Les Salons de la Cour

17Février, 2020, 08:45:41
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Système zéro  (Lu 321 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 995



WWW
« le: 11Janvier, 2020, 17:26:39 »

Dans un jdr, la mécanique de résolution des actions sert à minima à déterminer ce que peut faire un personnage. Mais en fait avant cela, il y a ce que j'appelle le système zéro, et que d'autres appellent le bon sens : "les personnages réussissent les tâches triviales !".
C'est d'ailleurs fréquemment écrit explicitement.
Sauf que l'on ne précise pas quelles tâches sont triviale, ni pour qui.
Vous allez me répondre que je me pause des questions sans le moindre intérêt (et vous allez peut être penser que je veux tout mécaniser). Mais loin s'en faut. (mais il n'est pas impossible qu'aime me poser des questions qui ont l'air triviale),

C'est , selon moi, important de savoir si le personnage est capable d'accéder à de l'information "publique", à utiliser des objets technologiques, à se déplacer, à s'équiper, à communiquer, est capable de subvenir à ses besoins...
Ce sont des choses qui ne méritent pas vraiment d'être "mécanisées", on est dans la narration, pas dans la résolution des conflits.
Mais ce n'est pas une partie anecdotique. Il est important de savoir si un personnage sait lire, sait parler une langue étrangère, sait faire une recherche internet, peut se déplacer à cheval ou en voiture.

Quand je prends un JdR existant, souvent je me trouve un peu con pour ce genre de questions.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Xaramis
Chambellan
Pétardier
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 397



WWW
« Répondre #1 le: 11Janvier, 2020, 20:44:24 »

Ta question n’est pas du tout « sans intérêt », à mes yeux au moins. Et lorsqu’un système de jeu ne l’explicite pas, il faut que moins que MJ et joueurs s’entendent sur ce que « Monsieur ou Madame Tout-le-Monde » savent faire, dans l’univers du jeu choisi.
Ce qui sous-entend, à mon avis, de décortique cela en fonction de l’appartenance à des « groupes culturels ». Par exemple, un habitant quelconque du bord de mer aura des savoirs triviaux sur les marées, qui seront totalement étrangers à un habitant quelconque d’une ville éloignée de la mer. Un paysan saura écorcher un lapin, alors qu’un noble ne le saura pas. Etc.
La définition de ce qu'on pourrait appeler « le niveau zéro » ou « le niveau de base » est donc importante.

J’élargis, d’ailleurs, ta question à la définition des autres « niveaux ». Par exemple, que sait faire « le meilleur chirurgien du pays » ou « le chirurgien du coin de la rue », dans tel univers de jeu ou dans tel autre, pour autant qu’il dispose du matériel nécessaire ? Il sait implanter un stimulateur neuronal dans le cortex (si ça existe dans l’univers en question) ? Réaliser une transfusion sanguine ? Réduire une fracture sans laisser de séquelles ?
Journalisée

Chez Monsieur de C., dans le sillage de Corto ou au Club Série Noire. Mes inspirations rôlistiques sont dans Inspirôle.
Mithriel
Les Rêveurs
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 474


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #2 le: 12Janvier, 2020, 09:03:43 »

Pour moi, le système zéro, c'est plutôt la mécanique des interactions du jeu de rôle : jouer son personnage, expliquer ce qu'il fait/dit, décrire les conséquences, le dialogue MJ/PJ quand il y a un MJ, etc.

Ce que tu indiques relève plutôt du système d'un jeu particulier et va de l'implicite total à des exemples clairs.
Journalisée

Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Les Rêveurs
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 608



WWW
« Répondre #3 le: 16Janvier, 2020, 18:26:01 »

Personnellement, j'aborde cette question selon deux angles:

1. la fiction (l'univers): s'il me semble que c'est cohérent qu'un personnage sache accomplir une tâche, pas de jet de dés. En cas de doute, je fais comme @Xaramis, je demande à la tablée et je décide en fonction de son apport.

2. les objectifs ludiques ou narratifs: si le jet de dés permet de mettre en évidence les compétences d'un PJ et/ou obtenir un effet particulier (ludique), OU si j'imagine que le jet de dés va me permettre d'orienter la narration dans un sens ou dans l'autre, voire dans un sens imprévu, alors j'envisage de le demander.

Quand les deux approches m'orientent vers "pas de jet", alors j'évite d'en demander un. Sinon, je pèse rapidement le gain "un jet" vs. "pas de jet". Tout cela est devenu assez instinctif et automatique avec les années.
Journalisée

Mithriel
Les Rêveurs
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 474


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #4 le: 16Janvier, 2020, 19:25:54 »

J'aime bien l'approche de Château Falkenstein. Hors situation de stress, si la compétence atteint le niveau de difficulté requis (selon les système, il peut y avoir une petite addition à faire), la réussite est automatique.
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 995



WWW
« Répondre #5 le: 16Janvier, 2020, 20:50:28 »

Je trouve que la question de stress, c'est un cache-misère.
La vraie question c'est l'intérêt narratif.
La notion de stress n'est,  je crois,  jamais définie et est quelque chose de très relatif au personnage.  Pour certains parler en public/  une personne du sexe opposé/ à quelqu'un d'un autre milieu social ou culturel peut être stressant.

L'aspect stressant a l'avantage de ne pas être une condition de méta jeu, mais le vrai critère c'est l'intérêt narratif.

Est-ce que c'est intéressant d'utiliser la mécanique ?
Quand le résultat de l'action est "certain ". Par moment oui, soit parce qu'il met un PJ sous le feu des projecteurs,  mais aussi parce que l'action  peut avoir des effets de bord (usure ou expérience entre autre.

Pour en revenir à un exemple concret :  un aumônier militaire à la retraite qui désire faire une recherche LinkedIn.
Si je dis non ou si j'utilise la mécanique qui dit non, j'allourdi la scène  :le joueur/PJ demande à un petit camarade de faire la même chose. Et le personnage n'a pas évolué.

Si j'utilise la mécanique qui dit oui, c'est cool,  mais c'est aléatoire.

Si je dis oui, sans passer par la mécanique,  le personnage sort de son rôle.  Ça peut-être intéressant,  mais pas forcément
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 995



WWW
« Répondre #6 le: 16Janvier, 2020, 20:54:18 »

Nb : le problème est particulièrement présent quand les personnages se déplacent.  Narrativement,  ce n'est pas souvent intéressant de savoir comment ils vont d'un endroit à l'autre  et on zappe , à raison,  cette étape jusqu'au moment où il faut partir  ...
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Mithriel
Les Rêveurs
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 474


Herrr Doktorrr Professorrr


WWW
« Répondre #7 le: 16Janvier, 2020, 21:52:10 »

@cccp Ce que tu appelles "mettre sous les projecteurs" ressemble furieusement au stress de CF. 
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 995



WWW
« Répondre #8 le: 16Janvier, 2020, 23:09:02 »

J'avoue ne pas connaître la définition du stress de château Falkenstein.
Quand je dis mettre sous les projecteurs,  c'est quand je demande au joueur de C6PO qu'on répète à loisir qu'il maîtrise plusieurs millions de langages mais qui ne sait rien faire d'autre de me faire un test de linguistique simple,  qu'il va réussir haut la main puisqu'il a 15D+2


Mais la question d'utilisation du système zéro ou de la mécanique de résolution des actions à château Falkenstein est très importante, puisqu'elle fait tourner la main du joueur
« Dernière édition: 16Janvier, 2020, 23:39:21 par cccp » Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Acritarche
Puissance Oubliée des Contrées
Les Rêveurs
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 608



WWW
« Répondre #9 le: 17Janvier, 2020, 11:36:27 »

Narrativement,  ce n'est pas souvent intéressant de savoir comment ils vont d'un endroit à l'autre  et on zappe , à raison,  cette étape jusqu'au moment où il faut partir  ...
Je nuancerais car ça dépend de l'univers de jeu. Dans certains jeux/univers, le voyage est indissociable de l'expérience de jeu (Ryuutama, Freebooters on the Frontier, UltraViolet Grasslands, etc.)
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 995



WWW
« Répondre #10 le: 17Janvier, 2020, 15:56:24 »

Je  chipote,  mais je parle de déplacement. Le voyage est un déplacement : Huh??.
À pavillon noir,  si les PJ débarquent sur une île,  il peut arriver que l'on omette de préciser si c'est en prenant la chaloupe,  le petit canot ou le grand canot
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: