Les Salons de la Cour

23Juillet, 2019, 22:51:31
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Heures supp'  (Lu 1508 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #15 le: 08Avril, 2019, 18:17:11 »

Brusquement, comme si quelqu'un d'autre prenait brusquement possession de lui, Schelling interrompt sa mastication pour regarder sa jeune collègue droit dans les yeux, d'un air à la fois bizarrement sérieux et un peu absent.

- Tu réalises pourquoi j'ai besoin de toi, sur ce coup-là ?
Journalisée
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 690



WWW
« Répondre #16 le: 08Avril, 2019, 23:18:42 »

Gönul où peuvent se lire la surprise et la méfiance.

"Avant que tu poses la question, j'en avais un bonne idée, mais maintenant j'ai peur que tu tentes un bon gros plan drague, bien foireux.
Rassure-moi"
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #17 le: 09Avril, 2019, 10:37:36 »

Durant un instant, un grand vide passe dans le regard de Schelling, un grand vide qui semble dire :

- Ah ça, j'avais pas prévu...

Puis, ses sourcils se froncent et il paraît reprendre ses esprits :

- On va dire que c'est une plaisanterie, OK ?  Non, si je t'ai demandé de m'accompagner, c'est parce que je suis sûr que, par ta seule présence, tu vas appuyer sur tous les boutons de ce type. Et réciproquement.

Après un temps, juste avant de prendre une nouvelle bouchée de son kebab :

- Quoi qu'il arrive, je te couvrirai.

Journalisée
cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 690



WWW
« Répondre #18 le: 10Avril, 2019, 10:51:04 »

"Je préfère,  c'est ce que j'avais compris."

désolé, mais je ne vois pas comment rebondir et relancer
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #19 le: 10Avril, 2019, 12:08:23 »

- Parfait. Bon, on a encore un peu de temps à tuer avant d'entrer en scène pour notre petit numéro...

Schelling compte tuer le temps jusqu'à, disons, 22h30 et se diriger ensuite avec Gönul vers le "turf" de la fameuse Lorelei, pour y planquer discrètement et tranquillement, en attendant le fameux "client de onze heures"...

Comme Gönul n'a pas l'air disposée à faire la conversation (et ce n'est pas Hugo qui va le lui reprocher), Schelling s'absorbe bientôt dans un de ses fameux "blancs". L'air totalement absent, il essaie désespérément de retrouver le souvenir des minutes ayant précédé sa mise à mort ratée... un peu comme un type qui décomposerait une vidéo image par image, en étant certain de pouvoir retrouver un truc subliminal qu'il sait être là mais dont la nature exacte lui échappe...

Tout ça en pure perte, bien sûr.

Retour de la voix intérieure - le Ricaneur, comme Schelling commence plus ou moins consciemment à la baptiser :

- La définition de la folie, c'est de refaire sans cesse la même chose en espérant un résultat différent... Ah non, désolé, en fait c'est la définition de ta vie...

- La ferme... maugrée Schelling dans le vide - et Gönul le connaît sans doute déjà assez bien pour savoir que ça ne s'adressait pas à elle, d'autant qu'elle ne dit rien.

Attendons 22.30, donc...

Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 742



WWW
« Répondre #20 le: 10Avril, 2019, 20:28:18 »

Est-ce le bruit alentour, les voix, les sons de la rue, ceux crachés par les écrans ? Ou est-ce la fatigue nerveuse accumulée pendant cette drôle de journée ? Gönul sent l'engourdissement la gagner tandis qu'à ses côtés, Hugo marmonne pour lui seul.

Quand l'heure attendue arrive, les deux Falks quittent le petit établissement et se dirigent vers la rue où Lorelei officie. La faune nocturne a envahi les rues. Les prostitué(e)s sont maintenant visibles, parmi les passants. Après quelques minutes de marche, Hugo repère rapidement la silhouette fine de Lorelei : sa longue chevelure blanche la rend reconnaissable de loin.

Elle ne semble pas avoir vu les Falks et, adossée à une vitrine recouverte d'affiches, attend, une cigarette aux lèvres.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #21 le: 10Avril, 2019, 21:32:59 »

L'air de rien, Schelling et Gönul passent dans le champ de vision de Lorelei, afin d'attirer discrètement son attention, qu'elle sache qu'ils sont là, pas loin. Ils vont ensuite se poser quelque part où ils pourront garder un oeil sur la fille et intervenir dès que le moment sera venu... L'idée est que Schelling et sa collègue se fondent dans la nuée des passants et des noctambules...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 742



WWW
« Répondre #22 le: 12Avril, 2019, 07:59:06 »

La jeune femme, si elle a vu les Falks, n'en laisse rien paraître et semble perdue dans quelque rêverie. Autour d'elle, la rue continue de vivre et l’œil exercé de Schelling a déjà pu repérer deux jeunes hommes qui viennent de procéder à un échange discret. Il s'agit sans doute d'un deal, probablement de contraceptifs, vu la situation.

Hugo est vite sorti de ses cogitations par l'arrivée à hauteur de Lorelei d'un homme de haute stature, aux cheveux poivre et sel, vêtu d'un costume strict et qui donne l'impression de sortir du bureau. Il est tout sourire avec la jeune femme qui fait de son mieux pour se montrer avenante avec lui. Mais, dans son langage corporel, quelques signes sonnent l'alarme : elle oscille d'un pied sur l'autre et son regard cherche désespérément quelqu'un, par-dessus l'épaule de son interlocuteur. Après quelques échanges, le "couple" quitte le trottoir et franchit une porte, située entre deux bars remplis de consommateurs.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #23 le: 12Avril, 2019, 18:58:46 »

Avec un signe de tête à Gönul, Schelling se dirige vers la porte, se postant tout près. Puis il s'adresse à sa coéquipière :

- On attend une petite minute avant de faire notre entrée.

Une fois la minute écoulée, il entre le premier, tous sens en éveil, prêt à réagir au premier bruit ou signe suspect. Il a évidemment gardé son Marxmen dans son holster; sa main droite est dans sa poche, prête à sortir la matraque téléscopique qu'il garde toujours sur lui en cas de besoin.

 
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 742



WWW
« Répondre #24 le: 15Avril, 2019, 11:28:56 »

La porte s'ouvre sans difficulté et débouche sur un couloir étroit, empestant l'ordure et l'urine. Des déchets divers encombrent le sol, qu'il s'agisse de bouteilles vides ou de papiers gras. Au mur, des graffitis et des tags apparaissent et disparaissent au gré des clignotements des néons à l'agonie.
Le couloir jouxte un bar où des basses résonnent, faisant presque vibrer les murs peu épais, comme les battements de cœur du bâtiment. Un homme d'une quarantaine d'années descend l'escalier vers lequel se dirige le couloir et, ce faisant, croise le chemin des Falks. La tête baissée, il tente de se faufiler entre Hugo et la mince cloison, murmurant un "pardon" au moment de passer.
C'est à l'étage que cela se passe, visiblement.
Journalisée

cccp
TDCA
Argoulet
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 6 690



WWW
« Répondre #25 le: 15Avril, 2019, 11:36:20 »

"On attend une minute,  histoire de le prendre le calbut sur les chevilles pour qu'il soit bien chaud.  On pourra même partir sur une exib'  ou on  cherche un prétexte à notre présence ici ?
Journalisée

secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Page FaceBook
olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #26 le: 15Avril, 2019, 13:02:45 »

- On y va. T'as bien entendu quelqu'un appeler au secours, non ?

Schelling grimpe l'escalier...
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 742



WWW
« Répondre #27 le: 16Avril, 2019, 09:34:10 »

L'escalier débouche sur un couloir étroit où une quatre portes se font face. Les Falks devinent que les pièces qu'elles cachent sont petites. Qui que soit le propriétaire des lieux, il a "optimisé" la surface. Les cloisons sont faites d'un matériau synthétique, et laissent échapper des cris, des gémissements. La première porte sur la gauche s'ouvre et laisse sortir une jeune fille rousse, aux cheveux tressés. Elle dévisage les deux policiers.
Journalisée

olivier legrand
Ours Rôliste
Maistre de camp
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 208


Ours Rôliste


« Répondre #28 le: 16Avril, 2019, 12:40:16 »

Schelling s'adresse à la fille :

- Police. Quelqu'un vient bien d'appeler au secours, non ?
Journalisée
FaenyX
Modérateur
Maistre de camp
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 2 742



WWW
« Répondre #29 le: 06Mai, 2019, 18:00:31 »

[Mes excuses pour cette longue interruption de la PbM...les affaires reprennent !]

La jeune femme regarde Schelling, avec dans les yeux un mélange de curiosité et d'inquiétude. Elle hausse les épaules, ne comprenant visiblement pas ce que le Falk vient de lui dire. Elle tente se frayer un passage vers l'escalier entre les deux Falks qui comprennent rapidement qu'elle compte ainsi retourner "travailler".
Au bout du couloir, à droite, une porte s'ouvre et laisse sortir un homme de grande taille, pratiquement chauve. En voyant Schelling, puis, derrière lui, Gönul, il marque un arrêt.
Journalisée

Pages: 1 [2] 3 4 ... 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à: