Les Salons de la Cour

31Mai, 2020, 17:39:24
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Urban Guérilla [Tous]  (Lu 2592 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #30 le: 29Octobre, 2019, 15:14:49 »

Schelling répond à Swen dans sa radio :

- Schelling. Quelqu'un s'est fait la malle par la porte de derrière. Sans doute un des braqueurs... Gross et moi sommes arrivés trop tard pour voir quoi que ce soit. A l'intérieur, on a deux morts, dont un braqueur sûr... Plus un autre braqueur dans un état critique...

(Est-ce que le type en costume sombre pourrait être le gérant du magasin ?  Aucune trace d'employés ?  De clients ?  Et on vend quoi, dans cette boutique ?)
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #31 le: 29Octobre, 2019, 15:48:16 »

L'homme dont le corps repose sur ce qui fut un présentoir et dont le costume sombre éponge maintenant le sang était probablement l'employé ou le gérant de cette petite boutique de téléphones et autres appareils connectés. La femme était sans doute la seule cliente présente sur les lieux lorsque les trois braqueurs arrivèrent.

En marchant sur ce qui fut une tablette, Schelling se dit qu'il y avait sans doute peu à récupérer, dans cette boutique. Tout ça pour ça...
Journalisée

taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #32 le: 29Octobre, 2019, 17:39:26 »

Swen regarde la journaliste d'un air las.
- l'intervention est encore en cours, je n'ai rien à vous dire de plus.
Il fait signe aux deux koss de venir et donne les consignes habituelles: délimiter une zone avec les cordons de police et empêcher quiconque de pénétrer sans autorisations. Ce qui veut dire virer  les journalistes de là. Il demande à Junge d'aider les koss à tout boucler.
Sa radio grésille, crachotant les propos de Schelling.
Swen retourne rapidement à la patrouilleuse et saisit la radio du véhicule. Il faut vite alerter le central qu'un braqueur (au moins) court toujours! Il demande également l'envoi de secours supplémentaires pour les deux blessés à l'intérieur de la boutique ainsi que la police scientifique. Il conclut en demandant que le lieutenant de service le recontacte dès que possible.
-Schelling, Gönul, vous restez en couverture dans la boutique, je vous ramène la trousse de secours. On attends la cavalerie pour passer le relais.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #33 le: 02Novembre, 2019, 16:53:24 »

La jeune présentatrice accentue encore son sourire vers Swen mais, voyant que le Falk reste de marbre, se tourne vers son cameraman en lui faisant signe de cesser l'enregistrement.
- S'il vous plaît, Sergent...vous pourriez au moins nous laisser filmer ?
Swen a tourné le dos et ne répond même pas. Les deux Koss ont commencé à délimiter la scène de crime, déroulant un ruban jaune, seul trait de couleur dans la rue grise. Même les flaques de sang paraissent sombres sous le ciel plombé. 
Alors qu'il est occupé à jouer les chefs d'orchestre, Swen entend sa radio crachoter.
- Köhler ? Upshaw.
Faites-moi un briefing rapide...



Il semblerait que le Lieutenant Schultz soit épaulée par le Bonze, aujourd'hui : la journée est décidément bien chargée.

Dans la boutique, Schelling et Gross sont en compagnie de deux morts et d'un blessé grave, ainsi que d'une femme qui, pour indemne qu'elle soit, semble en état de choc. Elle sanglote doucement, mais n'a pas bougé.

L'ambulance qui a pris en charge Mansell redémarre, sous le regard de Goldberg et Junge. Tous deux espèrent que leur collègue va s'en sortir. A leurs côtés, Hansen est debout, blême, comme si le stress produisait enfin son effet sur lui. Il s'adosse sur sa patrouilleuse et se passe la main sur le visage.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #34 le: 02Novembre, 2019, 17:20:58 »

Schelling, qui n'a toujours pas complètement digéré le petit incident avec sa collègue, indique la femme en état de choc à Gönul :

- Tu t'en charges ?  La touche féminine et tout ça...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #35 le: 03Novembre, 2019, 21:35:15 »

J'ai une gueule d'infirmière

Gönul s'agenouille devant la femme, se mettant devant elle cachant son champs de vision.
Elle ne peut pas s'empêcher de penser qu'il y a une probabilité non nulle qu'elle soit complice des agresseurs, elle sait que c'est idiot qu'il est plus probable que la femme fasse tomber un billet gagnant de loto, qu'elle soit complice de junkies défoncé au krokodil, mais elle garde cette petite pensée dans un coin de son esprit.

D'une voie très douce :
"Bon jour madame, je suis le sergent Gonul Gross. Je suis Falk. LA situation est sous contrôle, vous ne risquez plus rien maintenant. Venez avec moi. Vous avez besoin de respirer un coup."

Gönul l'aide à se relever et la raccompagne doucement, dehors, en passant par la porte de derrière.

"ça va, vous n'êtes pas blessée ?
...
Vous voulez quelque chose ? un verre d'eau ? un café ? un mouchoir ? un remontant ?
...
OK, on va vous trouver ça."

Elle  appele dans le son micro, Marko, tu peux me trouver ça, tu serait un coeur merci.

"Merci
...
Moi c'est Gönul. Comme je vous l'ai dit, je suis Falk, On vous protège. vous ne risquer plus rien maintenant
Vous vous appelez comment ?
...
Vous vous sentez de me parler un peu de ce qui s'est passé ?
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 137



« Répondre #36 le: 04Novembre, 2019, 08:23:50 »



Vous voulez quelque chose ? un verre d'eau ? un café ? un mouchoir ? un remontant ?
...
OK, on va vous trouver ça."
Elle  appele dans le son micro, Marko, tu peux me trouver ça, tu serait un coeur merci.



Mark en train de sécuriser la zone prévient les deux koss avec lui que on lui demande de l'aide. Il va chercher la boisson demandée.
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #37 le: 04Novembre, 2019, 11:36:35 »

Swen décroche sa radio:
- ici Köhler Lieutenant, un de nos binômes est intervenu sur un flag' dans une petite boutique de high-tech', les braqueurs étaient lourdement équipés. A l'heure actuelle on a un braqueur abattu et un sérieusement blessé. On a également une victime côté civil et une témoin en état de choc. Et un des nôtres est en route pour l'hosto... urgence absolue.
Swen reprend sa respiration, il sait que le Bonze est un homme aimant l'exactitude et la concision... c'est sa méthode et ça marche, après tout, c'est sans doute le meilleur flic en service actuellement... avec le vieux, évidemment.
- on a possiblement un braqueur en fuite, j'ai lancé l'appel mais ça ne va pas être évident d'avoir une description du suspect. J'attends la scientifique pour fouiner si jamais l'individu est blessé et euh... pour nous confirmer les causes du décès des deux cadavres dans la boutique. C'est tout pour moi, le reste ne serait que conjecture, je vais faire le point avec Hansen pour en savoir plus sur le début de tout ce gâchis.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #38 le: 05Novembre, 2019, 10:20:24 »

Peu à peu, arrivent d'autres Koss, qui patrouillaient sans doute non loin d'ici. Les lieux de l'attaque sont balisés et interdits au public, tandis que la circulation reprend dans la rue.  Swen Köhler sent comme une immense lassitude. Il connaît cette sensation. Il l'a ressentie des centaines de fois, quand l'adrénaline retombe, quand tout est terminé.
- Ok. Essayez d'obtenir un signalement du fuyard. Je vous envoie une équipe pour prendre le relais, crachote la radio.
Puis, après quelques secondes :
- Bien joué, Swen. Vous me ferez votre rapport dans la journée.

Une pluie fine se met à tomber.

A l'intérieur de la boutique, la femme a hoché la tête à chacune des questions de Gönul. Rapidement, cette dernière comprend que la femme était là par hasard et que l'enfer s'est déchaîné autour d'elle. Fort heureusement, elle est indemne.
Physiquement, en tout cas.
Elle se relève grâce à la Falk et s'appuie sur elle un instant. Toutes deux sortent de la boutique et elle prend soin d'éviter de regarder le sol, afin de ne pas voir les corps ensanglantés.
Mark arrive dans la boutique et, pour lui, c'est un choc.
Il a déjà été confronté à la mort, mais rarement de si près. Ses jambes tremblent un instant, jusqu'à ce que ses yeux croisent le regard vide de Schelling, debout près d'un corps.
Ce dernier regarde le thermos que Mark tient en main et qu'il est allé chercher dans la patrouilleuse.
Journalisée

FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #39 le: 12Novembre, 2019, 15:36:42 »

[On dirait que la scène n'est guère inspirante, en l'état.
Je prends donc les commandes]


Gönul et la femme se sont installées, à l'arrière de la boutique, collées contre le mur pour tenter d'éviter la pluie.
La femme, encore tremblante, bafouille :
- J'étais en train de choisir un téléphone pour mon fils quand trois hommes sont entrés, armes à la main...Ils ont menacé le vendeur...le pauvre garçon...
Elle tente d'étouffer un sanglot.
- Il a essayé de gagner du temps... mais ils ont brandi leurs armes et il a été contraint d'obéir et de leur donner l'argent de la caisse. Et puis, tout est allé très vite...les policiers..vos collègues sont arrivés et...ça a été l'enfer.
Elle s'écroule en larmes, alors que Mark, qui a entendu les dernières phrases, fait irruption, son thermos à la main, qui lui semble bien dérisoire.

A quelques pas d'eux, Schelling voit entrer deux membres des services de secours, leur sac d'équipement à la main. Leur regard va d'une victime à l'autre, jusqu'à ce qu'ils comprennent, dans le regard du Falk, que l'homme a ses pieds a besoin de soins.
L'un d'entre eux s'agenouille et ausculte le blessé. L'autre interroge Hugo :
- Les autres ?
Le policier secoue la tête.

Swen rejoint Goldberg, près de Hansen. Ce dernier, pâle comme la mort, accuse le coup. Son regard se dirige vers la boutique.
- Celui qui s'est barré...
Il n'arrive pas à aller plus loin, mais ses deux collègues comprennent : que le destin remette le fuyard devant "Hitman" et il suffira d'un tir à ce dernier.
Il secoue la tête et ajoute :
- On n'était pas loin...on les a cueillis alors qu'ils allaient sortir de la boutique. Ce sont eux qui ont ouvert le feu.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #40 le: 12Novembre, 2019, 19:06:35 »

Hugo sort brusquement de la boutique, histoire de prendre l'air... Il gobe quelques cachets de plus et peste entre ses dents après Gönul; il est certain (sans doute à tort  ) que l'intervention en mode "cow girl" de son équipière lui a fait rater la possibilité d'apercevoir un fuyard...

On arrive toujours trop tard, maugrée-t-il en lui-même. Ce n'est pas le moment de venir bavarder avec lui...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #41 le: 12Novembre, 2019, 23:58:09 »

Gönul prend la thermos de café des mains de Mark et  lui demande discrètement
"Va plutôt voir s'il n'y a pas de caméra de sécurité"
Puis prends la femme dans ses bras en lui disant.
"C'est bon c'est fini, vous avez tout votre temps pour raconter votre histoire !
Vous pouvez vous arrêter si c'est trop dur "

Alors qu'elle pense exactement le contraire et trépigne intérieurement pour qu'elle lui donne une description du fuyard pour lui tomber dessus.
   
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #42 le: 13Novembre, 2019, 10:04:20 »

Plusieurs véhicules d'urgence sont arrivés et le rideau ne va plus tarder à tomber sur la scène. Les corps sans vie du braqueur et du gérant sont évacués, tandis qu'une deuxième ambulance emmène celui du survivant. Des Koss balisent les lieux, finalisant le travail rigoureux qu'avait commencé Mark.

Traversant la rue sous la pluie, Schelling retrouve bientôt le petit groupe formé autour de la patrouilleuse mitraillée. Hansen l'interroge du regard.
- Si ce salopard survit, il aura des choses à nous raconter, marmonne Hugo, avec un coup de menton en direction de l'ambulance.

La femme tente de reprendre son souffle :
- Celui qui s'est échappé... il était plutôt petit, trapu... avec des cheveux longs dans le cou et un tatouage sur la nuque. Il a été blessé...au bras, je crois.
Mark retourne dans la boutique, alors que les ambulanciers évacuent le corps du blessé et que des Koss emmènent les cadavres dans des sacs noirs. Il a tôt fait de repérer deux caméras de sécurité, couvrant à elles deux la boutique. Hélas, elles ont été l'objet de la rage des braqueurs et ont reçus plusieurs projectiles. Il est peu probable qu'elles puissent être exploitées.
Afin d'oublier un peu la présence de la mort dans ces quelques mètres carrés, Mark réfléchit : ce dossier va probablement être confié à d'autres Falkampfts, sauf si le Sergent-Chef en demande la charge. Néanmoins, ils devront sans doute coopérer avec les enquêteurs, quand il faudra mettre la main sur le dernier fuyard.

Les mains ensanglantées, Goldberg se demande si c'était une si bonne idée que ça, que de sortir de son sous-sol.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #43 le: 13Novembre, 2019, 11:20:43 »

Schelling se dirige vers Gönul et la saisit par le bras. On le sent énervé.

- T'as entendu ?  "Petit, trapu, cheveux longs dans le cou, tatouage sur la nuque... blessé au bras..." C'est le type que tu m'as empêché d'alpaguer...

Sur ce, et sans attendre de réponse, Schelling quitte la scène et le reste du groupe. Il a bien l'intention de retrouver le fugitif pendant que la piste est encore chaude. Avec sa radio, il contacte le PC, en rappelant l'adresse de la boutique.

- J'ai besoin d'une localisation par caméras de surveillance...

Il répète plusieurs fois le signalement du type, en repassant par la boutique pour ressortir par la porte-arrière, comme un clébard qui suit une piste... 
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #44 le: 13Novembre, 2019, 11:40:23 »

Köhler est avec le reste du groupe, il écoute le témoignage de "Hitman", au fond de lui, une petite voix se demande quelle arme a tué le gérant... mais ça n'est pas son affaire et il refuse de mettre le nez dedans, pas maintenant, pas avec ce dossier de braquages.
- Des collègues vont pas tarder, ils vont prendre ta déposition et s'occuper de toi, genre t'emmener à l'hosto pour en savoir plus sur ton binôme. Heu... Golberg, tu peux t'assurer que les secours ne piétinent pas tout... enfin.. "pas trop" tout.
Swen se retourne, Schelling a disparu....
"Scheiss, put*in de dummpkopf" jure-t-il en décrochant sa radio individuelle:
- Hugo, ta radio ne porte pas loin et je ne veux pas prendre le risque que tu te refasses descendre alors que je te hurle dessus avec... Tu connais les risques pour ta peau et pour ton badge si tu joues à nouveau les loups solitaires alors tu réfléchis et tu reviens ou alors...
... ou alors tu me donnes ta position toutes les 5mn par sms".

il raccroche et jette un regard aux autres:
- soyez prêts à repartir dès que possible...
Journalisée
Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: