Les Salons de la Cour

03Juillet, 2020, 00:52:07
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 28 29 [30] 31 32 ... 130   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 310373 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
Marcellus Lesendar
Invité
« Répondre #435 le: 05Octobre, 2009, 22:27:13 »

En ce moment je m'éclate en lisant le dernier tome du Traquemort de simon r. green. Cette série me faisait de l'oeil depuis des années, mais jamais j'n'ai osé m'y atteler tant je trouve ça cher pour ce que c'est. Des romans dignes des romans de gare en ce qui concerne le style de l'écrivain. Mais bon... C'est de la SF énorme! J'arrive pour le dernier tome et OUAH! La claque quoi. Les personnages sont tous des HEROS, pas de petits personnages principaux, mais de vrais héros connus de tous les êtres vivants de tous les univers. Ils se "baladent" de mondes en mondes, parlent de leurs actions passés, rencontre d'anciens ennemis ou amis, bref, c'est rigolo d'voir tout l'univers de l'auteur se retrouver dans ce tome.
C'est en commençant par ce dernier tome que j'suis sûr qu'j'lirai la série en entier.
C'est facile à lire, l'auteur se prend pas la tête et semble totalement décomplexé. Il va vous poser une scène qu'on attend grandiose pour la boucler en une ligne finalement.
Visuel, efficace, ça décontenance pile comme il faut...
Bref j'aime bien ce livre
Journalisée
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 417



« Répondre #436 le: 16Octobre, 2009, 10:23:29 »

J'ai fini Corsaires du Levant.
Alors que d'habitude, j'aime pas trop qd Alatriste quitte Madrid (le Soleil de Brega est réellement le livre que j'aime le moins de la série), là j'ai adoré de bout en bout (bien que n'y connaissant rien en navigation).
Déjà, c'est tjs aussi bien écrit et certaines phrases sont juste anthologiques (chapeau bas au traducteur qd même, on sent réellement l'espagnol derrière le français, mais dans le bon sens du terme). On apprend plein de trucs sur la méditerrannée à cette époque, c'est un sacré contexte. C'est également bourré d'action, et épique comme il faut ! Cf. la bataille finale, haletante, pleine de violence et d'héroïsme ordinaire (ah les Maltais qui se sacrifient pour la Religion...).
Mais j'ai aussi et surtt adoré l'évolution de la relation entre Alatriste et Inigo. Je pense qu'elle est réellement au coeur du récit, avec l'introduction du Maure Mogatace comme témoin neutre.
Vraiment prenant, dense et haletant. Je n'ai d'ailleurs pas pu fractionner ma lecture sur les 80 dernières pages, c'est dire !
Journalisée

Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 528



WWW
« Répondre #437 le: 16Octobre, 2009, 11:50:26 »

J'ai fini Corsaires du Levant.
Alors que d'habitude, j'aime pas trop qd Alatriste quitte Madrid (le Soleil de Brega est réellement le livre que j'aime le moins de la série), là j'ai adoré de bout en bout (bien que n'y connaissant rien en navigation).
C'est marrant, j'aurais pensé que ce roman pouvait être considéré comme trop spécialisé, trop confiné, dans sa deuxième partie, pour arriver à accrocher l'attention de lecteurs pas trop passionnés par les ambiances navales. Tes commentaires satisfaits m'amènent à réviser mon a priori.

Quand au Soleil de Breda, je comprends qu'il puisse déplaire ; pour ma part, je le perçois comme très différent des autres livres de la série, parce qu'il est plus noir, pris dans le froid et les brumes des Flandres, faites de longues attentes et de coups de main fulgurants. Alors, le fameux "soleil" qui se lève sur Breda, lors de la capitulation de la ville qui se soumet aux Espagnols, vient totalement en contrepoint du reste du livre. Pour l'Espagne, reprendre Breda aux Hollandais qui l'avaient arrachée aux Espagnols en 1590, était un enjeu capital.
Le tableau de Velazquez, "La reddition de Breda ou les lances", peint une demi-douzaine d'années après le siège, nous offre une scène quasiment courtoise, celle de la reddition honorable, qui ne reflète en rien la dureté du siège.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Marcellus Lesendar
Invité
« Répondre #438 le: 16Octobre, 2009, 12:09:18 »

J'ai jamais regardé la série Dexter, mais le thème m'attirait assez. Un flic tueur... Assez commun, mais les foules ont aimé. Bref, je m'achète le premier tome et trois jours plus tard, en sortant du travail et en attendant ma chérie dans l'obscurité d'une nuit Torcéenne, je l'ai fini, fébrile, le coeur en liesse. J'ai découvert un personnage pas géant (c'est pas un perso crédible à fond je trouve), et un style d'écriture facile (on est dans un roman facile à lire, aux images faciles, bref rien de bien compliqué, mais c'est ce qui permet de dévorer le livre), pourtant j'ai accroché à la trame (même si la fin est mauvaise je trouve). Tout du long j'pensais savoir ce qui allait se passer et finalement, j'aurais préféré avoir raison...
Pourtant... Je vais lire les deux autres tomes. J'ai aimé ce livre et j'ai envie de savoir ce qui va se passer ensuite.
Là où du Millenium m'ennuie mais où l'histoire me plaît, Dexter ne m'ennuie pas et l'histoire me plaît^^
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #439 le: 16Octobre, 2009, 16:46:20 »

J'ai terminé il y a deux jours 'L'Enfer de Matignon'.

Assez bof, je trouve.

Il y a bien une ou deux anecdotes qui indiquent comment parfois des décisions capitales sont prises entre deux couloirs (je pense à des accords sur la P.A.C.) ; ou d'autres qui montrent que les ministres qui font des déclarations suite à des scandales sont parfois de toute bonne foi, mais n'ont pas toutes les informations en main (je pense en particulier à l'affaire du Rainbow Warrior).

Mais dans l'ensemble, je n'ai pas trouvé grand intérêt à ce livre...


Du coup, là, je me change les idées en recyclant les "20000 lieues sous les mers"...
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #440 le: 17Octobre, 2009, 20:27:22 »

Aujourd’hui nous sommes allés acheter (quelques) livres à la librairie Scylla à Paris… Ici même où nous avions rencontré Hikaki et Usher pour une mémorable séance de dédicace.

Je sui une fois encore heureux et ruiné…
Voici ce que nous avons trouvé :
Elizabeth Moon et Anne McCaffrey « planètes Pirates » T 1 et 2.
Roger Zelazny « Les neuf princes d’Ambre » T 1.
Pierre Bordage « les guerriers du silence » T 1, 2 et 3.
Daniel F. Galouye « Simulacron3 ».
René Barjavel « Ravage ».
Robert Holdstock « La Forêt des Mythagos ».
Steve Cockayne « légendes du Pays » T 1. (conseillé par le vendeur.)
Philip José Farmer « la Saga des Hommes Dieux » intégral en deux tomes. (Conseillé par Xaramis)
Et :
Présenté par Stéphanie Nicot « Rois et Capitaines » (dans cette anthologie se trouve, entre autre, une nouvelle de Usher…)

Ce qui m’amène à dire que nous avons posé d’innocentes questions au libraire à propos de « Gagner la Guerre » d’un certain J-P Jaworski… il semble très satisfait de la façon dont ce roman se vent et, selon lui, « Gagner la guerre » est une grosse bouffée d’oxygène pour les éditions du Mouton Electrique qui en avait bien besoin.
Comme quoi le jacuzzi des uns peut faire la piscine des autres !! (ou l’inverse si vous préférez)

EDIT: Pour donner un chifre, il parlait de 2500 exemplaires vendus...
« Dernière édition: 17Octobre, 2009, 20:45:46 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #441 le: 18Octobre, 2009, 17:09:12 »

La saga des hommes dieux est un MUST !! De l'Aventure qui vous tiens au corps et qui ne vous lâche pas jusqu'au dernier tome. Mention spéciale à "la rage d'orc le rouge" qui est assez spécial... Après ça plus qu'une envie : jouer à Thoan. 

De PJ Farmer je conseille également "Le monde du fleuve" qui est aussi bien (je n'arrive pas à départager les deux).
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 528



WWW
« Répondre #442 le: 18Octobre, 2009, 19:18:44 »

La saga des hommes dieux est un MUST !! De l'Aventure qui vous tiens au corps et qui ne vous lâche pas jusqu'au dernier tome. Mention spéciale à "la rage d'orc le rouge" qui est assez spécial... Après ça plus qu'une envie : jouer à Thoan. 
Il ne te reste qu'à en dire du bien à Ohtar Celebrin, qui m'a acheté le jeu.

Citation
De PJ Farmer je conseille également "Le monde du fleuve" qui est aussi bien (je n'arrive pas à départager les deux).
Pour ma part, j'ai préféré Le monde du fleuve.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 340


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #443 le: 19Octobre, 2009, 16:49:25 »

Une excellente nouvelle : après Beowulf, le poème anglo-saxon que l'on ne présente plus, et qui, entre autres choses inspira Tolkien, édité et traduit en collection Lettres Gothiques par André Crépin (...)

En train de lire Beowulf : ce qui est bien c'est une page la langue originelle et l'autre la traduction (moi j'aimerais encore mieux : une interlinéaire ou sous chaque mot la traduction : même si c'est incompréhensible je m'en fous ça serait génial ! Ca existe en grec pour le nouveau testament) première page je tombe sur le mot "Eorl" tiens-tiens... Autre page Theoden , puis le mot Beorn apparait humm... Comme disait je sais plus qui dans les bonus du dvd du SDA les 2 tours : Les rohirrims c'est Beowulf avec des chevaux ! Quand on sait que Tolkien regrettait la conquête normande et disait que si les anglo-saxons avaient eu une vraie cavalerie ça se serait passé autrement y a cachalot sous gravillon ! 

Bon tout ça pour dire que je lis Beowulf dans la collection lettres gothiques et que c'est très intéressant. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #444 le: 19Octobre, 2009, 19:50:34 »

La saga des hommes dieux est un MUST !! De l'Aventure qui vous tiens au corps et qui ne vous lâche pas jusqu'au dernier tome. Mention spéciale à "la rage d'orc le rouge" qui est assez spécial... Après ça plus qu'une envie : jouer à Thoan.  
Il ne te reste qu'à en dire du bien à Ohtar Celebrin, qui m'a acheté le jeu.

Citation
De PJ Farmer je conseille également "Le monde du fleuve" qui est aussi bien (je n'arrive pas à départager les deux).
Pour ma part, j'ai préféré Le monde du fleuve.

Parmi tous les bouquins j’ai commencé par « la saga des Hommes Dieux » et je viens de finir « le Faiseur d’Univers ».

Je vous livre pêlemêle mes premières impressions. Ce premier livre est très court (moins de 200 pages) et je pense que c’est à la fois un atout et un handicape.
Je m’explique :
D’une part l’histoire se déroule très rapidement et le lecteur se trouve aisément entrainé par le récit.
On ne s’ennui pas un seul instant.

Mais d’autre part on a l’impression que certain passage sont survolés…
De plus, le fait de vouloir accélérer la narration entraine des incongruités. Par exemple Wolff est dans une caverne au bord du monde avec un zèbrille, ils discutent et le zèbrille se jette à l’eau (dans la mer) pour embarquer sur un histoïktus.
Une transition n'aurai pas été superflue à mon goût de même que de signaler que Kickaha avait briffé Wolff sur la topographie et les uses et coutumes de Dracheland avant de s'apercevoir qu'il connaissait tout sur tout.

Bien entendu, vue sa nature, il pouvait se rappeler de ses choses au fur et à mesure mais ce n'est pas spécifié non plus...


Ceci dit j’ai beaucoup aimé, c’est juste que j’aurai préféré que P-J Farmer s’attarde un peu plus sur le décore ou la psychologie des personnages pour en profiter davantage.

J’ai entamé le second livre sur le chemin du retour (il faut bien optimiser le temps de transport en IDF. )
« Dernière édition: 19Octobre, 2009, 19:53:48 par Ohtar Celebrin » Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #445 le: 19Octobre, 2009, 20:24:55 »

De PJ Farmer je conseille également "Le monde du fleuve" qui est aussi bien (je n'arrive pas à départager les deux).

 Huh?
Comment peut-on dire que ce livre qui n'en finit pas de s'embourber dans des intrigues annexes de quête d'objet dans intérêt sur des centaines et des centaines de pages est bon ?  Huh?

Je m'interroge, en toute sincérité.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 528



WWW
« Répondre #446 le: 19Octobre, 2009, 21:21:51 »

De PJ Farmer je conseille également "Le monde du fleuve" qui est aussi bien (je n'arrive pas à départager les deux).

 Huh?
Comment peut-on dire que ce livre qui n'en finit pas de s'embourber dans des intrigues annexes de quête d'objet dans intérêt sur des centaines et des centaines de pages est bon ?  Huh?

Je m'interroge, en toute sincérité.
Je pense qu'il faudrait dire "c'est un livre qui m'a plu", plutôt que "c'est bien". Je comprends qu'on puisse le laisser porter par un roman de ce genre (je me suis laissé porter, moi-même, quand je l'ai lu). Tous les goûts sont dans la nature, même les moins bons.
Pour prendre un exemple cher à certains Obéronnistes, certains vont encenser le Seigneur des Anneaux dans son ensemble, alors que d'autres (dont je tairai les noms - le mien y compris - pour ne pas les exposer au Djihad) trouvent que le premier tome est chiant à mourir, à peu près aussi lassant que les Nombres de l'Ancien testament ou qu'un catalogue de collection d'entomologie (que les fans d'entomologie veuillent bien me pardonner cet accroc à leur passion).

Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 021



WWW
« Répondre #447 le: 19Octobre, 2009, 21:25:12 »

Au sujet du Faiseur d'univers, j'ai la malchance d'avoir un exemplaire dont la dernière page est caviardée, ce qui fait que je n'ai jamais su comment ça se finissait exactement...
Comme il semble que plusieurs ici l'ont en leur possession, une bonne âme pourrait elle me recopier (ou me scanner) ce qu'il y a à la fin, après "Arwoor tomba en avant, Podarge accrochée à lui." (première phrase d'un des tous derniers paragraphe, voire peut-être du tout dernier) ?
D'avance merci...
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #448 le: 19Octobre, 2009, 22:00:41 »

Je pense qu'il faudrait dire "c'est un livre qui m'a plu", plutôt que "c'est bien". Je comprends qu'on puisse le laisser porter par un roman de ce genre (je me suis laissé porter, moi-même, quand je l'ai lu). Tous les goûts sont dans la nature, même les moins bons.

Oh mais je ne reproche pas à Cuchu de l'avoir aimé, je me demande juste comment c'est possible d'aimer ce livre et j'aimerais qu'il développe, par pure curiosité.
(ma formulation initiale était peut-être maladroite)
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 684



WWW
« Répondre #449 le: 20Octobre, 2009, 20:22:39 »

Au sujet du Faiseur d'univers, j'ai la malchance d'avoir un exemplaire dont la dernière page est caviardée, ce qui fait que je n'ai jamais su comment ça se finissait exactement...
Comme il semble que plusieurs ici l'ont en leur possession, une bonne âme pourrait elle me recopier (ou me scanner) ce qu'il y a à la fin, après "Arwoor tomba en avant, Podarge accrochée à lui." (première phrase d'un des tous derniers paragraphe, voire peut-être du tout dernier) ?
D'avance merci...


En fait il ne te manque que la dernière phrase:

Citation de: P-J Farmer
"Arvoor tomba en avant, Podargue accrochée à lui. Les aigles atterrirent et s'agglomérèrent pour assister au spectacle."

À ton service.
Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Pages: 1 ... 28 29 [30] 31 32 ... 130   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: