Les Salons de la Cour

19Septembre, 2020, 10:36:10
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 ... 47 48 [49] 50 51 ... 131   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Votre livre de chevet  (Lu 334019 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Macbesse
Dalaï-Misu
Le Guet
Pétardier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 573


Usurpateur à l'ananas


« Répondre #720 le: 13Juillet, 2011, 19:33:35 »

Et bien je fouillerai ! N'hésite pas à me relancer au cas où j'oublierais (surtout si ces archives sont comme je le pense chez mes parents en province).
Journalisée

Le monde ne veut pas de politique. Il lui faut le vaudeville français et la soumission russe à l'ordre établi. Lermontov
Ohtar Celebrin
PBM TdM : Damangol / PBM YP : Phoïbos-Angfrid
Les Rêveurs
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 5 734



WWW
« Répondre #721 le: 13Juillet, 2011, 21:10:12 »

Je viens de lire "La lune seule le sait" de johan Heliot :

Du Steampuck avec une once de SF... j'ai vraiment apprécié !

Si vous voulez croiser Jules Verne, Louis-Napoléon Bonaparte et une nef extra-terrestre dans un roman aussi intelligent que passionnant, c'est le bon !

Pour faire simple, lors de l'exposition universelle de 1889, un vaisseau interstellaire vivant se pose à Paris.
Ses occupants, les Ishkiss concluent une alliance avec Napoléon III (toujours vivant et accroché au pouvoir...) et lui apportent des technologies très évolué dans le domaine du vivant et notamment l"association entre une machine et un être vivant.
Grâce à ces technologies Napoléon III assoie son pouvoir en une véritable tyrannie.

Le roman suit les pas d'un vieux pirate, ex-écrivain à succès, farouche opposant au pouvoir impérial qui va devoir accomplir un périple extraordinaire qui le conduira jusque sur la base lunaire "Cyrano".


Je ne sais pas présenter un livre mais il vaut vraiment le coup !

Tenez voici une image pour la route :


Journalisée

Râler moins
Rôler plus !
Rom1
Auteur pédant
Les Rêveurs
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 433



« Répondre #722 le: 13Juillet, 2011, 21:11:50 »

Sa trilogie de la Lune est sortie en intégrale il y a quelques mois :

Journalisée

Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 485



WWW
« Répondre #723 le: 14Juillet, 2011, 14:58:49 »

Pour rester dans le folklore avec Glorfindel et Macbesse, on m'a offert récemment une édition originale du Sorcier des familles. Almanach fatidique, du peintre surréaliste Felix Labisse. Ca reprend le fourre-tout des almanachs anciens, avec un zeste rafraîchissant de folie et de dérision. Et ça reste une mine d'informations singulières.
En ce jour de fête nationale, je ne résiste pas à l'envie de vous laisser découvrir l'éphéméride :

Citation
14 JUILLET.  Saint du jour : Saint Paphnuce Céphale / Diable du jour : Barbathos / Homme du jour : Hollere

Talisman du jour : La flèche du Parthe. / Livre du jour : Thérèse de Lisieux.

Cancer / Nuit blanche

14 juillet 1564 : Funérailles de Michel-Ange
14 juillet 1602 : Naissance coiffée de Mazarin
14 juillet 1602 : Exécution par le feu de Françoise Bos accusée d'avoir forniqué avec un incube.
14 juillet 1679 : Exécution par le feu de la Durand, empoisonneuse.
14 juillet 1789 : Prise de la Bastille.
14 juillet 1818 : Condamnation de la cartomancienne Ledoux.
14 juillet 1829 : Le Curé d'Ars interrompt un bal.
14 juillet 1841 : Attentat contre le Roi de Prusse.
14 juillet 1888 : Naissance de Jaques de Lacretelle à Cormatin.

LE SORCIER DES FAMILLES
"Manière de faire la pomme de sommeil"
Mélangez avec soin des larmes de PAVOT et de MANDRAGORE, du suc condensé de CIGÜE, des semences de JUSQUIAME, de la LIE de VIN et un peu de MUSC. Triturez et malaxez avec application de manière à en faire une pâte épaisse ; puis, donnez à cette substance obtenue la forme d'une boule qu'il vous suffira de rouler dans vos mains et de sentir pour être plongé dans un profond sommeil.

CONSEIL DU CHAT DU DIACRE
De multiples exemples nous prouvant que les Démons affectionnent particulièrement nicher dans le coeur des laitues, il est recommandé d'exorciser votre salade avant de la manger car de nombreux cas de possession sont dus à l'ingurgitation involontaire d'un Démon.

SECRET DU BON AUGURE
Vous connaîtrez la destinée d'un malade en posant la tête sur un bouquet de CHELIDOINES. Si le malade chante, c'est signe que la mort est proche ; s'il pleure, la guérison est certaine.

SAINT PAPHNUCE CEPHALE, ermite, apprenant qu'une courtisane nommée Thaïs désolait la Cité, se procura une pièce d'argent et alla la visiter. Après avoir pris la pièce, la pécheresse montra sa maison à Paphnuce afin qu'il choisisse la chambre où il désirait forniquer ; le Saint Ermite choisit celle-là qui était tendue d'étoffe noire et, ayant ôté sa tunique de bure, il besogna rudement la courtisane. Celle-ci, malgré qu'elle en ait vu de toutes les couleurs, y prit un grand plaisir car le Seigneur avait gratifié Paphnuce d'une virilité digne du septième Ciel. Thaïs, émerveillée et conquise, vendit ses richesses, donna ses économies aux pauvres et suivit l'Ermite qui l'enferma dans une grotte close dont il gardait jalousement l'entrée.

BARBATHOS, ancienne Domination, est Grand-Duc des Enfers ; il apprend à ses adeptes à comprendre le chant des oiseaux et les cris des animaux ; il sait où se trouvent les trésors enfouis et indique leurs emplacements à ceux qui l'honorent comme il le faut. Il se présente souvent sous l'aspect d'un chasseur armé d'un arc et vêtu à la mode de 1282.

HOLLERE, magicien et thaumaturge danois du XIIIe siècle, avait confectionné, à l'aide de son art, un os géant gravé de signes magiques qu'il chevauchait pour traverser les océans et les mers.
« Dernière édition: 14Juillet, 2011, 15:17:26 par Léo » Journalisée

Glorfindel
Invité
« Répondre #724 le: 14Juillet, 2011, 15:45:16 »

C'est excellent ! Le coup de ce gars qui parcourt la mer sur un os, je confirme, j'ai vu ça quelque part, soit dans la Geste des Danois, soit dans L'histoire des rois de Norvège, j'ai oublié (les deux sont sortis chez l'aube des peuples).
Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 357


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #725 le: 15Juillet, 2011, 13:19:36 »

Je finis en ce moment "La femme Celte" de J. Markale. Bon... Paix à son âme le monsieur nous a quitté il y a quelques années. C'était un excellent vulgarisateur et il avait le mérite de rassembler dans un français courant pas mal de textes peu accessibles sinon.

Le problème de ce bouquin est qu'il date de 1972. Depuis la position des femmes est quand même très différente en 2011 de 1972 (je ne dis pas que c'est parfait, mais quand même). Les celtes sont beaucoup plus à la mode qu'avant (même si pour trouver des bouquins sur les celtes à la FNAC il faut fouiller et aller tout en bas, preuve de l'Hégémonie gréco-romaine) et il y a quand même eu pas mal de découvertes archéologiques.

Toutefois, en ce qui concerne l'analyse des mythes, J. Markale arrive quand même à sortir des analyses plutôt intéressantes. Je lisais son analyse de Tristan et Yseult où il parlait du philtre d'amour qui aurait remplacé une geis lancée par Yseult sur Tristan dans les récits plus anciens. Faisant ainsi écho à l'histoire de Grainné et Diarmuid ou Deirdre et Noisé. C'est plutôt bien vu je trouve. Il fait aussi des parallèles avec Guenièvre qui aurait eu des relations plus que poussés avec Gauvain (et pas seulement).

Bref, au début ça se passe bien. Puis il se lance ensuite dans des analyses psychanalytiques et là c'est le drame ! Il mélange ensuite les récits bibliques (mais aussi les traditions rabbiniques) avec les légendes indo-européennes fait des parallèles avec les indiens d'Amérique, les inuits et Dieu sait qui encore. Le seul intérêt de tout cela est que ça vous donne envie de lire plus avant certains récits qui n'ont aucun rapport avec le sujet mais qui, en eux-mêmes doivent êtres fort intéressants. Et ça c'est quand il ne vitupère pas contre le christianisme, les romains et l'État français.

En gros, 50% du bouquin est à jeter, 30% est intéressant pour les celtes, et 20% est intéressant pour d'autres mythologies. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 680



« Répondre #726 le: 15Juillet, 2011, 13:49:43 »

Personnellement, je n'ose plus ouvrir un bouquin de Markale. J'ai trop le sentiment de perdre mon temps en le lisant.

Surtout maintenant qu'il y a quantités d'archéologues et d'universitaires plus sérieux qui sortent des bouquins tenant compte des dernières avancées de l'archéologie et de la linguistique en matière celtique. (Barry Cunlife, Ch. Goudineau, Jean-Louis Brunaux, Stephan Fichtl, Olivier Buchsenschutz…) La polémique existe toujours entre différentes théories (par exemple, la conception du druidisme exposée par Brunaux), mais au moins, on est sorti des errements marxisants et psychanalytiques. Actuellement, quand les chercheurs ne sont pas d'accord, c'est essentiellement en se fondant sur les sources écrites et archéologiques.

Edit : Pour rappel, avant de s'appeler Jean Markale, notre celtomane s'appelait Jean Bernard et était professeur de lettres. Bref : aucune autorité en matière historique ! 
« Dernière édition: 15Juillet, 2011, 13:51:50 par Usher » Journalisée
Glorfindel
Invité
« Répondre #727 le: 15Juillet, 2011, 14:04:40 »

Je crois qu'on peut dire les choses clairement : Markale était un fumiste et un charlatan, qui pillait sans vergogne des universitaires plus sérieux mais moins médiatisés que lui pour pallier ses médiocres compétences en irlandais ancien. Ses textes sont des adaptations libres où abondent simplifications, erreurs et contresens. Aucun chercheur sérieux ne veut ne serait-ce qu'entendre parler de lui, le citer dans un travail scientifique constitue un suicide professionnel. Y a largement mieux ailleurs maintenant, alors faut vraiment être masochiste pour aller patauger dans cette boue.

PS : Et puis moi, quand on me parle de Markale, je mords. J'y peux rien, c'est pavlovien.
« Dernière édition: 15Juillet, 2011, 14:13:45 par Glorfindel » Journalisée
Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 357


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #728 le: 15Juillet, 2011, 14:48:01 »

Je crois qu'on peut dire les choses clairement : Markale était un fumiste et un charlatan, qui pillait sans vergogne des universitaires plus sérieux mais moins médiatisés que lui pour pallier ses médiocres compétences en irlandais ancien. Ses textes sont des adaptations libres où abondent simplifications, erreurs et contresens. Aucun chercheur sérieux ne veut ne serait-ce qu'entendre parler de lui, le citer dans un travail scientifique constitue un suicide professionnel. Y a largement mieux ailleurs maintenant, alors faut vraiment être masochiste pour aller patauger dans cette boue.

PS : Et puis moi, quand on me parle de Markale, je mords. J'y peux rien, c'est pavlovien.

Il y a boire et à manger, et je le dis : 30% de son bouquin n'est pas inintéressant. Ca m'a été conseillé par mon contact archéologue car certaines de ses théories étaient intéressantes. De plus en tant que compilateur et vulgarisateur il est très bon. Ses ouvrages reprenant les mythes arthuriens et irlandais (sans y ajouter d'analyses pipeaux) sont à lire.

Bon là je le délaisse car j'ai bouquin sur l'agriculture en gaule de -500 à 1000 ap JC à finir. 
Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Puck
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 919


« Répondre #729 le: 15Juillet, 2011, 16:12:02 »

Je viens de finir "Parquet Flottant" de Samuel CORTO. Même si la fin est un peu étrange, il n'en reste pas moins que cet ouvrage décrit la justice sous l'angle du Ministère Public, avec ses codes, ses rites, sa façon de penser...Bref, que vous soyez, ou non, auxiliaire de justice, il reste interessant car il permet de comprendre ce à quoi peut bien penser un Procureur lors d'une audience....Et ça fait parfois un peu froid dans le dos.....
Journalisée

Marre d'entendre parler de Michael Jackson. Vivement qu'il meurt.
Glorfindel
Invité
« Répondre #730 le: 15Juillet, 2011, 22:29:37 »

Hé, je viens de voir que quelqu'un a enfin édité entièrement Valentin et Orson ! C'est génial ! Depuis le temps que j'attendais ça !

Valentin Et Orson: An Edition and Translation of the Fifteenth-Century Romance Epic, Shira Schwam-Baird, Mrts, 2011.

Valentin et Orson, c'est une épopée appartenant au cycle carolingien, la mise en prose probable d'une chanson de geste perdue. C'est un texte digne d'intérêt à plus d'un titre, notamment pour les éléments qu'il apporte à l'étude de la survivance des mythes ursins au moyen-âge. Et il n'avait pas été édité correctement depuis trop longtemps. Bon, je comprends que ça laisse parfaitement froid les gens normaux, mais là je suis vraiment heureux ! 
Journalisée
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 485



WWW
« Répondre #731 le: 20Juillet, 2011, 16:31:49 »

J'ai fini Eternity Incorporated hier soir, de Raphaël Granier de Cassagnac... je peux dire que je ne suis pas pas déçu du voyage ! Le roman se lit vite, avec ses chapitres courts et un rythme soutenu, qui donne envie de tourner les pages pour découvrir la suite. Surtout, j'ai beaucoup aimé comment sont entremêlés différents thèmes classiques de la SF, très habilement, avec beaucoup de subtilité : virus tueur, post-apo, monades urbaines, société sous-contrôle, etc.

Pour présenter rapidement l'intrigue, ça se passe environ six siècles après le début d'une pandémie qui a rayé l'humanité de la carte : il ne reste que quelques survivants rassemblés dans "la Bulle", elle-même gérée par un Processeur quasiment tout-puissant... Mais assez vite au début du roman, tout dérape, évidemment.
Les trois personnages principaux sont très bien différenciés : il y a Sean, un musicien drogué qui organise des soirées borderground, Gina, une bureaucrate ambitieuse qui travaille à la Connectique, et Ange, une brigadier (les forces de sécurité de la Bulle).

Bref, si vous cherchez de la bonne SF (française qui est plus est), je vous le conseille chaudement!
Journalisée

Cuchulain
Dispensateur officiel de bonheur à la cour
Les Rêveurs
Dizainier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 11 357


Grand maître du Djyhad rouge tolkiennien


WWW
« Répondre #732 le: 20Juillet, 2011, 16:53:57 »

Je finis en ce moment un ouvrage de.... Jean Markale !! (vas-y Glorf mors moi  ). Intitulé Roland et Charlemagne, il y compile divers chansons de gestes concernant les personnages éponymes. Bon c'est pas passionnant, car Charlie passe son temps à casser de l'infidèle en bramant la gloire de Dieu et le merveilleux intervient assez peu (si l'on excepte le fait que les chevaliers se batte pendant une journée entière.) Un passage intéressant c'est le duel Olivier-Roland (où l'on voit que le neveu de Ch. était peut être un grand héros mais que dans les chansons de geste il ne passe pas pour très futé) avec échanges de courtoisies et geste chevaleresque.
Un fait amusant est qu'outre Mahomet et Tervagant (possible déformation d'un dieu gaulois ou de Venus Trivia ) les sarrasins (qui ont parfois des noms bien Bretons/nordiques mais passons) prient Apollon ! Que vient faire ce pauvre Apollon la dedans on se le demande (M. Glorfindel une explication ?). A noter que ce cher J Markale reste très sage et se contente, apparemment, de juste compiler les légendes et ne nous sort pas d'explication mystico-psycho-sexo-marxiste. Juste quelques notes de bas de pages (et encore il s'autocite à peine, je suis presque déçu !) avec des idées et/ou comparaisons semblant à première vue pertinentes.

J'ai laissé de côté mon bouquin sur l'agriculture en Gaule de -500 à 1000 pour dévorer un Que sais-je sur les royaumes barbares de Magali Coumert et Bruno Dumézil. Comme c'est publié en 2009 j'ai des renseignements plus précis. Mais encore une fois je déplore (et le mot n'est pas vain !) le "continento-centrisme" ! Les iles britanniques sont une fois de plus laissées dans le flou. C'est très énervant !
« Dernière édition: 20Juillet, 2011, 16:59:52 par Cuchulain » Journalisée

Cuchulain l'homme qui a du chien.

Les pensées de Cuchu
Usher
Chambellan
Colonel Général
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 680



« Répondre #733 le: 20Juillet, 2011, 17:34:44 »


Un fait amusant est qu'outre Mahomet et Tervagant (possible déformation d'un dieu gaulois ou de Venus Trivia )


Je ne sais plus où je l'avais lu, mais il semble que Tervagant pourrait être une hypostase de Tarvos Trigaranus, le Taureau aux Trois Grues, dieu gaulois assez mystérieux, attesté à Lutèce et sur des monnaies carnutes, peut-être associé à Esus. Plaisantes réminiscences mythologiques : je suis à peu près sûr que Guy G. Kay, dans La mosaïque de Sarance, s'est inspiré de ce Tarvos Trigaranus pour évoquer un culte païen et sauvage assez effrayant, où le dieu se manifeste sous la forme d'un immense taureau.
« Dernière édition: 20Juillet, 2011, 18:08:27 par Usher » Journalisée
Léo
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 485



WWW
« Répondre #734 le: 20Juillet, 2011, 18:29:23 »

Citation
Un fait amusant est qu'outre Mahomet et Tervagant (possible déformation d'un dieu gaulois ou de Venus Trivia ) les sarrasins (qui ont parfois des noms bien Bretons/nordiques mais passons) prient Apollon ! Que vient faire ce pauvre Apollon la dedans on se le demande

La vision de l'Islam au Moyen-Age était plus que floue, et parfois d'un flou savamment entretenu...
Les musulmans étaient souvent vus comme des idolâtres, adorant Apollon (ou Apollyon, ou encore Apollin), Tervagant et Jupiter au côté de "Mahoumet" et autres dérivés comme "Mahound" ou "Mahom", parfois assimilé à l'Antéchrist (ils les adorent souvent au moyen d'idoles dorées qui finissent toujours par être brisées du fait de leur inutilité face aux paladins de la vraie foi). D'où le fait qu'il soient systématiquement appelés "païens", par exemple dans les chansons de geste, ou que ce terme devienne progressivement synonyme de "Sarrasin", dans certaines sources les deux pouvant même aussi bien évoquer des païens de l'antiquité, de Scandinavie ou des pays baltes...
Ce n'est peut-être pas qu'une convention littéraire, mais aussi une volonté de "propagande" (terme un peu anachronique peut-être) en rangeant les musulmans dans une représentation bien claire (après, la tendance sera plutôt à présenter Mahomet comme un hérésiarque ou un charlatan, comme le fera encore Voltaire).

Un livre fascinant, sur ces questions et sur bien d'autres : Les Sarrasins. L'islam dans l'imagination européenne au Moyen-Age, de John Tolan.
Et pour poursuivre un peu plus loin dans le temps : Représentations de l'islam dans la France du XVIIe siècle, Dominique Carnoy.
Journalisée

Pages: 1 ... 47 48 [49] 50 51 ... 131   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: