Les Salons de la Cour

31Mai, 2020, 19:03:26
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2] 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Urban Guérilla [Tous]  (Lu 2594 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #15 le: 26Octobre, 2019, 08:19:54 »

En franchissant le seuil de la boutique, Hugo entre dans un territoire dévasté. Il sent sous ses pieds des morceaux de verre, tandis qu'un luminaire vomit une gerbe d'étincelles avant de s'éteindre, à sa droite. La pièce fait environ 10 mètres sur 10, et les présentoirs et étagères ont presque tous été renversés.
A deux pas de lui, le cadavre d'un homme, abattu d'une balle en pleine tête, est sans doute celui d'un des braqueurs. Un fusil-mitrailleur est tombé à ses pieds. Sans doute a-t-il été abattu par "Hitman", il y a quelques instants.  A deux ou trois mètres de lui, avachi sur ce qui fut un présentoir, un autre homme gît. A voir son costume sombre, Hugo peine à croire qu'il s'agit d'un braqueur.
Enfin, la troisième victime a été touchée dans le dos et se situe à six mètres environ de l'entrée. Un fusil à pompe est tombé à ses pieds et, à voir la façon dont il est vêtu, Hugo pense qu'il s'agit aussi d'un braqueur. En relevant la tête, le Falk remarque que l'homme a du être touché alors qu'il se dirigeait vers une porte, située au fond du magasin.
La porte est encore entrouverte.

Quant à la femme, prostrée dans un coin, entre deux étagères, elle regarde Hugo sans comprendre. La terreur se lit dans ses yeux. Du sang a taché son chemisier blanc.
« Dernière édition: 29Octobre, 2019, 09:48:17 par FaenyX » Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #16 le: 26Octobre, 2019, 08:58:21 »

En passant près de la femme en état de choc, Schelling reste silencieux mais lui montre son badge, en s'efforçant de dire avec un regard C'est terminé, vous n'avez plus à avoir peur, quelqu'un va venir s'occuper de vous.

Tout en se disant qu'il aurait dû sécuriser les lieux, s'assurer que les morts sont bien morts et tout ça... mais que quelqu'un d'autre s'en chargera (un des bleus, par exemple), il se dirige à grands pas vers la porte entrouverte, au fond.

Prêt à tirer en cas de besoin.

Entrouverte, nom de dieu...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #17 le: 26Octobre, 2019, 14:28:51 »

Au début de l'altercation, Gönul s'était écarté du groupe afin de trouver un accès par l'arrière afin de couper toute retraites aux forcenés (ou pour avoir son moment de gloire en passant pour l'héroïne qu'elle rêve d'être sans se l'avouer).

Ce pâté d'immeubles est bien délimité par 4 rues dont une parrallèle à MolkStrasse. Il y a probablement une sortie par là ou un accès à une arrière cour.

Évidement elle n'a prévenu personne, mélange de tête brûlée, d'automatisme pas encore acquis et volonté de faire une action d'éclat.
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #18 le: 26Octobre, 2019, 15:01:06 »

Schelling est, en quelques pas, à hauteur de la porte, qu'il ouvre avant de jeter un œil de l'autre côté.
Rien, ni personne... à part un local empli de caisses, sur les quelques mètres carrés qu'il comprend. En un battement de cœur, il traverse cette pièce jusqu'à son autre issue, une porte métallique qu'il ouvre prudemment, en la poussant.

Gönul a discrètement filé, peu après l'arrivée sur les lieux, et a trouvé un passage encombré de containers à ordures qu'elle a traversé le plus discrètement possible. Elle a débouché dans une ruelle crasseuse, qui doit être parallèle à MolkStrasse. Sans doute cette ruelle n'est-elle fréquentée que par ceux qui résident dans les immeubles miteux du coin et les livreurs des différentes boutiques.
Peu après que les derniers coups de feu aient résonné, Gönul voit, une centaine de mètres devant elle, une porte métallique s'ouvrir dans la rue, à hauteur des lieux de l'attaque, poussé par quelqu'un qui sort probablement de la boutique attaquée.

Aux côtés du Sergent Mansell, Gunther Goldberg fait de son mieux pour stopper l'hémorragie, mais le teint pâle de la victime est de mauvais augure. Son pouls est faible et il perd tout doucement conscience.
- Ambulance en route...Serons sur les lieux dans quelques minutes...
Assis à côté de son partenaire, la main délicatement posée sur son épaule, Gunvan Hansen semble tout à coup très fatigué. Dans ses yeux, Goldberg lit la question que lui-même se pose : va-t-il s'en sortir ?

Spookie Reinhold et son cameraman ont mis ces quelques instants à profit pour approcher et prennent des images de la boutique. La jeune animatrice semble inspirée et quelques mots parviennent jusqu'aux Falks : "véritable scène de guerre"..."des victimes"..."la police est sur les lieux". Ayant repéré les Falks derrière le véhicule, les envoyés spéciaux de Kriminal Kanal s'approchent de Goldberg et des deux Falks, dans l'évidente intention d'obtenir un témoignage exclusif.

Swen fulmine. Il n'a qu'une envie, celle d'envoyer promener cette pseudo-journaliste, mais doit agir avec diplomatie, il le sait. Il se rend compte, à cet instant, qu'il a perdu Gönul de vue.
Encore une journée de merde, on dirait...et celle-ci ne fait que commencer.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #19 le: 26Octobre, 2019, 16:27:52 »

Une fois la porte métallique ouverte, Schelling, l'arme au poing, balaie la rue du regard...
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #20 le: 26Octobre, 2019, 23:10:52 »

... et se retrouve nez à nez avec le canon du Marxmen de Gönul plaquée contre un mur lui gueule
"Polizeï, les genoux à terre et les mains sur la tête"

Visiblement elle ne l'a pas encore reconnu.
Et s'attend clairement à voir débarquer  un junkie armé d'un pistolet mitrailleur
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #21 le: 27Octobre, 2019, 10:00:29 »

Schelling n'obtempère pas, se contentant de regarder sa jeune collègue d'un air froid, haussant un sourcil - really ?
Journalisée
cccp
TDCA
Pétardier
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 7 119



WWW
« Répondre #22 le: 27Octobre, 2019, 14:20:40 »

Gönul, baisse son arme et souffle un grand coup !
"Pfiuuu !
...
Bon ben ils ne se sont pas échappés par là en tout cas.
Ca se passe comment là dedans ?"


Gönul a écouté les communications avec attentions, elle a donc une assez bonne idée de ce qu'il se passe, mais elle aimerait une autre réponse. Elle ne sait pas trop laquelle.

Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #23 le: 27Octobre, 2019, 14:39:31 »

Schelling, pince-sans-rire et vaguement furieux (mais s'efforçant de ne pas le montrer)

- A ton avis ?

Après un temps, après avoir rengainé, se retournant vers la porte métallique pour re-rentrer dans la boutique :

- Pour répondre à ta question, la porte était entrouverte. Donc, oui, quelqu'un s'est barré par là. On n'a juste pas été assez rapides. Et au cas où tu te poserais la question, s'ils sont rentrés par là, alors il est probable qu'ils aient refermé derrière eux...
Journalisée
Winchester
Double solde
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 137



« Répondre #24 le: 28Octobre, 2019, 08:24:59 »

Mark est resté près du Falksdoctor en couverture. Il reste sur le qui-vive avec son arme tremblante dans les mains. Il ignore si il doit rentrer dans le magasin ou continuer à surveiller.
L’adrénaline du début est très vite retombé et il recommence à lorgner sur la vie de bureau.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #25 le: 28Octobre, 2019, 10:07:18 »

Le jeune Junge, pour sa deuxième journée de service actif, se dit qu'il a son baptême du feu. A quelques secondes près, il aurait sans doute dû sortir son Marxmen. Des questions lui traversent l'esprit : se serait-il souvenu de la séquence de gestes nécessaires pour réussir un tir ? Sortir l'arme, enlever le cran de sécurité, braquer le lourd Marxmen en direction de la cible, bloquer sa respiration, utiliser son œil directeur, oublie-t-il quelque chose ? Ou aurait-il agi sur le mode "réflexe", parce qu'il est Falk ? Il secoue la tête, pour chasser ces questionnements, dans lesquels son esprit se réfugie...
Mark essaie d'éviter de regarder le Falk inconscient qui gît là. Ses yeux rencontrent ceux de Hansen, celui qui a tiré sur la boutique avant de veiller sur son partenaire. Il y lit quelque chose qu'il n'a jamais vu durant sa formation.
- Ca va aller, petit.
"Hitman" lui sourit. Au loin, une sirène annonce l'arrivée des secours. C'est bientôt fini.
Mark comprend alors qu'il fait partie d'un groupe : il est Falk. Alors qu'il vient d'essuyer des tirs, d'abattre un ou plusieurs gangsters et que son partenaire est gravement blessé, l'un des siens a vu sa peur et l'a gommée en quelques mots.
- Oui, ça va aller... , répond-il, en souriant tant bien que mal.

Inattentif à l'échange (ou parce qu'il préfère n'y accorder aucune attention), Goldberg a fait de son mieux pour soulager Mansell. L'état de ce dernier est stabilisé et il ne perd presque plus de sang. Néanmoins, la mare rouge sous son corps n'augure rien de bon. Le camp d'en face utilisait des armes faites pour tuer du Falk.

Schelling entre à nouveau dans la boutique, suivi par Gönul. Cette dernière aperçoit rapidement la femme prostrée dans le coin de la boutique...
A l'arrivée des Falks, elle tente maladroitement de se lever, mais il semble que ses jambes ne la portent qu'à peine.
Un râle attire l'attention des deux policiers. L'homme touché dans le dos, celui qui avait le fusil à pompe, ne semble pas tout à fait mort.
- Hitman, tu faiblis, grommelle Schelling.

Dans la rue, Swen  s'est interposé entre Spookie Reinhold et les lieux de l'attaque :
- Stop ! Merci de ne pas avancer plus avant.
La journaliste répond du tac au tac :
- J'essaie juste de faire mon travail, Sergent...les gens ont le droit de savoir.
Journalisée

Marcello
Guidon
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1 185

alias Dougal / Gunther Goldberg


« Répondre #26 le: 28Octobre, 2019, 10:52:22 »

Goldberg parle doucement à Mansell tandis qu'il attend l'ambulance, passant des derniers résultats sportifs aux rumeurs de la falkhaus, ou le menaçant gentiment de l'empailler s'il se laisse aller.

Relevant la tête brièvement, il aperçoit la caméra qui lorgne vers la scène, et sa main se crispe sur un torchon dégoulinant de sang, l'envie de le lancer en plein sur l'objectif refluant dans un effort de self-contrôle - la peur de retourner direct au placard, sans doute...
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #27 le: 28Octobre, 2019, 13:25:56 »

Schelling se penche sur le moribond, pour le détailler de plus près : est-ce que, par hasard, son visage lui dirait quelque chose ?  Signes distinctifs ?  Anything special ?
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #28 le: 28Octobre, 2019, 15:02:11 »

Swen, main droite en avant en signe de blocage, avance vers la journaliste pour la faire reculer. Il n'est pas particulièrement agressif, mais il sait se montrer ferme.
- les gens savent déjà, maintenant reculez, si vous empêchez les secours d'arriver vous serez poursuivie pour non assistance à personne en danger... allez!
Swen se tourne vers Junge:
- sécurise le périmètre en attendant les Koss, il fait un geste appuyé vers l'équipe de Kriminal Kanal.
Regarde autour de toi et ne laisse personne s'approcher ou marcher sur une preuve, macht schnell.
Puis, il saisit sa radio tout en gardant un oeil sur la journaliste.
- Hugo, Gönul, parlez moi...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #29 le: 29Octobre, 2019, 10:07:43 »

Spookie Reinhold marque une pause puis, après un regard rapide à son cameraman, se tourne vers Swen :
- Nous sommes, en direct, sur les lieux d'une fusillade entre les forces de l'ordre et des gangsters. Officier, que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
Elle arbore un sourire qui, en temps normal, ferait fondre n'importe qui.

En arrière-plan, des curieux commencent à s'approcher. Le corps des victimes est encore chaud que, déjà, il leur faut leur dose.
Swen remarque également que deux Koss arrivent en courant, à bout de souffle, et prennent la mesure de ce qui s'est passé. Des yeux, ils cherchent un officier responsable, afin de recevoir les consignes adaptées.

Un véhicule de secours s'arrête, à quelques mètres de Goldberg. Deux hommes en descendent et approchent un brancard, écoutant le rapide compte-rendu du FalkDoktor. Les mains de ce dernier sont ensanglantées, mais il n'en a cure.

Dans ce qui reste de la boutique, Schelling retourne sans ménagement le corps du braqueur.  La balle n'est pas passée loin du cœur et est ressorti sous son épaule gauche. Des bulles rougeâtres éclatent à la surface chaque fois qu'un peu d'air s'échappe de ses poumons. Le visage de l'homme ne dit rien à Hugo. C'est un trentenaire plutôt frêle, dans les joues émaciées sont recouvertes de tatouages.
L'homme gémit, inconscient. Il a perdu beaucoup de sang.
Journalisée

Pages: 1 [2] 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: