Les Salons de la Cour

09Avril, 2020, 01:07:06
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: WilhelmStrasse [CCCP-Olivier]  (Lu 1131 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« le: 15Janvier, 2020, 11:30:29 »

Le binôme formé par Hugo et Gönul est de retour. L'un et l'autre songent à la veille au soir, et du regard de Lorelei face à son "client".
En silence, ils regardent autour d'eux, tâchant de repérer quoi que ce soit qui sorte de l'ordinaire dans WilhelmStrasse.

Le quartier ressemble à bien d'autres endroits du Secteur, avec ses rues encombrées, ses trottoirs sales et les panneaux digitaux accrochant le regard.
WilhelmStrasse est sans doute perpétuellement plongé dans la grisaille, coincée qu'elle est entre les immeubles. Quelques passages réservés aux piétons percent ces derniers, permettant de rejoindre d'autres rues parallèles. Ces passages aux murs couverts de graffitis et de tags exhalent, lorsque les Falks passent à leur hauteur, une odeur d'humidité, d'urine et d'ordure. Dans plusieurs de ces passages, Gönul et Hugo ont distingué les silhouettes de clochards, tapis sous des sacs, cachés tant bien que mal aux regards des passants, bien que ceux-ci n'aient même pas un regard pour eux.

Quelques boutiques, essentiellement de restauration rapide, ainsi que des bars de nuit, émaillent ça et là les façades. Ce décor ressemble fort à bien d'autres du Secteur.
« Dernière édition: 15Janvier, 2020, 11:46:48 par FaenyX » Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #1 le: 15Janvier, 2020, 11:37:20 »

Schelling et sa co-équipière commencent à suivre la routine habituelle, interrogeant les clodos, les commerçants etc. : questions, signalement des braqueurs etc.

Entre les deux Falks, un silence de plomb.
« Dernière édition: 15Janvier, 2020, 11:46:55 par FaenyX » Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #2 le: 16Janvier, 2020, 20:01:31 »

Non loin de l'entrée de l'immeuble de Kristine Confrey, dans un de ces passages obscurs, à demi caché entre deux containers à ordures, un clochard attire l'attention des deux Falks. Assis contre le mur et couvert d'une couverture à la couleur indéfinissable, l'homme regarde dans le vide. Il ne réagit pas lorsque Schelling s'approche de lui et on pourrait presque penser qu'il dort.

Lentement, il tourne la tête vers les deux policiers. L'odeur qui l'entoure, faite d'humidité et de déchets, ne semble pas l'affecter. Hugo devine qu'il est aux aguets, prêt à fuir si le danger s'annonce.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #3 le: 16Janvier, 2020, 23:14:11 »

Schelling se penche vers lui, un paquet de clopes ouvert à la main...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 052



WWW
« Répondre #4 le: 17Janvier, 2020, 00:28:03 »

Gönul ne peut s'empêcher une moue de dégoût.

Hier les putes, aujourd'hui les clodos, demain les junkies ?

Gönul cherche sur elle et autour d'elle de quoi amadouer l'homme pour se raviser.
Elle ne veut pas acheter l'homme, elle aurait l'impression de déchoir.
Elle fait un pas de recul prête à jouer le rôle du mauvais flic.
Ca tombe bien, elle a peur, elle est stressée...
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #5 le: 17Janvier, 2020, 10:15:11 »

Son instinct de vieux flic permet à Schelling de sentir le stress de Gönul - et, du coup, il se demande s'il n'a pas mal évalué sa jeune co(équipière (du coup, "l'instinct de vieux flic..."  ). Une partie de lui aurait envie de la prendre par le colback et de lui gueuler un truc du genre : "Si la demoiselle a peur de se salir les mains, elle devrait peut-être envisager une reconversion..." mais il s'abstient. Et il est, brusquement, incapable de se souvenir de lui-même à l'âge de la jeune Turkish. Il chasse de son cerveau la "tempête-sous-un-crâne" qu'il sent monter pour se concentrer sur le clodo.

Accepte-t-il la cigarette (voire le paquet) ?

Soudain, avec une demi-minute de retard, une vision s'impose à l'esprit d'Hugo : lui, tout jeune Falk, il y a plus de trente ans... Le bleu complet. Mais sans états d'âme.

On ne savait pas ce que c'était, à l'époque. Sans doute un truc de générations. La Guerre Sans Fin nous a modelés. Il fallait survivre. S'en tirer, c'était tout ce qui comptait. Et c'est ce que j'ai fait. Je m'en suis tiré. Sans états d'âme. Sinon, je serais à la place de ce clodo, affalé en face de moi.

Fin du flash intérieur. Alors, le clodo ?  La clope ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #6 le: 17Janvier, 2020, 16:59:23 »

La main de l'homme se pose sur le paquet de cigarettes entamé et, en l'absence de résistance de la part de Schelling, se referme sur la boîte. Le clochard glisse le paquet dans une des poches intérieures du vieux manteau trop grand pour lui. Ce sont quelques instants de réconfort que vient de lui offrir le Falk ou, plus probablement, une monnaie d'échange contre un peu d'abri, une boisson chaude ou l'assurance de ne pas se faire passer à tabac.

Ses yeux fixent ceux de Hugo.
- Danke.
Un léger accent danish traduit les origines de l'homme dont les Falks ont bien du mal à estimer l'âge. Des rides parcourent son visage buriné et parcouru de cicatrices. Il y a longtemps qu'il vit dans la rue, cela ne fait aucun doute.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #7 le: 18Janvier, 2020, 09:38:45 »

Schelling fait un signe de tête, affiche un (tout petit) sourire et se lance :

- On cherche deux types. Des braqueurs.

Il donne rapidement leur signalement.

- Ca te dit quelque chose ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #8 le: 19Janvier, 2020, 16:40:32 »

L'homme ferme les yeux et réfléchit, à moins qu'il ne veuille jouer un peu avec les nerfs des deux Falks qui attendent sa réponse :
- Peut-être... personne ne me voit ici, mais je vois tout le monde ou presque.

Il ouvre les yeux et jauge du regard la patience de Schelling.
- C'était il y a trois ou quatre jours, non ? Tôt le matin, c'est ça ?
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #9 le: 19Janvier, 2020, 19:41:48 »

Schelling acquiesce.

- Exact!  Tu vas nous raconter tout ça autour d'un café... d'accord ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #10 le: 21Janvier, 2020, 11:08:04 »

Peu après, serrant entre ses mains tachées et maigres un gobelet rempli de café fumant, l'homme donne quelques détails aux deux Falks.
- Ces deux hommes, je les ai vus... ils ont traîné dans la rue, comme s'ils cherchaient une adresse... Le plus grand s'est arrêté pour fumer une clope, à quelques mètres de moi.
Il avale lentement une gorgée, puis continue.
- Je lui en ai demandé une, il m'a envoyé balader, c'est pour ça que je m'en rappelle... Après, ils sont rentrés dans l'immeuble, là-bas, au moment où un type en sortait. Je me suis dit qu'ils préparaient un truc, à se faufiler en douce, comme ça.
Journalisée

cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 052



WWW
« Répondre #11 le: 21Janvier, 2020, 12:22:19 »

Les automatismes appris à l'école reviennent :  

"Le grand,  c'était bien un noir avec des dreadlocks  ?"
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #12 le: 22Janvier, 2020, 17:44:00 »

Les yeux de l'homme se dirigent vers Gonül :
- Ah...t'es une marrante, toi !
Il soupire et, après une nouvelle gorgée de café, ajoute :
- Non, il était comme l'a décrit ton...partenaire. Cheveux bruns, très courts...
Il regarde de nouveau la jeune Falk. Sans doute se demande-t-il à quel jeu elle joue, là.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 610


Ours Rôliste


« Répondre #13 le: 22Janvier, 2020, 18:56:22 »

Il regarde de nouveau la jeune Falk. Sans doute se demande-t-il à quel jeu elle joue, là.

(Il n'est pas le seul  )

Avec un sourire de type sympa, Schelling encourage leur témoin à se concentrer.

- Et quand ils sont ressortis ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 012



WWW
« Répondre #14 le: 24Janvier, 2020, 11:38:14 »

L'homme hausse les épaules et se tourne de nouveau vers Schelling :
- Quand ils sont repartis.. ils avaient l'air plutôt pressés. Ils sont passés devant moi, sans me remarquer et ont filé jusqu'au bout de la rue...
Il termine son café et ajoute :
- Je mangerais bien un morceau, moi...

Autour du trio, la vie suit son cours, dans la rue. Nul ne s'intéresse aux Falks ni à l'homme qu'ils interrogent.
Journalisée

Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: