Les Salons de la Cour

12Novembre, 2019, 20:07:20
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Retour à la rue [Olivier-Taillefer]  (Lu 267 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 886



WWW
« le: 12Septembre, 2019, 20:46:29 »

Après avoir distribué les tâches à son équipe, Sven Köhler file vers le garage, entraînant dans son sillage Hugo Schelling. Tous deux se retrouvent rapidement dans la patrouilleuse qui semble les attendre depuis la veille. Ils ont hâté le pas, comme s'ils avaient voulu s'échapper de l'ambiance qui semble régner dans les locaux de la Falkhouse, ce matin.
Le moteur commence à ronronner et, bientôt, Köhler engage la voiture sur la rampe de sortie. Dehors, les embouteillages les attendent : tout porte à croire les rues berlinoises sont saturées, chaque matin. Un ciel plombé recouvre le Secteur. A croire le calendrier, c'est le printemps. Les deux Falks peinent à y croire.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #1 le: 12Septembre, 2019, 22:40:04 »

Histoire de détendre un peu l'atmosphère  , Schelling entame la conversation...

- Le plan d'hier, avec la tapineuse et ce type, là, Mähler... c'était un échange de bons procédés avec un des contacts. Un informateur de premier ordre... susceptible de nous trouver des infos sur nos braqueurs... Je comptais repasser aux nouvelles dans l'après-midi... Ca te dit de m'accompagner ou bien tu me laisses "cultiver mes sources d'information" tout seul comme un grand ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 886



WWW
« Répondre #2 le: 15Septembre, 2019, 12:14:06 »

Si cela était possible, la circulation semble encore plus saturée que la veille. La patrouilleuse est à l'arrêt et les deux hommes doivent prendre leur mal en patience. Tandis que la radio crachote des appels destinés à tous ceux qui patrouillent, à pied, à moto ou en voiture, les deux Sergents-Chefs ont le temps de faire le point sur l'enquête en cours et sur les affaires "annexes" qui peuvent les préoccuper.
Journalisée

taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 440



WWW
« Répondre #3 le: 24Septembre, 2019, 15:15:11 »

Swen fronçe les sourcils en écoutant son collègue:
- Hmm, écoute je ne sais pas de quoi tu parles là? c'est qui ce Mähler? le mari que les bleus ont tabassés hier? Schweinhund j'ai l'impression qu'il ne vaut mieux pas savoir...
...On ira voir ta hure ensemble, je reste dans la patrouilleuse si tu préfères, mais on ne laisse aucun falk traîner seul en ce moment.

Swen se saisit d'une cigarette dans le paquet posé sur le tableau de bord, sans doute laissé par les occupants précédents, en même temps que des papiers gras et une odeur de kebab. Il ouvre la fenêtre en jurant copieusement, quitte à braver quelques secondes les intempéries.
- écoute, il nous faut quelque chose aujourd'hui, le profil des raübers, un nom, une faille, n'importe. L'entrevue avec la smurfette me laisse un goût bizarre dans la gorge, quelque chose nous échappe des deux côtés du bureau là...
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #4 le: 24Septembre, 2019, 19:03:06 »

En entendant la remarque sur Mähler, deux pensées se téléscopent dans le crâne déjà migraineux de Schelling :

1) J'aurais mieux fait de la fermer.

2) Putain, ça va être compliqué.

Finalement, après avoir capté les remarques à propos de la smurfette, il décide de se concentrer sur l'affaire en cours:

- Ouais. Je vois ce que tu veux dire. On a qu'à aller au Zapoï direct. Peut-être que Svetlana aura déjà quelque chose pour nous. Je te présenterai...

Il indique à Köhler la direction à prendre. Même si le bar est fermé à cette heure (quoi que...), Svetlana crèche au-dessus et Hugo n'a aucun doute sur le fait qu'elle sera ravie de voir sa gueule si tôt le matin...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 886



WWW
« Répondre #5 le: 25Septembre, 2019, 09:59:11 »

Après avoir perdu trop de temps dans les embouteillages, les deux Falks décident de stationner la patrouilleuse et de marcher quelques minutes, jusqu'au Zapoï. Le bar est ouvert, malgré l'heure, mais ce n'est pas Svetlana qui est derrière le comptoir. C'est Anders, un jeune homme tout en nerfs, que Hugo a déjà vu dans l'établissement. Malgré sa silhouette fluette, il peut fort bien en remontrer à tout client qui ferait des siennes.
Il l'a déjà fait.

Deux clients seulement sont dans la salle. Un homme aux yeux rougis, qui contemple un verre vide comme s'il était son seul ami et un jeune homme dont la tête repose sur une table, sans doute endormi.

Anders salue Hugo et Sven.
- Bonjour Messieurs... Svetlana est là-haut, je l'appelle ?
Hugo opine et le jeune homme disparaît derrière un rideau, avant de réapparaître quelques minutes plus tard.
- Elle arrive, murmure-t-il, avant de retourner à son lavage de verres.

De fait, Svetlana fait son apparition juste après. Elle prend place derrière une table à l'écart et fait signe à Anders de servir du café à ses "invités". Elle regarde alternativement Sven, puis Hugo, avant d'en venir aux faits.
- J'ai appelé quelques copines... et rien, au sujet de ton petit hispano nerveux, Hugo.
Derrière elle, le garçon qui sommeillait sur sa table s'est levé, avant de s'effondrer bruyamment. D'un geste, elle indique à Anders de s'en occuper, puis reprend.
- Par contre, je ne sais pas s'il y a un lien, mais quelqu'un cherche une fille dans la Petite Amsterdam...
Elle sourit : ils sont nombreux, ceux qui rôdent dans ce quartier et cherchent une fille.
- Ce que je veux dire, c'est qu'un mec cherche une certaine Vandy, là-bas et qu'il a accosté plusieurs de mes amies. Ca a à voir avec votre affaire ?

Les deux Falks prennent une gorgée du café brûlant qu'a servi Anders, comme si cela suffisait à dissiper le brouillard qui s'épaissit un peu plus encore.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #6 le: 25Septembre, 2019, 11:49:45 »

Schelling répond à Svetlana :

- A priori, non... mais on va quand même regarder ça d'un peu plus près... on ne sait jamais... De ton côté, continue à tendre l'oreille rapport à l'Hispano nerveux...

Il finit son café, le cerveau soudain traversé par une idée qui s'avérera soit géniale soit naze. Il attend d'être de retour dans la patrouilleuse pour en parler à Köhler.

- Bon, c'est peut-être la connerie du siècle mais au point où on en est... Je me dis que, généralement, les gens préfèrent la bouffe de leur culture... Ca vaudrait peut-être le coup de vérifier les images des caméras de surveillance des bodegas du secteur et des épiceries de quartier qui vendent des trucs hispano... d'autant que doit pas y en avoir non plus des centaines... c'est pas comme si on cherchait des Oslaves... T'en dis quoi ?
Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 440



WWW
« Répondre #7 le: 26Septembre, 2019, 12:19:42 »

Avant de repartir vers la patrouilleuse, Swen demande à l'indic de Schelling si elle a une description du type, si ce type a décrit cette Vandy, et pourquoi elle s'est dit que ça pouvait être lié à notre affaire?

De retour dans le confort relatif de la patrouilleuse:
- Non, ça n'est pas une connerie, au pire ce sera une perte de temps. Mais on a tellement rien que ça vaut le coup de lancer une bouteille à la mer. Colle un des nouveaux là-dessus, il va nous falloir toutes les autorisations nécessaires.
Swen démarre, un coup de gyrophare pour indiquer aux autres voitures qu'il va s'insérer dans le flux incessant de voiture.
- Scheiss, tout le monde bosse dans sa bagnole aujourd'hui ou quoi? On va où déjà?
Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #8 le: 26Septembre, 2019, 20:06:28 »

- C'est toi qui conduis... et qui diriges le groupe, non ?  Bon, sinon, pour mon plan bodega, je le refile à Junge ou à Gross ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 886



WWW
« Répondre #9 le: 27Septembre, 2019, 08:13:25 »

Avant de quitter les Falks, Svetlana a donné quelques précisions sur l'homme qui a interrogé plusieurs prostituées de la Petite Amsterdam. Il était plutôt grand et mince, brun et portait un blouson usé marron. Il ne s'est pas montré agressif, mais semblait sur le qui-vive, comme s'il craignait d'être suivi. C'est pour cela, d'ailleurs qu'elle signale le fait aux Falks, à toutes fins utiles.

En réfléchissant à l'idée de Schelling, les deux policiers songent aux formalités qu'ils vont devoir remplir pour avoir accès aux enregistrements vidéo, s'il en existe. Des heures de travail attendent ceux qui vont se charger de ce quadrillage, et il vaut mieux respecter toutes les procédures en vigueur. Ce qui s'est produit hier peut déjà leur causer pas mal de problèmes, s'ils n'assurent pas leurs arrières.
Tous deux poussent un soupir, à la simple idée des obstacles qu'ils vont devoir affronter.

Pourquoi ne pas laisser les recrues s'enfoncer un peu plus dans la paperasse ? Ils doivent, en ce moment même, être en train d'éplucher les dossiers et de faire la chasse aux informations. Quant à Goldberg...non, Sven et Hugo ne préfèrent pas savoir ce qu'il fait en ce moment.

Journalisée

taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 440



WWW
« Répondre #10 le: 27Septembre, 2019, 16:29:27 »

- on va sur Lankershim Strasse, à la Sekurity Europa de Lankershim Strasse. Tu as le dossier de Geerts, le banquier, derrière.
Par où tu passerais à cette heure? Et oui, tu files ton plan aux bleus, Goldberg leur donnera un coup de main si besoin, il checkera que le dossier est "carré", c'est dans ses cordes.


Journalisée
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #11 le: 27Septembre, 2019, 19:49:01 »

Tout en donnant quelques directions à Köhler, Schelling sort son portable pour joindre les "bleus"...

Il va aussi profiter du trajet pour consulter le dossier de Geerts...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 886



WWW
« Répondre #12 le: 28Septembre, 2019, 08:32:07 »

Tandis que la patrouilleuse se fraie un chemin, tant bien que mal, à travers la circulation, Schelling appelle le reste de l'équipe, restée à la Falhouse.
La conversation se passe ici : http://couroberon.com/Salon/index.php?topic=5019.msg143456#msg143456

Hugo en profite pour examiner les quelques éléments dont  il dispose sur le deuxième braquage.
Le 30 avril dernier,  devant la banque Sekurity Europa de Lankershim Strasse, peu avant l'heure d'ouverture, le responsable de l'agence Joachim Geerts, a été agressé par un homme qui s'est conduit de la même façon qu'avec Rholein, en menaçant, cette fois, sa femme et sa fille. Cette fois, le butin a été chiffré à 110 000 EM.
Geerts a contacté, peu après le départ de son agresseur, la direction de sa banque, qui a contacté la brigade financière.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 487


Ours Rôliste


« Répondre #13 le: 28Septembre, 2019, 19:03:28 »

Après avoir mis fin à la communication avec Gönul, Schelling s'est fait songeur... et finit par penser à voix haute.

- Y'a un truc qui cadre pas... Ces types... Pourquoi ils font ça ?  Bon, OK, ils ont besoin de fric. Beaucoup et rapidement... mais pourquoi ils se font chier à prendre des otages et tout alors qu'ils pourraient dealer des armes, de la dope ou nawak ?  Soit le fric n'est qu'un prétexte... mais pour masquer quoi ?  Soit ils n'ont vraiment aucun contact dans la rue... tout en étant bien informés sur ces foutues banques...

Restons sur la deuxième idée. Ils n'ont pas de réseau, pas de contacts, donc pas de possibilité de monter un quelconque trafic dans des délais raisonnables... mais il leur faut du fric, vite. Ca nous dit quoi ?  Qu'ils viennent de débarquer ?  Pour faire quoi, bordel ?  Dans quel but ?

Et pourquoi ils agissent à visages découverts ?  Je sais, pour l'instant on n'a pas été foutus de les identifier... mais quand même. C'est un risque énorme. Comme s'ils s'en foutaient complètement d'être reconnus... Des tordus qui préparent un truc genre attentat suicide ?  Mais ça ne colle pas avec l'attitude du petit vicelard...

Bordel, rien ne cadre dans cette histoire...

Un sentiment d'impunité... La certitude qu'on ne les prendra jamais... Un autre putain de cul-de-sac. J'ai juste l'impression qu'on nous a refilé les pièces mélangées de plusieurs puzzles...


Journalisée
taillefer
Lanspessade
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 440



WWW
« Répondre #14 le: 30Septembre, 2019, 12:17:23 »

- C'est clair que rien ne colle. Et même s'ils récupèrent à chaque fois plusieurs années de mon salaire, ça n'est jamais assez pour se mettre au vert. Peut-être qu'ils s’entraînent, qu'ils se rodent avant autre chose... je sais pas. Est-ce qu'il y a un lien entre les victimes? entre les lieux? avec les braqueurs?...grmbr...si au moins on savait qu'il n'y a aucun lien!!
Swen fini son laïus en claxonnant violemment, 3 fois... comme s'il avait fait de la patrouilleuse une extension de lui même, râlant elle aussi...
Journalisée
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: