Les Salons de la Cour

02Juillet, 2020, 23:36:55
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 14 15 [16] 17 18 ... 130   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 310340 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #225 le: 05Janvier, 2009, 23:54:35 »

J'ai mis le temps, mais ça valait le coup !

J'ai terminé "Les Rois Maudits".

Quel plaisir !
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Au début, ça m'a donné envie de m'acheter les D.V.D. (de la version avec Jean Piat ; je n'ai jamais vu celle de Dayan, mais les critiques que j'en ai reçu ne me donnent pas envie), mais finalement non: la version télévisée me paraîtrait trop pâle en comparaison du roman.

Maurice Druon fait quelques petites entorses, légères, à l'Histoire de France, romance énormément, mais signe une oeuvre magistrale ! De 1307 à 1356, il nous fait vivre les grands moments de l'Histoire ("procès" des Templiers, fin de la branche des capétiens, luttes pour le trône, guerres de Flandres, révolte d'Edouard III d'Angleterre, début de la guerre de Cent Ans (jusqu'à Poitiers)), sans jamais écrire un livre d'histoire, mais bien un roman, avec lyrisme, avec style, avec le souffle de l'épopée, la noblesse des personnages, leurs élans chevaleresques, mais aussi avec leurs bassesses, leur immoralité, leurs trahisons, leur égocentrisme...

Et avec quelle plume ! J'aimerais lire (ou entendre) un tel français plus souvent ! C'est écrit en français moderne, mais la syntaxe ancienne et le subjonctif ne font pas peur à Druon, et il en use bien, sans jamais tomber dans l'excès ou le ridicule (bon, il est pas académicien, aussi).

Je le conseille vivement à tous ceux qui n'ont pas peur de s'enfiler 1500 pages (et c'est écrit petit) d'un grand roman.
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #226 le: 06Janvier, 2009, 16:59:41 »

Citation
Et avec quelle plume ! J'aimerais lire (ou entendre) un tel français plus souvent ! C'est écrit en français moderne, mais la syntaxe ancienne et le subjonctif ne font pas peur à Druon, et il en use bien, sans jamais tomber dans l'excès ou le ridicule (bon, il est pas académicien, aussi).

Euh, il ne manque pas un bout à ta phrase ? Genre "pas académicien pour rien", ou quelque-chose comme ça, parce qu'il en est quand-même le doyen et le secrétaire perpétuel, de l'Académie, justement.  Huh?

Après, je ne dirais pas ce que je pense de ses copier-coller directement tirés du petit Lavisse. 
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 772


Ours Rôliste


« Répondre #227 le: 06Janvier, 2009, 17:51:30 »

Je viens de terminer TERREUR de Dan Simmons... et je n'irai pas par quatre chemins : c'est un des meilleurs romans d'horreur que j'aie lu depuis un sacré paquet d'années. Dès les premiers paragraphes, on est happé dans l'action... et on reste immergé pour plus de 600 pages !  Fort bien écrit, avec des personnages à la fois complexes et bien campés et une gestion assez virtuose du suspense et du découpage narratif.

Sans déflorer trop le sujet, cela raconte l'odyssée cauchemardesque d'une (d'ailleurs authentique) expédition polaire entre 1845 et 1848 - imaginez "The Thing" de Carpenter se déroulant 130 ans plus tôt... avec, pour ceux qui connaissent, une bonne touche de "Vorace". On pense aussi à l'Arthur Gordon Pym de Poe - il y a d'ailleurs une excellente référence à un autre récit de ce dernier dans ce roman.

Tout y est : l'enfer blanc, l'expédition héroïque qui tourne au cauchemar,  les détails horribles sur le froid, le scorbut et autres "inconvénients" de la survie en milieu arctique... avec en prime une menace surnaturelle très bien pensée, dans un registre qu'on pensait pourtant déjà largement balisé.

En outre, l'expédition Franklin mise en scène dans le roman a bel et bien existé - et bel et bien disparu, donnant naissance à toutes sortes de théories sur ce qui avait bien pu arriver aux hommes intrépides des navires Erebus et Terror (oui, il s'appelait vraiment comme ça - ça ne s'invente pas). Apparemment, Simmons est allé jusqu'à consulter les rôles des équipages pour les noms des personnages secondaires et l'ensemble est baigné dans un parfum d'authenticité impressionnant, qui ne donne que plus de force aux éléments fantastiques du récit. 

Impressionnant, fascinant, poignant... A lire d'urgence, surtout par ces périodes de grand froid, histoire de se mettre dans l'ambiance.
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #228 le: 06Janvier, 2009, 18:40:31 »

Quelques lectures de ces derniers temps :

Marina Neimat, Prisonnière à Téhéran : écrit comme une thérapie, la valeur de ce roman réside surtout dans ce qu'il est un témoignage sur les conditions de détention des prisonniers politiques dans l'Iran des années Khomeyni. Arrêtée à 16 ans pour avoir "déclenché une grêve", c'est-à-dire demander à ce qu'on enseigne le calcul en cours de mathématiques, et rapidement mise à la torture pour que ses "complicités communistes" soient découvertes, l'auteur a échappé de justesse à la peine de mort et passé de longues années dans la prison d'Evin et en expose l'arbitraire et l'absurde au fil de son roman.
Littérairement, c'est de l'anglais standard, mais les flashbacks de l'enfance viennent enrichir le récit et mettent bien en exergue l'horreur de la prison et le sentiment d'incrédulité du narrateur - comme s'il s'agissait d'une sorte de cauchemar éveillé. A lire si on s'intéresse à l'histoire de l'Iran.

Zoya Pirzâd On s'y fera : toujours en Iran, mais de nos jours, et on change de braqué, avec un sujet beaucoup moins lourd et une écriture autrement plus virtuose. Le roman montre le narrateur, une femme divorcée et active, aux prises avec les pesanteurs de la société iranienne - coincée entre sa mère sur-bourgeoise, sa fille techniquement moderne mais socialement conservatrice, et sa meilleure amie féministe mais pas trop. Ce qui est formidable, c'est que tout se passe entre les lignes, ou entre les chapitres, le roman ne présentant que de courtes saynètes de la vie quotidienne. L'essentiel se passe ailleurs, comme dans un certain roman épistolaire de Montesquieu.  Très subtil. A lire, tout court.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Hikaki
La Chancellerie
Maréchal
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 4 781



WWW
« Répondre #229 le: 06Janvier, 2009, 18:44:19 »

Je suis d'accord avec la critique d'Olivier concernant l'œuvre de Dan Simmons, sauf sur le dernier point : ce livre est capable de vous glacer littéralement les os même en pleine canicule, alors ce n'est certainement pas le meilleur moment pour le dévorer !  Grin
(Sinon, oui, c'est un livre très immersif : on sent le froid, on entend les mugissements du vent, on est plongé dans l'interminable nuit polaire et dans la noirceur de l'esprit humain, on est ébloui par le courage de ces mêmes hommes. A lire sans hésitation !)
Journalisée
cavaillon
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 338



« Répondre #230 le: 07Janvier, 2009, 18:43:34 »

Citation
Et avec quelle plume ! J'aimerais lire (ou entendre) un tel français plus souvent ! C'est écrit en français moderne, mais la syntaxe ancienne et le subjonctif ne font pas peur à Druon, et il en use bien, sans jamais tomber dans l'excès ou le ridicule (bon, il est pas académicien, aussi).

Euh, il ne manque pas un bout à ta phrase ? Genre "pas académicien pour rien", ou quelque-chose comme ça, parce qu'il en est quand-même le doyen et le secrétaire perpétuel, de l'Académie, justement.  Huh?

Oups. C'est ce que je voulais écrire, "pour rien"...     

Merci de ta remarque et de ta correction... (au moins, je suis sûr qu'il en a un qui lit !              )
Journalisée

Quand une femme vous dit "Quoi ?", ce n'est pas qu'elle a mal entendu ; elle vous laisse une chance de modifier ce que vous venez de dire.
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Les Rêveurs
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 616



WWW
« Répondre #231 le: 08Janvier, 2009, 10:01:12 »

Non, non, môssieu. Il y a ceux qui lisent et corrigent dans leur coin et il y a les profs-pointilleux-qui-peuvent-pô-s'empêcher-d'corriger-nos-biesses-fôtes. 

Bon, ils sont majoritaires ici, d'accord, mais bon! 

Journalisée

El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #232 le: 11Janvier, 2009, 17:50:51 »

Tiens je suis en train de lire Le vieil homme et la guerre de John Scalzi.
Y en a des qui comparent ça à Starship troopers (tant qu'ils ne parlent que du film et pas d'étoiles garde à vous, ça me va), ou à la guerre éternelle (faudrait que je le lise celui-ci).


La guerre éternelle, j'ai pas lu le bouquin, mais l'adaptation en BD (par un pote de l'auteur, me souvient plus qui) est vraiment pas mal... Pour la petite histoire, il s'agit de la transposition en SF du "vécu"  de l'écrivain, en l'occurence la guerre du Vietnam, d'ailleurs si je me souviens bien il l'a écrit là-bas pendant  les temps-morts (hem). C'est nettement plus "réaliste", et donc subversif, que le pseudo-peplum de série Z qu'est, à mon goût, Starship troopers (mais bon, là non plus je n'ai pas lu le bouquin). Bref, Marcellus, lis la guerre éternelle (le bouquin ou la BD), à mon avis tu ne seras pas déçu...
« Dernière édition: 11Janvier, 2009, 17:54:08 par El Nando » Journalisée
Cultösaurus
VCI
Les petites mains
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 021



WWW
« Répondre #233 le: 11Janvier, 2009, 20:16:27 »

C'est nettement plus "réaliste", et donc subversif, que le pseudo-peplum de série Z qu'est, à mon goût, Starship troopers (mais bon, là non plus je n'ai pas lu le bouquin).

Le film n'a RIEN À VOIR avec le bouquin, passé le titre (qui n'a même pas été traduit en français) et les noms de certains personnages.
Mon docteur me déconseille de développer.
Journalisée

Life is like surrealism. If you have to have it explained to you, you can't afford it.
(Solomon Short)
El Nando
Les Rêveurs
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 893


« Répondre #234 le: 11Janvier, 2009, 20:40:43 »

Ok, je prends note. A l'occase peut-être le lirais-je...

Question bête: y a-t-il un équivalent potable de la bédéthèque  (généraliste, plutôt complet, avec critiques etc...) pour les bouquins ?
Journalisée
Loris
Chair-Leg of Truth
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 698



« Répondre #235 le: 11Janvier, 2009, 23:06:48 »

En ce moment, c'est très "guerre". J'ai fini "La conduite de la guerre", un opuscule traitant du massacre de Haditah en Irak.

Et j'ai entamé "Le soldat oublié" de Guy Sajer, récit autobiographique d'un malgré-nous* envoyé sur le front de l'Est avec l'uniforme de la Wermacht.

Loris
* de son vrai nom Guy Mouminoux, plus connu sous le pseudonyme Dimitri
Journalisée

"Bref, moi qui ait été élevé avec la fausse croyance que Tolkien avait écrit la bible de la fantasy, je découvre une fois de plus que c'est faux. Howard, Lovecraft et Lieber sont les vrais apôtres du genre. Ceux qui prétendent le contraire sont des hérétiques." ~ Cédric, de Hugin & Munin
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Les Rêveurs
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 616



WWW
« Répondre #236 le: 12Janvier, 2009, 09:50:01 »

La guerre éternelle, j'ai pas lu le bouquin, mais l'adaptation en BD (par un pote de l'auteur, me souvient plus qui) est vraiment pas mal...

Mark van Oppem alias Marvano, l'auteur de la BD est belge. Au départ, il n'est pas plus pote que ça avec Joe Haldeman, l'auteur du roman. Ils le sont devenus à force de bosser ensemble sur le synopsis de la BD.

C'est une excellente adaptation du bouquin et le côté subversif y est parfaitement retranscrit.

Un petit lien qui ne fait pas de tort.
Journalisée

Marcellus Lesendar
Invité
« Répondre #237 le: 12Janvier, 2009, 10:47:41 »

Sur l'ancien forum, ils en avaient parlé en long et en large de "Etoiles garde-à-vous!" et de l'adaptation en film en "starship troopers". C'est ça qui m'avait incité à lire le livre. Et j'avais adoré. Autant le film est un bon gros navet bourrin et jouissif, autant le livre est une petite perle je trouve:)
M'enfin bon... En BD, j'sais pas trop...

Là j'suis lancé dans Millenium, qu'est-ce que ça me lourde pour le moment... Vivement qu'j'arrive à la fin pour pouvoir dire si ça vaut tant le coup que ça...
Journalisée
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 535


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #238 le: 12Janvier, 2009, 13:48:18 »

Là j'suis lancé dans Millenium, qu'est-ce que ça me lourde pour le moment... Vivement qu'j'arrive à la fin pour pouvoir dire si ça vaut tant le coup que ça...

Les 250 premières pages sont un peu fadasses. Puis, le récit se met à ronronner, un peu comme dans les grands romans américains, avec ce ventre mou où il ne se passe rien, semble-t-il. Enfin, c'est le crescendo et on se le prend sur le coin de la tête.
A mon avis, l'attente en vaut la peine.
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Alias
Flying Miaou
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 545



WWW
« Répondre #239 le: 12Janvier, 2009, 14:28:34 »

Puisqu'on est dans le sujet, je me suis lancé dans la série des "Worldwar" de Harry Turtledove, l'un des grands maîtres de l'histoire alternative.

En deux mots, une civilisation extra-terrestre débarque sur Terre avec l'intention de coloniser la planète. Problème premier: leurs infos ont huit cents ans de retard et ils n'avaient pas prévu que les autochtones évolueraient aussi vite. Problème second: ils débarquent en 1942.

Paradoxalement, la partie "humaine" (à savoir les personnages) est pour moi moins intéressante que les question de matériel et de technologie: ça reste plutôt bateau, même s'il y a des surprises (comme des protagonistes qui se font dézinguer sans prévenir).

Je suis en train de finir le deuxième volume et il me manque la fin de la trilogie, mais c'est plutôt plaisant à lire, pour ceux qui s'intéressent aux uchronies et à la Seconde Guerre mondiale.
Journalisée

Stéphane "Alias" Gallay, Auteur Mégalomane de Tigres Volants (www.tigres-volants.org)
Blog à Part: troisième époque
Pages: 1 ... 14 15 [16] 17 18 ... 130   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: