui songe » de Theodore Sturgeon…

C’est de la SF vielle école (1950) comme je l’aime…

Une petite citation pour la route :

Citation de:  Theodore Sturgeon dans « Cristal qui songe »
« Leurs rêves ne sont pas des pensées, des ombres, des images, des sons, comme les nôtres.
Ils sont faits de chair, de sève, de bois, d'os et de sang. »

Pour faire simple il s’agit d’un livre qui suit l’évolution d’un gamin extraordinaire lié à des cristaux tout aussi peu ordinaires.
Il s’enfuit de chez lui vers neuf ans et est recueilli par des forains.

Ce livre parle de différence, de difformité et de phénomène… mais surtout de haine et d'amour en un mot, d’humanité.

Un  très bon moment de lecture.


J'ai un excellent souvenir de ce roman très attachant, que j'avais découvert dans les années 70.
Journalisée

Jé m'appelle Inigo Montoya. Tou a toué mon père?. Prépare-toi à mourir!
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #507 le: 19Février, 2010, 18:35:02 »

Heureux homme !!
Pour ma part je n’étais pas né en ses temps glorieux !!


(C'est ma compagne qui me l'a conseillé, sa mère a eu une très bonne influence littéraire sur elle...)

« Dernière édition: 19Février, 2010, 18:38:00 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Inigo Montoya
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 211



« Répondre #508 le: 20Février, 2010, 10:43:55 »

L'oeuvre de Theodore Sturgeon est passionnante. J'ai souvenir d'une de ses nouvelles, La soucoupe de solitude qui m'avait arraché des larmes...
« Dernière édition: 21Février, 2010, 01:44:58 par Inigo Montoya » Journalisée

Jé m'appelle Inigo Montoya. Tou a toué mon père?. Prépare-toi à mourir!
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #509 le: 20Février, 2010, 20:46:56 »

Je ne connais pas le reste de ses œuvres mais si j'ai l'occasion c'est certain que je ne laisserai pas passer le bouquin...

J’aime bien ce genre, juste un pas à coté de ce que nous considérons comme le réel et permettant d’avoir une vision critique sur l’humain.
En plus c’est de la SF qui ne vieilli pas…
Je veux dire par là que la SF qui s’appuis beaucoup sur les technologies extraordinaires risque toujours de se trouver dépassé par l’avancer technologique réel.
Là non.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Pages: 1 ... 32 33 [34] 35 36 ... 130   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: