Les Salons de la Cour

31Mai, 2020, 19:30:39
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2 3 4   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: LankershimStrasse (Olivier-Taillefer)  (Lu 1924 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« le: 02Octobre, 2019, 07:48:37 »

Quand les deux policiers arrivent sur LankershimStrasse, il leur faut peu de temps pour garer la patrouilleuse et repérer la succursale bancaire. Avant de sortir du véhicule, Hugo jette encore un oeil aux données concernant cette victime.
Joachim Geerts, qui dirige la succursale de Security Europa, est un honnête homme, si l'on en croit Velda.
>GEERTS, Joachim
>Date de naissance : 14/10/2027 à Berlin (EU)
>Adresse : 7145, KubrickStrasse, Secteur XVIII
>Marié à Paula Ulrich
>Un enfant : Diane
>N° Identité : G27A101475649147

>Entrées au fichier judiciaire :
néant

>Condamnations pénales :
néant

>>>>
ULRICH, Paula, épouse GEERTS
>Date de naissance : 07/12/2029 à Berlin (EU)
>Adresse : 7145, KubrickStrasse, Secteur XVIII
>Marié à Joachim Geerts
>Un enfant : Diane
>N° Identité : G29B1218547861

>Entrées au fichier judiciaire :
néant

>Condamnations pénales :
néant

Il a cependant demandé à ce que seul son témoignage soit recueilli et que l'on ne dérange pas sa femme, encore émue par la situation. Si celle-ci devait être interrogée, il prendrait au préalable contact avec son avocat. L'homme semble donc procédurier.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #1 le: 02Octobre, 2019, 10:38:53 »

Il a cependant demandé à ce que seul son témoignage soit recueilli et que l'on ne dérange pas sa femme, encore émue par la situation. Si celle-ci devait être interrogée, il prendrait au préalable contact avec son avocat. L'homme semble donc procédurier.

Intéressant, ça...

En descendant de la patrouilleuse, Schelling s'adresse à Köhler :

- Faut absolument interroger la femme... Et seule. Tu vois un moyen de moyenner ?
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #2 le: 02Octobre, 2019, 14:30:46 »

- en demandant gentiment?
Swen jette un oeil autour de lui, cherchant à s'imprégner des lieux, les types de commerces, les zones d'ombres, la faune, la présence de caméras, de clodos...
- Essayons déjà d'être le plus diplomatique possible. On ne va ptêtre pas avoir la même tête de con en face que la dernière fois. Si on arrive à le brosser dans le sens du poil, il se montrera peut-être conciliant. Essayons la méthode du flic au garde-à-vous des bourgeois, ça me fout un peu la gerbe mais ça peut nous faire avancer, ça te va?
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #3 le: 02Octobre, 2019, 16:29:34 »

- C'est toi qui mènes la danse... Je te laisse jacter, alors... Le diplomatique, c'est pas trop mon style. Je serai plus crédible dans le rôle du chien de garde qui ferme sa gueule...

Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #4 le: 03Octobre, 2019, 09:27:54 »

- Si jamais on sent qu'il a quelque chose à se reprocher et qu'il est prêt à craquer, je te laisserai lui montrer tes crocs.

[s'il n'y a rien de particulier à noter dans les alentours, Swen rentre dans la banque et demande à voir le directeur en évitant d'attirer l'attention de la clientèle de façon ostentatoire... autant que faire ce peut]
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #5 le: 03Octobre, 2019, 18:26:26 »

Rien de particulier dans le quartier, se disent les deux Falks. Les bureaux d'affaires le disputent aux commerces, dans LankershimStrasse et les passants s'y hâtent, sous la pluie fine, tâchant d'éviter les véhicules qui ne cessent de s'écouler dans la rue.

Quand ils entrent dans la banque, ils sont reçus rapidement par une jeune femme qui prend note de leur requête.
- Je préviens Herr Geerts, il va vous recevoir.

Un parfum sucré est tout ce qui reste d'elle lorsqu'elle les quitte pour se diriger vers un bureau vitré où un homme lève les yeux de ses écrans pour regarder les Falks, trempés, dans le hall. Il hoche la tête et, bientôt, la jeune femme indique à Schelling et Köhler qu'ils peuvent entrer.

Lorsqu'ils entrent dans son bureau, Joachim Geerts prie les deux Falks de s'asseoir et, d'un appui sur une télécommande, déclenche l'obturation des vitres qui les entourent.

- Messieurs, vous venez pour l'attaque dont j'ai été victime, je suppose ?
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #6 le: 03Octobre, 2019, 19:11:31 »

Schelling va jouer les gorilles taciturnes, laissant son collègue mener la danse (disons jusqu'à ce qu'il ne puisse plus s'empêcher d'ouvrir sa gueule  ).
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #7 le: 04Octobre, 2019, 09:21:23 »

Swen jette un oeil à la pièce, cherchant toute trace de personnalisation pouvant lui en dire plus sur le banquier:
- Effectivement Herr Geerts, merci de nous recevoir. Je suis le sergent-chef Köhler, voici le sergent Schelling. Nous avons quelques points à éclaircir avec vous, si vous le permettez, il serait plus simple de faire cela ici plutôt qu'au commissariat.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #8 le: 05Octobre, 2019, 10:21:21 »

Geerts hoche la tête.
- Entièrement d'accord, Sergent-Chef...j'ai un peu de temps à vous consacrer avant mon prochain rendez-vous, profitons-en.
Il regarde alternativement les deux Falks et demande :
- Souhaitez-vous un café ?

L'homme paraît à l'aise, mais son regard ne cesse de se déplacer, allant de Schelling à Köhler avant de se perdre dans tel ou tel détail du décor. Il est sur les nerfs, cela ne fait aucun doute.
- Je vous écoute, Messieurs.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 731


Ours Rôliste


« Répondre #9 le: 05Octobre, 2019, 14:58:01 »

Schelling va laisser Köhler parler - mais il adopte d'entrée de jeu une expression d'hostilité à peine dissimulée, comme s'il savait quelque chose de compromettant au sujet de Geerts. Au pire, il passera pour un sale connard (une habitude), au mieux, ça pourra peut-être favoriser une éventuelle confession ou un possible faux-pas...
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #10 le: 07Octobre, 2019, 12:34:19 »

Swen accepte poliment le café.

- Tout d'abord, nous aimerions reprendre avec vous votre témoignage. Depuis les faits, certains éléments vous sont peut-être revenu en mémoire. Je sais que vous avez déjà été sollicité par nos services, mais pourriez-vous nous raconter cette... attaque? Nous cherchons notamment à établir le portrait robot de votre ravisseur.
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #11 le: 08Octobre, 2019, 08:21:05 »

Joachim Geerts soupire, comme si l'évocation de l'attaque lui était pénible, et elle l'est certainement :
- Ce matin-là, je suis arrivé avant l'heure d'ouverture, vers 7 heures 15, environ. Voyez-vous, je prends le temps de vérifier qu'il ne s'est rien passé durant la nuit.
Il s'interrompt et reprend aussitôt :
- L'homme est arrivé derrière moi et m'a placé son arme dans le dos, entre les omoplates. Je l'avais pris pour un clochard qui dormait sur le trottoir, comme il y en a beaucoup. Il m'a demandé d'ouvrir la porte, ce que j'ai fait, puis m'a tendu un téléphone...

Il baisse la tête, soupire de nouveau avant de continuer, plus péniblement :
- A l'autre bout de la ligne, ma...femme m'a dit qu'elle était retenue en otage par deux hommes et qu'il fallait que je fasse tout ce qu'on me demandait, sans quoi il lui arriverait malheur. L'homme face à moi a repris le téléphone et m'a demandé de vider la caisse dans le sac qu'il m'a tendu. Il y avait beaucoup de liquidités, ce matin-là...
Il redresse la tête, prend une gorgée de café, et conclut :
- Ensuite, il a brandi son arme et m'a tiré dessus avant que j'aie compris ce qui se passait. Quand la fléchette a jailli, j'ai compris que je n'allais pas mourir, mais tout est devenu noir.
Journalisée

taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #12 le: 08Octobre, 2019, 13:01:56 »

Swen prend un air compatissant, s'éclaircissant la voie discrètement:
- merci, c'est courageux de votre part de vous replonger une fois de plus dans ce cauchemar...
Deux questions viennent à l'esprit de Swen :
- à quoi ressemblait l'agresseur? taille, corpulence, trait distinctif comme un accent, une cicatrice, des vêtements, un tic de langage (ça peut être l'emploi d'un argot particulier).
- une telle liquidité était-elle exceptionnelle? Si oui, pourquoi?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Colonel Général
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 3 110



WWW
« Répondre #13 le: 09Octobre, 2019, 08:11:20 »

Joachim Geerts secoue la tête quand Swen évoque la somme dérobée :
- Non, ça n'a rien d'exceptionnel. Il suffit que certains de nos clients fassent un versement important et notre caisse est plus remplie que la moyenne. Cela arrive deux, trois fois chaque semaine. Quant à mon...agresseur...
Il ferme un instant les yeux, comme s'il cherchait à se remémorer le moment :
- Il portait des cheveux longs, bruns, je crois...il avait les yeux noirs et mesurait... à peu près la même taille que moi...je fais 1 mètre 72. Il avait l'air nerveux, enfin...je dirais plutôt pressé, comme n'importe quel braqueur, j'imagine. Il parlait très vite et employait peu de mots, comme si chaque seconde comptait.
Quand il ouvre à nouveau les yeux, Geerts ajoute :
- Bien entendu, j'ai déjà donné tous ces détails à votre collègue de la Brigade Financière.
Journalisée

taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 489



WWW
« Répondre #14 le: 09Octobre, 2019, 10:27:20 »

Swen sourit:
- nous sortons des compétences de la Bridage Financière, d'où le recours à des enquêteurs de terrains. En finissant sa phrase, Swen imprime un léger mouvement de la tête afin d'appuyer ses propos en incluant son collègue.
Puis Swen soupire, se penche légèrement en avant en prenant un air compatissant:
- Monsieur Geerts, la Brigade Financière n'a pas recueilli le témoignage de toutes les victimes de cet horrible attaque. Croyez bien que j'en suis navré, mais je vais devoir poser quelques questions à votre épouse. C'est la procédure, vous comprenez?
Journalisée
Pages: [1] 2 3 4   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: