Les Salons de la Cour

21Février, 2020, 08:59:09
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: WilhelmStrasse [CCCP-Olivier]  (Lu 568 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 562


Ours Rôliste


« Répondre #30 le: 04Février, 2020, 12:47:51 »

Schelling n'a pas attendu béatement. Quand le type gueule "Falk !", Hugo a déjà dégainé son Marxmen et les tient en joue, calme et déterminé (en fait, un peu en mode "pilotage automatique").

- Allez, les petits. On lâche les sacs et tout ira bien. Fin de l'histoire pour aujourd'hui.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 946



WWW
« Répondre #31 le: 05Février, 2020, 19:44:27 »

Lorsque le meneur a crié, alors que Schelling tend son arme, les deux garçons qui entourent le plus grand ont tourné les talons et commencent à courir, repartant d'où ils sont venus. Faisant face au Falk, celui resté en place est statique et arbore un grand sourire. Hugo n'a pas besoin de l'observer en détail : il sait que ce gamin est probablement dopé à on ne sait quelle substance lui altérant le jugement, pour reprendre le vocable officiel.

Un rire aigu s'échappe du môme qui, tenant le sac qu'il a entre les mains à l'envers, laisse son contenu se déverser au sol : des objets divers, des papiers, sans doute des morceaux de vie s'écrasent sur le sol de béton.

Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 562


Ours Rôliste


« Répondre #32 le: 06Février, 2020, 09:52:03 »

Tout en le gardant en joue, Schelling s'adresse à lui très calmement :

- Allez, suis l'exemple de tes potes avant que ça dégénère. Dernier avertissement.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 946



WWW
« Répondre #33 le: 12Février, 2020, 08:43:17 »

Alors qu'elle laisse ses pensées divaguer, se tenant tant bien que mal à la barre métallique crasseuse, Gonül sent dans sa poche la vibration de son téléphone. C'est Mark qui la rappelle.

[Si tu décroches, CCCP, c'est le fil "Au bout du fil" qui sera utilisé : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.0]

Face au Falk, le jeune homme lève les bras en croix, tandis que ses camarades ont pris le large. Sous le manteau trop grand pour lui, son torse maigre est recouvert de tatouages pour seuls vêtements. Mais ce que Hugo remarque rapidement, c'est le flingue, coincé dans sa ceinture.
Difficile de dire ce qui peut se passer dans la cervelle du garçon, sans doute brûlée à force de substances. Ses yeux écarquillés brillent.
- Tu vas faire quoi, Falk ?
Dans le dernier mot, Schelling a pesé toute la haine, toute la colère, tout le désespoir du junkie face à lui.
Ce dernier piétine d'un pied sur l'autre, écrasant au passage le contenu du sac qu'il vient de vider au sol. Il a un rire suraigu, presque gênant.

En lui faisant face, Hugo tente aussi de repérer les passants alentour. La plupart se sont écartés, mais il y a encore pas mal de monde à portée d'une balle perdue.
Cette journée n'engendre décidément pas la monotonie.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 562


Ours Rôliste


« Répondre #34 le: 12Février, 2020, 10:56:21 »

Calmement, mais prêt à tirer au premier mouvement suspect:

- Je vais te regarder te mettre à genoux, les mains en l'air...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 946



WWW
« Répondre #35 le: 14Février, 2020, 10:32:21 »

Les yeux brillants du garçon vont d'un point à un autre, parcourant tout l'espace en une poignée de secondes. Hugo sent sur son front rouler une goutte de sueur. Au bout de son bras, cependant, le Marxmen ne tremble pas.
On ne peut pas en dire autant du junkie, face à lui, dont les doigts ne cessent de s'agiter de spasmes, volontaires ou non.
Puis, après ce qui paraît une éternité au Falk mais n'a sans doute duré que le temps d'un ou deux battements de cœur, le jeune homme fait un bond en avant et commence à courir, tendant les bras devant lui, comme pour arrêter les balles.

Hugo voit distinctement la bouche du junkie se tordre, tandis que le gamin fonce vers lui, tout en poussant un cri suraigu.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 562


Ours Rôliste


« Répondre #36 le: 14Février, 2020, 18:15:25 »

Hugo reste calme. Il ne tire pas - mais il va frapper le type de toutes ses forces avec son arme, au menton, dès qu'il sera à portée. Passé ce premier coup, il enchaînera avec un violent coup de pied destiné à mettre le suspect en état d'incapacité temporaire... 
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 946



WWW
« Répondre #37 le: 19Février, 2020, 10:23:15 »

Le gosse, puisqu'il a à peine vingt ans, se fracasse contre Hugo. L'énergie, toute en nerfs, qui le propulse, ébranle un instant le Falk qui accuse le choc, recule d'un pas, mais reste debout. Le coude osseux du garçon l'a frappé au torse, mais Hugo reste planté sur sa position et envoie la crosse de son Marxmen contre le menton de son adversaire. Un bruit de craquement, dont Hugo est persuadé qu'il a résonné dans toute la station, accompagne le vol plané du môme, qui ne doit pas peser plus de cinquante kilos et s'écrase au sol.
Secouant la tête, Schelling pose le pied sur le torse du toxico, allongé au sol. Avec toujours son rictus inquiétant, ce dernier crache une sorte de mousse rougeâtre. Il est aux limites de l'inconscience et ses yeux partent à la renverse.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 562


Ours Rôliste


« Répondre #38 le: Hier à 19:54:13 »

Hugo s'assure que le toxico est désarmé et appelle ensuite par radio pour que des Kos viennent l'alpaguer. Motif : tentative d'agression d'un Falk dans l'exercice de ses fonctions, et vol avec violence sur la voie publique.
Journalisée
Pages: 1 2 [3]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: