Les Salons de la Cour

02Juillet, 2020, 19:46:18
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La Petite Amsterdam (Olivier)  (Lu 772 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 197



WWW
« Répondre #30 le: 30Mars, 2020, 10:56:18 »

Vandy, un diminutif, sûrement, qu'il n'aura qu'à confier à Velda, dans la catégorie "prostitution", pour le Secteur XVIII et il devrait se retrouver avec une petite liste de filles à trouver, à localiser, à interroger. Encore une fois, il va lui falloir explorer toutes les ramifications d'un réseau... que de temps perdu, pendant lequel les trois lascars peuvent déjà être loin, ou préparer un nouveau coup.

Enfermé en lui-même, Hugo Schelling sent les connexions dans son cerveau, comme si le passage à vide de tout à l'heure lui avait permis de prendre son élan avant d'avancer.
Les mots de l'énigmatique Fraulein Knopp, tout à l'heure et sa façon de ne répondre qu'en partie aux questions (et encore, pas à toutes), étaient autant de portes qui ne s'ouvraient pas, ne voulaient pas s'ouvrir. Elle contrôlait tout, du début à la fin...
Pourquoi ?
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 772


Ours Rôliste


« Répondre #31 le: 30Mars, 2020, 12:54:24 »

Si Knopp souhaitait vraiment garder les flics en dehors de tout ça, elle serait restée shtum avec Svetlana.

Après, il semble évident qu'elle ne dit pas tout - sans doute une seconde nature, vu son business. Ou peut-être qu'elle est plus impliquée / mieux informée qu'elle ne le laisse entendre. Et le petit numéro avec son cerbère était aussi une façon "feutrée" (pas tant que ça, en fait...) de faire comprendre à Schelling que les confidences n'iraient pas plus loin.

Du reste, c'est un peu le comportement par défaut de tous les individus questionnés jusqu'ici. Il y a une "zone aveugle" au milieu de toute cette affaire...

Hugo continue à faire tourner les engrenages alors qu'il regagne la Falkhouse. Pourquoi ces braqueurs chercheraient-ils une fille en particulier ?  En équipe... Ca veut dire que Vandy en sait trop et qu'elle a pris la tangente. Mais j'imagine qu'ils ne sont pas allés faire la tournée de tous les "établissements" du quartier pour vérifier. S'ils ont sonné chez Knopp, c'est qu'ils savaient quelque chose, eux aussi - d'autant que les Renardes d'Argent n'est pas non plus un "open bar" (si j'ose dire).

Dès qu'il pourra accéder à Velda, il va rechercher "Vandy" mais aussi, bien sûr, "Irma Knopp" et "les Renardes d'Argent"...  
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 197



WWW
« Répondre #32 le: 30Mars, 2020, 15:06:03 »

Tout le monde trimbale ses petits secrets, se répète Hugo alors que le U-Bahn redémarre.
Il entrevoit, à travers la vitre rayée du wagon, deux Koss sur le quai, portant un sac gris, lourd de ce qui fut un être humain, peu avant. Personne ne réagit, tant ce spectacle est devenu habituel.

Quand il entre dans la Falkhouse et rejoint son bureau, les questions continuent de se bousculer dans sa tête.
Tellement de questions, et si peu de réponses...

Dans le bureau qu'il partage avec son équipe, se trouve le jeune Mark Junge, qu'il a l'impression d'avoir quitté il y a plusieurs jours...
On se retrouve ici : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5192.msg145675#new
Journalisée

Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: