Les Salons de la Cour

31Mai, 2020, 17:36:01
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 2 [3] 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)  (Lu 1922 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #30 le: 15Octobre, 2019, 10:00:06 »

Hugo Schelling sort du bureau, alors que Swen Köhler lui emboîte le pas, après les civilités d'usage. Geerts est resté derrière son bureau. Il est pâle et il lui faudra sans doute du temps pour reprendre contenance.
L'employée qui a accueilli tout à l'heure les deux Falks les regarde sortir de l'agence et leur sourit, mais l'inquiétude se lit dans son regard. Quand ils se retrouvent sur le trottoir, Swen et Hugo sont perplexes : l'affaire est décidément plus compliquée qu'elle ne le paraissait, lorsqu'on leur a confié ce dossier.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #31 le: 15Octobre, 2019, 11:23:20 »

Perplexe, ouais... et Schelling n'aime pas être perplexe. Alors qu'ils reprennent place dans la patrouilleuse, direction WillemStrasse, il "pense à voix haute" pour le bénéfice de Köhler:

- Tu vois, sergent-chef, à ce stade, je me pose deux questions. Primo : est-ce que tous les gérants de banque ont des maîtresses à l'ancienne, qu'ils cachent à leur épouse légitime - ça a un petit côté vintage, 19ème siècle, quand même, non ? Deuzio : comment est-ce que nos braqueurs se connectent à ce paradigme de "lapin tiède" (un chaud lapin honteux, en gros) ? A chaque fois, c'est la maîtresse qui est prise en otage...non seulement, c'est une foutue "pattern", mais elle pose des questions : si madame-légitime n'est pas au courant de l'existence ou en tous les cas de l'identité de mademoiselle-bonus, c'est que la liaison (nom de dieu, c'est VRAIMENT le 19ème siècle, chez ces gens...) est, disons, relativement discrète... or, ces types sont au courant. Informés. Ca m'amène à une seule conclusion : qui dit info, dit source d'info. Ils ont quelqu'un dans l'entourage des victimes. Quelqu'un susceptible de savoir que herr truc couche avec fraulein machin, où on peut la trouver etc. Une taupe dans la boite, genre une secrétaire ?  Les deux fois ?  Et pourquoi s'arrêter là, dans ce cas ?

(un silence)

- Donc, c'est sans doute plutôt une source d'infos externe. Un site de rencontres, où on pourrait siphonner des détails persos ?  Mais je n'ai pas l'impression que l'autre trou-de-balle, celui de la première banque, ait rencontré sa maîtresse de cette façon... Du coup, ça ne ferait pas trop 19ème siècle... Donc, un endroit que ces types sont susceptibles de fréquenter avec leurs maîtresses ?  Un restaurant chic ?  Un nightclub huppé ? Mais là encore, on se heurte à un mur : si nos braqueurs ont leurs entrées dans ce genre de monde, alors qu'est-ce qu'ils foutent à braquer des agences de quartier ?

(Schelling s'exaspère tout seul, gobe une poignée de cachets non-identifiés qu'il fait passer avec une gorgée de café-vodka, de sa flasque perso)

- Il va falloir la questionner à fond, la demoiselle. En gardant tout ça en tête. Putain, faut que quelqu'un finisse par cracher quelque chose !
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #32 le: 15Octobre, 2019, 11:49:08 »

Swen s'allume nerveusement une cigarette, maugréant pour ponctuer les propos de son collègue.
- attendons de voir le profil de la Geliebte von Geerts (la maîtresse de Geerts). Elles peuvent aussi avoir été mises dans les pattes des banquiers, sans même qu'elles le sachent. En mode Sugar daddy tu vois? Mais on a la même approche à ce stade, toi et moi, et ça... c'est déjà ça... Tu peux demander au reste de l'équipe des infos fissa sur cette Kristine Confrey?

Swen peste sur le traffic routier, le temps, toute cette affaire. Mais intérieurement, ce mur, ce challenge face à eux réveille quelque chose en lui... une envie.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #33 le: 16Octobre, 2019, 10:36:01 »

[Contactez-vous le restant de l'équipe, probablement resté à la Falkhouse ? Si c'est le cas, nous allons réutiliser le fil "Au bout du fil". ]
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #34 le: 16Octobre, 2019, 12:59:07 »

OK. Schelling appelle Gönul... la suite "Au bout du fil !"
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #35 le: 17Octobre, 2019, 09:50:17 »

Pendant l'appel, Swen a réussi à s'extirper du flot de circulation, en jouant à plusieurs reprises du gyrophare. La patrouilleuse roule maintenant, à une vitesse réduite, mais elle roule.
Sur l'écran s'affichent les données envoyées par Gönul :

>>>>
CONFREY, Kristine
>Date de naissance : 08/04/2045 à Berlin (EU)
>Adresse : 748 WillemStrasse, Secteur XVIII
>N° Identité : J45B10834108054

>Entrées au fichier judiciaire :
- 12/10/2068 : possession de contraceptifs et de produits stupéfiants

>Condamnations pénales :
néant
>>>>
Journalisée

FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #36 le: 17Octobre, 2019, 10:48:14 »

Hugo est encore en ligne avec Gönul et s'apprête à raccrocher quand le téléphone de Swen sonne à son tour : c'est Gunther Goldberg qui cherche à le joindre.
La conversation se déroule ici : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.msg143746#new
Journalisée

FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #37 le: 18Octobre, 2019, 10:30:50 »

Après avoir échangé les dernières informations sur le dossier en cours, les deux Sergents-Chefs ont le sentiment d'avoir fait quelques pas, sans savoir dans quelle direction cette affaire les emmène. Ils espèrent que l'entrevue avec la maîtresse de Geerts sera profitable et ne tournera pas à l'affrontement comme ce fut le cas la veille.
Ils seront fixés dans peu de temps.

Alors que Swen et Hugo s'approchent du quartier où réside Fraulein Confrey, la radio, qui jusque là crachotait les échanges entre le Central et les Falks dispersés ça et là dans le Secteur, hausse d'un ton :
- Appel à toutes les voitures ! Patrouille 18-23 attaquée sur MolkStrasse....tirs en cours..
Le silence s'abat, pendant quelques secondes. Les Falks cherchent où se trouvent cette rue et, en la localisant, réalisent qu'ils sont, dans des conditions normales de circulation, à 10 minutes environ. Tous deux se regardent et, avant qu'ils n'aient pu ouvrir la bouche, sont interrompus par un nouvel appel radio.
- A tous.... Falk à terre.
Puis, le silence.
Hugo et Swen n'ont pas reconnu la voix de l'opératrice radio, mais devinent dans quel état elle est, là-bas, au Central.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #38 le: 18Octobre, 2019, 10:49:46 »

ON FONCE !
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #39 le: 18Octobre, 2019, 14:22:14 »

Swen enclenche le gyrophare de la patrouilleuse et passe la seconde. Rayer la peinture de son véhicule ou des autres est la dernière de ses priorités.
- Soit prêt à couvrir nos arrières si on arrive entier sur le DD+! lâche-t'il à son collègue
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #40 le: 18Octobre, 2019, 16:49:41 »

Schelling prépare son flingue, concentré - et secrètement heureux que quelque chose, n'importe quoi, vienne rompre la routine de cette foutue enquête... Et si c'était aujourd'hui, le moment de finir en beauté ?  Wait and see...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #41 le: 19Octobre, 2019, 10:12:35 »

Les pneus de la lourde patrouilleuse poussent un cri aigu quand Swen déboîte brusquement, touchant au passage une petite monoplace de livraison. Malgré son blindage, le véhicule de police est doté d'une puissance qui lui permet d'atteindre de belles vitesses. Devant les Falks, les citoyens s'écartent tant bien que mal et Swen joue du volant et du boîtier de vitesse pour éviter de percuter les autres voitures (et les piétons qui se risquent sur l'asphalte).

- A tous, DD+ en cours...avons besoin d'aide !

Sans se regarder, les deux Sergents-Chefs savent que LE moment est arrivé : le DD+ est le pire des codes radios, car il signifie une urgence maximale, un danger de mort et un appel à tous les renforts possibles. Un frisson parcourt leur échine comme un insecte qui galoperait sur leur colonne vertébrale.
Ils ont reconnu la voix de celui qui a appelé au secours : c'est le Sergent Gurvan Hansen, sans doute le meilleur tireur de la Falkhouse.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #42 le: 19Octobre, 2019, 11:37:25 »

Schelling a son arme prête, son corps prêt, son esprit prêt.

Prêt à tout. Pas le moment d'avoir un foutu flashback ou un putain de blackout.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #43 le: 21Octobre, 2019, 09:20:43 »

D'ici quelques minutes, ils seront sur place. Mentalement, Hugo et Swen se préparent, sans savoir ce qui les attend, là-bas. S'agit-il d'une intervention qui a mal tourné ? S'agit-il du sniper qui a déjà fait des siennes dans le Secteur ? Ou de gangsters décidés à tuer du Falk ?

Dans le coffre de la patrouilleuse se trouve l'équipement standard : un gilet pare-balles, un fusil lourd, une trousse de secours...quoi d'autre ? Alors que la tension monte, le doute s'instille aussi chez les deux policiers, pour qui ce n'est pourtant pas la première fois. Ils n'ont pas vérifié cet équipement...et d'ailleurs, est-il complet ? Sont-ils prêts ?
Au bout de la rue, ils tourneront à gauche sur ScheimerAvenue et ils y seront... c'est l'affaire de deux ou trois minutes, maintenant.

- DD+ en cours, je répète, DD+ en cours.
La voix d'Hansen se fait de nouveau entendre dans le haut-parleur.
La situation est grave, Swen et Hugo le savent. Leur collègue, là-bas, est toujours debout, mais pour combien de temps.
- Nous essuyons des tirs d'armes automatiques ! DD+..
Puis, le silence s'abat, soudain.

Schelling tend la main vers le micro, et constate qu'il tremble terriblement.
Pourtant, il n'a pas peur.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #44 le: 21Octobre, 2019, 10:22:27 »

A Swen:

- Dès qu'on est sur place, tu me largues direct... A toi le gilet et le riot gun.
Journalisée
Pages: 1 2 [3] 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: