Les Salons de la Cour

01Décembre, 2020, 06:44:57
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 128 129 [130] 131   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 356251 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 568



WWW
« Répondre #1935 le: 27Octobre, 2019, 21:46:06 »



Je viens de terminer la lecture du roman Le cheval des Sforza, de Marco Malvaldi (présentation de la traduction en français, aux éditions du Seuil).

Le roman nous invite à Milan, en 1493, sous le règne de Ludovic (Lodovico) Sforza, en un temps où Leonardo da Vinci, déjà au sommet de son art, lui avait promis de réaliser une immense statue équestre en hommage à son père, Francesco Sforza, grand homme de guerre et de gouvernement.
Dans cette cité-état bouillonnante, les artistes croisent les politiciens, les banquiers fraient avec les spadassins, les épouses délaissées jalousent les concubines du moment, les astrologues des princes prédisent des dates ou des évènements mais pas les deux à la fois, on se méfie des Florentins et des Français, les alliances sont prudentes.
Et quand un cadavre apparaît dans la cour du palais de ducal et que les avis sur les causes de sa mort sont absolument divergents, il est assez facile de se laisser embarquer dans ce récit un peu « policier ». Le style de l’auteur, qui n’hésite pas à interpeller ses lecteurs avec des comparaisons très actuelles, m’a vraiment plu ; je me suis senti très loin de ces « polars historiques » dont l’auteur balance des pavés d’explications, notamment par la voix de certains personnages.
L’intrigue elle-même est plaisante, solide sans être artificiellement touffue.

Le titre français est bien moins intéressant que le titre original (La misura dell'uomo, "la mesure de l'homme", bien plus philosophique).
Quant au bandeau de l'éditeur, qui cible Leonardo, il est très réducteur.

Et, soit dit en passant, c'est un roman tout à fait adaptable en scénario de JdR, en particulier pour un univers mêlant politique et cape-et-épée. Je pense à Te Deum, notamment, ou encore à Capitan Alatriste. Il est possible de l’adapter à d’autres univers, assurément (il faut quand même un univers relativement développé en termes de politique, commerce, etc.), mais il faudra alors veiller à certains éléments de l’intrigue dont l’adaptation devra être pesée aux petits oignons si le « niveau technologique » de l’univers du jeu est avancé.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 923


Ours Rôliste


« Répondre #1936 le: 27Octobre, 2019, 21:58:48 »

Si tu as aimé ce livre, je te conseille - à moins que tu ne l'ais déjà lu - le Satan hérétique d'Alain Boureau sur la naissance de la croyance dans une anti-église et donc dans un complot satanique.

Merci du tuyau ! 
Journalisée
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 495



WWW
« Répondre #1937 le: 06Avril, 2020, 14:07:05 »

Le tome IV de la deuxième branche de Rois du Monde : c’est toujours un plaisir de retrouver les aventures de Bellovèse portées par l’écriture d’Usher, une belle évasion surtout en temps de confinement (heureusement que j’avais réapprovisionné ma PAL avant la fermeture des librairies !). Après le siège du dernier opus, on assiste notamment à une bataille épique et riche en rebondissements, jusqu’à la fin, un cliffhanger brutal…
On salive aussi en voyant s’annoncer, par petites touches, le périple de Bellovèse en des terres plus lointaines : non que je me lasse des Celtes, mais la rencontre avec d’autres civilisations devrait être très intéressante.
Journalisée

Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
En ligne En ligne

Messages: 3 723



« Répondre #1938 le: 06Avril, 2020, 15:53:14 »

Merci pour ce retour de lecture, Léo. Ce ne sera pas pour tout de suite (en raison de la réforme de vous savez qui et parce que les Celtes m'ont tué, moi qui n'ai ni leur santé ni leur descente), mais la suite du cycle m'excite également en raison de la rencontre avec Grecs archaïques et Etrusques orientalisants…
Très heureux en tout cas que ces cavalcades bituriges apportent un peu d'évasion en cette période de confinement.

(Le correcteur automatique m'avait réécrit "bitures" à la place de "bituriges". Pour une fois, la cocasserie restait dans l'esprit du texte…  Grin)
Journalisée
tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 411


Tératologiste


« Répondre #1939 le: 01Mai, 2020, 12:01:40 »

Grâce au confinement, je viens de lire l'intégralité de la saga du Sorceleur de Sapkowski. En étant laconique, je dirais que j'ai adoré ! Le style, l'univers...
J'enchaîne sur La Religion de Tim Willocks. J'imagine que ce pavé a déjà été évoqué...
Le début m'a d'ores et déjà captivé ! 
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 411


Tératologiste


« Répondre #1940 le: 23Mai, 2020, 12:26:00 »

La Religion est bouclée...

J'ai adoré ! Je préfère être laconique pour ne pas spoiler... Une super inspi pour du jdr historique (Solomon Kane, Te Deum...)...
J'ai dévoré les 1000 pages avec plaisir et me jette de suite dans une autre aventure de Mattias Tannhauser, Les Douze enfants de Paris (avec pour trame Le Massacre de la Saint-Barthélemy)...
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
Morgalel
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 832


« Répondre #1941 le: 26Mai, 2020, 15:28:05 »

Grâce au confinement, je viens de lire l'intégralité de la saga du Sorceleur de Sapkowski. En étant laconique, je dirais que j'ai adoré ! Le style, l'univers...
Je te conseille fortement d'enchainer, si tu peux, sur la série de jeux vidéos qui prolonge agréablement l'histoire et affiche une fidélité exemplaire à l'univers des bouquins.
Journalisée
tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 411


Tératologiste


« Répondre #1942 le: 27Mai, 2020, 17:35:27 »

Grâce au confinement, je viens de lire l'intégralité de la saga du Sorceleur de Sapkowski. En étant laconique, je dirais que j'ai adoré ! Le style, l'univers...
Je te conseille fortement d'enchainer, si tu peux, sur la série de jeux vidéos qui prolonge agréablement l'histoire et affiche une fidélité exemplaire à l'univers des bouquins.

Je te remercie du conseil, mais je ne suis pas très jeux vidéo. En revanche, je risque de me pencher sur le jdr ! 
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
Mithriel
Les Rêveurs
Quartenier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 511


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #1943 le: 14Juin, 2020, 15:10:36 »

Les Chevaliers du Tintamarre, la critique

Journalisée

tristesire
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 411


Tératologiste


« Répondre #1944 le: 15Juin, 2020, 08:42:44 »


Il est est dans ma PAL celui-là ! 
Journalisée

On ne touche pas aux lapins !
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 220



WWW
« Répondre #1945 le: 03Août, 2020, 13:13:54 »

Bon ben pour l'instant je me régale avec La pêcheuse d'âmes de Leopold von Sacher-Masoch.

On assiste en même temps à :
- un roman matrimonial classique, avec un jeune homme, deux jeune filles et un homme "fait", où l'on se cherche, se passionne, se déclare des sentiments éternels que l'on trahit, se jalousent… (bon ça marche plus pour les garçons, les filles sont plus stables dans leurs amours)
et aux exaction d'un sectes fanatiques de redresseurs de tords homicides.

Dans le Kiev de la fin du XIX.

Je me demande d('ailleurs qu'est-ce que je pourrais utiliser si je voulais le faire jouer en JdR...
-
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 568



WWW
« Répondre #1946 le: 05Août, 2020, 17:41:12 »




La Disparition de Stephanie Mailer, de Joël Dicker, a été un vrai plaisir de lecture. Un roman policier se déroulant à deux époques, à vingt ans d'écart, et raconté à plusieurs voix. Des personnages dont le passé et le présent interagissent, et dont la variété - policiers, politiciens, gens de lettres, etc. - apporte une réelle richesse tant à l'intrigue principale qu'aux pistes latérales (vraies ou fausses).
Un suspense soutenu, qui m'a fait voir les Hamptons, un des lieux de villégiature des New-yorkais chics, d'un autre œil.
Ce n'est pas de la grande littérature, le style tombe parfois dans des facilités, mais comme l'intrigue est solide, ça me rend moins critique envers le style.

https://www.editionsdefallois.com/livre/disparition-de-stephanie-mailer/
« Dernière édition: 05Août, 2020, 17:43:13 par Xaramis » Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
killerklown
Flovermind
Les Rêveurs
Enseigne
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 521



« Répondre #1947 le: 17Août, 2020, 11:22:45 »

Sur ton conseil @Xaramis, je me suis commandé et ai commencé à lire La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker.
Et je ne suis pas décu !
Je n'en suis qu'à la moitié, mais j'aime énormément le style, l'embriquement des histoires personnelles des différents personnages et cette enquête qui avance pas à pas, chaque pas plus petit mais plus important que le précédent...
Merci du conseil !
Journalisée

[W.I.P.]De la weird Fantasy à Londres en 1814, motorisé par into the odd: Into London 1814
Nouveau Blog OSR/D&D5 : D.R.E.A.D.
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 568



WWW
« Répondre #1948 le: 18Août, 2020, 18:28:32 »

Content que ça te plaise.
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Sandwich
Fifre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 40


« Répondre #1949 le: 26Août, 2020, 23:09:36 »

Je viens de finir Feu et Sang de G.R.R. Martin (une sorte de livre d'histoire fictionnel qui s'inscrit dans la diégèse de A Song of Ice and Fire puisque écrit par un lettré de cet univers et consigné dans la Citadelle des Mestres, lieu d'érudition du monde de Game of Thrones) et il n'y a pas à dire, qu'est-ce que cet univers me fascine. Un monde à l'Histoire aussi fouillée, ça donne tout de suite une dimension toute particulière aux péripéties qui s'y déroulent. 
Journalisée
Pages: 1 ... 128 129 [130] 131   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: